Récit IsaMaX Ludovic Bavay

IsaMaX: Isabelle, Marie-Pascale, TX

TX: les robots que je voulais concevoir, du moins c’est l’image que j’en avais



Début d’écriture de ce récit : 26 novembre 2021 - Ludovic Bavay Ubeda 19/01/1971 Valenciennes

Date actuelle : 19 Janvier 2022




A ma maman Isabelle Ubeda qui m’a transmis de solides bases et l’intuition pour affronter l’Ombre

A mon père Paul Bavay qui m’a transmis l’intelligence et la logique qui complètent l’intuition

A ma conjointe Marie-Pascale De Sousa pour son aide terrestre infaillible, sa loyauté et son indéfectible croyance en moi

Aux deux Ministères qui m’ont choisi

A l’E.C.U. pour m’avoir choisi et pour m’avoir fait confiance. E.C.U. c’est aussi "electronic command unit" utilisé dans les voitures mais je ne l’ai constaté qu’après mais c’est très bien choisi finalement, j’ai préféré un nom nouveau car l’ancien est trop chargé d’histoire, d'égo, d'émotions immatures, et puis je voulais un nom féminin, E.C.U. : l’Entité qui a en Charge cet Univers. Prononcer chaque lettre, par la suite j’écris ECU car je trouve que c’est plus lisible mais prononcez chaque lettre s'il vous plaît.



C'est un récit, mon Récit et pas une bible. J’écris cela parce qu’on me l’a demandé. Ne lisez pas si vous ne voulez pas savoir qui je suis et comment ma vie s’insère dans l’IsaMaX. Ne lisez pas si vous ne voulez pas avoir mes conseils sur la vie et le spirituel. Vous avez votre libre arbitre de ne pas lire cet écrit. Ne prenez pas pour acquis ce que j’ai écrit. Je suis encore un être humain et je ne suis pas parfait. Cet écrit n’a pas été rédigé dans l’ordre d’écriture et il a été et est encore en cours de diagnostic. Les dates, les chiffres sont approximatifs, l’ordre de grandeur est présent mais je n’ai pas pris de note. Pour l’instant, c’est encore un brouillon, je n’ai pas tout relu comme il le faudrait et il me faut revoir certains paragraphes (qui ne sont pas forcément à la bonne place) mais je l’ai mis en ligne car vu le nombre de tentatives de meurtres à mon encontre en ce moment, il vaut mieux être prudent. J'écris Ombre mais parfois c'est plus dans le sens les sbires de l'Ombre, je dois reprendre le texte pour cela. Quand je dis que je veux que le Tri arrive cela signifie que je veux que les tous les humains non Élus et non choisis crèvent le plus vite possible et en souffrant le plus possible selon ce qui est prophétisé.


Que celui qui modifie ce Récit ou en altère le sens ou boque sa diffusion volontairement soit envoyé sur la planète Buffy éternellement sans plus jamais pouvoir évoluer.


Je ne suis pas juriste et les termes utilisés ici sont à comprendre selon le sens que j'ai voulu leur donné.


Ce que j'appelle la Grande Tribulation c'est l'ensemble des cataclysmes qui vont arriver sur Terre pour permettre de tuer les humains pour permettre de faire le Tri des âmes.



Variables:

pays1 : le premier pays que j’ai contacté, celui avec qui j’avais un contrat d’âme et ma flamme jumelle

paysN : les N pays qui m’ont espionné pendant des mois après que j’ai contacté la plupart des pays

paysD : le Dernier pays dans le groupe avant ma fuite en juin, le pays où je suis né

paysR : le pays où je me suis Réfugié en juin, un pays neutre

paysL : les pays qui ont été au courant plus tard et qui ont décidé de payer les brevets mais qui ont un Laboratoire de physique et qui ont reçu le message de la collègue du laboratoire de physique des particules

paysM: les pays qui ont été avertis en dernier juste avant de passer le Message

tf : ma flamme jumelle, chef d’état du pays1

âmes jeunes: soit une âme qui n'a fait que quelques vies sur Terre soit une âme qui n'a pas choisi son camp: ni l'Ombre ni la Lumière



L'ECU a un pays et une ville qu'elle préfère mais j'ai le libre arbitre et j'ai vraiment le libre arbitre quant au choix des Élus.



Résumé des dates importantes:

- J'ai eu l'idée des deux vecteurs de pression pendant mes vacances d'été dans la Capitale du pays1 c'était juin/juillet 2018, cela a été comme un flash

- Invention IsaMaX trouvée début 2019 et envoyée au même moment au pays1

- Le pays1 a compris que cela fonctionnait vers avril ou mai 2019

- On a commencé à être espionné par le pays1 en juin 2019 environ

- J’ai été empoisonné en Janvier 2020 par pure jalousie et envie (aucun intérêt d’état) par le chef d'état du pays1 (tf), c'est un parcours flamme jumelle

- En février/mars 2020 le pays1, de manière officieuse, et sous la direction de la fille du chef d'état du pays1 a fait disparaître en trois fois des images sur un serveur en ligne

- Le pays1 a usé et abusé de la magie pour que je ne retrouve pas mon idée, des attaques de magie noire ont certainement été faites pour me tuer

- J’ai retrouvé ma géométrie mi-août 2020 grâce à une âme

- Premier empoisonnement à but de nous tuer avec un poison (pas un objectif de trigger) Marie-Pascale et moi en août 2020 provenant du pays1

- A partir du 10 octobre 2020 j’envoie en parti au hasard à un grand nombre de pays mon invention au travers de leur services de renseignements et de leurs ambassades

- Durant les mois de septembre, octobre, novembre et décembre 2020 nous subissons les attaques du pays1. Les autres pays commencent à arriver, ils nous espionnent et espionnent le pays1 qui ne se rend compte de rien. Je continue à essayer de prévenir les pays.

- Durant les mois de janvier, février, mars, avril, mai et juin nous sommes sous la torture psychologique et sous les empoisonnements du pays1. Je décide de fuir le logement début juin 2021.

- Durant les mois de juin, juillet, août, septembre, octobre, novembre et décembre nous sommes principalement dans le paysR, nous subissons des attaques meurtrières de manière exponentielle. La torture psychologique ne fonctionne plus. J'apprends qui je suis et ce que je dois faire pour terminer ma première mission. Je décide de ne pas faire ma deuxième mission.



pays1: son économie tourne principalement grâce à l’énergie et aux minerais, ce pays a nourri la corruption pendant 30 ans dès la fin brutale d'un régime autoritaire qui prônait dès le départ le partage équitable mais qui dans les faits est revenu à donner à quelques uns des privilèges comme il y avait auparavant. À la privatisation de ce pays, des oligarques se sont octroyés les richesses du pays durant 10 ans, celui qui a été mis au pouvoir (les oligarques sont venus le chercher sur son lieu de vacances pour lui demander d’être le chef) n’a pas hésité à détruire des immeubles avec des habitants dedans (il a fait croire à du terrorisme) pour faire la guerre à un autre pays pour assurer son élection, pays qu’il a ensuite annexé. Le chef d'état du pays1 n'a pas su arrêter la corruption déjà lancée depuis 10 ans à haute dose quand il est arrivé au pouvoir. Bien qu'il ait fait prendre des mesures correctes pour le pays vu l'état dans lequel il était, il a maintenu et utilisé une corruption importante à tous les niveaux de l'état. Son armée est la plus puissante du monde à cause de certains types de missiles mais elle n’est pas déployée dans le monde entier et n’en a pas les moyens. Ce pays est le plus grand du monde actuel en terme de surface.


paysD : pays qui a été un phare pour l’humanité il y a plusieurs siècles et qui s’est progressivement éteint, il n’est plus que l’ombre de lui-même


paysR : pays neutre qui possède beaucoup d’argent en stock, beaucoup de gens très riches du monde entier ont leur argent dans ce pays, il pratique le secret bancaire, ce pays a une armée et possède une industrie assez développée, ce pays a une frontière avec le paysD


paysN1 : le pays le plus riche économiquement dans le monde, possédant l’armée la plus riche et la plus technologique : son armée est déployée dans le monde entier à travers des bases terrestres et des portes avions, le plus avancé technologiquement, faisant la loi un peu partout dans le monde : disons qu’il force à imposer son point de vu, vivant aussi des ressources minières et fossiles mais n’en est pas dépendant totalement loin de là. Il a attiré beaucoup d’investisseurs, d’inventeurs, de scientifiques, de travailleurs, etc. par son mode de vie et surtout par la propagande télévisée et cinématographique. Ce pays a pratiqué l’usufruit à son extrême, provoquant de graves crises économiques mondiales à différents moments de l’histoire (pendant plus de 100 ans) et cela a entraîné des conflits de plus ou moins grande envergure. Tout a été monétisé avec ce pays.



paysN2 : un pays très religieux, qui s’est vu comme le pays des élus, le pays élu. Ce pays se croit supérieur aux autres. Ce pays rafole de l'argent. Ce petit pays est très armé car entouré d’ennemis (c’était leur territoire). Ce pays (sans territoire) a récupéré un territoire sans se battre, ce territoire lui a été donné par le paysN1 alors que ce territoire n’était pas à lui à la suite d’une grande guerre qui a éclaté à cause de graves problèmes économiques qui sont survenus à cause du paysN1 et dont le paysD a scellé le sort en réclamant de l'argent à un pays qui était déjà à terre. Ce paysN2 s’est fait passer pour une victime à cause des meurtres de masses qui ont été commis durant cette grande guerre et il a nourri cet état de victime si bien qu’on ne pouvait plus rien dire à leur sujet de négatif sans être catalogué de criminel. Ce pays prend chaque année un peu plus de terre autour de lui (mais très peu), déclenchant des soulèvements des peuples environnants. Ce pays est à l’origine de l’usufruit et le peuple (qui n’avait pas de territoire) a été à maintes reprises expulsé de plusieurs pays dans le monde à cause de cela dans les derniers 2000 ans.


paysN3 : petit pays où j'avais une âme sœur, ce pays composé de deux îles dont les initiales ressemblent à N3 si on remplace le 3 par la lettre de l'alphabet du pays1, ce pays aurait pu être le pays élu de secours que mon âme avait certainement choisi, mais sa chef a fait le choix de l'argent.



Il y avait d’autres pays dans les paysN mais je n’ai pas réussi à trouver exactement lesquels donc je ne préfère pas les citer. Je pense que le premier pays que j’ai contacté par son service de renseignement a dû être impliqué dès le départ. C’est une île proche du paysD qui a fait de grandes guerres au paysD. Je prophétiserai des éléments plus précis dès que j’aurai les noms de ces pays.


Par où commencer ? il y a tellement à dire et tellement peu à résumer. Même si j’aurai préféré attendre un peu, il me semble que c’est le moment pour écrire ce Récit. Ce Récit n’a pas vocation à être lu par les sbires de l’Ombre et quand bien même ils le liraient, ils n’y croiraient pas et lui serait donc inutile, c’est pour cela que j’ai finalement accepté de l’écrire. Au moment où j’écris ces lignes, j’ai décidé de ne pas continuer ma seconde mission et par conséquent cela implique ma mort et le Tri des Âmes sur Terre dans les mois qui arrivent, je n'ai à ce jour aucune information sur la reprise de ma seconde mission provenant de l'ECU. Après ce Tri, il ne restera que 144000 travailleurs de Lumière environ, je ne suis pas à 1000 près et qui sait il y a aura aussi peut être des Starseed. J’ai décidé qu’avec ce Tri, il ne restera que les sciences formelles et les sciences naturelles et leurs sciences appliquées (les techniques). Cela veut dire que j’efface de l’humanité actuelle : les religions, les arts, les sports, les sciences sociales sans exception et toutes les histoires associées aux religions, aux arts, aux sports et aux sciences sociales et à leurs techniques. Il ne va donc rien rester de l’histoire de l’humanité, ni de l’histoire des Nations, ni de l’histoire des races, ni de l’histoire des religions, ni de l’histoire des croyances spirituelles, ni des clichés sociaux. Il restera ce Récit. Pour des raisons évidentes de simplification de la tâche qui attend celui qui mènera les survivants (survivants qui seront parmi les 144000 travailleurs de Lumière) vers le bon chemin, j’ai choisi de ne garder qu’une seule race, une seule source religieuse : les Chrétiens, une seule langue : la langue du pays que je vais choisir, tous croyants mais pas vraiment fervents pratiquants, provenant d’un seul pays, provenant d’une seule origine ethnique, tous ces choix pour une question d’homogénéité et d’efficacité à gérer le groupe. J’ai pris cette décision avant de savoir que ce n’était pas moi qui serait en charge des Élus et donc comme je suis de race blanche, d’origine Chrétienne j’avais choisi cela pour des raisons d'homogénéité car c’est plus facile de gérer un groupe homogène : même pays d’origine, même langue, même race (j'avais choisi de ne garder que la race blanche mais je laisse ouvert à d'autres pays suites aux changements que j'ai fait le 7 janvier 2022), même couleur de peau, même origine religieuse. Si j’avais été d'une autre couleur de peau et d'une autre religion, j’aurais choisi des Élus de cette race et de cette religion. C’est moi qui choisit alors je laisse comme cela, j’ai vraiment fait de mon mieux, j’espère que c’est le bon choix. Tout ceci a été décidé il y a plusieurs mois et cela a marqué les 144000, plus personne ne peut changer cela. Il faut quand même bien se rendre compte que les travailleurs de Lumière sont au moins Travailleurs. De toute façon, l’Ombre allait gagner et ce n’était pas possible de continuer ainsi, tout le monde serait morts, TOUT LE MONDE, donc mon choix, celui de rester vivant et de subir par choix les sbires de l'Ombre depuis Novembre 2020 permet à une poignée de vivre sur Terre (et aux 144000 âmes d'être affectées à la Terre par la suite) avec la nouvelle technologie et une poignée d’âmes resteront affectée à la Terre, je sauve des vies, je n’en détruit pas et je permets à la Terre d’évoluer avec sa création: les humains. Je dissocie aussi le nombre d’âmes qui est affecté à la Terre (les environ 144000) du nombre de survivants. Les survivants vivent sur Terre et sont peu nombreux par rapport aux 144000, là aussi pour des raisons de simplification pour gérer le groupe dans la bonne direction. Il n’y a bien que l’Ombre pour faire une distinction entre les gens parce qu’ils ont telle ou telle couleur de peau, toujours dans le paraître l’Ombre. Moi, je m’attache à ce qu’il y a à l’intérieur de la personne : ses valeurs, ce en quoi elle croit, quel monde elle imagine pour demain. En plus, les blancs ne sont pas vraiment blancs et les noirs ne sont pas vraiment noirs, on devrait mesurer les différentes teintes, la mesure montrerait que tout ceci est n’importe quoi, encore du paraître pour l’Ombre. Les âmes viennent sur Terre un coup dans une couleur de peau, la fois suivante dans une autre couleur de peau, une fois de sexe masculin, la fois suivante de sexe féminin, les âmes expérimentent tout ce qu’elles peuvent sans préjugé en ce qui concerne les caractéristiques physiques de l’humain qu’elles habitent. A ce sujet, quand je constate les problèmes qu’il y a déjà sur Terre avec les races, ça aurait été les moqueries, le rejet des différences avec les extra terrestres et finalement la guerre avec les extraterrestres si la Lumière ne faisait pas le Tri. Tout sera à réécrire. L'Histoire repart à zéro. Le choix du lieu que je choisis reste encore à préciser au moment où j’écris ces lignes. J’ai bien compris que tout ceci est une guerre entre l’Ombre et la Lumière et que cela dépasse largement les préoccupations terrestres des humains. Les humains ont été utilisés par l’Ombre et la Lumière pour faire leur guerre sous contrainte, ou c'est deux guerres en parallèle : une dans les Cieux et une sur Terre, et à cause de l’invention IsaMaX que j’ai inventé, les humains dans la Lumière ont attirés des Entités de Lumière et les humains dans l’Ombre ont attirés des Entités de l’Ombre, depuis un bon moment et cela s'est aggravé depuis l'arrivé du Covid, mon ami. Le combat est inégal en ce qui concerne les humains : je suis seul avec Marie-Pascale à combattre contre une bande d’immatures qui se considèrent comme les maîtres du monde, pour eux l’ECU n’existe pas et il n’y a rien après la mort physique. L’ECU : l’Entité qui a en Charge cet Univers (prononcez chaque lettre). J’ai cherché pendant environ 20 ans une idée, une géométrie, qui permet de créer de l’énergie voire de déplacer le centre de masse sans force externe, ce que la science disait impossible à faire, non seulement elle le disait mais elle l’avait démontrée de plusieurs manières et personne ne pouvait remettre en question cela depuis 400 ans au moins (ceux qui cherchaient encore cela il y a 400 ans étaient moqués, même des artistes-peintres moquaient des inventeurs qui cherchaient, un artiste que les idiots admirent) mais depuis plusieurs milliers d’années cela semblait impossible. Et puis il y avait ce raisonnement que j'ai lu bien des fois : si c'était possible quelqu'un l'aurait déjà trouvé, moi je raisonnais différemment : quand quelqu'un a commencé à vouloir maîtriser le feu, si tous ceux autour lui avaient dit : c'est pas possible, si c'était possible quelqu'un l'aurait trouvé avant toi - Personne n'aurait cherché. On ne s'en sort pas de ce type de raisonnement qui n'en est pas un, c'est de la jalousie et de la fainéantise associée à de l'incompétence. Beaucoup ont cherché quelques semaines et ce sont dit que ce n'était pas possible car on retombe vite sur les mêmes dispositifs. Alors pourquoi chercher ? Parce que mon intuition me disait que c’était possible. L’intuition, cette intelligence particulière, qui arrive à shunter les circuits logiques et les circuits de la raison pour trouver une solution quasi instantanée ou pour montrer que le chemin c'est dans telle direction. L’intuition, certainement ce qui est le plus directement connecté à l’âme. Il n'y a pas de méthode, pas de livre, pas de gourou, tu pars dans l'inconnu quand tu commences ce type de mission. Dès le départ, j'ai eu l'intuition que je voulais travailler seul, sans équipe, sans laboratoire, sans ordinateur, sans matériel spécifique, sans calculs complexes car j'en avais trop fait avec l'agrégation. L'agrégation m'avait gavé des calculs, je n'en pouvais plus. Mon intuition du départ s'est révélée exacte. Tu es seul et ils seront tous contre toi. Je ne suis pas doué en physique (je suis bien meilleur en électronique), loin de là, et je n'aime pas les calculs trop compliqués surtout lorsqu'il s'agit de les faire précis ou avec des variables, je n'aime pas non plus les dispositifs trop compliqués. Je me souviens d'un dessin animé enfant, un personnage se retrouve par accident dans l'océan dans une baignoire avec douche et l'eau coule de la douche dans la baignoire (la baignoire a tendance à couler dans le dessin animé et donc la douche fonctionne) et le personnage retourne le pommeau de douche vers l'eau et cela créé un propulseur, sans doute le premier souvenir de l'énergie libre, j'avais peut être 7 ans je ne me souviens plus, j'adore tout ce qui concerne les moteurs. J'arrive à comprendre finement la physique mais non sans difficultés, par exemple j'ai eu des difficultés à comprendre la nutation d'un gyroscope car je n'aime pas les calculs et je n'ai jamais appris la physique dans les livres. Si j'avais su que cela aurait duré 20 ans j'aurai agi avec méthode, j'aurai d'abord appris la physique complètement, je n'en aurai pas eu pour très longtemps, peut être 3 ou 4 ans. Je pensais au départ que c'était une simple bonne idée que personne n'avait imaginée, un truc tout simple. J'ai réalisé quelques expériences au départ mais j'ai bien vite vu que pour cela il fallait des appareils de mesure et concevoir des dispositifs pour tester, cela m'aurait pris trop de temps, et puis je n'avais pas l'intuition que cela était la bonne méthode, en outre je suis trop brouillon et cela n'est pas une qualité pour construire des dispositifs. Je n'ai fait que peu d'expérimentations, je n'ai pas dû passer plus de deux semaines complètes de travail sur 20 ans à tester des dispositifs (des semaines à 70 h on se comprend). Je me suis dit que la raison devait d'abord confirmer et ensuite qu'il fallait construire le dispositif. J'ai pensé à un moment à des simulateurs informatiques (car je ne voulais pas apprendre la physique) mais ils étaient chers et ceux que j'ai eux à un moment donné m'ont déçus (certains étaient pourtant les meilleurs dans leur domaine). Les simulateurs sont compliqués à utiliser mais si j'avais su que j'allais mettre 20 ans pour trouver la solution alors j'aurai peut être investi dans un logiciel et j'aurai peut être appris à l'utiliser complètement. Le problème, c'est que je ne savais pas dans quel domaine de la physique il fallait chercher et si en plus le logiciel tenait pour acquis les lois de leurs physiques comme quoi on ne peut pas avoir la somme des forces non nulles alors ce n'était pas une solution. J'ai bien fait de ne pas utiliser de simulateur, j'y suis passé à un moment donné pour l'électrotechnique et cela m'a appris un truc en électricité que je n'avais pas acquis mais c'est tout. Si j'avais appris la physique dans les livres je me serai rendu compte des calculs qui prouvent qu'on ne pouvait pas créer de l'énergie et encore moins déplacer le centre de masse car je me suis rendu compte qu'il y avait des formules en ce sens vers 2014, j'ai commencé à lire et comme mon intuition, ma détermination étaient trop ancrées, j'ai vu qu'il y avait des hypothèses sans comprendre les calculs, et je me suis dit après une ou deux heures : ce sont des conneries, les hypothèses sont fausses. Ça pourrait passer pour de l'égo mais c'était mon intuition qui était forte, ancrée sur cette mission et que plus rien ne pouvait l'en convaincre du contraire. J'étais certain qu'il y avait une solution. Je n'ai jamais eu personne qui m'a contredit dans ce que je faisais car j'ai travaillé en mode sous-marin, je ne l'ai dit qu'à très peu de personnes : mon ancienne copine, ma mère, Marie-Pascale, mon frère, une ancienne collègue de travail. Mais tous, ne connaissaient pas la physique et je n'ai pas discuté du fond et donc je n'ai pas eu de remarques désobligeantes. Seule l'ancienne collègue de travail m'avait dit : tu ne penses pas que tu gâches ta vie ? et m'avait critiqué parce qu'elle était dans le bonheur attitude. Ensuite, vers 2012 environ (je ne me souviens plus), un étudiant m'a vu publier une géométrie et m'a balancé à ses camarades, ce n'est pas vraiment que je m'en cachais et vis à vis des étudiants, j'en parlais à certains parfois sans dire exactement ce que je faisais, ce que je ne voulais pas c'était que les collègues soient au courant car je savais qu'ils allaient se moquer et effectivement ce fût le cas. Mais : comme ils sont fourbes il ne m'en ont pas parlé directement et m'ont simplement espionné pour se moquer entre eux. Combien de fois ils m'ont vu griffonné pour réfléchir sur mes géométries et rire pour se moquer. Leur rires étaient là pour me faire arrêter ma mission ou me ralentir, mais ça ne fonctionne pas avec moi ce genre d'émotions, je suis contrariant et cela me donne de la haine et de l'énergie pour continuer. Parfois j'avais envie de leur briser les os à la sortie des cours avec un bon pied de biche mais il fallait encore tenir bon, la Justice allait arriver j'en avais l'intuition et le Tri arrive pour ces ordures. Un jour après une réunion/repas, j'ai surpris des collègues surtout des enseignants chercheurs dire : il faut qu'il arrête cela, ce n'est pas possible, etc. Mais ils ne m'en ont jamais parlé et heureusement car j'aurai dû me justifier encore et encore, je me fiche complètement de leurs moqueries cela prouve ce qu'ils sont : l'Ombre et ils vont dégager de cette planète. J'en ai parlé à quelques étudiants, de manière très confidentielle, et je n'ai jamais eu de remarques car ils ne connaissaient pas la physique, eux c'était plutôt : ce serait bien d'avoir la solution et pourquoi pas. Certains étudiants étaient dans le soi-disant complotisme et donc voyaient cela d'un bon œil. Quand la promo des étudiants a eu connaissance que je cherchais vers 2012, je n'ai pas eu de remarque, personne ne m'en a parlé, certains se sont peut être moqués mais j'ai vu que certains étudiants étaient plutôt positifs à l'idée que certains cherchent encore. Le collègue (finalement enseignant chercheur) qui a voulu me planter a finalement fait que je parle à la collègue du laboratoire de physique de particules de cela et sa méchanceté s'est retourné contre lui (dans le sens qu'il voulait me nuire, et là cela a fait le contraire). Elle m'avait envoyé un émail en me disant : tu cherches la solution à l'énergie gratuite ? Ce à quoi je lui ai répondu : oui mais ce ne sera pas gratuit. Mon intuition savait que le Tri allait arriver même si moi je parlais d'argent. L'Ombre essaie toujours de te nuire, la Lumière avance et trouve un chemin ou un autre pour arriver à son objectif. J'avais même lors d'une réunion/repas avec les collègues discuté de physique avec un autre collègue du laboratoire de physique de particules qui ne faisait que quelques heures chez nous et que je ne connaissais pas, lui aussi croyait en une autre façon de voir la physique, il était très ouvert à ce genre de discussion, ça m'a surpris, il faisait des générations aléatoires (en balayant les variables) de modèles mathématiques pour modéliser toute la physique pour voir si d'autres modèles physiques n'étaient pas mieux, je m'étais dit à l'époque que si on en arrive là c'est que c'est vraiment la fin. J'avais eu un bon contact avec lui et l'autre collègue qui a voulu pourrir ma réputation a planté cette relation certainement en lui disant des saloperies sur moi. Ce qu'il a fait c'est qu'il a planté le paysD car c'était en 2015 je crois et j'aurai peut être travaillé avec lui car j'en avais marre des forums. Je suis très content que le paysD n'a pas eu l'exclusivité de cette invention avec toutes les pourritures que j'ai rencontré dans ce pays. J'ai trouvé la bonne personne sur Terre qui a matché avec moi pour sortir de Terre cette invention : l'agente du SVR. Tous ces chercheurs qui s'y croivent et qui ne font que travailler sur des intelligences artificielles programmées pour rendre esclaves les humains de systèmes qui auraient été demain dirigés par l'Ombre. Je suis brouillon, cela aurait pu être un inconvénient mais ça a été un avantage car lorsque j'avais une nouvelle idée qui repartait sur une ancienne idée, parfois même oubliée, plusieurs mois ou années après, alors je pensais différemment et c'est cette façon de repenser de nouveau qui m'a aidé à devenir de plus en plus original je pense. Je n'ai gardé aucun écrit de mes recherches et beaucoup d'idées ont été supprimées d'internet. Ce qui compte c'est l'objectif pas le chemin. J'ai appris la physique en même temps que je cherchais des solutions. Je n'apprécie pas tous les domaines de la physique, je n'apprécie pas du tout la chimie par exemple, ça me fait trop pensé à des recettes de cuisine. J'ai une très bonne logique et en physique tous les problèmes qui sont liés au éléments finies n'est pas compatible avec mon style car rien n'est linéaire, entre autre je n'apprécie pas les problèmes d'électrotechniques théoriques, tu touches à un paramètre et tout le reste change, soit tu passes par un simulateur soit tu passes en éléments finis, des méthodes que je ne maîtrise pas et que je n'apprécie pas. J'apprécie réfléchir sur des problèmes linéaires. Comme je ne suis pas doué en physique et que je n'apprécie pas réfléchir sur des problèmes non linéaires j'ai dû trouver des simplifications pour réaliser mes dernières géométries: pas de masse, pas de friction, géométries parfaites, parfois 2D pur. Quand je réfléchissais et quand je réfléchis je me pense le système, je suis le système, je bouge ce que je veux par la pensée. Je m'identifie vraiment au système que je construit. Quand je réfléchis sur une sphère, je m'imagine être la sphère et je subis les forces externes, j'essaie de les ressentir physiquement, réellement. Cela permet de résoudre des problèmes de dynamique des fluides simplement. Quand je mettais des géométries en disant qu'il n'y a pas de masse, j'avais de suite des remarques comme quoi cela est impossible pour un physicien et je me prenais de mauvaises réflexions et aucune aide sur ma géométrie. Mais j'avais l'intuition que la masse n'existait pas depuis des années avant de trouver IsaMaX alors justement réfléchir avec des géométrie où il n'y avait pas de masse était plutôt logique. Sans masse, pas d'équation différentielle, ce que je déteste en mathématique, je n'ai jamais appris à les résoudre, j'ai attendu les transformées qui les ont linéarisées. J'ai galéré parce que j'étais seul, j'ai perdu du temps parce que j'étais seul mais si j'ai pu tenir autant de temps à ne pas me faire mettre des bâtons dans les roues c'est parce que justement j'étais seul et que j'ai travaillé en mode sous-marin, je suis resté déterminé. J'ai parfois douté, rarement, mais je suis toujours reparti au travail, et à un moment j'avais passé tellement de temps que je m'étais dit qu'il fallait continuer car cela aurait signifié que j'avais perdu tout ce temps. Les doutes sont arrivés quand j'étais à court d'idée, mais l'imagination revenait vite. J'ai cru parfois, souvent même, trop souvent pour dire, avoir trouvé la solution, et cela m'a rendu humble car quand j'ai su que j'avais trouvé c'était un moment vécu plusieurs fois donc ce n'est plus si important, c'est mieux comme cela car j'ai pu consacré mon temps au Combat contre les pays de l'Ombre. Je suis parti en Vainqueur, c'est vrai, que ce soit pour trouver la Solution, que ce soit pour trouver la Méthode ou pour Combattre les sbires de l'Ombre. Passer par les services de renseignements a été une très bonne méthode (si le pays vérifiait) car cela me permettait de me concentrer sur les géométries et pas trop sur les calculs précis bien que finalement avec IsaMaX j'ai fait tous les calculs que je pouvais, je savais qu'il y avait un problème dans le bilan de la somme des forces car je ne pouvais pas avoir la somme des forces nulle, la somme des moments nulle et pas d'énergie créée. C'était souvent ce que j'utilisais comme outil auto correcteur : la somme des forces nulle et la somme des moments nulles et pas d'énergie créée. Mais si une seule géométrie était la solution et permettait seulement de créer 0.0001 % d'énergie alors il me fallait quelqu'un qui fasse les calculs et je ne voulais pas passer à côté, c'est par acquis de conscience que j'ai utilisé les services de renseignements dans l'objectif de trouver la solution car les forums n'avaient rien donné et les services officiels du paysD s'étaient moqués de moi. Je n'étais pas certain que les services de renseignement du pays1 vérifiaient, j'en ai eu seulement l'intuition, j'ai parfois douté et puis j'ai eu un moment un vidéo de tarot qui me disait que quelqu'un admirait mon travail mais je n'étais pas certain du tout que cette vidéo gratuite était pour moi mais à l'époque je n'envoyais qu'au services du renseignement du pays1.


Certes, les pays de l’Ombre ont cru que j’avais eu un “download” comme ils m’ont dit, une sorte de message provenant de l’ECU qui me donnait la réponse mais c’est toujours le fonctionnement de l’Ombre que de dénigrer le travail des autres car elle pense que les autres sont comme elle. Un directeur d'école d'ingénieur m'avait fait la remarque quand je lui avais dit que je venais d'avoir l'agrégation en génie électrique: tu l'as passé par hasard et tu l'as eu ? L’Ombre a plusieurs caractéristiques, elle est :



  • Incompétente

  • Fainéante

  • Immature : émotions et psychologie

  • Ne reconnaît pas le travail des autres, ni leur labeur

  • N’a aucune valeur dans le travail

  • Veut tout et tout de suite sans rien faire

  • N’a aucune valeur de la vie humaine ni de la vie en générale

  • Idiote, sans intuition

  • Jalouse et envieuse

  • N’a de yeux que pour le matériel et le luxe

  • Fuyante

  • Froussarde, particulièrement quand elle est seule

  • N’agit qu’avec l’aide des autres, pas de combat direct sauf dernier recours et dans ce cas ce sera à armes inégales et elle essaiera de piéger

  • S’octroie le travail des autres et les résultats de ce travail

  • Use de tous les moyens fourbes qu’elle peut : magie, mensonge pour salir, poison,

  • N’apprend rien, n’évolue pas

  • Fais passer les autres pour des fous ou des extrémistes ou des hors la loi

  • Ne croit en rien et surtout pas au côté spirituel

  • A un ego démesuré

  • Dépendante

  • Sali tout ce qu’elle peut

  • Complémente (logique combinatoire) les émotions, par exemple transforme la joie en tristesse

  • Conservatrice, veut garder ses avantages 

  • Un culot immature et ignoble

  • Elle essaie la corruption pour tenter et si cela ne fonctionne pas elle use de la peur voire de la terreur

  • Veut mettre en esclavage autrui

  • Veut rendre dépendant autrui

  • Veut punir autrui pour ses propres fautes

  • Fait tout pour détourner l’attention qui pourrait être mise sur elle en cas de faute publique

  • Ne pense qu’au paraître, fais le beau

  • Fais le bien-pensant, le moralisateur, le stable, le beau parleur (ne parle pas vrai ne dit pas d'insultes)

  • Cherche à te briser

  • Cherche à te forcer à choisir l’Ombre

  • Cherche à ce que ce soit toi qui la choisisses, qui fasse le premier pas

  • Ne s’assume pas

  • Tord les mots pour en changer le sens

  • Joue, même tuer les autres est un jeu

  • Regroupe des sbires pour contraindre

  • Grossière, vulgaire

  • Essaie de pervertir



Mais non je n’ai pas eu de download, j’ai bien travaillé pendant 20 ans environ et j’ai sacrifié tellement de temps, de compétences que j’aurai voulu acquérir, de savoirs et de savoirs faire que j’aurai voulu maîtriser, de plaisirs, de loisirs que j’aurai pu avoir dans ma vie ou que j’aurai pu vivre. Mais il fallait faire des choix. Je travaillais tout le temps, je dormais très peu, genre 5 ou 6 h par jour et encore. Parfois, j'avais l'impression de réfléchir à mon problème la nuit et la nuit n'était pas forcément très reposante. J'ai fait des semaines de 70 h de recherche par semaine sauf quand je partais en voyage. 70 h sans compter le boulot bien entendu où je réfléchissais aussi à mes géométries. Même en vacances chez ma mère je travaillais beaucoup, et ce n'est pas ma mère qui m'en aurait empêché bien au contraire. En voiture pour aller au boulot je pensais à mes géométries. Même en trek j'y pensais, pas forcément les 3 premiers jours mais les suivants ça repartait. C'est cela la passion: tu ne peux pas t'en passer. Au boulot, j'y pensais tout le temps, désolé les étudiants je n'ai pas été disponible pour vous, j'avais une mission. J’ai été ralenti par la Lumière car le timing de l’ECU n’était pas le bon, ils ont fait l'ardoise magique (une ardoise que lorsque tu mets à l'envers et que tu secoues tu effaces le contenu) avec ma tête pour que je sois ralenti parce que j’étais trop proche de la solution. Je pense que j’ai perdu entre 5 à 10 ans, difficile à estimer. Mais je comprends qu’il y ait un Timing dont on n’est pas maître et qu’il faille attendre aussi le libre arbitre des autres et des éléments externes indépendants de notre volonté. Ces années où j’ai été ralenti n’ont pas été vaines, j’ai appris et complété ma formation pendant ce temps et finalement c’est peut-être aussi moi qui aie fait ralentir le projet car je n’étais pas assez préparé qui sait. A un moment, ils ont essayé plusieurs techniques pour me remettre à ma mission, comme ils ont vu que l’argent ne fonctionnait pas, ils ont par exemple essayé la gloire mais ils ont vu que cela ne fonctionnait pas non plus. Ce n’est que lorsque j’ai trouvé ma deuxième mission que je me suis remis au travail. Ceux qui ont essayé de me remettre sur ma mission ou ceux qui ont fait l’ardoise magique avec ma tête ne sont pas du niveau de l’ECU et ne sont pas du niveau des âmes, je pense que c’est un niveau intermédiaire. Je ne pense pas que ceux qui m’ont tenté avec l’argent étaient du côté de l’Ombre, je ne l’ai pas senti comme cela. Je n’ai visé que l’objectif et la réussite de la mission, je me suis toujours fait passer après la mission. On m’avait demandé de confirmer 5 ans après le début de ma mission si je voulais vraiment réaliser cela en me faisant comprendre que ça allait être difficile, je n’ai pas hésité une seconde mais je n’avais pas connaissance non plus du temps que cela allait prendre et des embûches que j’allais traverser ni que j’étais l’Élu si j’acceptais la mission. C’est comme un Grafcet dans lequel tu t’insères et qui fait que ta vie et tes choix sont à présent contraints avec ce Grafcet, tu peux de toi même créer une branche OU pour vivre quelque chose que tu penses nécessaire mais à la fin tu reprendras à l'étape où tu en étais dans le Gracet principal. A quand remonte cette volonté de créer de l’énergie et pourquoi l’énergie ? Il est vrai que j’aurai pu prendre autre chose que l’énergie et le cerveau électronique, ma deuxième mission comme je l’ai appelée aurait pu être la première. J’ai bien fait de faire l’énergie en premier même si cela me correspondait moins car cela permet de ne pas donner le cerveau électronique, en effet, le cerveau électronique aurait fourni n’importe quelle invention, et donc l’IsaMaX. Le plus vieux souvenir de vouloir créer de l'énergie me vient de ma deuxième 9°, l'instituteur avait présenter la locomotive à vapeur et j'avais demandé pourquoi ne pas réinjecter la vapeur de sortie sur l'entrée pour récupérer ce qui me semblait être de l'énergie et c'est vers cette période que je situe mon intérêt pour la création de l'énergie. Avant de trouver la solution IsaMaX et parfois pensant avoir trouvé, j’ai partagé mes idées avec ceux (d’autres personnes humaines anonymes) qui étaient connectés à distance via des forums publiques, mais personne ne m’a cru et je n’ai pas trouvé quelqu’un qui voyait les choses comme moi et avec qui j'aurais pu travailler. J’ai essayé toutes les solutions possibles pour trouver quelqu’un avec qui travailler en complément sans savoir que lorsque l’on fait ce travail on est seul, car même si j’avais beaucoup de qualités, on n’a pas toutes les qualités et j’ai cherché un complément à mes qualités, je n’ai pas trouvé mais au final ce n’était pas important car on fait vraiment bien que ce qu’on apprécie et de toutes façons vu comment cela s’est passé avec les pays, je suis certain que j’aurai eu des problèmes avec n’importe qui (sans parler de l’Ombre). Ma devise : fait uniquement ce que tu apprécies, ce qui te passionne. Parfois c’est difficile mais met de la volonté et du temps (et donc de l’énergie) à ne faire que ce que tu apprécies. J’en ai d’autres des devises :



>>>ADEVELOPER>>>

  • Travaille seul plutôt qu’en groupe, c’est plus efficace, moins prise de tête et finalement beaucoup moins dangereux. Travaille en groupe quand vraiment tu n’as pas d’autres choix

  • Apprends à penser par toi-même, cela dès le plus jeune âge

  • Affronte tes peurs

  • Décode le plus possible tes émotions et essaie de les comprendre sans les renier

  • Écoute ton intuition, ne lui ferme jamais la porte d’autant plus en période difficile, elle peut être salvatrice et ta dernière ressource, aussi fulgurante que l'éclair elle te sauvera

  • Soit le plus possible indépendant que ce soit matériellement (compétences), spirituellement ou émotionnellement

  • Apprends le plus possible et surtout ce que tu apprécies, on peut toujours apprendre une matière grâce à une autre, exemple on peut apprendre les mathématiques (qui ne sont même pas une matière pour moi, c'est une boite à outils) grâce à la couture

  • Pose-toi des questions, sur tout

  • Si tu n’aimes pas quelque chose dans la société, change le si tu ressens que ce sera plus Juste et que cela va dans le sens de l’Évolution

  • Que l’Évolution et la Justice (donc la vérité) et donc la Vérité soient tes valeurs

  • Et bien entendu : Fait ce que tu apprécies car on fait mal ce qu’on n’apprécie pas, essaie de trouver quelqu’un qui apprécie faire ce que tu n’aimes pas faire

  • Prend en responsabilité tes erreurs et apprend de tes erreurs

  • N’hésite pas à t’isoler des autres pour faire ton propre chemin de vie

  • Fait marcher ta tête et tes bras : intellectuel et manuel

  • Essaie de faire converger tes cerveaux rationnels, émotionnel et intuitif

  • Vis une vie simple, hors du luxe et du paraître

  • Évite les addictions sauf celle du travail dans la Lumière

  • Garde du temps pour méditer, rêver, prier, t’inspirer

  • Apprend le goût de l’effort

  • Apprend à apprendre

  • Apprend à ne pas tenir compte du jugement des autres

  • Trouve les solutions tout seul si tu peux

  • Amuse toi à trouver des solutions sur tout ce que tu peux

  • Je pars au Combat seul mais je ne refuse pas d'y aller à plusieurs

  • Ne prend pas la vie trop au sérieux, ne sois pas collé à tes émotions ni à ton corps, prend du recul sur tes émotions et ce que tu vis, voit ta vie comme un acteur dans un film





L’Ombre utilise la corruption et la peur comme principales armes. Il est très important d’affronter ses peurs pour être indépendant. Vivre une vie simple loin de la luxure et des addictions empêche l’Ombre d’avoir une emprise sur toi. Être croyant empêche l’Ombre d’avoir une emprise par rapport aux peurs mais encore faut-il être croyant à un niveau suffisant. En ce qui me concerne, j’apprécie analyser et comprendre comment je fonctionne, ce qui me limite ou plutôt me ralenti, ce qui me fait agir ou réagir, etc. et donc je préfère affronter mes peurs, disons que je donne la prévalence à l’expérience quand je le peux. Comme la peur de l’eau que j’ai affrontée et dont j’ai réussi à surpasser il y a plus de 10 ans. L'Ombre essaiera de te salir en public et donc il faut être totalement indépendant vis-à-vis des jugements des autres, d'une tu n'auras pas peur d'être sali et de deux tu ne vivras pas mal le moment qui suivra et qui peut durer.



Lorsque j’ai prévenu les pays à partir d’octobre 2020, j’ai bien indiqué que je me sentais espionné et que je disais tout et son contraire chez moi pour ne pas savoir ce que je pense et aussi pour qu’on ne se serve pas de mes dires comme attaques contre moi. Même à mon travail alimentaire je brouillais les pistes (plus par plaisir) pour que personne ne puisse savoir vraiment ce que je pense et cela me permettais aussi de dire ce que je pense alors que c’est horrible (pour celui qui l’entend, comme par exemple : le Covid est mon ami) mais la personne met cela sur le compte du doute ou pense que je plaisante. J’ai beaucoup plaisanté et poussé à l’extrême avec le cynisme que j’utilise avec plaisir. Lorsque j'ai voulu que ce que je dis soit de moi j'ai utilisé des vidéos et sur les écris j'ai photographié mes doigts pour laisser mes empreintes digitales. Tous mes dires peuvent en outre être sorti du contexte, une spécialité de l'Ombre et de ses journalistes et cela peut en changer radicalement le sens.



Je n’avais pas compris que j’étais contraint dans le choix de ceux vers qui j’allais (pas évident que je n’ai trouvé personne en ligne) car il y avait un contrat spirituel avec une autre âme (la fille du chef d’état du pays1), je devais absolument respecter ce contrat sous peine de mourir. J’ai donc respecté le contrat mais la personne en face ne l’a pas respecté, cela a cassé le contrat d’âmes et m’a permis de pouvoir agir autrement, ce que j’ai fait, j’ai proposé à qui veut l’entendre ou le croire ma solution (la plupart des pays, en tout cas ceux qui avaient les ressources pour vérifier en excluant quelques pays dont je me méfiais à cause de la réaction du pays1) pensant que les gens agiraient différemment cette fois. Celle qui a cassé le contrat d’âme a voulu me voler et récolter l’argent, le pouvoir et la gloire sans rien faire, mais en cassant le contrat d'âme elle ne savait pas que la mission était protégée et que j’étais protégé et qu’il était impossible de me tuer au moins dans l’immédiat. Me voler impliquait de me tuer. Comme le pays1 était le pays N°1 choisi par l’Ombre, je devais contacter ce pays et le seul moyen a été d’utiliser les services de renseignements officiels de ce pays, j’ai donc envoyé à ce pays toutes mes géométries afin qu’il fasse le travail de vérification environ 16 ans après le début de ma mission. Pour respecter la loi du pays dans lequel je suis né je devais publier mes géométries, ce que je faisais car il était facile de publier sur des serveurs d’images sans que cela ne soit lu par quelqu'un tout en étant lisible par tout le monde. Cette âme qui m’a trahi a avec son père :



  • Assassiné les agents qui travaillaient pour l’état du pays1 et qui étaient au courant que c’était moi qui leur envoyait les géométries, en tout cas certains savaient que cela provenait de l'étranger et non du pays1 car eux ils étaient les services de renseignements extérieurs et non intérieurs. Ils ont entre autres assassiné la première personne qui a prouvé que j’avais raison et cela m’a beaucoup affecté

  • Essayé de faire disparaître les preuves de mon invention qui étaient en ligne en supprimant des images

  • Essayé de m’assassiner maintes et maintes fois :



  • Poison au Covid-19 dans la nourriture

  • Gaz

  • Araignée type Veuve Noire dans le volet de la chambre

  • Magie noire

  • Poison dispersé/pulvérisé par drone au-dessus du chalet

  • Empoisonnement des légumes du jardin

  • Poison dans la nourriture mis dans la voiture entre 2 magasins

  • Arme à micro-onde dirigée (j'ai dû me mettre en PLS d'un coup tellement ma tête a vrillée)

  • Fait de la magie 5D pour intervertir les âmes

  • Fait de la magie 3D pour que j’oublie mon invention, pour ne pas la retrouver

  • Inventé des sales histoires à mon propos pour que personne ne vienne me parler

  • Essayé de me kidnapper

  • Essayé de me tordre l’esprit avec de fausses informations

  • Essayé de me faire peur et de me terroriser

  • Essayé de brouiller mon intuition, ma logique et mon raisonnement 

  • Fait perdre mon temps, j’ai perdu 3 ans à cause d’eux, ces années que j’aurai pu passer à ma seconde mission

  • Saboté la voiture de Marie-Pascale pour qu’elle tombe en panne pour me kidnapper

  • Participé à la torture psychologique lorsque les autres états s’y sont mis

  • Empoisonné ma nourriture pour que je n’ai plus de testostérone car le père pensait que c’était cela qui me donnait la force de combattre

  • Empoisonné une connaissance à moi, poison (maladie) qui à moyen terme donne la mort

  • Participé au mode de transmission de dingues :



  • Impossible de savoir si c’est un vrai message ou non

  • Impossible de connaître l’émetteur

  • Nombre limité d'émetteur (12) alors qu'il y a 200 pays

  • Un émetteur pouvant se faire passer facilement pour un autre

  • Le message était noyé dans du non-message

  • Le message utilisait un code non décrit et modifiable

  • Il y avait des messages provocateurs

  • Il y avait des messages de tests

  • Il y avait des messages faux exprès

  • Des messages étaient utilisés pour tordre mon esprit

  • Il y avait une source visuelle et une source audio qui n’étaient pas concordantes

  • Impossible de savoir si ce que je voyais était une vraie information ou si c’est moi qui voulait entendre ce que je voulais entendre

  • dans une langue étrangère que je ne maîtrise pas parfaitement



Ils pensaient que je lisais entièrement toutes les vidéos. A chaque clic, ils pensaient que les informations étaient entièrement lues et assimilés, mais ils n'ont même pas compté que si je ne lisais rien que les vidéos que je cliquais, il m'aurait fallu des journées de 72 h rien que pour cela (et encore). Je cliquais à plusieurs endroits au hasard sur chaque vidéo et je n'écoutais que 10% de chaque vidéo et encore. Ils sont incompétents car ils travaillent en groupe. Moi, je suis seul, je sais ce que je fais, lis, entends, vois car je suis seul. Eux ce sont les uns qui lisent, les autres qui m'espionnent, etc.

La Lumière s’adapte, je me suis adapté à la méthode de transmission, j’ai appris beaucoup et surtout par rapport à mon intuition. L’Ombre elle, n’apprend rien, je me souviens du paysN1, le pays le plus riche au monde, qui me dit : OK tu as souffert mais regardes tous les cadeaux spirituels que tu as maintenant, allez, oublie tout cela et accorde-nous une seconde chance, maintenant nous on veut le cerveau électronique. Je leur avais répondu à eux qui ont un système judiciaire très poussé et qui portent plainte pour un oui ou pour un non, imaginez ceci au tribunal : madame, vos enfants ont été kidnappés, violentés pendant 10 ans mais votre âme a évolué, allez, dites-lui merci et vous serez quitte. J’ai du mal à trouver les mots pour cela c’est plus que du culot d’une immaturité que je ne pouvais pas concevoir. J’aurai bien appris à identifier l’Ombre et ses composantes. J’ai subi, j’ai appris mais j’ai pris du recul sur la situation et j’exprime mon libre arbitre : je ne donnerai pas ma seconde mission à l’Ombre, plutôt crever comme je leur ai dit. Les nombre de vidéos, leur intox et leur grossièreté a été croissante de manière exponentielle.



Il y avait trop d’enjeux et trop d’argent à la clef pour trouver des gens honnêtes, l’Ombre s’était déjà installée chez les immatures qui se prenaient pour l’ECU. L'Ombre avait bien repéré les pays à contrôler pour récolter cette invention et la suivante. Ces chefs d’états m’ont donc :



  • Poussé au suicide

  • Torturé psychologiquement

  • Transmis des messages avec le mode de transmission de dingues décrit précédemment

  • Assassiné une connaissance à moi car témoin 

  • Assassiné des tas de gens et entre autres les agents de leur service qui ont été en contact avec nous soit directement, soit visuellement soit par l’intermédiaire de notre maison ou voitures mais aussi les gens qui ont été utilisé pour transmettre les messages

  • Laissé dans le froid, pas d’aide matérielle, pas d’aide psychologique, pas d’aide financière

  • Fourni aucune information officielle

  • Épiés h24


  • Faire croire jour après jour que demain tout allait se terminer alors qu’ils avaient dès le départ fixé une date, une façon de faire croire qu’ils étaient l’espoir alors qu’en fait ils n’ont été que désespoir illusoire

  • Informé au pire moment qu’il soit que j’ai été castré chimiquement par le pays1 et qu’il n’y a pas de traitement possible

  • La seule demande d’aide officielle que j’ai faite c’est au paysD et il me l’a refusé alors qu’il était au courant de la situation dans laquelle nous étions

  • J'ai été obligé de me réfugier avec Marie-Pascale dans le paysR, c’est un pays neutre mais je n'ai pas pu le faire officiellement et heureusement car j'ai subi tellement de tentatives de meurtres dans ce pays qu'il ne vaut pas mieux que les autres

  • J'ai été testé par magie par le paysN2 pour savoir qui j'étais en mars/avril environ et encore après, ces tests auraient tué n'importe quel humain mais je ne connais pas leur intention exacte pour les juger. En fuyant une fois dans le paysR, je me suis trompé et j'ai pris une sortie à la dernière minute parce que je croyais que le camping était à cette sortie, j'ai fait de suite fait demi-tour et j'ai constaté sur la route un tas de rochers assez gros pour au moins me blesser voire me tuer si j'avais mal réagi. Je ne sais pas exactement qui a agi, mon âme ou l'ECU mais elle a utilisé un défaut que j’ai : je me goure souvent de sortie, je crois reconnaître l'endroit mais ce n'est pas là.



Ensuite, qui a fait quoi et qui est directement impliqué ou a simplement laissé faire est difficile à établir mais ils ont agi ensemble, mais une fois dans le paysR (le paysR a été officiellement contacté et prévenu de la situation en octobre 2021 donc il n'y a pas d'excuse) cela ne les a pas empêché de :



  • Saboter ma voiture au niveau des freins, sabotage qui aurait pu provoquer un grave accident, j’ai réussi à réparer et à comprendre que c’était un sabotage. L’ECU m’a aidé pour comprendre ou savoir qu’il s’agissait d’une tentative de meurtre lorsque je n’avais pas les moyens de comprendre (poison) ou qu’il fallait le comprendre impérativement (et que je n’avais pas compris), mais souvent j’ai utilisé mon intuition et lorsque j’ai pu j’ai utilisé ma logique et mon raisonnement. Ici dans les freins, je n’ai pas été aidé par l’ECU car j’avais largement les compétences pour comprendre ce qu’ils avaient fait

  • Mettre du poison dans ma nourriture pour me provoquer dans un premier temps puis ensuite ils sont passés à des tentatives de meurtre. Maintenant c’est moi qui souhaite partir car comme je ne fais pas ma deuxième mission il est inutile voire extrêmement dangereux que je reste sur Terre, l’ECU le sait, je crois que les paysN et paysR voire d'autres pays se disent que si je pars il n'y aura pas de Tri, or c'est faux, le Tri aura lieu car j'ai déjà prophétisé et ce sont eux qui m'ont forcé à faire cela

  • De continuer à essayer de me faire peur avec leurs messages mais ils ont finalement compris que cela ne fonctionne plus, au pire cela me fout de la haine et je prophétise encore plus sur leurs proches, leur pays et leur peuple

  • De continuer à essayer de me provoquer par des tentatives de meurtre mais ils ont finalement compris que cela ne fonctionne plus, les rares fois où je me laisse encore surprendre cela ne dure pas et cela me permet de prophétiser encore plus ou de leur montrer qui je suis et de quoi je suis capable

  • Ils essaient tout ce qu’ils peuvent pour nous tuer car ils ne veulent pas être confronté à la vérité, ni à la perte financière des brevets et ils ne veulent pas du Tri des âmes mais d’un autre côté la tentation d’avoir la deuxième mission est telle qu’ils essaient de me faire changer d’avis, ce que l’Ombre a dû avoir aussi comme dilemme. Ils voudraient me tuer mais ils ne peuvent pas et ne veulent pas non plus à cause de ce que cela va impliquer : ils vont perdre sur le plan matériel et sur le plan spirituel, ils vont de plus subir le purgatoire. 

  • L’ultime pression est bien entendu financière et l’ECU me teste là-dessus. Je n’accepterai pas leur argent, je leur ai déjà dit. Il y a actuellement la pression financière car je n’ai plus de travail et les ressources s’épuisent, il ne me reste assez d’argent que pour un mois de loyer (décembre 2021) et ensuite je pars en voiture ou à pied avec mon sac à dos, ils le savent. Mais je fais confiance à l’ECU et si je dois être dehors en voiture ou à pieds c’est que sera écrit. J’apprécie marcher surtout en hiver. Au pire je meurs de froid, et leur monde s’écroulera encore plus vite et si j’ai bien compris il n’y aura pas d’élu du tout. 

  • De ce que je peux en comprendre, ils voudraient aussi me pourrir ma réputation, en tout cas ça a été leur objectif à un moment donné, mais je m’en fiche complètement, au contraire, cela montrera qui ils sont. Je ne ferai pas ma seconde mission quoiqu’ils peuvent dire ou faire, je leur dis tous les jours et ils essaient à nouveau tous les jours. Je me demande s’il n’y a pas un compteur quelque part qui dit : s’il refuse la mission plus de J jours alors c’est que c’est son choix définitif, tellement ça en devient grotesque.



Marie-Pascale a voulu offrir pour Halloween des bonbons aux enfants d’une école d’un village où nous avions passé du temps cet été dans le paysR. Les bonbons provenaient de ma maison où j’ai passé tant de mois surveillé et sous les attaques du pays1, un sachet de bonbons venait d’ailleurs du pays1, de la dernière ville visitée où j’ai été empoisonné. J’ai demandé à Marie-Pascale si elle était certaine car les bonbons pourraient être empoisonnés (je ne les aurais pas mangé) et elle m’a dit que oui, j’ai répondu : ok, suis ton instinct. J’ai quand même touché les bonbons à l’abri des regards pour voir si je ressentais quelque chose d'empoisonné (souvent mon instinct fonctionne), mais non je n’ai rien ressenti mais cela je ne l’ai dit à personne et surtout pas oralement pour ne pas que les services de renseignements du paysR ou d’autres pays entendent. Eh bien, c’est criminel, les enfants ont mangé les bonbons. Les autorités n’ont rien fait pour empêcher cela, ils se moquent complètement du peuple. Il aurait été facile d’invoquer la fermeture de l’école 2 jours à cause du Covid par exemple, bref, il était facile d’invoquer une excuse inventée pour protéger les enfants au cas où il y avait du poison dans les bonbons. Comme quoi j’ai bien fait de ne pas me réfugier officiellement dans ce pays et cela montre que tous les pays, même les pays neutres sont coupables. Des criminels qui ne pensent qu’à l’argent.



Le but de tout cela aura été de me faire craquer pour que je leur donne la deuxième mission, ils voulaient se faire passer pour la seule issue possible. Ils ont agi en sachant qui j’étais, que j’étais protégé, et que l’ECU était avec moi. Leur libre arbitre consiste à essayer de me voler, à essayer de me tuer, de me torturer, de me laisser isolé sans information officielle et sans ressource, n’ont pas hésité à vouloir me forcer à faire ma deuxième mission contre mon gré et sans réelle contrepartie, à cacher les preuves, à vouloir mentir à leur peuple, à assassiner tous les gens qui auraient pu être une entrave à leur dires ou leur argent, tout cela s’est exprimé en sachant qui j’étais et ce que je représentais, ils n’ont pas d’excuse, ils sont coupables. Tous savaient que j’avais demandé le Tri des âmes depuis environ février/mars 2021 mais cela ne les a pas empêché d’agir de la pire des manières, ils savent donc ce qui va arriver. 


Je ne pense qu'ils disent à ceux qui tentent de me tuer qu'ils vont subir la même chose. Ils utilisent ici dans le paysR des mafieux pour faire le sale boulot et ensuite ils les tuent. Le paysR est au courant et certainement qu'il est impliqué activement dans ces meurtres. On va bien voir quel pays est attaqué par la Terre et le Ciel et qui est coupable et à quel niveau. Ce sont les peuples qui ne vont pas être contents.


A chaque attaque que je subi, c'est 10% de la somme des charges de tous les pays depuis le début qui est chargé sur chaque pays, cela quel que soit le pays. La charge totale augmente au fur et à mesure. Je ne suis protégé que par l'ECU, l'Ombre pour l'instant ne veut pas me tuer pour me faire amener la seconde mission. L'Ombre n'a besoin que d'un seul pays pour avoir la seconde mission. Cela va se jouer cette semaine au niveau du choix. J'ai lu un courrier du propriétaire (hier, le 13 décembre 2021) comme quoi début janvier je ne peux plus être dans le logement car je ne suis pas déclaré à la mairie de la ville et je ne peux pas me déclarer à la mairie de la ville car je n'ai pas assez d'argent sur mon compte en banque (il est presque vide maintenant) et car je n'ai pas de travail.


Ce qui est impressionnant c’est que tous ces chefs d’états réunis font une OMBRE complète avec ses diverses composantes. J’ai fini avec le pays dans lequel je suis né qui s’est moqué comme un gamin immature et méchant, c’était complètement stupide mais c’est le plus immature de la bande, le plus arriviste et le plus dangereux. Les uns voulant me voler et me tuer, les autres me pousser au suicide et le dernier me pousser à m’écraser. Tous m’ont fait sortir de mes gonds et ce n’était surtout pas ce qu’il fallait faire, car une fois sorti de mes gonds je fais ce que mon intuition me dicte aussi surprenant et fulgurant que cela puisse paraître.



J’ai aussi subi des gamineries de la part des pays, comme le paysN1 qui m’a ajouté de la publicité sur un site de vidéo bien connu et dont à chaque fois qu’il faisait cela j’imaginais (sans le lui dire) un méga tsunami arriver sur sa mégapole, centre des affaires. D’autres fois de la magie pour que du matériel tombe en panne, oui, oui, ça fonctionne mais je trouve toujours une solution. D’autres fois des ralentissements ou des blocages d’internet, méthode complètement idiote car je suis susceptible de couper la communication définitivement sans prévenir. Enfin, tout ce qu’ils pouvaient faire pour me pourrir la vie au quotidien. Ce qu'ils ont fait n'est ni plus ni moins que de scéller le sort de tous les pays du monde et donc de tous les peuples du monde car maintenant plusieurs pays vont devenir complètement des mers de magma, c'est dire l'état de la Terre à la fin de la Grande Tribulation.



Les paysN représentent aussi un panel de l’humanité dont je ne connais pas pour le moment tous les pays de manière certaine : hommes, femmes, origines diverses, continents divers, deux hémisphères, croyances historiques diverses, mentalités différentes, etc. Cela pour mieux juger l’humanité. Une certaine diversité a dû être demandé par l’ECU mais l’Ombre a tellement voulu gagner qu’elle s’est installée dans tous les pays du monde. Je pense que tous les pays du monde sont contrôlés par l’Ombre et c’est d’ailleurs pour cela que l’on constate la gestion désastreuse du Covid-19 et toute la stratégie derrière la vaccination obligatoire. C’est un panel de pays représentatifs : mon pays de naissance (parmi les 10 pays sur 200 les plus puissants au monde sur le plan militaire), le paysR : un pays neutre très riche et indépendant qui possède une armée, le pays1 : pays le plus puissant militairement parlant mais économiquement faible, les paysN qui comporte le pays le plus puissant au monde au plan économique et le deuxième au plan militaire, les paysN : sont aussi d’autres pays plus petits mais qui ont leur poids politique et sont indépendants. Ceux qui m’ont ralenti, ceux qui m’ont fait du mal ou qui ont voulu le faire sans y arriver, ceux qui ont dit du mal de moi, ont été choisi par l’Ombre et rien que de savoir cela me remplit de joie, ils vont subir la disgrâce de l’Ombre, car l’Ombre c’est comme la mafia (bande de malfrats régie par un code dit de l’honneur alors que ce serait plutôt un code de l’horreur), si tout se passe bien l’Ombre te récompense et tu évolues (tu as de plus en plus de pouvoirs dans la hiérarchie de l’Ombre mais tu n’apprends rien), par contre si quelque de grave arrive c’est la torture et la mort mais comme l’Ombre ne peut pas détruire les âmes, elle ne peut que les torturer et c’est cela le purgatoire. On m’a montré le purgatoire, j’ai été accompagné par trois entités, j’avais un badge visiteur, on m’a amené à un endroit et j’ai vu une âme recouverte de quelque chose (une sorte de couverture), cette âme était torturée, j’ai ressenti de la pitié alors que cette âme m’avait fait du mal, certainement celle qui m’a empoisonné début 2020, j’ai voulu voir ce qu’il y avait sous “la couverture” et on m’a fait comprendre qu’il ne fallait pas que c’était terrible et que pour mon bien être il ne fallait pas (faut dire qu'à ce moment je n'étais pas au meilleur de ma forme car sous la pression des pays chez moi), ce que je peux dire de là-bas en bas c’est: ne te perds pas car tu ne trouverai pas la sortie cela veut dire qu’il faut toujours être accompagné par quelqu’un qui connaît le chemin, ne perd pas ton badge quoiqu’il arrive. Nous avons été contrôllés : grrrrr. Le purgatoire n’est pas géré par la Lumière mais par l’Ombre. Tout le monde a le libre arbitre, à tout moment. Il n’est jamais trop tard pour choisir la Lumière, mais la Lumière ne se choisit pas par peur, comme la peur du purgatoire, mais par conviction, par reflet de ses valeurs de ce à quoi on croit et de ce en quoi on s’applique à travailler sur Terre. Je crois à la justice et à l’évolution, que je défends, je travaille pour elles alors je suis dans la Lumière de manière implicite, ce sont mes choix mais surtout mes actes qui dictent ce à quoi j’appartiens : la Lumière. Si tu agis de telle ou telle manière parce que tu as peur de ce qu’il va t’arriver par la suite, tu fais fausse route. Par ma prophétisation qui a déjà été faite et mon souhait de continuer de vivre je sais que je vais activer le Tri des âmes et donc que cela va tuer la quasi-totalité des humains, en tout cas tous les pays non élus, je le fais par conviction et je n’ai pas peur des conséquences. Même s’il y avait des conséquences je les assumerai, car c’est mon choix dans ce que je respecte le plus, dans le respect de mes croyances, je fais de mon mieux.



Lorsque j’ai visité le purgatoire, j’ai vu ou plutôt eu des informations sous formes imagées, toutes les images sont fausses c’est vrai, mais il faut bien se représenter Là-Haut d’une certaine manière avec des éléments issue de ce monde terrestre sinon comment penser ? On pourrait avoir les équations mathématiques des entités et de l'environnement avec des équations mathématiques qui permettent de les modéliser, mais à quoi bon ? cela compliquerait encore plus les choses et puis ce serait donner des informations trop confidentielles donc ils transmettent les informations comme ils le peuvent avec ce qu’on peut en comprendre et dans la limite pour respecter la confidentialité.



On peut résumer les dates principales :



2020 :

A (une lettre = un mois) : le pays1 essaie de nous tuer pour la première fois dans la capitale du paysR, nous étions en week-end vacances

S : le pays1 essaie maintes et maintes fois de nous tuer dans le paysD

O : le pays1 essaie encore de nous tuer, j’envoie à tous ceux que je peux et que je choisis mon invention, j’ai envoyé aux trois quarts des pays susceptibles de m’aider, certains ont été exclus car considérés trop dangereux à cause de ce que j’ai vécu avec le pays1. A partir d’octobre je suis h24 avec une arme à feu sur moi, des armes dissimulées dans toute la maison : Cal12 2 coups, 2 pistolets 22lr, un revolver 22lr, deux carabine semi-auto 22lr, 3 carabines 22lr à verrou, 2 pistolets 9 mm, deux revolvers 357, un revolver 38, un semi-auto 7.62x39, divers couteaux, haches et bêches (mon arme préférée est la bêche car je la maîtrise, la meilleure arme est l'outil que tu maîtrise le mieux). Marie-Pascale est aussi tireuse sportive, une partie des armes sont à elle

N : le pays1 essaie encore de nous tuer, j’attends l’aide des autres, on s’évade une petite semaine en autonomie en montagne, on est gazé à nouveau, on a eu des difficultés à revenir à la maison. Je donne comme consigne à Marie-Pascale de me tuer pour ne pas que je tombe entre les mains du pays1 s'ils viennent en force et que la situation est incontrollable

D : le pays1 a commencé à se rendre compte de qui nous étions sur le plan spirituel (ou ils le savaient), j’ai l’intuition que d’autres pays écoutent, je le dis oralement



2021 :

J : je démissionne de mon travail, trop de tension à mon travail, trop de tension avec le pays1 et pas de réponse des paysN, le pays1 essaie de communiquer mais je ne veux pas, ils sont en location dans le chalet d’à côté. J’ai l’intuition qu’il est important de démissionner pour la mission et qu’il faut le faire de manière brutale car j’en ai envie

F : je commence à écrire le Tri des âmes, j’ai commencé par 10% et cela a augmenté de plus en plus au fil des mois et de ce qu’ils m’ont fait subir. Je demande oralement aux paysN de nous mettre en sécurité (ils nous écoutent). Je dis oralement au pays1 (il nous écoute) qu'il peut nous donner des informations par écrit.

M : je continue à écrire le Tri des âmes, j’augmente les pourcentages et les attaques que va subir l’humanité. Je m’étonne que personne ne vienne nous sauver. Je commence à vivre de mieux en mieux cet état. Je demande oralement aux paysN de nous mettre en sécurité. Je dis oralement au pays1 de nous donner des informations par écrit.

A : Je me sens de mieux en mieux sur le plan physique et cela va durer jusque mon prochain empoisonnement, je suis impressionné de ma condition physique alors que je ne fais aucun sport, que je ne sors pas beaucoup et que je subis ce que je considère comme de la torture psychologique. Je suis de plus en plus confiant en mes capacités, je sors en montagne seul. Je dis oralement que si personne ne viens nous mettre en sécurité alors je vais demander à tout faire gratuit. J'augmente les cataclysmes qui vont arriver sur Terre, tout ce que j'ai prophétisé est mis en ligne accessible à tous.

M : Je subis encore du poison, cela me fait sortir de mes gonds (bouffées de chaleur) et je décide de me sacrifier, je mets un ultimatum à l’ECU : fin de l’année si le Tri n’a pas commencé, je me sacrifie, j’étais limite de partir et avec les armes à feu ça aurait été très facile, les bouffées de chaleur m'ont fait sortir de mes gonds. Je dis oralement que je vais tout faire gratuit. J'augmente les cataclysmes qui vont arriver sur Terre, tout a été mis en ligne sur le forum de physique d'une université dont j'ai donné le nom aux ambassades, à ce moment-là il ne reste plus beaucoup de survivants car l'ECU me rattrape en me disant: plutôt 150000.

J : Je m’extirpe en voiture avec Marie-Pascale du chalet et je pars dans le paysR. Je pars dans la capitale du paysR pour distribuer dans les différentes ambassades ce que m’ont fait subir les pays1, paysN et paysD. J’explique qu’il ne faut pas payer pour les brevets car il y “crime contre l’humanité” et que d’autres informations ne sont pas connues.

J : Je pars en randonnée avec Marie-Pascale pendant 15 jours et on subit de la magie, Marie-Pascale tombe et se blesse à la main, on arrête la randonnée

A: Je rentre quelques jours en France, les autres voulaient que j’aille en réunion pour négocier, je refuse, ils décident de me donner des miettes mais je n'accepte pas leur offre qui n’en est pas, pour résumer, c’est on te donne rien de ta première mission et on te donne des miettes pour que tu fasses la seconde mission et au final on te tueras dès que tu auras fini la seconde mission car on va prendre tout pour nous. Je fais des vidéos avec Marie-Pascale pour témoigner ce qu’on nous a fait subir. J’écris également à la main avec des empreintes pour expliquer ce qu’il nous arrive. Je ne voulais rien mettre en ligne pour le moment, c'est elle qui m'a incité à le faire.

S : Je commence à ressentir que plus rien ne peut m’arrêter. Je ne veux toujours pas voir les autres, je les autorise seulement à passer mon message sur les médias. Je les autorise aussi par moments à me transmettre des explications par écrit. Je continue de faire des écrits que je mets en ligne disponible à tous.

O : Je mets des peines de plus en plus lourdes aux pays qui nous attaquent. Tous les pays sont visés, mêmes ceux qui n'ont pas cru en moi, même ceux qui n'ont connaissance de rien, je tape au hasard à partir d'octobre. Je pense que j'ai bien fait car les paysN ont fait des accords avec les autres pays qui n'ont pas cru en moi et sont de facto complices. J'accepte d'avoir des explications par écrit.

N : Je commence à chercher du travail dans le paysR et dans d'autres pays, je ne pense pas en avoir besoin mais je le fais par acquis de conscience et cela permet de constater le comportement des autres pays en ayant cette information. Je comprends que ce que je dois faire c’est un choix entre l’Ombre et la Lumière. Je déplace la date de Noël au 25 Novembre 2021. Je mets de plus en plus de peine à tous les pays pour ce qu’ils font, les messages sont publiques et en clair. Je commence à écrire ce Récit le 26 novembre. J'accepte d'avoir des explications par écrit.

D : Je suis confiant en l’avenir. J’écris ce Récit. Je suis empoisonné par le paysR à but de tuer et non de provoquer, encore une fois c’est raté mais je demande une suite à cela à ce que tous les pays subissent même ceux qui ne sont pas dans le coup ou qui ne sont pas au courant : je vise leurs enfants, leur famille, leurs chefs et leurs amis. J'ai choisi le pays Élu et la nouvelle ville Sainte.



Il est important de noter que depuis décembre 2020 j'ai accepté d'avoir des explications de la part du pays1 mais aussi par la suite bien évidemment des paysN. Ensuite, tous les pays auraient pu me transmettre des informations officielles ou non pour me donner des explications, cela de leur plein gré ou lorsque je le demandais. Je ne voulais pas les voir en réunion, c'est vrai, car ce qu'ils voulaient faire c'était me faire changer d'avis et me faire signer un contrat, signer avec l'Ombre quoi, non mais ça va pas la tête ? Tous ont voulu me laisser dans le doute pour me faire plier, me pousser aux limites, mais ce qu'ils ont simplement fait c'est que je prophétise tout ce qui est dans ce Récit (bien que j'ai peut être oublié d'écrire dans ce Récit quelques éléments que je rajouterai par la suite). En fait, à partir de mai ou juin 2021 j'aurai pu signer n'importe quel contrat car il n'aurait pas été valide (je ne l'aurai pas respecté et Là-Haut ils en auraient été d'accord) à cause de la torture psychologique que j'ai subi et c'est encore vrai aujourd'hui (le 27 décembre 2021) toute signature serait nul et non avenu car je suis encore sous les effets de leurs méfaits, il me faudra des mois après que tout soit public pour aller mieux et me sentir libre de mon plein gré de signer quoique ce soit. L'avantage de n'avoir rien signé, et donc d'avoir subi, c'est d'avoir laissé les autres pays choisir et les laisser faire ce qu'ils ont fait, cela les a rendu coupables, ils sont tous coupables car à ce jour du 27 décembre 2021 ils doivent tous être au courant et je n'ai eu aucune information officielle ou officieuse. Encore une fois j'ai choisi la mission et je me suis fait passé après.



Je devais comprendre aussi que si je ne continuais pas ma seconde mission alors je devais quitter cette Terre, et mon choix de libre arbitre devait être pris en ayant conscience de cela. L’ECU m’a bien choisi car j’ai un côté tornade blanche et quand je me mets à faire le tri c’est extrême et hyper rapide et ensuite j’avais demandé à moi-même à ne plus revenir sur Terre si je réussissais cette mission (il y a 15 ans au moins) et je vais être servi. Si moi j’ai dû attendre le libre arbitre des autres, eux aussi ont dû attendre mes choix. L’ECU m’a donné accès à des informations durant plusieurs mois pour plusieurs raisons, la première pour montrer aux paysN que j’étais quelqu’un de particulier et que leurs actions allaient entraîner des réactions. Ensuite, l’ECU m’a donné des informations pour influer sur mes prises de décisions futures, comme par exemple lorsqu’elle m’a fait bien comprendre que j’avais été sauvé (récupéré) lorsqu’il y a eu du gaz injecté dans la chambre, c’était pour me faire comprendre qu’on m’avait rendu service et comme elle sait que je suis Juste, que je vais agir en conséquence, j’y ai repensé plusieurs fois en me disant, ok c’est difficile mais on m’a sauvé, je vis, il faut continuer. Enfin, l’ECU a donné des informations sachant que j’allais en communiquer certaines à Marie-Pascale oralement et que les services de renseignements allaient les sauvegarder certainement pour laisser un témoignage au cas où je parte et au cas où un pays serait honnête (il y a le libre arbitre).



Parfois je me dis que j’ai été conçu pour cette mission tellement elle me correspond mais ce n’est pas comme cela que ça s’est passé. L’ECU a choisi l’humain et l’âme les plus en adéquation avec cette mission, ensuite on m’a fait vivre des expériences pour me préparer à affronter l’Ombre mais aussi pour orienter mes choix futurs. Mon âme est très ancienne et a vécu énormément de vies pour arriver à ce niveau d’expérience mais moi en tant qu’humain j’ai dû développer mes qualités à la sueur de mon front. Rien ne m’a été donné, j’ai dû acquérir les compétences nécessaires à la mission. La Lumière a dû utiliser l’Ombre toujours prête à faire le Mal pour me donner l’expérience nécessaire pour affronter ce qui allait arriver. Pour que j’accède aux informations du Scénario entre l’ECU et l’Ombre c’est que j’ai des qualités et une importance exceptionnelle. Ce que je vis ressemble à l’Apocalypse de Saint Jean et je me suis demandé si finalement c’est moi qui devait me conformer à ce qui a été écrit et donc comme si je n’avais pas le choix, mais je ne crois pas que ce soit cela, l’Apocalypse de Saint Jean raconte mes choix. On a permis à Jean de voir l’avenir mais selon mes choix. Par contre, je ne sais pas qui m’a vu comme un agneau car rien que cela me donne envie de tout casser, je me demande si l’ECU ne l’a pas fait exprès, finalement en écrivant ce Récit (je l’ai écrit plus loin) je comprends que l’ECU l’a fait exprès non pas pour m’énerver mais pour leurrer les autres. Ça m'énerve parce que ce n'est pas vrai, je ne suis pas comme Jésus, je rends les coups du mieux que je peux même si je ne l'ai pas fait pendant longtemps à cause de l'objectif de la mission. Peut-être que c’était pour l’Ombre, pour qu’elle croit que j’allais pardonner et travailler avec les chefs d’états qui m’ont fait subir leurs saloperies. Moi j’aurai décrit la situation différemment : je suis un être humain (et pas un avoir humain) qui est confronté à des hyènes sataniques. Mais il est clair que je suis en colère, une colère incroyable qui ne demande qu’à détruire tous ces partisans de l’Ombre et l’Ombre elle-même. Je demande la justice et là ma patience a atteint ses limites, je veux que justice soit faite sur Terre comme au Ciel pour remettre la Terre dans la Lumière avec les travailleurs de Lumière.



J’ai demandé beaucoup de cataclysmes pour la Terre et les humains en vue de faire le Tri mais il faut bien prendre en compte que j’y suis allé progressivement à la fois dans le nombre d’humains qui allaient être affectés mais aussi dans le nombre et la gravité des cataclysmes. Les chefs d’états des pays1 et paysN auraient pu arrêter cela à tout moment. Ils ont eu leur libre arbitre et je ne donne pas de seconde chance, c’est d’ailleurs aussi la volonté de l’ECU de ne pas donner de seconde chance. On ne me prend pas deux fois à la même erreur, j’apprends et je ne permets pas de seconde chance. C’est une de mes caractéristiques. Il ne faut pas donner de seconde chance car cela n’arrête jamais, après la seconde chance ce sera la troisième, c'est sans fin. Il y a le libre arbitre et ensuite la justice. Donc, dans les cataclysmes, j’ai demandé que la Terre agisse en grande partie parce que c’est son avenir et c’est elle qui a créé les humains mais je veux aussi que le Ciel envoie des cataclysmes pour montrer que cela vient aussi de l’ECU. J’ai à peu près demandé tout ce que je pouvais, mais j’ai parfois réussi à demander des cataclysmes originaux que personne n’a dû penser et que je ne détaille pas ici pour ne pas prévenir l’Ombre. Mais bien entendu, j’ai demandé les tremblements de terres, les volcans, les super volcans, les tsunamis, les méga tsunamis, l’arrêt du Gulf Stream, des pluies verglaçantes, des tornades de feux gigantesques, des pluies de météorites pour brûler un tiers de la surface de la Terre, des CME pour couper l’électricité et les communications, un virus très mortel, etc. tout ce qu’il peut arriver de plus effrayant. De toute façon, il fallait faire le Tri, l’Ombre allait gagner et il y a trop d’âmes jeunes ou d'âmes qui n'ont rien choisi (ni l'Ombre ni la Lumière) sur Terre et autant le faire dans un spectacle magnifique qui reste dans les mémoires. Aucune âme n’est détruite, ce sont juste les humains qui doivent mourir et pour certains ce sera le Jugement juste après. Je suis en colère, mais ce n’est pas de la vengeance que je demande, je veux la justice. Mais parfois, en colère, quand on s’exprime on peut penser que c’est de la vengeance, je peux le comprendre.



Suite à la tentative de meurtre provenant du paysR, le 6 décembre 2021, je veux que tous les enfants, petits-enfants, familles proches et amis proches des politiciens et des forces de l'ordre (quelque soit leur niveau dans la hiérarchie) de tous les pays de la Terre vivent le plus longtemps possible mais dans des souffrances les pires qu'ils puissent exister pour les humains, que rien ne puisse atténuer leurs souffrances. Seul le pays choisi en sera peut-être exempté, je verrai mon humeur. Au fait, le pays choisi aura peut-être un délai et des attaques moindre pendant un certain temps. Au fait, le pays choisi est unique, il ne peut être question d'un groupement de pays. C'était évident mais je préfère le mettre noir sur blanc.


Je suis parti quelques jours hors du logement (du 9/12/2021 au 13/12/2021), car soit j'étais empoisonné dans le logement avec du gaz pour déclencher une crise cardiaque ou un AVC, soit ils venaient mettre du poison dans ma nourriture lorsque je partais dehors me promener. J'ai subi également des tentatives dehors : ex : gaz sous le capot de la voiture pour me faire respirer quand je dormais dans ma voiture. Certains pays semblent avoir arrêté de vouloir me tuer mais bien d'autres essaient encore. Ils sont piqués dans leur égo de ne pas pouvoir faire ce qu'ils veulent et ils réagissent comme de sales gamins immatures. Pourtant à chaque attaque cela charge tous les pays. Je pense même que le paysN1 utilise une sous branche de son service de renseignement pour essayer encore de me tuer tout cela par pure jalousie et envie : pas mieux que le pays1 finalement.

Encore hier et aujourd'hui (le 17 décembre 2021) j'ai eu droit à des tentatives de meurtre. Je ne céderai pas. Je ne parle à personne tant que mon message n'est pas publique. J'attends tranquillement, je n'ai que cela à faire.



A l’école primaire, j’ai toujours préféré le verbe être au verbe avoir, l’un comme l’autre est irrégulier. Je repense à cela et fait le parallèle avec les êtres humains que je trouve pour la très grande majorité dans l’avoir et non dans l’être et que leur nom devrait plutôt être "avoir humain". 



J’ai commencé à écrire ce que je voulais, à savoir le Tri des âmes, pour permettre l’arrivée de ma seconde mission vers février/mars 2021 car au début je voulais quand même faire ma seconde mission mais avec l'humanité triée. C'est la façon de faire des pays1ND de vouloir me forcer à faire ma seconde mission qui a activé un mécanisme en moi et j'ai décidé de ne plus la faire, l'ECU m'a bien choisi. Tous les états qui m’espionnaient étaient au courant de ce que je demandais et ont continué à faire les pires actes sur moi. C’est comme si chaque chef d’état était une part de l’Ombre avec le premier pays contacté étant le chef de la bande, c’est d’ailleurs logique que l’Ombre ait demandé à ce que j’aille voir le pays où elle a le plus de pouvoir militaire en premier, je pense que l’Ombre a choisi les pays les plus puissants militairement en priorité, économiquement et idéologiquement ensuite il ne lui restait plus qu’à mettre les humains qu’elle avait choisi au pouvoir, les peuples ont eu leur libre arbitre car la majorité des pays sont démocratiques et la grève générale existe et tout le monde a le libre arbitre. Le Scénario qui a été écrit entre l’Ombre et la Lumière a été fait pas à pas, je veux dire que la Lumière a annoncé le pas numéro 1 et ensuite la parole a été donné à l’Ombre pour savoir ce qu’elle voulait, ensuite la Lumière a eu la parole et a demandé ce qu’elle voulait, ainsi de suite :



0/ La Lumière se rend compte que l’Ombre va gagner la Terre et que tous les humains vont devenir des esclaves de l’Ombre. Cela en grande partie à cause de ceux qui n'ont ni choisi la Lumière ni choisi l'Ombre. Elle doit trouver une solution. La Terre est en état d’évoluer, elle a montré ce qu’il fallait pour cela. Arrive la possibilité donc pour les humains de voyager dans l’Espace et de faire en sorte que la Terre fasse partie des planètes où les habitants d’autres planètes puissent lui rendre visite. L’ECU veut que cette technologie arrive sur Terre, le problème c’est qu’elle sait que l’Ombre est très puissante et va me tuer dès qu’elle saura qui je suis. Elle donne donc la possibilité d’une seconde mission encore plus importante dont elle sait que l’Ombre sera encore plus à crocs (ce n’est pas une faute) : le cerveau électronique. L'Ombre est idiote et avoir un appareil qui lui fournit de l'intelligence est pour elle crucial. La Lumière ne ment pas et j’ai effectivement la possibilité d’apporter cela sur Terre mais mon libre arbitre s’applique et ce sera moi qui va choisir ou non de continuer la seconde mission. Cette possibilité de deuxième mission assure à l’Ombre qu’elle ne me tuera pas (enfin pas de suite).

1/ La Lumière indique donc à l’Ombre qu’elle va apporter la technologie antigravitation sur Terre (et donc l’énergie et donc des armes très puissantes). Notez que ce ne peut être que la Lumière qui apporte une nouvelle technologie car l’Ombre ne fait rien et est incompétente. L’Ombre dépend totalement de la Lumière pour obtenir des nouvelles technologies. La Lumière a donc commencé par me choisir, et elle a pris ce qu’il y a de meilleur sur Terre à ce moment-là pour cette mission : moi (il n’y a aucun égo quand je dis cela). L’Ombre ne peut pas s’y opposer car elle désire aussi la technologie et elle laisse la Lumière choisir le meilleur élément car la mission n’est tout de même pas assurée, c’est un souhait de la Lumière pas une certitude, tout humain a son libre arbitre. L’Ombre n’a jamais su qui j’étais sauf quand l’agente du service du SVR a prouvé que j’avais raison début 2019.

2/ L’Ombre est d’accord à condition que j’aille vers le pays où elle a le plus de pouvoir (elle a certainement pris le pays le plus puissant militairement) et me force donc avec :



  • Un contrat d’âme que je suis obligé de respecter si je veux survivre et faire ma seconde mission. J’ai eu accès au contrat d’âmes et il était bien pour moi s’il avait été respecté. Ce contrat d'âme n'était pas seulement une contrainte mais aussi une aide importante qui m'aurait facilité la suite

  • Ma flamme jumelle qui se trouve être l’antithèse de ce que je représente, comme je représente l’ECU, ma flamme jumelle représente l’anti-ECU. Une flamme jumelle est le négatif argentique de soi, si j’ai quelque chose dans la Lumière alors ma flamme jumelle l’a dans l’Ombre. On peut voir cela aussi comme le complément en logique combinatoire. Comme je suis quasi Lumière pure, cela signifie que ma flamme jumelle est quasi Ombre pure

  • Mon frère a les mêmes traits de caractères que ma flamme jumelle, ce qui allait permettre de faire confiance plus facilement



3/ La Lumière a utilisé mon frère comme une préparation militaire et m’a formé à réagir à l’Ombre, à la connaître et à l’affronter jusqu’à la combattre et la détruire s’il le faut. La Lumière met des conditions sur ce qu’on peut réussir à me faire ou pas, lesquelles je ne sais pas exactement ou alors c’est l’Ombre qui a un dilemme car elle souhaite avoir la deuxième mission aussi, la deuxième mission est bien plus importante que la première pour l'Ombre. Les Entités qui contrôlent les chefs d’états font en sortent qu’ils ne puissent pas me tuer pour deux raisons, la première parce qu’ils veulent la seconde mission et ensuite parce qu’ils ont ordre de faire cela à cause du Scénario ou de l’Ombre, je pense que le Scénario empêche de me tuer tant que certains libres arbitres ne sont pas pris ou alors l’Ombre s’est fait prendre au piège : “ps : ceci est un piège”. N’importe qui aurait pu venir chez moi et me tirer dessus lorsque j’allais chercher le courrier mais non les Entités de l’Ombre ont fait agir les chefs d’états comme des idiots au moins pour avoir la seconde mission. Je pense que les Entités de l’Ombre ont agi comme des gardes fous car sans cela les chefs d’état auraient balancé un missile nucléaire depuis longtemps. Je n’ai pas eu de cadeau (on m'a sauvé plusieurs fois mais le sens de cadeau est : souffrance) de la part de la Lumière car je suis en Test et on me teste pour voir ce que j’arrive à faire ou pas, on m’aide quand c’est nécessaire ou quand il le faut parce que la mission doit continuer. J’ai été Testé sur :



  • a/ Vais-je négocier avec le premier pays de l’Ombre ?

  • b/ Vais-je Combattre

  • c/ Vais-je négocier avec les autres pays complémentaires de l’Ombre ?

  • d/ Vais-je négocier avec les autres pays moins impliqués avec l’Ombre ?

  • e/ Vais-je écrire mon Récit ?

  • f/ Vais-je comprendre ?

  • g/ Vais-je me sacrifier ?

  • h/ Vais-je faire totalement confiance à l'ECU ? La croire totalement quoi.



a/ J’ai refusé de parler au premier pays de l’Ombre, j’ai tenu jusqu’au bout et même si parfois j’ai mis la pression pour que s’ils viennent ce sera de la meilleure des manières possibles, c’était parce que je n’étais pas certain que ce n’était pas là qu’il fallait que j’aille. Je leur ai laissé la possiiblité de me donner des informations écrites. Comme je n’avais pas de certitude des autres pays (personne ne me disait rien d’officiel, tout est passé par un mode de communication codé), je me suis demandé si la Lumière ne voulait tout de même pas que je travaille avec le pays1, moi je ne voulais pas parce que le pays1 m’avait fait sortir de mes gonds (il ne faut jamais me faire sortir de mes gonds) et j’ai dit oralement et fait comprendre qu’il ne fallait pas venir me voir ni discuter avec moi car c’était vrai et je me disais que si vraiment la Lumière voulait que je discute avec le pays1 alors ils viendraient correctement et tout se passerait facilement, sans violence, sans engueulade, au pire ils me donnaient un écrit dans la boite aux lettres. Au vu de ce qu’il s’est passé par la suite, je me suis rendu compte que ce pays n'agirait jamais correctement.

b/ J’ai pensé qu’un pays, voire le groupe de pays (paysN) aurait été correct mais ils nous ont laissé livrer à nous même, ce qui voulait dire que ce n’étaient pas les pays avec lesquels j’allais travailler. Ce sont eux qui ont parlé d’argent et je me suis dit que c’était peut-être cela que la Lumière voulait que je fasse : être indépendant totalement et apporter ma deuxième mission en totale liberté. Ce n’est pas que je pensais à l’argent en tant que finalité mais en tant que moyen, comme par exemple l’école en ligne gratuite pour les enfants que je voulais concevoir. Au vu de ce qu’ils me laissaient : des miettes, j’ai compris que ce n’était pas avec eux et que certainement il n’y aurait aucun pays élu. Le pire c’est que j’avais des miettes mais uniquement si je travaillais sur ma deuxième mission et je pense qu’ils ont fait de la magie pour me forcer à accepter ce choix qui me paraissait dingue. Leur magie est inopérante maintenant.

c/ C’est au fur et à mesure que j’ai compris qu’il ne serait pas possible d’amener cette technologie avec les humains et l’humanité telle qu’elle est aujourd’hui. Il fallait un tri et un fameux, j’en suis arrivé fin Juin à 100000 et l’ECU m’a fait comprendre que ce serait mieux 150000 environ (je ne suis pas à 1000 près). J’ai toujours annoncé que les chiffres que je donnais étaient approximatifs. Mais quand même, je me disais que le groupe survivant aurait pu avoir cette technologie, même tardivement puisqu’ils n’auraient pas les ressources matérielles pour construire ces cerveaux électroniques. Comme les attaques/menaces/etc. du pays1, des paysN paysD paysR etc. ont continué, j’ai dû réfléchir, écouter mon intuition et j’ai commencé à admettre qu’il ne serait pas possible de faire cette deuxième mission.



Si j’ai vu à un moment une opportunité pour la Lumière d’avoir une assise sur Terre et d’apporter la Lumière en totale indépendance (avec de l’argent, un territoire, un état, un poids politique), je me suis rendu compte qu’en face ce n’était qu’Ombre et qu’il n’y avait rien à en tirer. L’Ombre n’a jamais voulu me donner mon indépendance. J’ai toujours pensé non pas pour moi mais pour la Lumière et j’ai pensé à un moment que j’avais en face de moi des gens dans la Lumière, comme moi mais ils ne sont qu’Ombre. Sur Terre, la majorité des âmes sont jeunes et n’ont rien à faire ici où l’Ombre a trop de force et l’Ombre était à la limite de prendre le pouvoir total et définitif : le nouvel ordre mondial et tout ce qui va avec. L’Ombre a trop d’emprise sur la Terre et avec l’antigravité c’est enterrer la Terre définitivement, les autres âmes jeunes auraient été des esclaves pendant très longtemps et leur survie n’aurait pas pu être sur Terre, elles auraient été tirées à être du côté de l’Ombre sans pratiquement aucune autre possibilité, pas de libre arbitre. L’Ombre n’a aucun respect et n’aurait pas hésité à détruire assez la Terre pour qu’elle devienne une boule de feu puis à faire la guerre à d’autres planètes et mettre le chaos dans cette partie de l’Univers qui est quand même protégé (ou contrôlé, car on ne fait pas n’importe quoi).

4/ Si je choisis de faire ma seconde mission, je dois la donner à l’Ombre, cela est écrit dans le Scénario car de toute façon l'Ombre est partout sur Terre. Et c’est cela que je devais comprendre. Je suis donc face à un choix : respecter ma mission d’âme et faire ce que j’apprécie le plus par-dessus tout (mon cerveau électronique) d’autant plus que cela me correspond totalement ou alors ne pas faire cette seconde mission et dans ce cas je meurs avec Marie-Pascale. Je ne peux pas survivre après le Tri. Je dois donc choisir entre l’Ombre et la Lumière. Pour ce qu’on m’a fait subir depuis bientôt 3 ans, je ne veux pas choisir l’Ombre. Pour m’avoir fait confiance et pour m’avoir aidé, je choisis la Lumière et l’ECU. Pour m’être rendu compte de ce qu'était extensivement l’Ombre, je choisis la Lumière bien évidemment. Pour être en accord avec mes valeurs, je choisis la Lumière. En outre, avec ma logique, mon raisonnement et mon intuition, je suis certain qu’il ne faut pas donner ma seconde mission aux survivants d’après le Tri tant qu’ils n’ont pas réussi le Test de la première mission. Ce choix de la Lumière m’apporte au moins :



  • La paix rapidement

  • Des nouvelles missions super exaltantes qui attendent mon âme

  • Une évolution de mon âme

  • Je n’ai rien à apprendre de plus sur Terre (au niveau langue ou technologie)

  • Je n’ai pas à m’occuper des survivants après le Tri

  • Je vais combattre mes ennemis et l’Ombre et je vais les virer de la Terre



Alors ne pas faire cette seconde mission n’est pas un problème pour moi et je sais que cela implique ma mort et celle de Marie-Pascale. Je m’adapte à la situation car même sur le plan de l’évolution il n’est pas souhaitable d’apporter cette seconde mission pour les survivants d’après le Tri (et encore moins à l’Ombre bien entendu).



Les pays1 et paysN m’ont vu comme quelqu’un de naïf, c’est souvent ce qu’est la Lumière à première vue car elle fait confiance et elle donne. Le pays1 m’a vu comme quelqu’un qui ne sait pas se défendre et qui se laisse faire car il m’a espionné pendant plus d’un an avant que les paysN n’entrent en actions et ils n’ont pas vu que je visais le mission et rien que cela et que je n’avais pas de temps à consacrer à des futilités matérielles, j’ai laissé Marie-Pascale gérer beaucoup de problèmes, problèmes causés par les propriétaires, le travail alimentaire ou comme l’escroc garagiste qui est dans le village où j’habitais dernièrement dans le paysD. Ils ont pris cela comme étant un trait de caractère. Mais quand j’ai compris qu’ils en voulaient à ma mission je me suis rebellé et je suis sorti de mes gonds lorsque j’ai compris à qui j’avais affaire. J’écrivais au SVR mais mes emails étaient redirigés vers un petit groupe géré par la fille du père du pays1 et j’avais bien compris qu’ils étaient les auteurs des tentatives de meurtre, ce n'était pas le pays1 officiellement et finalement j’ai envoyé un dernier ultimatum (que je n'ai pas respecté) et puis j’ai envoyé un dernier message : “ouin ouin, papa, mon héritage, ouin ouin” (je l’ai pensé avec la même intonation que Willow dans Buffy lorsqu’elle parle à Dawn) et là mon PC a planté le temps de faire la traduction dans la langue étrangère, j’ai compris à ce moment-là que c’était sa fille (aucun agent officiel n’aurait agi sous le coup de l’émotion, piquer à vif: c'est une de mes spécialités) et j’ai prévenu les autres pays. Ma préoccupation première était de ne pas enterrer cette technologie, et même enterrer temporairement il y avait un risque que cela soit enterré définitivement car je savais qu’il n’y aurait pas beaucoup de gens impliqués, un petit groupe tout au plus. Ensuite, je ne voulais pas qu’on fasse du mal avec cette technologie et je savais qu’il y avait un risque important car mon intuition devenait de plus en plus aiguisée. Je ne me posais pas la question de l’argent ni de quoique ce soit et malgré que ma vie soit en danger, mes préoccupations étaient la mission. Je n'ai pas eu peur, je leur ai fait face. Il faut dire aussi que j’ai vécu au même moment la nuit noire de l’âme et que cela a rendu la situation encore plus difficile. Je pense que c’était fait exprès pour le Scénario, cela permettait de ne pas aller voir le laboratoire de physique pour ne pas court-circuiter tout le processus de Jugement, il fallait que je laisse les pays agir en libre arbitre. En effet, si moi j’étais en Test, les pays étaient Jugés. Il y a une différence, avec un test, si tu le réussis tu évolues sinon tu restes là où tu es, par contre avec un jugement, si tu es non coupable tu restes là où tu es mais si tu es jugé coupable tu descends. J’ai récupéré mon âme en Novembre 2020 et à partir de là je savais que je ne revenais pas sur Terre, enfin disons que mon âme acquiert un degré de liberté (dans le sens mécanique du terme) et elle peut changer de planète comme revenir sur Terre. On m’a fait comprendre que j’avais le choix et que je pouvais me suicider, qu’on ne m’en voudrait pas, je ne savais pas à l’époque que j’étais protégé et que personne ne pouvait me tuer (peut-être à cause de la deuxième mission) mais j’ai quand même choisi de me battre, de continuer. J’aurai pu partir de moi-même, je n’aurai pas été pénalisé, j’avais récupéré mon âme et je la conservais mais sans comprendre tout ce qui allait suivre, toutes les épreuves que j’allais vivre, j’ai décidé de continuer car je voulais combattre pour ma mission, je voulais connaître la suite et je voulais être présent si l’ECU avait encore besoin de moi (sans savoir que l’ECU m’avait choisi, je n’avais même pas encore conscience des Ministères). Je crois que toutes ces années où je n’ai pas fait valoir mes droits sur le plan matériel parce que je pensais d’abord à la mission m’a donné une énergie incroyable de combattre mais cela va aussi avec mon caractère combatif et ma détermination, j’ai dû ôter ma peau d’agneau à ce moment-là.



Je ne suis pas fier de ce que j’ai trouvé (géométrie de la première mission) car j’ai mis 20 ans pour trouver une géométrie qui est dessinée sur un A4, pour moi c’est beaucoup de travail pour un dessin si technique soit-il. Je pense que la technologie est enseignable au collège et démontrable au lycée. J’ai été ralenti mais même si j’avais trouvé en 15 ans j’aurai trouvé ça trop lent. J’ai trouvé la géométrie et j’ai aussi trouvé quelqu’un qui a vérifié et prouvé que cela fonctionnait, cela a été pour moi aussi difficile que de trouver la géométrie, je suis très content d’avoir trouvé la bonne personne à qui envoyer mes géométries, j’avais imaginé boire le café avec cette personne et discuter de physique, je pense que c’était une travailleuse de Lumière et elle faisait son travail. Elle était admirative de mon travail. L’Ombre a sali toute cette mission de toutes les façons qu’elle a pu, elle a transformé tous ces moments qui auraient pu être de la joie en tristesse, peur, haine, jalousie. Quand j’ai commencé à chercher, je me donnais 2 à 3 ans pour trouver la solution, pas tellement que je n’apprécie pas chercher mais je ne voulais pas faire enseignant longtemps, je savais que j’allais avoir des ennuis avec des gens de la sorte. J’ai fait enseignant pour avoir une sécurité de l’emploi et avoir beaucoup de temps libre que j’ai d’ailleurs quasi entièrement consacré à la mission, car même la psychologie que j’ai fait et cela concerne 3 ans de dur labeur m’a énormément servi pour combattre l’Ombre avec ses techniques vicieuses et tordues. Je n’aurai pas pu faire ma mission correctement sans avoir fait de la psychologie. La psychologie c’est finalement aller au plus profond de soi-même, identifier ses émotions, comprendre pourquoi on a telle ou telle émotion et quelle information cette émotion nous apporte et comment traiter cette information. Quand on va au fond de soi-même, on remonte un tas d’émotions et il y a donc un tas d’émotions à traiter et pour les traiter il faut réfléchir et chaque personne est unique. J’avais vu une coach à un moment donné et elle n’a pas compris pourquoi tous les 4 ou 5 ans environs je vivais des moments difficiles à l'école, pour elle c'était un problème, moi j’ai compris bien des années après : ce n’étaient pas des moments difficiles, ce sont des moments salvateurs, difficiles à vivre certes, qui ne permettent pas de suivre des cours correctement mais qui te remettent sur mon chemin d’âme. J’avais ma mission d’âme qui me dit d’aller dans une direction et la société/parents/copains qui me fait aller dans une autre direction, l’écart se creuse de plus en plus, c’est comme une tension électrique qui grandit de plus en plus parce que tu écartes deux plaques chargées électrostatiquement, disons qu’à un moment ça finit par faire une étincelle, en tout cas pour moi c’est ce que ça a fait et ça m’a remis sur mon chemin d’âme, j'ai toujours privilégié ma mission d'âme à la vie terrestre que les humains veulent t'obliger à vivre: maison, mariage, enfants, chien/chat, enfin disons qu'en plus de nos jours c'est un choix entre l'Ombre et la Lumière.



Pour trouver l’ECU, nul besoin de texte, nul besoin de guide, mais sonder au plus profond de soi. Si l’ECU nous a donné une mission, cette mission est inscrite au plus profond de nous et pas dans un texte ou les dires d’un guide. C’est nous qui devons trouver notre chemin et nous avons du libre arbitre. La mission IsaMaX était disponible, je l’ai prise, d’autres auraient pu la prendre. Peut-être que l'ECU "a demandé" à d'autres de prendre la mission et qu'ils n'ont pas accepté par libre arbitre. Peut-être que je n’étais pas le plus adapté à cette mission mais je l’ai assurée. J’ai fait de mon mieux et même comme cela je me rends compte que je ne suis pas parfait et cela me rend humble, il me semble que j’aurai pu être encore plus ? mais il ne faut pas tomber dans les pièges de l’égo non plus et la mission est pratiquement complètement réussie quand j’écris ces lignes et d’ailleurs à ce sujet j’aurai bien voulu attendre encore un peu pour écrire ce Récit mais mon intuition me dit de ne pas attendre. J’ai fait de mon mieux.



Si on m’avait dit que je mettrai 20 ans pour trouver la solution, je m’y serais pris autrement mais c’est tellement facile lorsqu’on sait ce qu’il va se passer. Par contre, je suis fier de la manière dont j’ai combattu le pays1, c’est digne des meilleurs héros de bande dessinée, je n’ai pensé qu’à la mission, je n’ai pas pensé à ma vie. J’ai demandé à Marie-Pascale à ce moment-là si elle voulait partir ou rester avec moi et que sans doute elle avait plus de chance de survivre en étant loin de moi, mais elle a décidé de rester, j’ai trouvé cela très courageux, elle m’a fait totalement confiance. Avec le recul je pense qu’il n’y en avait qu’une qui serait restée avec la tension et les risques qu’on encourait. Je lui ai dit et je le pensais qu’on allait mourir (octobre/novembre 2020), que ce n’était qu’une question de jours ou de quelques semaines mais malgré cela elle a décidé de rester avec moi.


Le pays1 ne m'a rien demandé officiellement mais il a été le seul à m'avoir répondu et j'ai continué avec le seul pays à m'avoir répondu, il n'était ni obligé de lire mes emails ni obligé de répondre de la sorte. Tous les pays que j'ai contacté par leur ambassade ou par leur service de renseignement je leur ai bien dit que je ne demandais pas d'aide mais que s'ils pouvaient m'aider ce serait bien, j'ai indiqué cela car je savais que ces pays n'avaient pas le poids militaire nécessaire et que je ne voulais pas les mettre en danger. Le seul pays à qui j'ai vraiment demandé de l'aide explicitement est le paysN1 car je savais qu'il avait le poids militaire nécessaire pour répondre au pays1 et puis c'était le pays visé directement par le pays1 avec ma technologie (le pays1 prévoyait d'envoyer une météorite contrôlée pour détruire au moins partiellement le paysN1 en vu de prendre le contrôle du monde).



J’ai bien pris conscience que l’humanité n’est importante que pour la Terre qui veut évoluer avec ce qu'elle a créé et quoi de plus normal. Les âmes se moquent de revenir en ceci ou en cela enfin dans un certain sens, seuls les travailleurs de Lumière pourraient avoir envie de revenir sur Terre car ce sont eux sur la période donnée par la Terre qui ont amené la technologie au point où elle est actuellement. Donc il serait juste que la Terre conserve des humains et que les humains choisis soient ceux qui ont amené la technologie actuelle. L’Ombre ne fait qu’utiliser les travailleurs de Lumière, elle les exploite, et les tue quand elle considère qu’ils deviennent trop dangereux, ce qu’elle a voulu faire pour moi mais il y avait un Scénario (un Grafcet) et elle n’a pas pu agir à sa guise.



On peut penser que j’ai fait beaucoup de sacrifices mais pour moi je ne vois pas cela comme cela, pour moi c’est choisir la mission quoiqu’il en coûte, quoiqu’il m’en coûte. Je vise toujours l’objectif dans tout ce que je fais et une fois verrouillé sur la cible je l’atteins, elle peut en être certaine. Je ne regarde pas le chemin mais l’objectif. Seul l’objectif compte. J’essaie d’être le plus efficace possible, d’être le plus rapide possible. Je sais faire passer des paramètres au second plan pour être plus efficace quitte à ce que les autres voient cela comme de la non-perfection ou de la non-conformité par exemple cela est particulièrement vrai pour l’orthographe, je sais écrire vite, les idées fusent mais je délaisse l’orthographe et si j’ai le temps je m’en occupe ensuite. Je pense que l’ECU n’est pas à l’image des humains, et spécialement en ce qui concerne les émotions. C’est d’ailleurs dans les émotions que je constate l’Ombre et son installation, c’est une faille dans laquelle s’est immiscée l’Ombre. C’est là que l’humanité sera jugée et les âmes jeunes ne seront pas envoyés en humains sur une autre planète mais dans une espèce différente, ce que cette planète aura construit, ce n’est pas à moi de choisir pour cette planète, elle fera de son mieux et aura l’espèce qu’elle méritera, tout comme la Terre a produit les humains avec leurs émotions et les problèmes qui vont avec. Les émotions positives ne sont pas assez puissantes pour combattre les émotions négatives.



Les âmes ayant choisi l’Ombre et l’Ombre aussi, je les envoie sur une planète particulière où l’Ombre pourra régner éternellement si elle n’est pas tuée. Sur cette planète, que j’ai appelée planète Buffy, il y aura toutes sortes de bêtes effroyables (vampires, loup garous, démons, sorcières, dieux déchus, etc.) ayant des pouvoirs extraordinaires et qui seront combattus par une Entité Élue. Chaque tueuse sera issue de la planète de Cro, la meilleure de sa promo. Cela ressemble à la série Buffy The Slayer. Chaque Entité élue qui aura réussi sa mission se verra libérée de cette planète et pourra rejoindre la Terre ou une autre planète plus adéquate. Chaque Entité élue sera issue de la planète où j’envoie les âmes jeunes. Les âmes jeunes ne sont pas forcément des âmes qui ont eu peu de vies sur Terre mais des âmes qui n’ont choisies ni la Lumière ni l’Ombre. Des âmes qui viennent sur Terre pour :


- Enfants

- Maison

- Travail

- Chien ou chat

- blablas


Les attaques que j’ai subies étaient totalement asymétriques, j’ai subi :



  • Une asymétrie financière

  • Une asymétrie du nombre de personnes

  • Une asymétrie technologique

  • Une asymétrie des réseaux de contacts

  • Une asymétrie dans la communication

  • Une asymétrie au niveau armement

  • Une asymétrie des preuves que ce soient des crimes ou de la physique (science)

  • Une asymétrie de clarté

  • Une asymétrie dans l'information



Ils ont essayé :



  • De me forcer à choisir leur camp et pas le camp d’en face, ils n’avaient pas conscience que tous sont issus du même camp : l’Ombre

  • De me forcer à faire ma deuxième mission

  • De me forcer à ne pas divulguer la vérité

  • De me forcer à ne pas demander l’annulation des brevets qu’ils avaient déposés car ce qu’ils ont commis est un crime et que des sanctions sont légalement applicables dans leur système de lois




Les types de messages, dans le désordre et résumés, j’ai mis en face ce que je pense, j’ai mis la provenance, ceci qui a été guidé par mon intuition (la même qui a permis de faire sortir de terre cette technologie) :



  • On arrive : soit pour te tuer soit pour te sauver mais tu ne vois jamais personne arriver

  • Attention, ils arrivent

  • La famille est impliquée, ce n’est pas bon du tout

  • Ils écoutent

  • Ils t’espionnent

  • Tu as évité une balle

  • Tu n’as rien à craindre, l’Univers te protège

  • On est plus près que tu ne le penses

  • Ils sont armés

  • Ils viennent en force

  • Ils préparent quelque chose

  • Tu as gagné

  • Attends-toi a pas grand-chose

  • Encore juste quelques tests : ils tirent leur dernière cartouche

  • Ça va aller de pire en pire : oui et vous allez le sentir passer

  • On ne s’arrêtera jamais : idem

  • Je t’aime : le chef d’état du pays1, bisexuel honteux (il ne s'accepte pas),

  • Ils vont arriver par nuit : pas étonnant pour l’Ombre

  • Tu ne dormiras plus : je dors de mieux en mieux, trop parfois

  • Tu ne feras plus jamais confiance à personne : il restera l’ECU

  • Tu vas signer un super contrat

  • Tu vas avoir plein d’argent

  • Ton âme est ancienne, tu vas être forcé de travailler

  • Tu vas devoir faire vite, tu n’auras pas le temps de te reposer, il faut travailler

  • On va te sortir de là

  • L’armée du paysD est au courant, la peur va changer de camp : paysD

  • Tu en as assez pour ce dont tu as besoin, maintenant mets-toi au travail : paysD

  • Je vais prendre tes snickers: paysD

  • Je vais te briser

  • Nos sincères condoléances : ils tuent un proche et te disent leur condoléances

  • Pas d’argent, pas de vérité, pas de preuves mais tu dois travailler pour nous : paysN2

  • Quand tu nous verras tu sauras que c’est nous les élus : paysN2

  • Ils sont dingues, injustes : paysN2

  • Tu ne dois pas rester seul, tu dois travailler

  • On va te donner un peu d’argent

  • Je suis trop fier pour te parler : pays1

  • Je ne voulais pas te faire de mal : pays1

  • Ce n’est pas moi, c’est mon copain quand je me ……. sur tes photos : pays1

  • C’est bientôt la fin du cauchemar

  • C’est notre destinée d’être ensemble : pays1

  • Tu as souffert mais tu as eu tes cadeaux spirituels : paysN1

  • Il faut que tu guérisses, ensuite mets-toi au boulot

  • Tu n’es pas assez dans la compassion

  • Tu dois être dans la tempérance

  • Oublie le passé

  • Passe à autre chose, réalise tes rêves

  • Tu vas regretter toute ta vie de ne pas être venu à la réunion : paysN3

  • Drapeaux rouges, attention

  • Pour le bien de tous, tu dois travailler

  • Tu as beaucoup de colère, tu dois travailler sur toi

  • Ce que tu veux faire est dingue : Pays N1

  • Tu es fort, tu vas réussir à surmonter cela et à travailler pour nous

  • C’est nous le meilleur choix

  • Ce n’est pas cool : paysR

  • Tu aimes les drames : paysR

  • Tu dois quitter Marie-Pascale pour te mettre avec moi : pays1

  • Je suis marié, ce sera une relation discrète : pays1

  • Je suis hyper dans le contrôle, tu ne seras plus libre : pays1

  • Je suis hyper jaloux : pays1

  • Je vais aussi te refiler ma MST : pays1

  • Réfléchis bien : pays1

  • Tu es gay sans le savoir : pays1

  • Tu en as envie mais tu ne le sais pas : pays1

  • Ne sois pas dans les émotions

  • Encore un pas pour être libre : (oublie la vérité et les preuves, et travaille pour nous)

  • Désolé tu as perdu

  • Stop ! ça suffit maintenant : paysD

  • Je regrette

  • Tu ne pourras pas refuser ce contrat (en or)

  • Tu es à moi : pays1

  • Ce n’est pas digne d’une démocratie ce qu’ils font : paysN3 concernant le paysD

  • Ils vont t’envoyer l’armée du paysD

  • Tu ne passeras pas la frontière : paysD

  • Pense au matériel

  • Je vais tout te faire oublier : pays1

  • Ne fait pas trop de mal au pays Sagittaire et au pays Lion : paysN3

  • C’est un piège ne va pas là-bas: pays1 concernant le paysN3

  • Tu peux aller partout sauf là-bas : pays1 en parlant du paysN3

  • C’est une petite salope : pays1 concernant le paysN3

  • Il est dangereux : paysN1

  • Il est horrible ce pervers narcissique

  • Il n’a pas de cœur ce pervers narcissique : paysN3 concernant le pays1

  • Pourquoi tout le monde te déteste

  • Je n’ose pas te contacter, tu me fais peur

  • Il faut te remettre dans la Lumière

  • Vis tes rêves

  • Réalise tes rêves d’enfant

  • Il veut t’empêcher de réaliser ta mission

  • Il veut te kidnapper

  • Warning

  • Apprends tes leçons : c’est à eux de les apprendre maintenant mais l’Ombre n’apprend jamais rien

  • Fais attention à ce que tu demandes

  • C’est la dernière fois que je te blesse : pays1, j’avais droit à du poison ou on a tué quelqu’un de proche

  • Je suis entouré de gens toxiques : pays1

  • J’ai préféré choisir le karmique à ta place mais je regrette : pays1

  • J’ai des karmiques autour de moi : pays1

  • Ça se fera à ma façon : pays1

  • Je ne comprends pas que tu ne veuilles pas de moi

  • Tu dois faire le premier pas

  • Tu as perdu une opportunité

  • Ils veulent que tu rachètes leur karma

  • Elle est jalouse ! c'est dingue. paysN2 au paysN1

  • Alors ça y est fini de vivre dans la fantaisie ? pays1 et D

  • Tu es impliqué dans une sale histoire, tu vas être sali.

  • Tu vis dans un monde de fantaisie

  • J'ai compris ton message, on va vivre à 2 : c'est là que j'ai compris les sentiments du chef d'état du pays1

  • Surveille tes mots ! (menaçant) : paysR, ce message parce que je prophétisais la souffrance de leur enfants, petits-enfants et arrière petits enfants après qu'ils aient tenté de me tuer

  • Tu vas faire une grosse erreur parce que tu ne connais pas la vérité

  • Tu joues la victime

  • Ils ne sont pas justes, ils sont dingues : paysN2 au paysN1

  • Tu as été pour de mauvaise raisons dans le pays1 : tous les autres pays auraient aussi essayé de me tuer aussi

  • Il veut que tu sois à court d’argent : et vous autres, hein

  • Je ne me sens pas bien, je me sens castré: pays1 en réponse aux dernières prophétisations que j'ai faites sur leurs enfants (mais c'était encore hypothétique à l'époque)

  • On ne les laisse pas tout faire: paysR, sous entendu: ils peuvent seulement essayer de vous tuer mais il faut que cela reste discret et que cela paraisse naturel : ils essaient de faire en sorte que j'ai une crise cardiaque

  • Tu vas perdre quelqu’un de cher et le mieux pour toi et de te mettre au travail au plus vite

  • Est-ce que tu leur donnera une seconde chance après tout ce qu'ils ont fait ? : c'est qui, qui est visé car cela peut concerner un tas de pays à ce jour

  • C'est le démon: euh, vous êtes tous des démons

  • Demande ce que tu veux: je veux la Justice donc la Vérité publique et donc les Preuves publiques



Je n’ai pas enregistré tous les messages mais il est clair qu’ils raisonnent encore dans ma tête aujourd’hui et tous les jours. Aujourd’hui encore (le 4 déc. 2021) ils m’envoient des messages pour que je travaille pour eux (peu importe les avantages qu’ils pourraient m’offrir) et je me demande si c’est pour tenter une dernière chance à laquelle ils ne croient pas (ce qui à la limite serait imaginable), ou alors ils sont cinglés ou alors ils sont totalement sous le contrôle de l’Ombre. Ils croient que la magie immature va opérer : on lui parle, on lui propose un contrat et voilà il se remet au travail. Ce qui est stupéfiant c’est que j’écris en clair et tout ce que j’écris ils le lisent (à la faute d’orthographe près) et pourtant c’est comme s’ils imaginent un autre résultat de celui que je leur décris dans ces lignes. Mais ils doivent peut-être me poser la question en direct, juste pour le Scénario et ma réponse leur sera donnée. Car aujourd’hui, ce n’est pas moi qui ai peur, ce sont eux. Je sais que je vais mourir très bientôt et que je vais évoluer spirituellement, ce sera comme passer du lycée à l’université. La vérité sera dite, même sans moi, les preuves sortiront avec ou sans moi et cela je pense qu’ils doivent s’en rendre compte même si cela prend un peu de temps, le temps que la Terre se mette à grogner assez fort pour détruire tous leurs immeubles. L’argent, ils n’en auront pas car il va être détruit définitivement. Au pire du pire, si je reste en vie le temps nécessaire, la vérité sortira, bien entendu ils vont nier , ils ne donneront pas les preuves, ils me proposeront des miettes de miettes histoire de faire bonne figure, les autres pays peuvent payer s’ils ont conclus des contrats avec eux, je pense qu’ils ont négocier: on vous dit quelque chose qui permet de sauver votre argent personnel et ensuite il faudra payer pour l’énergie, de toutes façons les chefs d’états sont dans l’Ombre alors ils seront avec eux de manière implicite, il restera les peuples, ce sera leur libre arbitre, les peuples peuvent choisir de payer ou de se révolter (faire grève générale, pas tout casser), ils peuvent me croire ou se moquer, mais au final du final, comme je ne fais pas ma deuxième mission le Tri va s’acter sur tous les pays et si je choisi mon pays Élu et que je décide de faire ma seconde mission alors les pays non élus seront détruits, c'est le Scénario. La Justice aura été appliquée sur au moins tous les pays sauf le pays Élu (et encore, l'Ombre va lui faire payer s'il ne m'a pas mis en sécurité dès le début s'il en avait la possibilité, mais globalement le pays sera encore debout) ce qui me va parfaitement. Quoi les peuples ne vont pas être contents que je ne fasse pas ma deuxième mission ou que je n'ai pas choisi leur pays car ils vont perdre leurs proches et leur monde, mais ce sont eux qui ont élus leurs chefs et démocratiquement, la grève générale existe et permet de mettre à terre n’importe qu’elle type de régime politique, ce sont leur libre arbitre qui s’est exprimé depuis des lustres et qui vont l’exprimer par la suite. Ce sont ceux qui n'ont choisi ni la Lumière ni l'Ombre qui sont la très très grande majorité et ce sont eux qui vont être les plus furax. Encore une fois, tout le monde à le libre arbitre et peut à tout moment choisir la Lumière si c’est fait pour ses valeurs et non dans la peur. Alors il reste quoi à sauver pour le pays Élu ? Il reste des élus parmi leur pays, je pensais que c’était important pour eux mais cela ils (les chefs d'état) s’en moquent complètement car ils savent qu’ils ne feront pas partie des survivants, c’est dire ce qu’ils n’en ont rien à faire de leur pays et de leur peuple et du reste. J’aurai au moins pensé que cela aurait été une ultime importance mais cela montre qui ils sont vis-à-vis de leur peuple, peuple qui est sacrifié avec la gestion du Covid, et re sacrifié au niveau financier car les petits porteurs vont perdre beaucoup à cause du fait qu’ils n’ont pas été mis au courant et qu’ils sont le dernier de leurs soucis. Aujourd’hui leur politique est la politique de la Terre brûlée appliquée aux humains. C’est moi qui va brûler la Terre pour virer l’Ombre comme il se doit. Ces pays savent que le purgatoire arrive à grand pas et c’est l’Ombre qu’ils ont choisi qui va leur faire subir pour avoir échoué dans leur mission. Ce n’est pas une vengeance, c’est de la justice et cela va leur apporter une bonne leçon, je l’espère. L'Ombre n'a besoin que d'un seul pays pour avoir la technologie de ma seconde mission et certes c'est mieux pour elle que je prenne un pays technologiquement avancé. Tous les autres pays vont être détruits.



Aujourd'hui, je n'ai plus de cœur, il a été déchiré maintes et maintes fois par leurs actes. Ils n'arrêtent pas de mettre en avant l'amour et le cœur dans leur vidéo mais je n'en ai que faire. Ces gens là ne savent pas aimer et ils veulent te donner des leçons de morale et de savoir vivre.



Ils peuvent toujours espérer un miracle, qui sait, comme tout cela est spirituel, c’est pas impossible sans doute mais pour l’instant ils ne peuvent qu’avoir des survivants dans leur pays si je les choisis. D’ailleurs je pense de plus en plus que j’ai le choix.


Le paysN1 agit comme un gamin :

- publicité à chaque musique (sauf pour les tarots, là je n'en avais pas)

- coupure wifi

- ralentissement wifi ou 4G (donc le paysR est coupable)

- inversion SIM1/SIM2 au démarrage pour me planter dans les codes SIM

Leur égo a été et est encore piqué à vif. Ils ne s'en remettent pas. Je vais les détruire s'ils ne sont pas choisis. Et ce qu'il pourrait rester de ce pays s'il en reste quelque chose sera complètement en esclavage du pays Élu.



Effet miroir des messages :



Je l’ai remarqué souvent. C’est dire par leur système de communication que le pays d’en face est ce qu’en fait le pays qui émet le message est, par exemple “il est sans cœur” le pays en question parle de lui-même sans, sans rendre compte. C’est impressionnant ce que j’ai pu constater comme messages de ce genre. J’avais une connaissance qui travaillait dans le bâtiment et qui était toujours au téléphone, très souvent il me disait : allez au boulot. L’une des dernières fois que j’ai travaillé pour lui, je travaillais au plus vite et il n’a pas arrêté de me faire sa remarque sur deux heures de temps alors qu’il n’avait encore rien fait depuis deux heures, et là j’ai compris, il ne parlait pas pour moi mais pour lui. Il y a aussi les messages qui me concernent et qui sont en miroir : “tu es dans l’insécurité financière” ou “tu as peur” ou “tu ne dors plus”. Mais ce sont eux qui sont dans l’insécurité financière et qui ont peur, je n’ai jamais autant dormi qu’en ce moment, je n’ai pas peur puisque je pars seul en montagne depuis des mois, quant à l’insécurité financière pour l’instant je vis bien, je laisse venir demain, j’ai appris à être très confiant avec cette expérience. Ils n’ont pas conscience que lorsque tu sais que tu n’en as plus longtemps à vivre tu te moques bien de l’argent. C’est vrai que le logement où je suis actuellement a un problème de chauffage et la réponse du propriétaire est de me mettre dehors car il ne va pas réparer pour rien, il préfère mettre dehors les gens, il ne se rend même pas compte que sans chauffage en hiver tous les tuyaux vont geler, il est issu d’une famille de nobles, il n’a jamais travaillé, le paysR sait pourtant que le propriétaire est hors la loi mais ils laissent faire, eh oui entre gens de l’Ombre. Moi, c’est un signe que je pars à la fin du mois de décembre maximum dans le pays que j'ai choisi. Le paysR est comme les autres : menteur, voleur, assassin.



Pourquoi j’ai contacté le pays1 :



J’ai contacté tous les pays que j’ai pu en 2008 environ après m’être fait rire au nez par le portail de l’armement du paysD, qui m’a dit au téléphone : celui qui va trouver l’antigravitation dans son garage, ce n’est pas demain la veille (c’était sur un ton moqueur d’un air de dire qu’aucun inventeur ne trouvera). J’ai mis effectivement 10 ans mais je ne suis même pas allé dans mon garage. Il y a eu aussi plusieurs appels téléphoniques avec l’institut des brevets du paysD qui s’est moqué. J’ai décidé, suite à cela, de ne plus contacter le paysD. J'ai aussi subi un tas de problèmes à mon travail et à cause de propriétaires et j'ai fini par me dire que ce pays était le dernier pays à qui je voudrai donner mon invention. Suite aux courriers en 2008, un seul pays m’avait répondu en me disant que l’antigravitation n‘était pas la priorité du gouvernement, c’est un pays qui construit des avions bien connus pour éteindre les incendies de forêts. Le pays1 ne m’avait pas répondu.

Ensuite, je suis passé aux forums pendant des années et cela n’a rien donné. Je n’ai appris qu’une chose avec les forums : sauvegarde ce que tu fais en ligne car sur un forum ça peut disparaître du jour au lendemain. J’aurai dû être moins brouillon, cela m’aurait évité de chercher à nouveau ma géométrie supprimée par le pays1 mais une âme est venue m’aider car j’étais sous emprise de magie noire. D’un autre côté si j’avais sauvegardé, le pays1 aurait peut-être mis le feu au chalet pour me faire perdre mes sauvegardes alors c’est sans doute mieux ainsi. Mais l'expérience que j'ai eu avec un forum en particulier m'a conduit à conserver mes géométries grâce aux archiveurs, qui conservent à priori toujours les données issues d'internet.

J’ai commencé à être intéressé par le pays1, parce que j’ai constaté qu’ils aimaient bien les solutions simples, qu’ils avaient des services de renseignements dit performants, j’avais aussi un imaginaire glamour d’une époque de ce pays : enfant il me paraissait mystérieux, cela me faisait rêver quand je voyais des informations concernant ce pays. Plus récemment, j’ai constaté qu’ils avaient une façon de voir les choses différemment sur le plan politique et un peu de différence ne fait pas de mal. Le chef d’état du pays1 semblait quelqu’un d’honnête, il m’inspirait confiance (ne vous inquiétez pas ça a bien changé). Je parle de tout cela mais j’ai commencé en 2010 environ à m'intéresser à ce pays et j’aimais bien les intonations de la langue (juste pour indiquer comment l’âme s’y prend pour transmettre les infos). Ensuite, au fil des années, j’ai écouté les informations provenant de ce pays et cela me semblait mieux que dans mon pays. Ce sont des humains du paysD qui m'ont poussé vers le pays1 aussi: l'institut dans laquelle je travaillais avec en particulier les deux chefs de département que j'ai subi en 2007 et en 2014, les deux sbires de l'Ombre dans le département informatique en 2014 et les trois sbires de l'Ombre dans le département réseaux en 2006/2007 mais aussi globalement les deux équipes de ces deux départements, les directeurs de l'institut (les trois), l'ancien chef du service informatique, tous les propriétaires de mon département du paysD et agences immobilières, et dernièrement la collègue responsable des emploi du temps (et dernière chef de département que j'ai subi) quand j'ai envoyé mes géométries (j'étais dans ma voiture et j'avais la haine qu'on me fasse subir des emploi du temps aussi pourri alors que j'avais de la route, j'ai dormi en montagne pendant 3 mois tellement la route m'était insupportable, j'avais des emploi du temps fait après tous les autres car les autres font plein d'heures sup et bloquent tout l'emploi du temps mais il y avait aussi l'envie de me pourrir la vie dans ce département : j'ai vraiment fini par avoir la haine du paysD. Je ne connaissais pas le pays1 et je n’y serai pas allé sans le perdant/perdant que j’ai fait en 2016 avec le propriétaire du paysD qui m’a menacé et le maire du village complice de corruption. Notez que j’aurai pu m’écraser et rester dans ce logement et ne pas aller dans le pays1 mais le propriétaire m’a fait un peu sortir de mes gonds. Car je voulais aller dans ce pays1 en hiver, l’été je roulais en voiture, mais en hiver j’avais tellement de neige à ma maison à 1200 m d’altitude environ que si je partais quinze jours alors je revenais avec une impossibilité de l’enlever car le fermier qui enlevait la neige pour la commune ne faisait des extras que pour ses amis, nous, nous étions extérieurs au village donc on ne nous rend pas service. Pourtant ce fermier nous a empoisonné, enfin non, il a dit que c’était lui mais c’était un ami à lui, il avait fait cela pour l’assurance je crois, il était élu à la mairie. C’est le déménagement brutal qui a tout déclenché, j’ai été tellement furax de toutes ces merdes humaines qui te pourrissent la vie que j’ai décidé d’envoyer systématiquement mes géométries et idées (j’ai aussi envoyé des idées pour du matériel militaire) au pays1. D’autant plus que dans le nouveau logement il y avait une folle au-dessus qui buvait à longueur de journée et qui faisait du bruit h24. Bref, j’ai déménagé en urgence et j’ai été dans le pays1 en vacances, dans la capitale en hiver 2016/2017. Ça m’a bien plu. Je suis retourné dans une autre ville deux mois plus tard et j’ai décidé de faire une formation dans ce pays pour apprendre la langue que j’aimais bien, j'avais déjà appris depuis quelques mois tout seul. Juste avant de partir en formation, les gendarmes de la ville sont venus me menacer chez moi et m’ont dit de partir dans le pays1, j’ai obtempéré. Les gendarmes n’avait pas fait d’enquête et m’avaient dit que j’avais menacé les voisins du dessus, la voisine complètement saoule avait dû dire n’importe quoi à sa fille qui a elle appelé les gendarmes et comme ce sont des personnes âgées, c’est un crime, les gendarmes, surtout un jeune était prêt à m’embarquer. Furax, je suis allé devant la planque des services de renseignements interne du paysD qui sont h24 à surveiller un bar qui est supposé terroriste car à côté d’un temple religieux en construction à l’époque, ah les préjugés. Les gendarmes n’avaient même pas vu les 3 boites de 9 mm au-dessus de ma tête, ils m’ont parlé pendant plus de 20 minutes devant les cartouches sans les voir, il ne faudrait pas qu’il y ait une guerre civile dans ce pays. Bref, j’étais vraiment furax contre le paysD que j’ai envoyé depuis 2016 (environ, il faudra leur demander) toutes mes géométries au pays1. J’avais cru avoir trouvé la solution avant de faire ma formation de langue dans le pays1 mais non, j’ai compris mon erreur lors de mon année sabbatique. J’avais contacté les services de renseignements du pays1 mais ils ne m’ont jamais répondu pour les géométries, une fois ils ont dû croire que j’étais quelqu’un d’autre et ne l’ont plus fait. Par contre, j’avais aussi contacté le bureau de la présidence du pays1 et à ma grande surprise on m’a répondu et on avait transféré mon message. Pour une fois qu’on me répondait, je n’allais pas lâcher l’affaire aussi vite, j’ai vraiment insisté et j’ai eu d’autres messages, là où le secrétaire du bureau a fait son travail correctement. J’avais parlé en plus d’une prophétie (et ils m’ont répondu…) et à chaque fois il y a eu une réponse et un suivi des courriers par contre lorsque le courrier montait à un ministère, on me répondait qu’il n’était pas possible de créer de l’énergie. Mais je suis certain qu’un courrier est monté et c’est celui qui concerne la prophétie et peut être que cela a fait en sorte que mes géométries ont été vérifiées (faudra leur demander). Tout ceci était en parallèle avec les géométries que je continuais à envoyer aux services de renseignements du pays1, bien entendu, cela après avoir publié toutes mes images en ligne pour ne pas être hors la loi vis à vis du paysD. Entre mes vacances en été dans la capitale du pays1 en 2018 et mes vacances d’hiver dans le pays1, j’ai fortement douté, de plus en plus, à une utilité de continuer à leur envoyer mes géométries, je n’avais plus de réponse durant plusieurs mois. J’allais arrêter de les envoyer (j'ai même arrêté de les envoyer pendant un moment de mémoire) lorsque à l’aéroport de la Capitale du pays1 nous sommes tombés sur une agente des douanes lente, ça n’avançait pas, en plus nous étions partis trop tranquille à cause de moi, je sais pas pourquoi je n'avais pas envi de me presser ce jour là, alors que l’hôtel était situé juste à côté de l’aéroport et je voyais l’heure tourner, j’ai demandé à Marie-Pascale d’aller dans la file d’à côté, ça avançait beaucoup plus vite. J’allais changer de file mais l’agente des douanes avait reçu un coup de fil pour aller plus vite je pense et je suis resté dans la file au cas où l’autre file ralentirait. J’ai observé un long moment cette agente des douanes, elle était hyper méticuleuse, un vrai petit robot, je me suis dit : il me faut quelqu’un comme cela pour vérifier mes géométries. Je suis passé à la douane avec cette agente, elle était jolie, typée de ce pays, stricte, enfin dû moins c’est comme cela que je l’ai imaginé. Grâce à elle j’ai continué à envoyer mes géométries et un mois plus tard c’est IsaMaX que j’envoyais au pays1 ! Les agents du pays1 ont fait leur travail correctement c’est au-dessus que tout a foiré.



J'ai eu des informations d'un pays en particulier, beaucoup d'informations, c'était un petit pays que je n'ai pas réussi à identifier, il prennait l'identification poisson dans les tarots. Je sais que ce pays parlait la langue de ma mère. Ce pays ne m'a pas mis en sécurité mais il m'a donné des informations que les autres ne voulaient pas me donner et il a joué le rôle d'indic (quand je vous dit que le Scénario mérite un Oscar Céleste) jusque juin environ et puis d'un coup je n'ai plus eu de message, je me suis demandé si ce pays, enfin le dirigeant n'a pas été assassiné fin juillet car il y a eu un dirigeant assassiné fin juillet. Ce pays avait peut-être choisi le signe poisson car c'est une petite île entourée d'eau. Ce pays allait peut-être tout dévoiller et le paysN1 a assassiné le chef d'état de ce pays juste avant qu'il ne passe à l'acte. Ce pays voulait que j'aille là bas dès qu'un accord aurait été trouvé mais comme je lui avait dit, je ne voulais pas faire d'accord avant que tout soit publique et il y avait un tas d'autres problèmes pour que je n'aille nul part dans l'immédiat. Je verrai si ce pays est dans la liste des pays bénéficiaires des brevets. Si le paysN1 a fait cela, il aura permis au moins le Jugement de tous les autres pays qui ont suivi et cela permettra de brûler la Terre dans sa totalité.

Si le chef d'état du pays1 a agi de la pire des manières envers moi et son peuple, les agents de l'état du pays1 ont très bien fait leur travail. Si je n'avais pas eu de réponse de la part du pays1 je n'aurai jamais contacté un autre pays cela est certain. Si je n'avais pas eu de réponse du pays1 j'aurai mis en ligne sur le seul forum où je mettais encore en ligne celui d'une université (et peut-être que je l'ai fait je ne m'en souviens plus) et vu comment cela s'était passé avec la géométrie dont je croyais avoir trouvé la solution en 2017, je pense que ce forum ne m'aurait été d'aucune utilité et au final je me serai peut être dit que j'avais fait une erreur car j'ai mis plus d'un an pour comprendre mon erreur sur la géométrie de 2017, j'ai trouvé l'erreur tout seul. Donc les agents du pays1 ont fait leur travail et ils ont permis à cette technologie de sortir de terre et finalement c'est Juste que de prendre les Élus uniquement issus de ce pays et comme ce sont des filles qui m'ont aidé, c'est Juste de choisir des filles comme majoritaire parmis les survivants et en cas tout elles seront les plus en charge de l'orientation de ce qu'il restera de l'humanité et en particulier de la spiritualité. Mon choix du pays1 et sa capital est juste. Mais pourquoi je n'y ai pas pensé avant ? Je sais (j'ai trouvé un peu après) c'est parce qu'il fallait attendre que tous les pays aient leurs libres arbitre pour voir si un pays allait venir me mettre en sécurité physiquement ou médiatiquement, c'est donc bien que tous les pays sont Jugés maintenant et il ne reste que le choix de mon libre arbitre, j'ai l'indication du l'Aposcalypse de Saint-Jean certes mais j'ai maintenant mon choix de la Justice et cela correspond à mes valeurs que je défends. D'ailleurs l'Apocalypse de Saint Jean raconte mes choix donc cela n'avait aucun sens de suivre le texte comme cela sans raison, sans logique et c'est bien un choix basé sur la Justice. Ahah, c'est marrant de penser à cela, je ne peux pas suivre le texte de l'Apocalypse puisque ce sont mes choix (quand cela parle de mes choix), et si ce sont des choix c'est que j'ai choisi. Le chef d'état du pays1 a agi de la pire des manières mais il a permis que cette invention sorte de Terre encore plus vite que je ne l'aurai espéré surtout parce que cela concerne la somme des forces, cela a permis à tous les pays d'être au courant encore plus vite. Je ne connais pas tous les détails de ce qu'il s'est passé au SVR et la seule explication possible qui permettrait de désengager le chef d'état du pays1 c'est qu'un groupe rebelle d'agents du SVR a voulu voler l'invention, a tué l'agente qui a la première prouvé que ma géométrie fonctionnait et qu'ils ont mis en ligne des informations qui dévalident les brevets juste avant de se faire attraper et certainement tués.





Mes parents m’ont appris :


- le goût de l’effort,

- la prudence, beaucoup de prudence

- le travail manuel

- la recherche de faire du mieux qu'on puisse

- la réussite scolaire (mais m'ont laissé le libre arbitre, sans conseil du choix des études)

- Ma mère : "ne donne pas", elle savait qui était les humains !



Ma mère (11/11/1943) :



Elle m’a aimé lorsque j’étais bébé, j’en suis certain et cela m’a certainement donné une confiance en moi hors du commun. Elle était intuitive et j’ai hérité de cette intuition, une intuition très vive, brute, puissante. Elle adorait les bébés, disons de 0 à 2 ans, après ce n’était plus pareil et la différence était assez brutale, je le sais car elle a eu comme travail de garder des bébés, parfois des triplés. Elle donnait sans compter mais après un certain temps il fallait que le bébé devienne autonome et elle s’y prenait bien, c’est ce qu’il faut faire pour rendre les gens autonomes même si cela fait mal sur le moment et qu’ensuite on en garde toujours une trace. Pas question de dormir dans la chambre du bébé, il fallait qu'il devienne autonome le plus rapidement possible. Elle était aussi par moment aide-ménagère, cela dépendait des travaux qu’elle trouvait mais elle préférait garder des bébés. Ma mère travaillait beaucoup, le travail c’était important pour elle, que ce soit le travail social mais aussi le travail que chacun peut faire chez soi. Ma mère était couturière de formation et bien qu’elle n’a que très peu exercé le métier de couturière, par contre elle en faisait beaucoup à la maison, beaucoup de créativité liée à la couture, aux vêtements, aux chaussures. Ma mère était très créative et laissait son inspiration la guider. Ma mère m’a beaucoup aidé à la maternelle et au primaire mais ensuite au collège c’était trop compliqué pour elle et la situation familiale était complexe à ce moment-là. Je me souviens des leçons qu’elle me faisait réciter, car il fallait apprendre par cœur, au mot près et j’avais des difficultés, j’en avais parfois des crises de rage de ne pas arriver à apprendre ma leçon aussi vite que je voulais. Elle m'a aidé pour les dessins qu'il fallait faire pour l'école comme les croquis des animaux par exemple. Je me souviens qu'une fois elle m'a fait une punition où il fallait écrire 100 fois je ne sais plus trop quoi mais c'était du style: je dois apprendre mes leçons chaque jour ou du style: je ne dois pas oublier mes affaires de sport. J'adore écrire à la main avec un stylo, même pour rien, pour l'inspiration, mais enfant j'avais parfois mal à la main. Ma mère bricolait et jardinait, elle essayait de m'apprendre à travailler mais avec autonomie mais je trouve cela super car cela donne des responsabilités très tôt. Elle était très exigante et s'ennervait vite si je n'allais pas assez vite ou si ce que je faisais n'était pas assez bien fait. Je me rappelle qu'une fois elle faisait une recette de cuisine où il fallait prendre quelque chose comme 400 g de farine, et je la vois prendre le paquet de farine et mettre à la volée la farine sans la mesurer, je lui dis qu'il faut mesurer et elle me laisse faire, et à ma grande surprise je mesure les 400 g, c'était précis à 10 g près et avec une balance mécanique précise à 5 g peut être. Ellel travaillait à l'instinct. Je fais pareil, c'est une sorte d'intelligence non pas numérique mais analogique, c'est beaucoup plus rapide et efficace mais la précision n'est pas parfaite. Elle aimait beaucoup les animaux.

Ma mère était de la nationalité du paysD mais elle était originaire d'un autre pays à côté. Elle était très croyante, d'origine Catholique mais n'aimait pas les gens d'église, les sermons, elle allait à l'église mais seule, elle y allait souvent. Il y avait beaucoup de croix à la maison et des images de ce qui concerne la Chrétienté. Elle aimait particulièrement une image de moi où je tiens un cierge lors de ma communion, elle en avait fait un portrait géant. Elle parlait couramment deux langues, celle du paysD et celle du pays de ses parents dont son nom est une ville de ce pays. Elle regrettait l'endroit où elle était née, elle aurait voulu y retourner, elle y a passé des années merveilleuses, surtout avec son père qu'elle aimait beaucoup. Elle a dû fuir avec la famille à cause de la guerre civile qui arrivait à grand pas. Mon grand-père qui est né le même jour que moi n'a jamais voulu aller dans le paysD qu'il n'aimait pas, comme je le comprends, il est resté sur place et a été assassiné d'une balle dans la tête (par derrière). Quand ma mère a su cela, elle a pris le bateau toute seule pour aller le voir une dernière fois, il n'y avait personne à part le personnel de bord et ils n'ont pas voulu la laisser partir, ils lui ont pris ses chaussures, elle est quand même descendue et ils lui ont lancé ses chaussures par-dessus bord pour qu'elle puisse les récupérer, les matelots pensaient qu'il était trop dangereux d'aller dans ce pays en guerre civile. Elle a réussi à reprendre le bateau après l'enterrement de son père. Elle a été très courageuse d'aller seule dans ce pays à ce moment particulier.

A la mort de mon père ma mère m'a fait confiance et m'a permis de réparer, ou de travailler au niveau de la maison. Je crois que j'ai réparé tout ce qu'elle m'a demandé.

Ma Mère voulait que je réussisse. Peu importe dans quoi mais elle voyait en moi une grande réussite, sans doute son intuition. Lorsque j'ai eu mon diplôme d'ingénieur elle était vraiment contente, fière. Lorsque j'ai eu mon agrégation elle était contente d'un côté car elle savait que l'agrégation était difficile à avoir mais le fait de me savoir enseignant l'a contrarié car ce n'était pas ce à quoi elle escomptait, d'autant plus qu'elle savait qui était les enseignants : des bras cassés. Elle savait que j'avais fait cela pour avoir la sécurité de l'emploi et que je cherchais une solution pour l'énergie en tant que passion, elle m'a vu bien des fois chercher lorsque j'étais en vacances, cela durant plus de 15 ans où elle était bien consciente de son quotidien. La dernière fois que je l'ai vu à la maison de retraite prise pour un mois car elle était tombée, nous étions tous les deux assis sur un banc, j'étais à côté d'elle et d'un seul coup, elle me dit: tu n'as rien à faire ? je lui répond que non et elle me dit: Mumm, fronce les sourcils, elle me redemande: t'as pas autre chose à faire, tu perds ton temps ici ? et je lui répond: non, je passe un moment avec toi. De la même manière exacte qu'elle faisait pour me dire qu'il fallait que je travaille à ma recherche lorsque j'étais en vacances et que je voulais aller au marché avec elle et qu'elle partait tôt le matin sans me réveiller pour ensuite me laisser travailler le matin. J'ai été impressionné par ce moment et je le garde en moi. Et dire que le pays1 m'espionnait déjà à ce moment-là (j'avais remarqué un volet en face à moitié ouvert anormalement) et que j'ai dû m'occuper du déménagement de ma mère alors que j'aurai passé plus de temps avec elle. Qu'ils sont ignobles maman tous ces gens sur Terre, tous les pays sont coupables pas un pour rattraper l'autre. Tu vas voir ce que je vais leur faire à toutes ces ordures. L'heure de la Justice arrive. Le Jugement, le Tri, les morts par milliards dans les mois qui arrivent.

Ma mère était très indépendante, solitaire bien qu'elle appréciait parler souvent avec les gens mais c'était quand ça lui plaisait. Elle se débrouillait seule. Elle appréciait regarder les films comme la série Zorro, les films du genre de Sissi, les reportages sur les animaux. Elle appréciait lire les bandes dessinées du genre Donald, Picsou. Elle appréciait le magazine Détective qui relate des histoires criminelles réelles.

Ma mère appréciait les jeux simples, enfantins, basés beaucoup sur le hasard et surtout pour passer un bon moment, échanger des émotions.

Ma mère n'appréciait pas que l'on fasse des fautes d'orthographe, oh que non. Je corrigerai les fautes de ce Récit quand j'aurai le temps, je maximise les idées, je me méfie des sbires de l'Ombre (mais je ne les crains pas) et donc je mets en ligne comme cela mais le document définitif, le seul document qui restera de l'histoire de l'humanité sera avec un minimum de faute. Elle a écrit quelques lettres au président du paysD à une certaine époque soit pour demander un recours soit pour l'envoyer bouler, elle disait ce qu'elle pensais, je crois que je n'ai jamais eu de gêne d'écrire à n'importe qui et de d'écrire ce que je pensais en la voyant faire.



Mon père (1939):



J’ai aimé qu’il m’apprenne à utiliser des outils de bricolage et de jardinage qu’on apprend bien plus tard à utiliser normalement. Il m’a donné le sens des responsabilités, il me faisait confiance. J’avais remarqué qu’il y avait le père de la semaine et le père du week-end, totalement différents. Mon père faisait un travail en semaine qu’il n’aimait pas plus que cela, ce n’était pas une passion mais il était sérieux et je pense qu’il faisait son travail correctement. Le week-end il faisait des travaux liés à l’électricité dans le bâtiment, travail non déclaré comme cela se faisait souvent à l’époque. Mon père travaillait beaucoup et le travail était important pour lui, il travaillait en semaine, le week-end et il bricolait ou jardinait le soir ou le week-end. Tous les travaux de bâtiment qu’on a pu faire à la maison m’ont appris beaucoup de techniques très tôt, j’ai aussi appris à me dépasser physiquement car il fallait porter des choses lourdes.




Mon père faisait des installations électriques le week-end en complément de son travail lorsqu’il n’avait rien à faire à la maison comme un mur, une dalle, une cheminée, un atelier ou encore le jardin par exemples. Je l’ai accompagné peu de fois comparées à mon frère mais j’ai appris à utiliser des outils de bricolage très tôt parce que j’ai vu mes parents travailler avec ces mêmes outils, enfant tu as envie de faire pareil. Mais souvent j’ai ragé de ne pas être aussi habile que mes parents, il est difficile de travailler de ses mains. Aujourd’hui, les enfants ne voient plus beaucoup leurs parents travailler de leurs mains et donc s’orientent plus vers ce que la société peut et veut leur apporter : les plaisirs. Plusieurs fois, j’ai parlé à des étudiants du tir sportif et tous sauf un m’a dit que c’était très facile de savoir tirer précisément et rapidement, le seul qui ne me l’a pas dit faisait du tir sportif, les autres jouaient au jeu vidéo avec des fusils très souvent. Une arme c’est un outil et il faut apprendre à l'utiliser.



Il m'a appris à utiliser un multimètre. J'ai eu accès à des tas de matériel électrique et j'ai pu jouer avec très tôt, je me suis amusé avec des moteurs électriques, une batterie de camion que je faisais bouillir en la mettant en court-circuit et dont je brûlais les fils de cuivre. Je suis allé des tas de fois à son travail, j'ai pu voir la mise en touret du fil électrique dans l'atelier. Il n'y avait que 4 employés, dont mon père, dans cette sucursale de vente de matériel électrique et j'appréciais regarder le câble s'enrouler sur les tourets, parfois le technicien me laissait manipuler. Parfois, pendant les vacances scolaires je l'accompagnais et je me rappelle avoir fait le sieste à entendre les gens travailler, et cette horloge qui parfois n'avançait pas.



Mon père m'a aidé à faire mes devoirs au primaire et au collège surtout en mathématiques et en physique. Je bâclais mes devoirs pour être tranquille au plus vite mais je les faisais au primaire et en 6°. Je me souviens d'une calculatrice que j'avais eu pour mes bons résultats en 7°, je n'arrivais pas à passer en mode programmation pas à pas, j'ai essayé avec mon père pendant 2h, impossible de l'activer, ensuite il a fait plusieurs fois l'aller-retour entre la TV et moi et quand j'ai compris l'histoire de la touche seconde, il a de suite voulu savoir comment ça fonctionnait. Quand il est mort je me suis demandé un soir comment j'allais faire tout seul sans personne pour m'aider dans mes devoirs. C'est étrange comme jamais mon frère ne m'a aidé dans mes devoirs, il voulait juste quelqu'un pour jouer. J'aurai pu avoir une petite soeur, le destin en a décidé autrement, je pense que je lui aurai appris plein de choses liées au raisonnement et à la logique.

A la mort de mon père, je me suis pris (repris) en main. Ça a été un électrochoc et je me suis responsabilisé. J'ai dû travailler de mes mains et réparer des tas d'appareils dont je ne connaissais pas forcément la technologie comme le chauffage d'appoint au gaz, la machine à laver, la tondeuse, un fer à repasser, etc. il n'y avait pas d'internet à l'époque et il fallait quand même trouver la panne et réparer. Je me souviens avoir débobiner un moteur à spires de fragger sans comprendre comment cela fonctionnait, j'ai débobiné les spires brûlées (et il y en avait pas mal) et je l'ai remonté, ça a fonctionné un an, je m'étais bien demandé à quoi pouvait servir ces deux spires et c'est lorsque j'ai préparé mon agrégation que j'ai compris. Tout ce que mon père m'avait appris a servi dans ces moments-là, à la fois pour la technique, le côté manuel mais aussi la confiance d'arriver à faire ce que j'entreprenais. A sa mort, j'avais récupéré quelques lettres à lui, lettres de travail qu'on écrivait à la main, et je m'étais essayé à imiter son écriture, non sans difficultés, j'ai basé mon écriture manuscrite sur la sienne et ensuite j'ai trouvé peu à peu mon style. J'appréciais la manière dont il écrivait.



Mon père appréciait lire des livres de série noire, j'en avait lu quelques-uns d'ailleurs et j'avais lu (et donc lui appréciait je pense) la série Coplan, les aventures d'un agent secret. Mon père appréciait jouer mais c'était uniquement en vacances (les grandes en été) : manille et pétanque. Mais même pendant les grandes vacances il trouvait du travail à faire à droite à gauche en électricité bâtiment.



Mon frère (avril 1967) :



Il aura été une préparation militaire bien qu’il a été aussi choisi par l’Ombre pour que je puisse aller vers le pays1. Je ne dis pas que mon frère fait partie de l’Ombre, je n’en sais rien. J’ai fait les 400 coups avec mon frère, on était comme les deux doigts de la main pour finir comme deux ennemis quand il m’a menacé chez ma mère en 2019. Mon frère m’a poussé à bout et je suis sorti de mes gonds bien des fois, j’ai eu des crises à vouloir tout casser. Il a fini par avoir peur de moi. Je me souviens qu’une fois, sans me souvenir du pourquoi, il m’a couru après avec un gros maillet en bois dense, j’ai couru quelques dizaines de mètres avant d’arriver à l’atelier et là j’ai pris ma petite hache et je me suis à mis à courir après, il courait dans l’autre direction, je ne l’ai jamais vu monter aussi vite les escalier, seul le chien montait presque aussi vite les escaliers quand il avait peur, et la hache a fini planté dans la porte de sa chambre qu'elle a traversé et qu’il venait juste de fermer à temps, il est resté enfermé dans sa chambre un moment. D’un rien ça partait en en saturation. Une autre fois en vacances nous jouions au sol dans le midi de mon pays natal, nous jouions pied nu et j’ai vu une bouteille en verre, son pied, et je ne sais pas pourquoi j’ai éclaté la bouteille sur un cailloux à côté de son pied, cela lui a laissé une cicatrice, ce n’est pas cher payé pour tout le reste que j’ai subi. J’ai été surpris par la suite de savoir que les autres ne vivaient pas cela chez eux, je pensais que tout le monde vivait comme cela avec son frère. Des fois, il faudrait aller dans les familles quelques semaines par ci par là pour vivre différemment, j’imagine bien des gens venir chez nous (je ris). Une fois on avait enfermé le chat dans un gros sac de pomme de terre, on voulait le laisser 5 minutes pour rire et on l’a oublié toute la journée, quand on a ouvert le sac en fin d’après-midi, le chat était furax, ils nous a griffé, la sale bête (je ris), on l’a bien mérité. Je passe les histoires de sadisme dont j’ai été initié avec mon frère sur les animaux comme griller des souris par exemple. Tout ceci n’était pas de mon initiative mais j’y ai participé, j’ai été préparé à ce que peut faire l’Ombre. Quand on jouait à se jeter des boules de neige, il les tassait tellement et avec force que j'avais très mal, j'ai fini par trouver une solution : je mettais parfois de la glace (quand j'en trouvais) dans la boule de neige. Je me souviens aussi d'une fois où nous jouions à un jeu de hasard et comme il ne gagnait pas il m'a attrapé et m'a serré fortement, je me suis débattu et j'ai pris le stylo que je lui ai enfoncé n'importe tout car il était à l'arrière de moi et que je ne voyais pas où allais ma main, le stylo a fini dans le cou de mon frère et il m'a lâché de suite, il est resté debout apeuré, le stylo tenait tout seul dans son cou, le médecin est venu et il a dit que c'était passé juste à côté de l'artère.



J’aurai appris qu’un frère ce n’est pas un ami pour la vie (le contraire est une expression).



Il y a eu la 1° période jusqu’à la 7° :



On jouait beaucoup ensemble, on se bagarrait beaucoup aussi dans le sens se chamailler. On faisait de plans quand nous mangions au café le midi, fabriquer un karting avec un moteur de 2 cv par exemple, tous les plans sont restés à l’état de plan mais j’aimais bien en faire. On volait parfois des trucs qui ne servaient en rien dans des petites décharges que les gens avaient chez eux, comme des vieilles voitures par exemple : on prenait des pièces. On partait à l’aventure à pieds ou à vélo. Mon frère avait la particularité d’imposer des règles à certains jeux que je ne pouvais pas respecter ou difficilement car j’étais trop jeune, je me souviens particulièrement d’un jeu où il fallait lancer à une distance minimale (c’était la règle officielle dela pétanque) et il m’était difficile d’être précis à cette distance, il le savait, cela me mettait hors de moi et quand je finissais par sortir de mes gonds, il prenait peur : je n’hésitais pas à jeter les boules d’acier sur la bouteille de gaz. J'ai fait des tas de choses que d'autres ne font pas car j'étais souvent avec mon frère, j'en suis conscient.



Nous n’avions qu’un seul copain d’enfance. Il a fini par ne plus vouloir nous parler à cause de mon frère. Je n’ai pas reparlé à ce copain d’enfance avant deux ou trois ans.

Mon frère a fini par me cataloguer de cinglé (encore un effet miroir), il m'insultait très vite dès que mon comportement (le comportement que lui a fini par m'obliger à avoir pour me défendre ou avoir raison) ne lui convenait pas. J'en ai été affecté au début et puis cela m'a préparé pour affronter l'Ombre car je pense que certains vont essayer de me classer assez rapidement. C'est quand ils vont voir leur Terre cramée qu'ils vont peut être commencer à comprendre ou quand ils vont voir leurs proches souffrir et crever la gueule ouverte.




La 2° période jusque la 3° :



Il y a eu de la distance, de plus en plus, à cause de l’accident de ski de mon frère (les deux jambes cassées, plusieurs mois dans le plâtre), la mort de mon père, les problèmes financiers, lui à l’adolescence et moi à l’enfance mais aussi de la distance à cause de nos centres d’intérêts comme la musique et de la vision de l’avenir. Je m’intéressais à des matières comme l’électronique, la mécanique automobile ou encore à l'électricité et pour lui c’étaient des idioties. Je voulais comprendre le monde qui m’entourait, lui voulait rester sur un passé mort. Dès que ma mère demandait de faire quelque chose j'étais partant et je le faisais, cela a ennervé mon frère plus d'une fois mais il ne voulait rien faire et pire il faisait tout pour démotiver ma mère puis moi.



La 3° période jusque la seconde :



On a fini par se prendre la tête pour une bêtise et ne plus se parler pendant un an alors que nous vivions dans la même maison, j’ai tenu bon sans problème, c’est parfois lui qui par réflexe m’adressait la parole, je ne lui ai jamais répondu. Cela a duré plus d'un an puis nous avons déménagé dans le midi du paysD.



La 4° période jusque l’âge de 48 ans :



On s’est reparlé, au début par hasard, lorsque je répondais au téléphone mais c’étaient quelques mots. Il est certain que cela a cassé le lien frère à tout jamais et cela ne m’a pas manqué. J’ai été élevé pour faire le deuil et briser les liens, cela ne me dérange pas bien au contraire. Je sais être seul et il faut s’y préparer le plus tôt possible, apprendre à ne compter sur personne, cela permet d’apprendre beaucoup de techniques. Par la suite on s'est reparlé au téléphone et quand j'étais chez ma mère en vacances disons qu'il parlait de ce qu'il avait envi et moi de ce que j'avais envi mais ce n'étaient pas des conversations constructives. J'avais toujours l'impression qu'il était coincé dans le passé et puis son comportement était parfois ennervant alors qu'il avait pourtant eu le temps de changer.



La 5° période :



Il m’a trahi.



Ma sœur (1966) :



J’ai eu quelques moments de complicité avec ma sœur au début de ma vie mais très vite elle a été distante et pas seulement qu’avec moi, avec tous les membres de la famille. Elle ramenait des animaux à la maison et ensuite il fallait se débrouiller avec eux, parfois cela amenait de la vie et parfois des soucis. Elle aimait la musique et j’ai cela en commun avec elle, je me souviens qu’une fois il y avait un clip de musique à la TV : Pink Floyd Another Brick in the wall - We don’t need no education, et comme elle me voyait bouger dessus, elle m’a dit: ah tu aimes ça toi. Eh oui, tu ne connais pas ton frère, tu n’as jamais appris à le connaître.



Mon chien First :



A cause d’une amie de ma sœur, on s’est retrouvé à la maison avec un chien que plus personne ne voulait, j’ai voulu le garder malgré qu’on avait déjà 2 chiens et je lui ai trouvé son nom, je l'avais trouvé grâce à une émission d'un chien qui s'était perdu et qui avait ce nom. Il s’est fait empoisonner par un voisin, certainement par de l’anti-limace, ce voisin tuait aussi les chats. Le chien s’est sauvé pendant un an et ma mère l’a retrouvé par hasard dans une ferme. Le chien avait des crises d'épilepsie et ne s’est jamais remis de son empoisonnement. Je ne m’en suis pas assez occupé. Je n’ai jamais repris de chiens pourtant je les adore et c’est tant mieux car le pays1 me l’aurait empoisonné.





Mon passé :


Je nomme les périodes qui suivent pour indication temporelle mais il s’agit de tout ce qui concerne ce moment de ma vie que ce soit à la maison, à l’école, au travail, etc.





La maternelle :



Je n’ai pas beaucoup de souvenirs de la maternelle. Je parle de ce qu’il me reste.



Ma mère me disait de faire très attention dans les escaliers qui étaient très raides, je ne sais combien de fois elle me l’a dit, et une fois sans me mettre très haut, j’ai voulu tester pour voir si ça faisait mal de tomber et certainement pour voir si ma mère avait raison, je me suis donc lancé face contre la pente et je me suis jeté : je n’ai pas recommencé deux fois.



Je me souviens du poêle à charbon, de la suie et des cendres. De mon père qui l'allumait.


Je me souviens d'un artisan que mon père connaissait et qui avait travaillé à côté de la maison et j'avais vu une burette d'huile dans sa caisse à outil, j'ai demandé à quoi ça servait et je lui ai demandé si je pouvais la prendre, mon père a trouvé cela osé mais l'artisan me l'a donné.



A l’école, deux garçons semaient la terreur et poussaient les plus petits et les harcelaient. Je me disais bien que tôt ou tard ce serait mon tour et ce fût le cas. Mais à ma grande surprise et comme c’était une école de fille jusque 11 ans et mixte jusque l’âge de 6 ans, une fille s’est approchée d’eux lorsqu’ils ont essayé de me pousser et elle les a mis à terre sans ménagement, ils n’ont plus jamais recommencé sur qui que ce soit.



J’adore marcher et pourtant je me souviens que petit j’avais très mal aux jambes car ma mère marchait vite.



Je me souviens que mon père mettait de l’essence dans un cendrier pour y jeter dans le feu qui brûlait des déchets du jardin. Cela m'impressionnait, je trouvais cela magique.



Je me souviens du sulky de mon frère et des descentes dans la rue.


Je me souviens du dernier Noël passé dans cette maison, mon père avait droit à prendre des cadeaux pour les enfants dans cette entreprise et cette année-là mes parents avait choisi une grosse voiture de course rouge style formule1, elle était tellement grosse que j'arrivais à monter dessus. J'étais tombé sur les cadeaux avant la date de Noël car j'avais l'intuition qu'ils avaient caché quelque chose dans l'armoire et j'ai trouvé. J'étais tombé aussi sur une belle boite de compas qui était pour mon frère. Je crois qu'ils m'avaient laissé la voiture car Noël était tout proche et qu'il était trop tard, je savais ce que j'allais avoir.



Je me souviens des repas simples que mon père me préparait quand ma mère n’était pas là. C’était un tel contraste avec les repas de ma mère. Mais je me régalais et si je demandais 3 fois le même repas, je l’avais.



Je me souviens du magasin d’à côté, en haut de la côte qui n’était pourtant pas bien haute mais la perception du temps et de l’espace évolue comme une exponentielle.



Je me souviens de mon déménagement et à l’époque j’aurai préféré rester en ville. Je ne voulais pas changer de logement.



En dernière année de maternelle, en début d’année scolaire, j’ai pris la ferme décision de ne plus jouer avec les autres, je les trouvais complètement immatures, idiots et trop enfermant pour mon évolution. C’est au cours d’un moment de jeu de cubes que je me suis rendu compte de ce qu’ils étaient et de ce que cela impliquait d'être dans le groupe. Ce fut la première grande décision que j’ai pris avec un éveil de conscience énorme. Je me suis séparé des autres à l’âge de 4 ans, par choix éclairé, je suis fier de cela. Ce choix m’a rendu fort vis-à-vis du groupe.



Je jouais au loup avec une camarade de classe, une rouquine, je passais beaucoup de temps avec elle à la récréation. Ce sont les meilleurs moments que je garde de ma maternelle sur le plan émotionnel.



Le primaire, j’y ai passé de bons moments :



C’était sérieux dans cette école. Les grands bâtiments m’impressionnaient. Les salles de classes étaient grandes, de grandes portes, le silence régnait sauf à la récréation.







11° (de 5,5 ans à 6.5 ans), chaque classe est sur une année de sept à juin



Nous avions un atelier les après-midis, il fallait choisir entre mathématiques et la langue maternelle, mais en alternance, j’ai choisi mathématiques pendant un an, l’institutrice s’en est rendu compte quasiment à la fin de l’année scolaire, elle était furax, mais il était trop tard et j’ai bien ri. J’ai aidé mes camarades pendant un an en mathématiques. J’avais suivi un programme spécial à cause du pays1 qui avait envoyé en premier quelqu’un dans l’Espace, avant les autres pays, et le paysD avait eu peur et avait changé le programme de mathématiques de 11°, ce programme n’est pas resté longtemps mais j’en ai profité, c’était très intéressant. Je trouvais les jeux des autres ennuyeux et tout au long de mon primaire j’ai vu mes camarades jouer à différents jeux (billes, osselets, jeu vidéo, etc.) et je trouvais cela une perte de temps. J'aurais voulu faire autre chose mais à part la lecture des histoires à dormir debout (les romans) il n’y avait pas d’autres choses à faire, pas de techniques, pas d’expériences. Je me souviens du patinage sur la glace et de la difficulté que j’ai eu à apprendre à faire les lacets, j’ai compris par la suite que je n’apprenais pas parce que je ne comprenais pas. Et c’est une de mes caractéristiques, j’ai besoin de comprendre, je n’apprécie pas mimer sans comprendre. Comprendre les nœuds est compliqué pour moi, cela n’était pas ma logique. J’ai eu le même problème en mathématiques à l’Université où je ne voulais pas apprendre les méthodes mathématiques pour les ressortir en examen, j’aurai voulu en comprendre l’essence et les appliquer ensuite, j’avais l’impression de tricher si je ne faisais qu’appliquer la méthode sans comprendre tout le pourquoi du comment, cela concerne entre autres les transformées en p, en z, les intégrales infinies, etc.



Je me souviens que parfois ma mère venait me chercher à 16h30 juste avant l’heure d’étude, et elle avait toujours un petit pain au chocolat ou un chausson aux pommes et quel plaisir c’était de finir plus tôt et d’aller me promener avec ma mère même si parfois c’était pour un rendez-vous. Les journées me semblaient interminables à l'époque. Quand je repense aux saisons de cette époque qui me paraissent des années d'aujourd'hui, je me dis qu'il faut relativer la vie. Le temps n'est pas linéaire, à 20 ans on n'a pas 20 ans, on a déjà dépassé le milieu de sa vie si la vie dure 100 ans.



Je me souviens des feuilles mortes que j’appréciais que ce soit les sentir ou marcher dedans.



Le soir nous attendions notre père il finissait à 18h et nous à 17h30, nous étions 3: ma sœur, mon frère et moi. Je crois que c’est la seule année (ou peut-être en 10° aussi) que nous étions à trois le soir. Ensuite, ma sœur a fait bande à part.



Je me souviens du dessous de plat que j’avais fait pour la fête des mères, il fallait coller des épingles à linges en bois avec de la colle à bois. Quelle difficulté j’ai eu à réaliser la figure géométrique car il n’y avait pas de gabarit et je trouvais que la méthode que nous utilisions n’était pas la bonne, du moins pas efficace lorsqu’on regarde la qualité. Coller au fur et à mesure finit par faire des grosses variations à la fin et puis une fois coller plus moyen de rattraper.


Je me rappelle de la punition du bonnet d'âne et d'aller au fond de la classe devant tous le autres, j'y ai échappé mais j'avais un camarade qui l'a subi plus d'une fois. Encore une fois à cause du fait qu'on ne peut pas choisir ce que l'on veut apprendre et comment on veut l'apprendre. Je déteste l'école, elle veut te tordre ton esprit et te broyer si elle n'y arrive pas.



10°



Premier jour, je me rends compte qu’il me manque un livre et que j’ai un livre de mon frère. Je le dis à l’institutrice et elle me dit d’aller dans la classe de mon frère. Après quelques hésitations pour trouver la salle, je frappe à la porte et je vois un vieux monsieur sévère qui me dit d’entrer, c’était austère. J’ai donné le livre à mon frère et j'espérais ne pas avoir cet instituteur par la suite. Mon frère a eu des problèmes avec cet instituteur.



Je me souviens que je voulais apprendre à multiplier sur 2 chiffres, j’ai demandé à mon frère de m’expliquer le soir en attendant mon père mais je n’ai pas compris ce qu’il me disait. Le soir nous devions passer le temps, environ une demi-heure car mon père finissait plus tard. On jouait tant bien que mal, on a attendu comme cela pendant tout mon primaire. On jouait souvent au foot avec des cailloux dans un garage qui restait ouvert.


Je me souviens d'une sortie avec la classe, ma mère était venu avec d'autres parents en tant qu'accompagnatrice, elle appréciait l'institutrice. Un élève s'était perdu lors de cette sortie.


Je me souviens qu'avec un camarade je parlais de temps à autre en levant le pupitre, je commençais vraiment à m'ennuyer.



Première 9°



L’école m’intéressait de moins en moins, je m’ennuyais et il y avait trop de choses à faire que je n’aimais pas et que je trouvais inutiles. Je me suis posé des tas de questions cette année-là, je me suis isolé des autres. Je faisais les 100 pas dans la cour d’école, c’est le premier souvenir que j’ai à faire les 100 pas et à réfléchir si longuement. Ce n’est pas les autres qui m'ignoraient mais moi qui voulait être seul, certains camarades me demandaient de venir jouer avec eux mais je refusais. L’institutrice ne m’aimait pas et elle m’en a fait tout voir, jusqu’à me gifler alors qu’elle était en faute. A la piscine, cette institutrice me frappait avec la perche pour ne pas que je m'accroche au bord, et plusieurs fois j’ai pris la tasse, j’ai fini par être souvent malade pour ne pas aller à la piscine : je demandais à mes parents un mot d’excuse pour ne pas aller à la piscine. J’ai fini par ne plus rien faire du tout en cours, j’ai tenu bon, j’ai fait le point sur ma vie et c’est sans doute salvateur que de faire cela, tenir bon coûte que coûte, contre et envers tous. C’est dans ces moments-là où tous les gens semblent être contre toi, que le système semble être contre toi, que tu finis par te rendre compte que tu es dans le vrai. Ce fût ma deuxième prise de conscience. Ce choix m’a rendu fort vis-à-vis de l’institution, des parents, de tout ce qui a autorité. Je garde cette expérience à laquelle je n’ai pas pu me défendre, j’aurai bien voulu envoyer balader devant toute la classe cette institutrice durant cette année, cette expérience me sert dans le combat de l’Ombre, j’ai une haine qui vient de cette période et par la suite il y en aura d’autres, tout cela va s’intégrer pour ensuite pouvoir se décharger sur l’Ombre. Au collège, j’ai revu cette institutrice mener son groupe d'élèves et j’ai eu envie de la frapper lourdement.



Je me souviens d’un camarade qui aimait jouer aux billes et comme mon frère en avait un paquet à la maison et qu’il n’en avait plus besoin, je lui en donnais. J’avais un camarade qui était venu me prévenir qu’il perdait souvent mais je m’en moquais bien c’était un don pas un investissement. Il m’a aidé à la piscine plusieurs fois en retour sans rien lui demander.



Après être absent, j’ai dû passer un rattrapage sur les lettres majuscules de l’alphabet, avec des courbes et je me disais à quoi ça sert toutes ces bêtises. Qu’on me juge au moins sur quelque chose d’utile.




Deuxième 9° :



Il fallait me remettre au travail, non pas pour mes parents, non pas pour l'école mais pour moi, j’avais fait le point sur ma vie et j’avais commencé à me remettre sur les rails de ma vie, enfin plutôt celle de mon âme. Ma mère avait choisi un instituteur sévère mais correct et juste, je me souvenais qu’il avait presque arraché l’oreille à un ancien camarade de classe l'année précédente, il saignait et essayait tant bien que mal de la recoller à la source, il n’a même pas été à l’infirmerie. Cet instituteur ne me faisait pas peur mais beaucoup le craignait. J’ai beaucoup travaillé, le matin en attendant l'heure de classe, même pendant les récréations j’apprenais ou je me remémorais ce qu’on venait de voir en cours, j'utilisais ma mémoire visuelle. Cette année je l’ai passé à étudier à chaque instant que je pouvais. C’est une année que j’ai passé à travailler à l’école sans relâche.



Je me souviens que mon père m’avait fait un électroaimant pour montrer à la classe. Chaque élève devait ramener un dispositif pour le montrer en classe et bien qu’un clou avec un câble et une pile semblaient simples, j’ai été surpris de voir mes camarades étonnés de l’électroaimant. Moi qui avait peur que ce soit trop simple.



Pour la fête des mères nous avions fait une chouette à l’aide de carton et de tissu coupé et inséré à l'aide d'une sorte de tournevis, j’ai été content de la qualité finale de ce cadeau.



Première colonie d’été, et la dernière, impossible d’accéder aux activités ‘sportives’ que je voulais, on n’avait le droit que de faire du foot, quel ennui, et le moniteur qui ne comprenait pas que je n’aimais pas le foot. Je me souviens d’un camarade qui voulait se suicider, il voulait s’électrocuter et comme des fils électriques passé à auteur des mains il m’a dit qu’il allait le faire, je lui ai dit qu’il ne risquait rien parce que c’étaient les fils du téléphone et que la tension n’était pas suffisante, il ne m’a pas cru et a fini par le faire deux ou trois jours plus tard, il ne lui ai rien arrivé. J’ai fait quelques activités avec mon frère comme la poterie, ouais j’aurais mieux fait de m’abstenir. Mon frère était plus grand donc il pouvait faire des activités comme du kayak ou du cheval, je ne me souviens plus de ce qu’il faisait. Ma sœur était là avec nous mais je n’ai aucun souvenir d’elle. Il y a eu le fiasco de la chasse au trésor, il y en avait plein qui s’était perdu, impossible à retrouver et cela nous avait tellement mis en retard qu’il n’y avait plus d’eau et pas de nourriture en rab, certains étaient limite en panique car ils avaient soif, c’est là que j’ai vu que j’étais résistant. Je n’ai rien chercher à la chasse au trésor, je me suis promené j’y ai pris plus de plaisir comme cela, j’ai suivi mon groupe de loin.



8° :



J’ai recommencé à m’ennuyer mais je me suis fait une raison, j’ai quand même continué à travailler. Je me souviens des dessins à main levé qu’il fallait faire, il fallait dessiner des animaux, ma mère qui savait très bien dessiner a beaucoup apprécié de m’aider, j’aimais la regarder dessiner. Début de la liberté : mes parents ont décidé de ne plus me mettre à la cantine et donc mon frère et moi mangions au café avec les grands et les travailleurs et aussi les piliers de bar. Déjà, s’échapper un moment dans la journée était royal, cela permettait de souffler du sérieux de l’école. Au bar, avec mon frère, nous faisions des plans de machines qu’on voulait fabriquer et qu’on n’avait pas les moyens matériels de faire. C’était la première année qu’il y avait des filles dans la classe, si je me souviens bien il y en avait 3.



Première colonie de sport d’hiver. Ah là c’est super ! quelle aventure. J’adore l’hiver. J’ai apprécié apprendre à skier, certaines remontées mécaniques délirantes de l’époque. J’ai eu de bonnes sensations et j'appréciais le chalet où nous étions tous réunis, surtout le matin pour le café, c’est cela qui me manquait à la maison : du café. Il y avait le tableau avec les groupes et les progressions de chacun, je m’appliquais à skier mais je n’avais pas d’objectif, je vivais juste le moment présent. Le soir, c’était un peu plus long, il n’y avait pas assez de jeu et beaucoup lisaient des bandes dessinées, je crois que c’est la première fois que j’ai essayé d’en lire une et ça m’a suffi. On aurait pu apprendre à fabriquer une luge. Ah la luge, parlons-en, je me suis amusé à descendre à toute vitesse, le mieux c’était un grand qui voulait avoir plus de poids mais personne ne voulait monter avec lui tellement il allait vite, il faisait de ces bonds sur le tremplin qu’on avait fait que la première fois que je suis monté avec lui j’ai bien cru que j’allais lâcher prise.



7° :



Sans doute la classe que j’ai le plus appréciée avec la 11°.



Lors de l’heure d’étude, je faisais du zèle, finir le plus vite possible mes devoirs pour être tranquille une fois à la maison. J’avais un camarade qui faisait la même chose que moi et on faisait la course. Sans doute le début de l’optimisation du temps que j’ai aiguisé de plus en plus au fil des années



Deuxième colonie de sport d’hiver, encore mieux que la première. Le moniteur voulait passer un concours de ski, je ne suis plus certain duquel, et il voulait s'entraîner. Combien de fois je me suis demandé ce qu’on faisait à skier à côté des cailloux, on faisait du hors-piste, ça m’avait bien plu et le jour de la tempête de neige ils se posaient la question de laisser tout le monde au chalet et ils ont, la veille, demandé qui voulait y aller, j’y suis allé, je me suis éclaté. Parlant d’éclatement, ce n’était pas le même jour mais mon frère s’est cassé les deux jambes lors du passage du test, c’était la fin de la colonie mais ça m’a fait bizarre, je suis rentré seul, enfin non ma sœur était là, je ne sais pas où mais elle était venue car je me souviens d’un camarade qui m’avait parlé d’elle en mal.


A partir du moment où mon frère a eu les jambes cassées au ski je ne lui ai presque plus parlé pendant la semaine. On jouait encore parfois mais ce n’était plus comme avant. Le soir en attendant mon père j’étais seul et j’apprenais mes leçons en faisant les 100 pas, c’est à ce moment-là que je me suis rendu compte que j’aimais marcher et réfléchir, ce que j’ai continué à faire tout au long de ma vie. Je me suis rendu compte que les jeux avec mon frère ne me manquaient pas. J’ai commencé à vraiment être seul à ce moment et à apprécier ces moments de solitudes.


J'ai passé plus de temps avec mon père le week-end car mon frère était dans le plâtre, je partais l'aider à faire des installations électriques. J'ai apprécié ces moments où mon frère n'était pas là. J'ai appris plus avec mon père ainsi. Une fois, je me souviens qu'il me dit qu'il n'aurai pas besoin de moi pendant au moins deux heures et je suis allé me promener, j'ai rencontré un camarade classe par hasard et on passe devant une imprimerie, il me dit qu'il avait toujours voulu rentrer pour visiter, c'était le samedi et bien entendu c'était fermé. Je lui ai dit: on peut rentrer par là si tu veux. Il était effaré, moi qui était dans les premiers de la classe, c'était inconcevable. Il avait 4 ans de plus que moi car il avait redoublé plein de fois. On rentre par la petite fenêtre que j'avais vu en forçant la fenêtre. On visite et on prend quelques lettres (un sachet en fait) d'imprimeries dans la partie qui semblait de toute évidence abandonnée. On ressort et j'ai mis mes lettres d'imprimerie dans la voiture de mon père. J'ai bien su pris une engueulade par mon père dès qu'il les a vu. Le pire c'est le lundi matin. Moi, je pensais que cette histoire resterait entre ce camarade et moi, c'était évident, un vol par effraction, le premier dans une entreprise. Je constate qu'un copain me regarde bizarrement et il finit par me dire: tu es un voleur, je ne te parle plus. L'autre avait balancé à toute la classe. Je me suis vengé gentillement à la fin de l'année, je lui avais rempli son réservoir de mob de feuilles, cailloux et de poussières de terre, le soir il n'a pas pu repartir et a dû appeler ses parents car il partait en vacances le soir même.






Les vacances scolaires durant mon primaire :



Pendant les vacances scolaires, durant l’année scolaire (pas les grandes vacances d’été), on restait à la maison. Je jouais la plupart du temps avec mon frère, jeux de sociétés et activités dehors, parfois avec un copain qui était un voisin. Il y avait des devoirs à faire et selon les années, soit je les faisais dès le début des vacances soit j’ai attendu la dernière minute mais c’était rare. On regardait un peu la télévision en vacances mais pas beaucoup, on regardait souvent qu'un épisode et puis on partait dehors jouer.





Je ne sais pas pourquoi ma mère a voulu me changer d’institution, je suis passé d’un type d’école à un autre avec un fonctionnement totalement différent et un niveau différent également. Je pense qu’elle voulait que je réussisse mes études et choisir la meilleure école était pour elle synonyme de réussite plus assurée.


Le collège, la descente en enfer ou la préparation à affronter la Bête :



6° :



Mon père n’avait plus de travail et le climat à la maison s’en faisait ressentir. J’ai su par la suite que ma mère pensait à ce moment-là se séparer de mon père. J’ai absorbé toutes les émotions négatives et cela m’a beaucoup affecté pour mon travail à l’école. Je n’aurai pas dû prendre une langue étrangète que je déteste première langue car je me suis retrouvé avec tous les fils à papa, des gens que je ne supporte pas et je me les suis coltiné 5 ans. Mes parents m'ont laissé choisir ma première langue.



Cette année de 6° je me suis retrouvé à la cantine pendant 3 mois et je n’ai pas supporté, aucun moment de solitude, impossible de quitter l’enceinte de l’institution. J’ai vite demandé à mes parents de trouver une solution et mon père avait un ami qui était ami d’un tenancier de café. J’ai donc pu être au café, seul cette fois ci avec des grands. Comme j’étais seul et que c’étaient des tables de quatre, le tenancier disait aux autres jeunes qu’ils pouvaient se mettre à ma table et j’ai appris des tas de choses. J’ai appris à être vraiment seul et à apprécier cette solitude. Ce qui est étonnant c’est que j’avais du temps pour voir mon frère qui n’était pas si loin que cela d’où il mangeait mais que je ne l’ai jamais fait et lui non plus, je ne devais pas lui manquer. Cette période a été le début de l’autonomie émotionnelle, physique et intellectuelle, j’ai commencé à tracer ma route. J'ai aussi appris beaucoup de ce que j'entendais des autres adolescents et jeunes adultes qui étaient à ma table. J'ai appris à écouter car je ne participais pas à leurs discutions.


Les cours m'ennuyaient. J'ai été largé dès le début en mathématiques, des mathématiques modernes. Je crois que je n'ai rien apprécié cette année là. Ils voulaient déjà me faire redoubler en 6°.



Première 5° : le suicide de mon père



Quelle année. J’ai complètement décroché. Je ne voulais plus aller à l’école. J’ai été très absent les derniers mois de l’année. Et j’ai fait l’école buissonnière pendant des mois. C’était sans solution. Encore une fois j’ai tenu bon, je suis allé jusqu’au bout de mon intuition, je me suis fait passé avant les soi-disants contraintes du système qui essaie de te broyer. Cela a développé ma résilience. J'ai fais exprès de tomber inconscient pour ne plus aller à l'école, je n'avais plus de solution, le pire c'est qu'à l'hôpital ils m'avaient trouvé un problème de sucre je crois mais je n'avais rien. J'ai fait cela deux fois. Deux fois 10 ou 15 jours à l'hôpital de mémoire, quel repos cela m'a procuré bien que j'avais déjà regardé comment ouvrir les fenêtres pour sauter du 8°. La prochaine étape c'était le suicide, j'en ai eu envi bien des fois cette année-là mais ce n'était plus comme à l'âge de 8 ans, j'avais l'impression qu'il était trop tard ou que ce n'était juste qu'un mauvais moment à passer, peut être mon intuition qui me disait qu'il fallait continuer, je crois aussi que j'ai eu peur de la mort à ce moment là, ce que je n'avais pas à l'âge de 8 ans. Mais cela m'a permi de passer en revu les différentes méthodes pour se suicider le plus efficacement possible et avec peu de moyens. Ce n'était pas des appels au secours car personne n'a été au courant de cela dans ma famille, ma mère l'ayant appris plus de 20 ans après et cela l'a rendu triste.



Ma mère perd son travail et deux jours après mon père se pend. Les impôts réclamaient avec insistance de l’argent à mon père, argent qu’il ne pouvait pas payer. Il n’avait plus de travail. Je n’allais pas très bien sur le plan émotionnel depuis un an de manière exponentielle et cela aurait pu m’enterrer mais au lieu de cela j’ai combattu et je me suis pris en main de suite, je me suis responsabilisé. Encore une épreuve que l’Ombre me donnera pour la vaincre. Je pense que c’est la Lumière qui m’a fait subir cette épreuve pour me préparer et l’Ombre toujours première pour faire du mal a dû penser que j’étais quelqu’un d’ordinaire et ne m’a pas ménagé.


J'avais passé un test pour savoir si je pouvais passer en 4° ou pas mais je n'avais rien retenu de cette année de 5°. Ah si, j'ai retenu les noms du pgcm et du pgcd, mais à quoi ça peut bien servir et surtout à cet âge là, certainement des crétins qui font les programmes et qui vont aller servir de repas aux vampires pendant des milliers de vies. Je me souviens d'une camarade de classe qui m'avait bien plu, elle n'est pas resté dans cette école et je ne l'ai jamais revu, elle avait aussi des problèmes en classe. J'aurai dû aussi changer d'école.


Ma soeur a quitté la maison entre mes deux 5°, elle a dit qu'elle avait été mise à la porte mais disons qu'elle a tout fait ce qu'il fallait pour se faire mettre à la porte car elle n'avait pas le courage de le faire d'elle-même, c'est une méthode, elle a eu le comportement qu'il fallait pour que ma mère lui dise de ne pas revenir. Ma soeur est parti avec son copain à plus de 200 km de la maison et a fait sa vie. En faisant cela, la situation financière a été pire à la maison car ma mère avait encore moins d'aide financière et elle n'avait pas prévu cela. J'ai revu ma soeur quelques fois par la suite mais c'est surtout son copain avec qui je parlais, il était plus humain qu'elle et en plus de cela il s'intéressait à beaucoup de choses dont la technologie.





Deuxième 5° :



Et me voilà de nouveau en 5°. J’ai dû refaire les mêmes idioties en classe qui ne m’intéressaient pas. Les anciens camarades de classe qui avaient raconté plein de fausses informations à mon sujet (ragots) pour me nuire et me faire sentir mal, ils ne savaient pas qu’ils travaillaient pour l’Ombre et que cela allait me préparer à affronter les ragots à mon sujet qui ont été dit ou qui seront dit à l’heure où j’écris ces lignes. Peu m’importe ce que pensent les autres, peu m’importe ce qu’ils disent, lorsque tu sais que tu agis pour la Lumière tu es stable. Quand on t'a fait passé injustement pour le pire des criminels tu peux être le pire des criminels et je vais pas me gêner. La classe était tout de même un peu mieux, moins de hyènes. Je ne me souviens de rien au niveau des matières, cette classe ne m'a servi à rien. Ah si, je rêvais en classe d'histoire, certains pays étaient enseignés et cela m'a fait évadé un peu de cet enfer.

Heureseument qu'à la maison j'avais des choses à faire. J'ai appris à être responsable. J'ai commencé à boire du café le matin, ça a été un vrai calvaire avec mon frère et j'ai dû négocier car cela coûtait, d'après lui, plus cher, tout cela c'était pour me pourrir la vie. Lui et son lait de vache. Je me rappelle m'être fait opéré d'un kyste le samedi et être obligé d'aller en vélo à plus de 5 km aller chercher le pain le dimanche (le lendemain) car il ne voulait pas et a insisté pour que j'y aille, soit disant parce qu'il faisait tout. Et d'autres problèmes que j'ai eu avec lui, comme cette fois où je faisais le jardin et que j'avais besoin du motoculteur, je n'avais pas assez de poids pour faire basculer le motoculteur et le déplacer sur plusieurs dizaines de mètres et il a refusé de m'aider, c'était juste pour me pourrir la vie, j'ai trouvé une solution: j'ai démonté les fraises et j'ai réussi à le bouger. J'ai appris à souder à l'arc tout seul cette année là et une fois qu'on a eu besoin de souder un morceau de métal pour le portail, il a été furax de voir que j'ai réussi à souder alors que lui faisait coller les baguettes et il me dit: comment ça se fait qu'avec toi les baguettes ne collent pas. Ca a été de pire en pire avec mon frère. Et c'est en travaillant avec lui, en étant obligé de travailler avec lui que je me suis rendu compte qu'on était incompatibles. Il me démotivait pour ne pas que je fasse ceci ou cela, ensuite ne m'aidait pas si j'avais besoin d'un coup de main car parfois je n'avais pas assez de force physique, et si vraiment nous étions obligé de travailler ensemble cela finissait mal. Pire c'est moi qui avait les bonnes idées comme cette fois où nous n'arrivions pas à démonter la boule de l'attelage de la voiture et que j'ai eu l'idée de prendre l'étau, il ne voulait pas car il était vissé sur l'établi, et je lui ai dit qu'il suffisait de le démonter, on l'a fait et ça a été facile de démonter la boule de l'attelage. Je me suis séparé de plus en plus de lui au cours des deux années qui ont suivi la mort de mon père. On ne jouait plus à rien, on ne regardait plus vraiment la télévision ensemble en tout cas plus comme on le faisait auparavent, on n'avait jamais vraiment parlé des matières de l'école et là le travail ce n'était pas possible. Il n'y a bien eu que ces virées nocturnes pour aller récupérer de la nourriture ou du bois à droite à gauche où je me suis vraiment fait plaisir avec lui. Je ne lui en veux pas, il aura été une préparation militaire et j'ai aussi un caractère par rapport à ce que j'ai vécu en sa compagnie, au final c'est pour m'aider à affronter l'Ombre et parce que vos chefs ont mal agi vous allez dégager de la Terre.



4° :



Je me suis mis à écouter de la musique et cela a été crescendo. Je n’ai plus arrêté depuis ce moment, avant de m’endormir ou en travaillant. J’ai été étonné d’avoir tant de stations de radio, et je me suis dit : c’est gratuit tout ça, j’avais trouvé cela étrange.



La direction de l’institution a eu la bonne idée de mélanger des première langue d'une langue étrangère avec des premières langue d'une autre langue étrangère, c’est l’année la plus sympathique que j’ai passé au collège et grâce à un camarade. Je me souviens de la fumée de cigarette du professeur de la langue du paysD, elle fumait des gitanes et pour le coup la salle de classe était...bleue quand on arrivait. Moi, ça ne me dérangeait pas trop car je mangeais au café depuis la 8° mais certains de mes camarades se plaignaient. On avait trouvé le livre dans lequel elle tirait les dictées qu’elle nous donnait et c’est la seule année où j’ai eu la moyenne en orthographe ou plutôt où je n'ai pas eu 0. Je me suis remis aux mathématiques cette année-là grâce à la logique et à la géométrie, les mathématiciens se sont octroyés la logique et la géométrie mais à ce titre une étudiante trouvait aussi que la géométrie n’était pas des mathématiques. J’ai remonté la pente doucement sur le plan personnel et cela se ressentait dans les cours.

Avec un camarade de classe on se rend à la piscine et il me demande si j’avais fait le dernier exercice du devoir maison, et là, je me dis mais quel devoir maison, j’avais complètement zappé. Comment j’allais faire ? J’ai demandé à un autre camarade et il m’a filé son brouillon et j’ai recopié à la va vite à la pause déjeuner, l’enseignante s’en est aperçue et elle a cru que je n’avais fait aucun devoir de l’année. C’était une bonne enseignante de mathématiques, j’ai apprécié ses cours de logique et de géométrie, c’est ce qui m’a remis le pied à l’étrier aux mathématiques.

Cette année-là j'ai commencé une autre langue étrangère et bien que c’était mieux que la première langue, je n’ai pas été très motivé. Il n’y avait pas beaucoup de matières qui m’intéressaient, il n’y avait pas de technique à part peut-être la cuisine et la couture. En couture je faisais n’importe quoi pour énerver l’enseignante (alors que je savais coudre à la machine) et je demandais à ma mère de le refaire super bien pour encore plus énerver l’enseignante. Les matières les moins pires étaient la physique, les mathématiques mais en fait surtout la logique et la géométrie, les sciences naturelles, la géographie et l’histoire mais parce que l’enseignant était passionné : je rêvassais dans ses cours.

J’ai commencé cette année-là à lire des revues techniques automobiles et à faire du dessin industriel, j'ai lu des livres d'électricité de mon père.



3° : enfin le début de la sortie de cet enfer



Je commence à travailler de plus en plus efficacement. J’apprends vite et j’aiguise mes compétences de synthèse. Comme les matières ne me plaisent pas, j’essaie de travailler peu mais d’avoir les meilleurs résultats, je crois que c’est à ce moment-là que j’ai commencé à raisonner en mode dégradé.



Les cours ne m'intéressaient pas mais le midi je lisais des revues techniques automobiles, des anciennes sur de vieux véhicules et c’était mieux car il y avait beaucoup d’explications, ce qui me permettait d’apprendre soit la physique soit la mécanique soit l’électricité.


Toute l’année j’ai cherché à savoir ce que je souhaitais faire comme étude technique et comme métier. Je me suis posé plein de questions et je me suis imaginé dans telle ou telle branche. Vers la fin de l’année je commence à voir le bout du tunnel et la sortie de cet enfer qu’a été le collège.



Mes vacances scolaires durant la période du collège :



Bricoler et jardiner était devenu une obligation et j’y passais beaucoup de temps.




Le lycée (3 ans) et le garage automobile :



J’aurai bien aimé être mécanicien automobile. J’ai travaillé pendant les vacances pendant 2 mois dans un garage pas très loin de la maison. C’était totalement illégal car non déclaré, de plus je conduisais les voitures des clients alors que je n’avais pas 18 ans et que je n’avais pas le permis mais à l’époque ça se faisait. Je n’ai jamais considéré qu’un permis te permet quoique ce soit, ce n’est que de la paperasse inutile, cela nuit à l’intuition, au bon raisonnement à la bonne responsabilité de chacun. Prendre des cours de conduite, oui, mais cela peut se faire avec n’importe qui, qui a le sens des responsabilités. Le patron me demandait de facturer au client des travaux que je ne faisais pas et cela me dérangeait beaucoup. Au fil des semaines je me suis rendu compte que les gens n’étaient pas sérieux au travail et que si les employés essayaient de jouer au ballon dès que le patron avait le dos tourné, le patron essayait d’arnaquer les clients dès qu’il le pouvait. Les employés avaient aussi de leur côté monté un garage en parallèle pour se faire plus d’argent et ils n'hésitaient pas à prendre les clients de leur employeur. J’ai pensé à l’époque que tous les garagistes devaient être comme cela, et l’avenir m’a donné raison, j’ai donc décidé de ne pas faire mécanicien automobile qui pourtant m’aurait vraiment plu à cette époque. Finalement, je ne regrette pas car au vu de ce qu’est devenu la mécanique automobile, je n’aurai pas aimé. Ce que je n’avais pas imaginé à l’époque c’est que tous les patrons ne pensent qu’à se faire de l’argent, le plus possible, le plus facilement possible et n'hésitent pas à enfreindre la loi.



J’ai changé de lycée 4 fois. J’avais pourtant choisi mon option avec vif intérêt : la micro mécanique mais je devais aller à l’internat, d’un autre côté cela me permettait de m’échapper de la maison.



Seconde :



Premier lycée à l’internat, j’avais l’impression que certains n’étaient pas à leur place et que la prison ou l’hôpital psychiatrique aurait été plus adéquate pour eux mais globalement la majorité de ceux à l’internat étaient sympathiques. Le deuxième ou troisième jour un camarade de l'internat vient me voir assez directement et me dit : ça te dit, je vole la nuit des livres au lycée ? Je me suis dit demandé si j'avais une tête de voleur. Il m'a fait confiance et il ne s'était pas trompé, nous avons volé le lycée plusieurs fois, lui il revendait les livres le lendemain au lycée pour se faire de l'argent, j'ai gardé les livres pour apprendre. J'ai apprécié ce moments.



Deuxième lycée en décembre. Ca y est je suis sorti de l’enfer du collège, je me sens bien pour la première fois depuis des années, j’avais eu peur que le lycée soit la même chose que le collège. Je suis arrivé en cours de physique, ils avaient commencé par la mécanique, j’avais fait l’électricité dans l’autre lycée. L’enseignant annonce un contrôle pour la semaine suivante, je vais le voir en fin de cours et il me dit que je dois quand même faire le contrôle. J’ai donc 8 jours pour apprendre 3 mois de mécanique. Je prends les cours d’un camarade de classe le soir même et je travaille tous les soirs jusque 2h du matin pendant 8 jours, heureusement que je n’avais qu’un seul contrôle, résultat : 19/20 au contrôle, c’était un exercice de géométrie avec la molécule d’eau. J’ai appris aussi l’atelier en vitesse car ils n’avaient pas fait la même chose. Pour le dessin industriel je crois n’avoir rien appris de nouveau. J’ai continué sur ma lancée et j’ai fait les 1000 exercices de mathématiques de mon livre de seconde, les ¾ des exercices j’ai pu les vérifier mais il en restait un quart dont je n’étais pas certain faute de correction. J’ai essayé et inventé des méthodes pour vérifier mes développements, parfois géométriques.



Première :


Nouveau lycée, dans le sud du pays de ma naissance. Ma mère avait choisi cette région car cela lui faisait penser à son enfance, la ville de son enfance avait été bâtie selon cette ville et le climat était un peu pareil. Je ne me plaisais pas, trop chaud, trop de soleil et les gens trop superficiels. J’ai passé 6 mois avec la mère de ma mère et ensuite 6 mois avec ma mère. Les 6 premiers mois ont été un calvaire au niveau nourriture certes mais c’est surtout que j’ai commencé à rencontrer beaucoup de gens différents et cela m’a perturbé d’avoir des idées différentes, des comportements différents, des gens qui voient les choses différemment. Ce n’était pas si simple car il fallait étudier, penser au futur travail que je voulais faire, les études à envisager en même temps. Et puis avec les mois qui se sont écoulés, j’ai pris du recul doucement et j’ai réussi à trier les informations et à me remettre sur les rails. J’ai continué à étudier mais c’était trop de mathématiques et de physiques théoriques, cela n’était pas assez appliqué pour moi, j’ai fini par décrocher un peu à la fin de l’année bien que mes résultats étaient largement suffisant pour aller en terminale. Beaucoup de mes camarades ont redoublé, mais ils ont bien profité de la plage le midi en semaine et le week-end.



J’ai passé mes vacances scolaires à travailler mes cours, mais de moins en moins avec passion. Je n’aurai pas dû faire maths et physique mais électrotechnique. J’aurai dû écouter mon intuition et pas le conseiller d’orientation. J’ai pris 3 semaines à aller à la plage en été pour savoir ce que j’allais décider, l'appartement était à moins d’une heure à pied de la plage. Au bout de 3 semaines, je dis à ma mère que je retourne dans le nord du pays à 1000 km de là (une journée de transport), elle est étonnée mais me suit dans mon choix. Je cherche un logement que je trouve avec une étonnante facilité vu la distance et le dossier de transfert se fait sans problème puisque mon ancienne voisine était l’ex-femme du proviseur du lycée où je voulais aller et c’est moi qui lui faisait le bricolage et je passais la tondeuse. Je prends le train avec une grande valise et deux sacs et me voilà à 23h à la gare, le propriétaire m’attendait avec un colocataire et bien que j’ai eu une appréhension tout s’est bien passé, me voilà indépendant.


Un camarade de classe cherchait à concevoir un dispositif pour créer de l'énergie, sur une base mécanique et il dessinait en DI à la main, j'avais trouvé cela courageux de le dire mais personne n'avait semblé se moquer de lui, bien qu'il redoublait sa première, il avait un bon niveau en mécanique de mémoire.



J’avais un binôme en atelier avec lequel je m’entendais bien. Un jour en atelier, on devait forêt un cylindre avec un tour, l’enseignant nous donne un seul forêt diamètre, genre du 30, aucun forêt à centrer et aucun forêt intermédiaire. On commence à forêt et là je me rend compte que ça chauffe trop et qu’il faut du lubrifiant, j’arrête le tour et je pars en chercher, je n’en trouvais pas, je cherche encore et j’entends hurler du métal dans l’atelier, je me dis quel est l’abruti qui est en train d’usiner comme cela, je reviens sans lubrifiant car il n’y en avait pas et là je vois mon binôme en train de forcer tout ce qu’il peut pour forêt, c’était rouge vif. On arrête le tour et impossible d’enlever le forêt, il était soudé.



Terminale :



Ma première année en tant qu’indépendant dans le sens familial. Il a fallu gérer beaucoup de choses matérielles et la première a été de trouver de l’argent pour payer le loyer et de quoi se nourrir car je voulais être totalement indépendant. J’ai réussi à faire valoir mes droits et cela me suffisait pour continuer les cours sans avoir besoin de travailler en parallèle de mes études. Je suis reparti dans le Nord de mon pays de naissance, dans le lycée que je connaissais.



Je rentre pour la première fois depuis un an chez ma mère, j’ai appris par la suite qu’elle aurait pensé que je serai rentré plus tôt dans l’année mais je n’avais pas beaucoup d’argent et j’avais besoin d’être seul, de faire le point sur ma vie. Ça m’a fait du bien de revoir ma mère et de manger tous ces bons petits plats, moi qui ne mangeais dans l’année qu’un steak et une boîte de légumes vite réchauffée et souvent des frites, parfois des tomates crues.



L’université, le DUT génie électrique et informatique industrielle :



J’ai mis du temps à choisir entre génie électrique, génie mécanique et maintenance industrielle. Je mets du temps à choisir car je n'apprécie pas de me tromper. J'étais tombé sur une personne que j'ai pris pour une employée de l'université et je lui ai expliqué que j'hésitais, elle me dit qu'elle est étudiante et comme il n'y avait personne nous avons discuté environ une heure, elle m'a posé quelques questions mais m'a surtout dit de la manière dont vous en parlez c'est le département GEII qui vous intéresse le plus. Une fois mon option choisie, je me suis mis à travailler du mieux que j’ai pu. C’était la première fois que je choisissais un diplôme qui me correspondait et je savais que j’allais me plaire. Là, j'allais me mettre au travail. Ce qui m’intéressait c’était l’électrotechnique, l’électronique et les microprocesseurs. J'aurais voulu choisir toutes les matières mais malheureusement ce n’était pas possible.


1° année :



L'intégration: lorsqu'il a fallu embrasser la tête de cochon morte, j'ai refusé et cela n'a pas plu, on m'a menacé d'aller me plonger dans un bain d'huile de machine outil mais j'ai tenu tête et je n'ai pas fait leur idiotie. Ensuite, il fallait aller en ville avec des sacs poubelles comme habits, plein de peinture et je ne sais pas quoi d'autres car à un moment donné je me suis dit que ce n'était pas pour moi, j'ai refusé, et je suis parti en prétextant une livraison, ce qui n'était pas totalement faux. Je n'ai pas été en ville.

Comme je n’avais pas travaillé beaucoup pour mes études durant l’année de terminale, j’ai dû mettre les bouchées doubles au début de l’année. Et ce n’était pas un mal car j’ai maintenu le rythme et cela m’a permis de me placer dans les premiers de la promotion en fin de première année. Nous étions 4 groupes de 28 étudiants environ en première année et nous savions que nous ne serions que 3 groupes en 2° année. J’étais venu pour apprendre l’électrotechnique, l’électronique et les microprocesseurs : j’ai été servi. Le niveau été très bon et il y avait une course à être parmi les meilleurs, du moins certains le faisaient ressentir mais c’est toujours resté très serein. Très vite en début d’année, j’ai constaté des camarades qui ne se sentaient pas à leur place et qui voulaient démissionner, moi j’aurai voulu avoir des journées de 48h. J’avais fait le bon choix.

J’ai travaillé à côté de mes cours avec d’autres livres et c’est là que j’ai commencé à apprendre vraiment avec les livres.

Cette année-là j'ai commencé à apprendre l’autre langue maternelle de ma mère. Elle m'avait appris seulement quelques mots.


J'ai fait des croix sur des matières : langue étrangère, communication, langage de programmation haut niveau, la physique. Les contrôles avaient lieu le samedi de 10 h à 12 h et comme durant toute la semaine je préparais mes TP, je n’avais pas assez de temps pour réviser, donc je passais une nuit blanche à réviser la matière en test, cela m'a servi pour tenir des nuits blanches à veiller et à attendre que le pays1 m'attaque. Je me connais bien, je connais mes limites, je sais quoi manger et boire et surtout quand, je sais mes heures difficiles, je connais mes cycles de sommeil, je sais combien il me faut de cycle pour être à nouveau opérationnel. Il faut s'investir dans tout ce que l'on fait avec passion, cela sert un jour ou l'autre, dans cette vie ou dans une autre. On avait des contrôles durant l'année qui comptaient pour 60% de l'année en termes de coefficient et à la fin de l'année il y avait une semaine de partiels qui comptaient pour 40% en coef mais le contenu portait sur TOUTE l'année et ça s'était bien, cela te permettait de te remettre dans les matières et de les approfondir et de les conserver plus longtemps en mémoire.


Ah, pendant que j'y pense je n'apprécie pas les compilateurs et de moins en moins car ils shunte l'esprit et l'esprit créatif, même le compilateur C le fait. Je déteste cela. C'est pour cela que j'apprécie le langage assembleur sans compilateur, au plus proche de la machine. Les compilateurs deviennent de plus en plus compliqués, lourd et par soucis d'optimisation de normalisation ils sont une source d'erreur et une entrave à la création du code. S'il faut réapprendre sans cesse parce que le compilateur change chaque année, ça en devient ingérable. Enfin, je préfère penser action et non une normalisation faites par un compilateur. Un compilateur doit juste traduire le code que j'écris sans l'optimiser. Si tu ne sais pas optimiser, si tu ne sais pas coder eh bien ne code pas mais n’ennuie pas les autres avec des compilateurs qui pensent à ta place. Bientôt ce sera l'Ombre qui pensera à ta place.



J'ai fait un stage ouvrier de deux mois et ensuite je suis allé chez ma mère. J'ai été content de passer un moment de détente avec ses bons petits plats, elle était un extraordinaire cordon bleu. Migas, paella, couscous, frites, œuf au plat, purée, tortilla, bœuf bourguignon, lentilles avec de l'oignon cru, et ses fameuses oreillettes pleines de sucre que je trempais dans le café le matin, comme tous ces plats me manquent aujourd'hui. Les plats simples sont les plus difficiles à faire.


Le stage était dans une grande entreprise de microprocesseurs appartenant au paysN1, cela m’a beaucoup plus même si j'aurais voulu en apprendre plus. C’est mon oncle qui m’avait fait avoir le travail et lors de la première journée je me suis rendu compte que j’étais entouré de fils à papa que je ne supporte pas, ils se vantaient déjà rien que pour la prise de poste. Heureusement, je ne les ai jamais plus recroisé. J’ai appris beaucoup de moi-même pendant ce stage, il y avait plein de documentations mais en langue étrangère que je ne maîtrisais pas sinon j’en aurai appris plus. Mon badge ouvrait toutes les portes et j'ai pu entrer dans des endroits où normalement je n'avais pas le droit.


2° année :



L'intégration: les autres camarades attendaient cela avec impatience pour se venger de ce que les anciens leur avaient subir en première année. Je n'y suis pas allé. Faire cela ne m'intéressait pas, je connaissais déjà les souris vivantes grillées à point et toute cette méchanceté gratuite ne me plaît pas.

Je me suis acheté une guitare et j’ai pris un peu de temps pour en jouer, j’en jouais 10 minutes par jour quand je trouvais le temps. Je me suis acheté également un poste onde courte pour la langue étrangère que je voulais apprendre.

Deux camarades de classe, dont un en formation continue, voulaient devenir enseignants. J'avais trouvé cela étrange pour un ancien chef d'entreprise de vouloir devenir enseignant, pour moi c'était une rétrogradation, un manque d'avenir, un enterrement. L'autre camarade en formation initiale ne pensait qu'au temps libre et voyait dans le travail l’aliénation de soi. Je comprenais bien leur façon de voir la vie, avoir du temps libre mais être enseignant était pour moi le pire des métiers et même à l'université. Je ne me voyais vraiment pas faire le dernier métier du monde.


J’ai revu un camarade de classe qui était avec moi au collège, celui-même avec qui j’avais passé des moments sympathiques en 4°, il était en 1° année et j’ai été content de savoir qu’il avait choisi aussi ce DUT. Il était content d’être là.


J'ai adoré de plus en plus ma formation surtout en électronique, électrotechnique et informatique industrielle. J'avais déjà fait des croix sur la communication, la langue étrangère, la programmation dont le langage et la méthode ne me plaisait pas.



L’Université, le diplôme d’ingénieur en productique et informatique :


L’école d’ingénieur de mon université m’a pris sur liste d’attente à cause certainement de ce que j’ai dit à l’entretien, entretien qui a été bâclé par des étudiants (aucun adulte) et je n’ai pas répondu à ce qu’ils voulaient entendre, je n’ai pas menti, des camarades moins bien classés en DUT de ma promotion ont été pris car ils ont menti et d’ailleurs ils n’ont en rien participer à la vie de l’école. Des âneries pour dégénérés.



J’ai été pris à une école d’ingénieur dans un autre ville près de chez ma mère en capteurs et instrumentations. J’y suis allée et je me suis rendu compte au bout de deux semaines que cela n’allait pas me plaire, trop de physique et de mathématiques, rien de technique. Du coup, j’ai fait le forcing avec l’autre école d’ingénieur, je suis passé par le vice-président de l’Université qui était aussi à la mairie de la ville de mémoire, mon chef de département a bien voulu refaire une lettre et ma demande a été prise en considération, après une réunion ils ont bien voulu de moi. J’ai appris par la suite que des étudiants n’étaient pas venus et que d’autres avaient démissionné dès le début de l’année. Me voilà de retour dans ma ville natale. J’ai fini dans le premier tiers de ma promo, toutes options confondues alors je pense que j’avais ma place. C’était une école d’ingénieur jeune, qui n’aurait pas dû exister si le niveau n’avait pas changé à l’université. Le diplôme portait un autre nom mais je pense que le contenu était le même. Le niveau de cette école était correct mais bien moins bon que mon DUT que je garde comme la référence.




1° année :



J’arrive en retard de trois semaines mais un copain qui était avec moi en DUT m’avait dit que c’était rattrapable. J’étais le seul à ne pas avoir de binôme, tous les TP se faisaient à deux et il ne restait qu’un étudiant qui allait venir un peu plus tard, tous riaient en parlant de lui et ils me rassuraient, j’avais bien l’impression qu’ils n’en auraient pas voulu, leurs rires étaient moqueurs. Manque de bol pour eux, je me suis entendu super bien avec lui et à chaque TP, je lui disais si je prenais ou pas et si pas alors il le faisait. Il ne courrait pas à faire le boulot mais avait un bon niveau dans certaines matières qui ne m’intéressait pas du tout et il faisait le boulot. Il savait travailler dans l'urgence. Dans certains TP où que je ne voulais pas faire ou que je n’avais pas un assez bon niveau, je devais passer absolument chez lui le matin pour le réveiller, ça ne m’a jamais dérangé et ça me faisait rire, parfois on prenait le café et on arrivait en retard en TP, on n’a jamais eu de problème. Parfois, il me disais : je plains celui qui va travailler avec toi, il va se suicider. C’était lorsque je le taquinais, exemple, les PC avaient un mode turbo, et le bouton reset était juste à côté, combien de fois j’enlevais le turbo, il remettais, j’enlevais à nouveau, etc. et il finissait par appuyer sur le bouton reset, c’était super marrant. Une autre fois, on arrive super en retard, genre 1h bien passée, l’enseignant qui nous aimait bien ne nous a rien dit, j’ai voulu me mettre vers l’avant et il a suivi, j’ai voulu prendre un PC et il a voulu en changer, en allumant l’écran cela a fait disjoncter tout l’étage, les autres avaient perdus tout leur travail, ils étaient furax, nous on a bien ri.



2° année :



Je me souviens de mon premier cours de cinématique, quand j’ai entendu l’enseignant dire qu’on ne peut pas imaginer un mouvement mécanique sans avoir fait de cinématique j’ai été surpris et je suis allé voir l’enseignant à la fin du cours, je lui ai dit que j'arrivais à penser des mouvements mécaniques sans connaître la cinématique et il m’a dit que ce n’était pas possible, je me suis limite engueulé avec lui. Je n’ai rien fait en cinématique, mais vraiment rien, l’enseignant m’avait mis 0,05 sur 20 à mon premier contrôle je suis allé le voir furax car c’était soit 0 soit 0,5 et en fait c’était 0,5 mais il aurait bien voulu me mettre 0. Comme ces imbéciles avaient mis la cinématique avec je ne sais plus quelle matière, j’ai été obligé de tricher pour avoir le module, c’était la seule fois que j’ai triché à l’université, j’avais pris la copie d’un camarade et j’avais recopié en corrigeant des erreurs. Et en TP, j’étais avec mon binôme et on a réussi à s’entendre à chaque fois sur qui faisait quoi et à se répartir le travail mais là pas moyen ni lui ni moi ne voulions faire de cinématique. Je me rappelle qu’il fallait optimiser le balayage des essuient glaces de voiture pour optimiser la surface de balayage, des conneries, car cela devient compliqué, beaucoup de pièces ça tombe en panne, ça coûte cher, et que faire en cas de neige, autant de questions qui ne sont pas soulevées et qui ne me plaisaient pas. Je n’ai rien fait. Ah si, en première séance j’avais éteint la station Unix en appuyant sur le bouton OFF, et le gars était furax, ça commençait bien. 

J’ai joué à un jeu qui s’appelait Flashback, tout un signe ce jeu. C’est le seul jeu auquel j’ai joué pendant quelques mois sur ordinateur. Je ne l’avais pas acheté et mon plus grand plaisir était de désassembler le code pour trouver les mots de passe à entrer pour continuer à jouer. Au bout de quelques mois je me suis rendu compte que je m’énervais plus qu’autre chose et que cela me faisait perdre du temps, beaucoup de temps, que je n’apprenais rien et j’ai arrêté d’un coup. Je n’ai jamais rejoué à un autre jeu sur ordinateur mais j’ai vu beaucoup de mes étudiants jouer entre les midis, surtout des jeux de guerre. J’aurai juste voulu connaître la fin du jeu en jouant mais quand j’y repense quelle perte de temps.

Avec une partie de la promo on sort en soirée en ville. Tout se passe bien jusqu'à un moment donné où un camarade vient nous voir en disant que des larcins essaient de voler la voiture d'un copain (c'était la voiture de son père). On y va et je vois tous les fils étaient sortis côté tableau de bord au niveau du neiman, ils avaient vraiment salopé le boulot, il fallait soit les empêcher de redémarrer car ils pouvaient revenir et finir le boulot et c'est ce que j'ai commencé à faire puis je me suis ravisé et je me suis dis que je pouvais la redémarrer. Des copains assistent à ma réparation et me voit faire démarrer la voiture, le copain est rentré sans indemne. Lundi, j'avais une réputation de voleur de voiture. Ça ne m'aurait pas déplu comme métier ou voleur de banque mais ça c'est dans une autre vie hein, on a tout une teinte, une fibre que l'Ombre peut attiser pour nous faire tomber du côté obscure: voleur de matériel, de nuit, sans blesser quelqu'un, aurait pu être cette faille car cela me donne de l'adrénaline surtout la nuit.



J'ai fait mon projet de 3° année pendant les grandes vacances. Le projet était fini aux 2/3. C'était d'installer un espion en assembleur sur un système temps réel pour voir ce qu'il faisait et tracer les courbes de cadencement. Je me suis fait vraiment plaisir à faire ce projet.



3° année :


J'ai dû passer un rattrapage à cause de mon niveau en langue étrangère et de la recherche opérationnelle, car ils avaient mis ces matières ensemble. Je devais travailler la recherche opérationnelle pendant les vacances mais je n'ai rien fait tellement occupé avec passion avec mon projet, donc j'ai eu une mauvaise note. L'enseignant de langue étrangère lui m'avait proposé des images de différentes personnes, sur les arts, les sciences, etc. J'ai choisi un personnage de science, et il me dit à la fin : c'est bien, je ne peux pas ne pas vous donner votre année à cause de la langue étrangère mais si la prochaine fois vous pouvez utiliser le temps du passé ce serait bien, car tous les personnages présentés étaient morts. Le conseil a quand même validé mon année car j'avais de super notes ailleurs et je devais être dans le premier tiers de la promo.


J'ai rencontré à la machine à café une ancienne camarade de classe avec qui j'avais fait la seconde et la terminale, elle avait fait math sup/spé et n'avait pas réussi à avoir l'école d'ingénieur qu'elle voulait, elle avait donc repris une licence à l'université. Ça m'a fait bizarre car elle était en bac+3 et moi en bac+5 alors qu'elle avait un très bon niveau et était bien classée en terminale, moi qui vivait sur mes acquis en terminale et qui avait eu mon bac tout juste. Elle m'a dit qu'elle voulait devenir enseignante, j'ai été très surpris et déçu de l'apprendre car elle méritait mieux que ça, pour moi c'était une fin d'ambition pour elle, aucun but intéressant pour une vie mais je ne lui en ai pas parlé. Idem, je ne me voyais pas enseignant, le dernier métier du monde.


Il y avait trop de matières bidons que je n'apprécie pas et que je n'aurai pas choisi si j'avais eu le choix. Heureusement que le stage était de 5 mois. J'ai travaillé un max les matières que j'aimais le plus.


L’armée :



Appelé pour le 1 août 1995 pour 10 mois de service militaire, je rentre à la caserne en me disant que peut être j’allais peut être faire carrière dans l’armée, j’avais réussi les tests pour être officier de réserve. Je passe ma première journée à entendre les anciens me dire à moi, et uniquement à moi, que c’est une perte de temps l’armée, qu’on n’apprend rien, que c’est apprendre à attendre. Et le rendez-vous avec le colonel de la caserne qui me dit de ne pas rater les tests le lendemain, je n’en ai pas dormi de la nuit, à 4h du matin, je prenais la ferme décision de rater les tests. Je me suis basé sur mon voisin en faisant bien pire que lui sans savoir que lui déjà faisait exprès de rater les tests… on a bien ri au repas. Tous les autres se rendaient compte au repas du midi qu’il aurait fallu rater les tests, trop tard pour eux, ce sera les manœuvres. Je passe l’après-midi à entendre encore les autres me dire que je ne vais rien faire pendant 10 mois et je prends la ferme décision à 17h de quitter la caserne. Je me coupe les veines des deux mains dans la soirée et perd un litre et demi de sang, à 23h je quitte la caserne, on me recoud la peau à vif, à la va vite, par un jeune radiologue qui ne savait apparemment pas y faire, j’avais de la peine pour lui. Ensuite, il y aura la convocation à la gendarmerie car l’armée a porté plainte contre moi, une déposition à la va vite et un gendarme peu scrupuleux (il dit et écrit sur la déposition une phrase à lui et m’a embrouillé la tête pour que j’accepte sa phrase) me fera passer au tribunal, mais j’ai pris un bon avocat et j’ai gagné mon procès. Ce n’était pas un acte de rébellion, ils ne savent pas ce que c’est un acte de rébellion, je n’avais juste pas envie de m’ennuyer pendant 10 mois, j’étais affecté au club med comme ils disaient : ça aurait été tranquille, et quand je prends une décision je m’en donne les moyens. Je ne savais pas à l’époque que ce fait me servirait par la suite pour faire comprendre aux pays que j’étais prêt à tout pour arriver à mes fins, et que si j’ai pu faire cela pour ne pas faire le service militaire alors il me serait facile de me supprimer pour ne pas faire ce qui ne me plaît pas.

Le lendemain matin à l'hôpital, en attendant l'infirmière un patient passe devant moi, il me dit : tu es de la combien ? je lui réponds de la 8 (le mois) et il me dit : ben on est le combien ? je lui répond le 3 et il me dit : tu n'as pas perdu de temps toi. Il me demande ce que j'ai fait et il me dit : respect mec. J'ai trouvé cela décalé car la majorité des gens m'aurait traité de fou et lui était en admiration devant mon geste. Lui s'était grattouiller les mains, dans le genre quand tu passes tes mains dans les ronces. Tous n'avait que des petits bobos, certains avaient dit qu'ils avaient pris des médocs sans les prendre et ils ont eu droit à un lavage d'estomac, je me suis dit que je n’avais pas lésiné mais eux avaient certainement le recul des expériences des autres, pas moi, donc j'ai fait ce qu'il fallait pour être certain de ne pas revenir et cela m'a amusé de voir mes ligaments comme dans un film que j'apprécie. Je n'ai pas coupé d'artère, j'ai juste coupé des veines mais avec un couteau mal aiguisé (ce n’était pas le mien) ça fait mal au début, ensuite ça va, tu ne sens plus rien quand tu coupes et recoupes, ah oui parce que le sang s'arrête de couler de lui-même, j'ai mis un moment pour avoir mon litre et demi de sang. J'aurai dû le boire car j'adore le goût du sang. Ensuite il a fallu s'expliquer avec le psychiatre et je savais qu'il fallait dire que je regrettais etc. car sinon ils ont peur et ils peuvent soit t'attacher (j'avais envie de profiter du soleil) et ils donnent des médicaments, eh bien vous savez quoi ? j'ai été le seul à ne pas avoir de médicament, rien. Mes lectures de livres sur la psychiatrie en terminale m'ont aidé. Les autres étaient tous sous médicament et avaient une tête à faire peur mais à chaque fois qu'ils voyaient le psychiatre ils disaient qu'ils allaient recommencer. Comme je ne savais pas quoi raconter au psychiatre, j'ai raconté des faits que j'ai vécu, mais il ne m'a pas cru. Me voilà inapte au service militaire.



Mon premier travail :



L’entreprise avait des difficultés financières, je le savais lorsque j’ai accepté le poste, mais il me fallait un travail et je l’ai pris. J’allais arrêter de penser aux concours et à peine deux mois après avoir commencé mon travail dans cette entreprise, voilà que de gros ennuis officiels et financiers arrivent pour l’entreprise. Les gendarmes sur le parking de l’entreprise, on apprend que le PDG a volé son entreprise et qu’il y a des tas de fraudes, menotté il a été incarcéré le jour même. Tout le monde se disait que s’en était fini, et voilà que je me remet à penser aux concours. Pas si tôt arrivé que l’entreprise ferme, je n’ai même pas eu le temps de terminer mon contrat de 6 mois. N'empêche que j'avais gagné mon pari avec mon binôme : on avait parié sur : le premier qui ferme sa boite. Je ne m'en souvenais plus et il me l'a rappelé, il était dégoûté, à peine 4 mois après le premier travail.



Mon second travail :



J’ai dû retrouver un emploi en urgence et je n’ai pas eu le temps de faire la fine bouche. J’ai trouvé une entreprise de voleurs, qui volaient les clients, qui disaient du mal de leurs employés. Un patron jaloux qu’un client complimente mon travail me fera sortir de mes gonds et me fera décrocher le téléphone pour demander un travail en tant que formateur. Ma copine de l’époque me demandait depuis deux mois de téléphoner et il m’aura fallu attendre le bon moment car quand j’ai appelé, un autre formateur donnait sa démission 3 jours auparavant sans prévenir pour les mettre dans l'embarras.



Mon troisième travail et mes deux concours pour être enseignant :



J’ai eu un gros problème de santé et j’ai mis du temps à m’en remettre, c’est là que j’ai commencé à douter sérieusement de la médecine et aussi des médicaments. Je pense que le problème que j’ai eu est la suite d’un vaccin, je n’ai pas de preuve et peu importe ce qui compte c’est que depuis ce temps j’ai arrêté de prendre des antibiotiques et que je me suis méfié des médecins comme de la peste. Cette expérience m’a servi pour le Covid.

J’ai préparé ma certification en énergétique et électrotechnique pendant 3 mois pour l’écrit et un mois et demi pour l’oral. Je l’ai eu facilement, il n’y avait rien de difficile, juste l’oral un peu stressant en TP car je travaillais sur du matériel que je ne connaissais pas.

J’ai préparé mon agrégation de génie électrique en 9 mois, seulement un mois pour l’oral, mais j’avais tout misé sur l’écrit et il ne me fallait que très peu de points à l’oral pour l’avoir. J’étais plus doué en électronique pourtant j’ai dû prendre une agrégation en option électrotechnique car il y avait plus de débouchés à l’université. L’oral était injuste, ceux qui faisaient l’école pour préparer le concours avait accès aux livres de la bibliothèque mais surtout au matériel de TP, je ne savais pas ce qu’il existait ou pas pour faire le TP. Ceux qui avaient fait l’école avaient dans leur calculatrice tous les plans des leçons et TP. Sur une cinquantaine de TP je ne voulais pas tomber sur deux, et un en particulier encore pire, quand j’ai tiré au hasard ce TP je me suis dit : oh non pas lui, j’ai eu 3/20 en TP mais ça ne les valait pas, je me serai mis 0. Et puis pour la leçon, j’avais préparé 25 % des leçons (il y avait environ 50 leçons) et je suis tombé sur l’une d’entre elles et que j’aimais particulièrement, j’ai eu 12/20 à la leçon mais ça valait beaucoup plus mais mettre une très bonne note à une épreuve c'est valider l'agrégation et comme le jury voit que je suis externe et pas de l'école, ils ne m'ont pas fait de cadeau. Pour le dossier, je suis tombé sur un sujet qui me plaisait et que je ne connaissais pas, par contre à l’oral on m’a demandé de dessiner le champ magnétique d’un aimant en fer à cheval et je me suis mis à réfléchir, je me suis demandé pourquoi c’est comme cela, je n’aurai pas dû, ils ont cru que je ne savais pas, j’ai aussi pensé à un piège tellement ils insistaient, il faut dire que le matin avait été sportif: grève subite des transports en commun, j’ai dû y aller en marchant très vite, j'étais en sueur, c'était limite, certains sont arrivés en retard et ont perdu la possibilité de passer l’oral. J'ai eu une note en dessous de ce que je méritais, car la synthèse a été correctement faites. Je l’ai eu c’est le principal. C'est parti pour trouver la solution de l'énergie. Quand je repense à comment je pensais à l'époque, je me dis que ce monde est complètement pourri.



Mon année de stage pour être enseignant :



Inutile à part le stage de premier secours. Ah si, pendant le stage, stage que je n’aurai pas dû faire puisque j’avais mon agrégation mais qu’on m’a demandé de faire quand même, alors pendant ce stage je me suis tellement ennuyé que j’ai écrit des textes et j’ai commencé à ressortir des tas d’émotions de mon enfance et adolescence.

Pendant cette année j’ai eu des graves troubles du sommeil et je ne dormais quasiment plus les nuits. Heureusement que je travaillais 4h30 par semaine (hors stage et hors âneries de l’institution) sinon j'aurais dû me mettre en arrêt maladie. J’ai eu des acouphènes énormes, sortes de sirènes dans les oreilles h24. Je restais les yeux ouverts sans pouvoir dormir. J’ai eu des douleurs très fortes dans le haut de la nuque. Ces douleurs ont évolué au fil des années et sont descendues au fur et à mesure, comme si un produit se dissipe dans le corps au fur et à mesure. Je m’étais dit et promis avant d’avoir les concours que si je réussissais à être enseignant alors je chercherai la solution pour l’énergie. Je me suis toujours demandé si c’est le hasard cette maladie (ou cet état) et cela a duré pendant plusieurs années avant de pouvoir retrouver le sommeil correctement. Était-ce le hasard, la nourriture, le vaccin, des anciennes émotions, mon choix de mission ?

Je m’étais remis à jouer de la guitare cette année-là, un peu, et je voulais comprendre comment la musique fonctionnait.

J'ai été harcelé par un enseignant jaloux. Mais l'équipe l'avait en ligne de mire et ils ne l'ont pas loupé. Mon maître de stage m'avait dit que cet enseignant était jaloux mais qu'il ne comprenait pas pourquoi. Je me suis dit : si ça commence comme cela ce n’est pas bon signe.



Ma première affectation d’enseignant :



J’ai joué de plus en plus de la guitare et je me suis rendu compte que cela m'énervait plus qu’autre chose. J'ai fini par la brûler. J’aurai bien voulu savoir jouer de la guitare et c’était surtout que je voulais savoir en jouer depuis le DUT. J’aurai bien voulu avoir une vie d’artiste, créer un groupe de musique et créer quelque chose ensemble mais il était déjà bien tard et plus je faisais de la guitare et plus je m’énervais, j’adore écouter la musique mais je déteste la composer, les sons se mélangent, comme si les notes restaient très longtemps actives. Dommage que les claviers d’ordinateurs ne soient pas en matrice car on pourrait jouer facilement d’un instrument. Les gens veulent jouer d’un instrument pour leur égo, ils ne souhaitent pas jouer d’un instrument simplifié, ils veulent un instrument qui a du prestige pour se donner ce prestige, mais je trouve qu’il faut concevoir l’instrument le plus adapté pour jouer le plus souvent et le plus facilement possible, il faut dissocier composer et se glorifier.

J’ai réussi à trouver un poste à l’IUT, ce que je voulais mais je me suis vite ennuyé. Heureusement que j’avais ma mission qui commençait à prendre de plus en plus d’importance.

Je me suis rasé la tête à ce moment-là, quel bonheur. J'aurai dû le faire plutôt car j'avais fait un pari concernant un match de sport avec un étudiant et lui comme moi on n'a pas osé le faire.

On m'a demandé de monter un dossier de licence professionnelle, j'ai traîné pour le faire et à un moment donné j'ai dû m'y mettre : deux jours de travail (certains mettent deux mois pour le concevoir). Je remets le dossier, il me revient pour corriger quelques fautes d'orthographes. Je le rends. Tous à l'institut pensait qu'aucune licence ne serait ouverte mais mon dossier a été retenu par l'université. Là je constate que mon nom a été remplacé par le nom du chef de département. Furax, j'appelle le directeur de l'institut et il me dit que c'est le dossier entreprise qui compte le reste (le dossier pédagogique, le contenu, l'orientation professionnelle) ce n’est rien. Là je demande à la secrétaire et elle me dit que c'est elle qui a fait le dossier entreprise et que c'était juste faire un emailing aux entreprises, que cela lui avait pris 2h le temps d'imprimer et de mettre dans les enveloppes, bref j'ai décidé à partir de là de ne plus faire de dossier et ma motivation a baissé définitivement de 90%. Le chef de département a ensuite voulu que je sois responsable de la licence et j'ai refusé. Le changement a été radical. Ce chef de département était en plus responsable de la formation continue, chef de laboratoire et de je ne sais plus quoi d'autre et venait travailler du mardi midi au jeudi midi, et quand il arrivait il supprimait quasi tous ces cours mais ces cours étaient payés. Le directeur savait. C'était en 2001.



Ma seconde affectation d’enseignant, la psychologie :



J’avais eu l’intuition qu’ils allaient me chercher des noises, et cela n’a pas loupé. J’ai commencé à enseigner comme moi j’ai reçu mes cours en école d’ingénieur, c’est dire le décalage car au niveau de la technique cela avait évolué grandement. J'avais ma mission qui prenait de plus en plus d'importance et chaque minute comptais. Certes, je faisais de la randonnée et du trekking le week-end, mais même en week-end j'y pensais.


J'ai compris que c'était fini dans ce département lorsque le chef de département m'a dit en entretien individuel : tes cours de deuxième année ne vont pas donc untel reprend tes cours de première année. J'ai d'abord dit que les cours de deuxième année étaient difficiles à construire et que même lui ne les avait pas pris car il était incompétent, et il a répondu que c'était vrai, que personne dans le département n'avait les compétences. Et ensuite j'ai dit que ce sont mes cours de deuxième qu'il reprenait, et il me répond : non, il est incompétent, il reprend tes cours de première année car ils sont bien faits. Et il m'a dit : si tu ne lui lâche pas tes cours, ça va tourner au vinaigre pour toi. Il l'a dit d'un ton menaçant en pointant son doigt sur moi. Je suis allé voir le directeur et il m'a dit qu'il ne pouvait rien faire. Je lui ai dit que j'allais me mettre en arrêt maladie et cela ne l'a pas contrarié. Dire que ce chef de département est chercheur enseignant et qu'il n'a jamais rien cherché ni trouvé. Il était allé voir son chef de labo pour lui demander deux thésards mais son chef n'a pas voulu, il lui a dit, j'en donne à ceux qui cherche car les postes sont limités. Il voulait bien faire de la recherche genre une journée par semaine, surtout en faisant travailler les autres. A partir de ce moment-là, j'ai décidé que je ne concevrai plus jamais de cours, ni td ni tp, j'entends construire le contenu. Et mon niveau d'investissement est descendu proche de 0. C'était en 2007.



En juin, je finis par les prévenir : encore un ennui et je me mets au moins 6 mois en arrêt maladie. Je ne savais pas que je pouvais me mettre en arrêt maladie plus longtemps, quand je l'ai appris j'ai été ravi.


Ils m'ont tellement pourri la vie que j'avais fini par penser activement tuer 200 étudiants et les collègues bien entendu. J'en avais parlé à plusieurs personnes qui ont toutes pris cela à l'humour mais ce n'en était pas. Si on m'avait forcé à retourner au travail, je l'aurai fait. J'avais décidé du jour et de la méthode. C'est parce que le matériel de guerre n'est pas en vente libre sinon j'aurai déjà fait des cartons avec tous ces tas de fumiers. Mais j'ai bien fait d'attendre car là c'est non seulement eux mais aussi toutes leurs familles et amis qui vont être détruits et envoyé sur une planète où la survie est très difficile. Quand je dis que je ne suis pas Jésus. Les terroristes ne sont vraiment pas très malins, il est très facile de faire des meurtres de masse et de détruire un pays, en fait les terroristes sont bons à faire passer de lois liberticides.



Mes voyages dans le paysN1 :



J'y suis allé deux fois. La première fois c'était dans la plus grande ville du pays, centre des affaires et de la finance. Nous y sommes resté presque deux semaines. Beaucoup de films sont réalisés dans cette ville et c'était une surprise de reconnaître certains endroits. Il neigeait la première journée et c'était plaisant de voir la neige tomber en hiver sur le parc et de marcher dans la ville par temps de neige. Marie-Pascale venait de se faire opérer d'un genou et était en rééducation, elle a réussi à marcher plus de 20 km par jour en moyenne. Nous étions à côté d'une grosse caserne de pompiers et on se disait qu'il devait y avoir un gars aux lumières et l'autre aux sons. C'était le premier voyage que Marie-Pascale faisait en voyageant en avion. J'ai vite constaté un décalage en voyant des sans abris se chauffer en journée aux bouches d'égoûts, la ville était pourtant très riche. Nous avons eu des difficultés à trouver de la nourriture que nous apprécions, c'était beaucoup de nourriture type industrielle. Le 2° voyage était de l'autre côté du pays, un lieu aussi connu pour les films, on a apprécié le voyage un peu moins que le premier. Nous y sommes resté presque deux semaines. Je me souviens avoir dessiné sur la plage 9.9 / 30 s c'était le tremblement de terre que je voulais dans cette région du monde. J'avais déjà la haine finalement ou alors c'était mon intuition qui me disait ce qui allait arriver. Nous sommes parti la veille d'une forte tempête de pluie, et même la veille l'avion bougeait beaucoup.



Mes voyages en dans les pays autour de mon pays de naissance :



J’ai apprécié voyager en voiture, dormir n’importe où et quand je voulais. Un été, on a roulé 10000 km en un mois et fait en plus de la randonnée, super sympa. On posait notre tente où on pouvait et dans le pire des cas nous dormions dans la voiture.

Je suis parti une fois seul en hiver 2012/2013, dans le nord au dessus du cercle polaire, c'était un voyage particulier, mon premier en fait. J'avais prévu tout un périple et tout prévu au niveau de mes affaires mais le sort en décidé autrement, le moteur de la voiture a commencé à faire de siennes juste avant d'arriver à une ville que je voulais visiter. Ensuite, je suis reparti plus au nord et la voiture a commencé vraiment à ne plus avancer au régime que je souhaitais, j'étais parfois limité à 40 km/h et il y avait des secousses et des sauts de régime qui duraient longtemps. Le moteur était presque tout le temps froid. J'ai mis un plastique devant le radiateur pour empêcher l'air de trop refroidir le moteur car il faisait -35° C à certains endroits mais rien à faire la température du moteur était trop froide. J'ai dormi le soir de Noël dans la voiture pas à l'endroit que j'avais prévu car j'avais décidé juste de faire un tour plus au nord et de redescendre tout de suite, juste profiter de la nuit étoilée par temps de grand froid. Le lendemain matin j'ai pris le volant doucement, de toute façon la voiture n'avançait pas à plus de 50 km/h environ, et heureusement car un énorme troupeau de rennes a traversé la route, je ralentis et eux se mettent à courrir sur la route, à un moment donné je me retrouve avec 4 rennes qui étaient isolés car ils allaient beaucoup moins vite que les autres, ils avançaient en courant devant la voiture, c'était amusant, ils ne marchaient pas super droit comme pour un traineau mais étaient bien 2 par 2 et j'ai pu en profiter un peu sur un ou deux kilomètres. C'était mon cadeau de Noël. Ensuite, je suis reparti en direction de la ville que je venais de visiter car je ne savais pas ce qu'avait la voiture. J'ai pris un hôtel et j'ai visité la ville. Je me suis trouvé une occupation, quelque chose que j'ai vraiment apprécié et que sans le problème du moteur je n'aurai pas vécu. J'ai passé mon temps entre chercher des lieux du tournage d'un film et trouver la panne de la voiture mais bizarement depuis que j'étais revenu en ville le moteur allait très bien et finalement je n'ai pas passé beaucoup de temps sur le problème du moteur. C'est le genre de voyage qu'on ne vit qu'une seule fois dans sa vie. Je suis rentré tranquillement, je n'ai eu qu'un tout léger problème sur à peine quelques dizaines de kilomètres. J'ai su finalement d'où venait la panne: la clavette auto cassante de la courroie de distribution avait cassé d'après les dires du garagiste. Je pense que cela est arrivé par grand froid à la maison parce qu'une fois j'ai entendu un bruit cassant et ensuite le moteur a toujours fait plus de bruit (-26° C, je ne trouve pas que c'est très froid mais c'était un moteur fabriqué dans le paysD) et cela avait décalé la distribution qui n'était en phase que grâce au serrage du boulon et le froid plus intense a certainement posé problème à l'électronique de commande qui a fini par me faire des variations de régime importantes. Une clavette auto cassante: des conneries encore, ils auraient été capable de mettre un bouton : auto-destruction, dans les vaisseaux spatiaux.




Mon arrêt maladie, la psychologie, le survivalisme :



Quand je dis je fais, début novembre on me demande de donner mes cours de première année à un collègue parce que mes cours de deuxième année ne vont pas, je suis sorti de mes gonds : je me suis mis en arrêt maladie 21 mois. J’étais allé voir le directeur de l’institution juste avant et il m’a dit qu’il ne pouvait rien faire. Beaucoup veulent bien le pouvoir et la paie qui va avec le poste de responsable mais par contre ils ne veulent pas faire le travail. Pendant ce temps où je recevais quasiment mon salaire j’ai pu approfondir la psychologie et finir de traiter tout ce que je voulais sur le plan émotionnel. J’ai aussi participé à un projet d’une connaissance dans le bâtiment, des maisons légères : moins de 2 tonnes, très résistantes au vent et aux tremblements de terre, facile à construire, semi sphériques (enfin presque), ce concept m'a bien plu car j'apprécie construire des igloos. J’ai dû étudier 100 livres de psychologie, étudier car quand je lisais je me posais plein de questions et j’essayais de comprendre comment je fonctionne. Il n’y a qu’une seule chose que je n’ai pas réussi à faire et qui n’est pas possible sur le plan psychologique : modifier les micro-programmes qu’on a de la naissance ou de la jeune enfance car on n’a même plus les souvenirs qui vont avec ces micros-programmes. Je comprendrais bien des années après que l’ECU peut changer ces micros-programmes. Mais il ne m'était pas nécessaire de les changer, bien au contraire, ces micros-programmes étaient bien là pour une utilité : ma mission. Et si cela faisait de moi un paria, un renégat, un exclu, un incompris, c’est parce que cela m’était utile pour la suite de la mission et puis qui a dit que le but de la vie c’est le bonheur ? Pour la vie se vit avec une mission en objectif et quand tu as un objectif tu essaies de le faire le plus efficacement possible. Ce bonheur-attitude est pour moi idiot, c’est une perte de temps et un attrape Ombre. Ne pas travailler pour la Lumière c’est donner la possibilité à l’Ombre de t’attraper au tournant. Rester à rien faire ou à répéter sans cesse la même histoire (conjoint/enfants/maison/chien) ne te fais pas évoluer. Quand je dis qu’il y a beaucoup d’âmes jeunes sur Terre, ce n’est pas forcément qu'elles n’ont pas beaucoup eu d’affectations sur Terre mais qu’elles n’ont pas évolués avec leurs affectations. Tu peux par exemple faire ce que la société te dis de faire d’une manière implicite (on te fait miroiter des illusions), comme par exemple avoir des enfants, une maison, un chien et j’en passe de tout ce que tu peux rêver mais cela ne t’apprends pas grand-chose et à un moment donné l’Ombre autour de toi est si forte que tu ne peux plus combattre, il est trop tard, tu dois partir et être ré affecté sur une autre planète, c'est ce qui arrive en ce moment. Je pense que toutes les âmes sont sur Terre en ce moment même et qu’elles vont être jugées et quand je vois le nombre d’âmes jeunes je me dis que beaucoup n’ont rien fait sur le plan de leur évolution. D’ailleurs, cela peut se constater sur le plan de l’histoire de l’humanité : combien d’inventeurs ? combien de héros (sens de mener une mission héroïquement pour soi) ? combien de vrais guerriers (qui combat pour la Lumière) ? combien amène quelque chose d'essentiel sans attendre en retour ? combien de véritables croyants ? combien de génies ? combien de justiciers ? combien de défenseurs de la vérité ? POUR combien de participants ? Peu ont utilisé leurs vies à bon escient. Donc peu sont élus. Tous vous avez eu le libre arbitre, certains ont choisi l’Ombre mais beaucoup ont choisi la stagnation et cela va leur coûter leur affectation sur Terre. Combien de fois je me suis posé la question : y a-t-il vraiment ré incarnation puisque tant de gens font toujours la même chose, c’est stupide, ça ne sert à rien. Il me fallait comprendre que le temps est variable (pour l’ECU il n’existe pas) et qu’on a le libre arbitre, on évolue à notre rythme et selon le choix de nos âmes. Peut-être que tout ceci est une bonne leçon aux âmes jeunes (je réserve le terme immature à l’Ombre) et que cela leur permettra de revenir vers la Lumière plus rapidement parce que l’ECU est vraiment intelligente et maligne : ça me plaît beaucoup.



Je devais vois un psychiatre toutes les deux semaines pour avoir mon arrêt de travail et être payé. J'avais prévu le coup, j'avais regardé dans le DSM4 quelle maladie me permettrait de passer comme dépressif tout en étant moi-même au cas où je rencontrerai mon psychiatre en ville. Et le meilleur statut est bipolaire. J'ai donc donné toutes les informations qu'il fallait pour passer bipolaire. Un ami à moi qui connaissait bien ce psychiatre par connaissance lui a parlé et il a réussi à lui tirer des informations, il vient me voir tout content de me dire : le psychiatre a dit que tu étais bipolaire. Ouf, j'aurai fait tout cela pour rien dans le cas contraire. Le statut bipolaire te permet de rire et de paraître heureux bref d'être toi et parfois tu es très triste et tu as envie de te tuer. Le plus difficile était d'inventer des histoires pour dire que j'étais malade alors que j'allais super bien, je faisais cela pendant mon trajet en voiture qui durait une demi-heure, j'avais largement le temps de me préparer d'autant plus qu'il était souvent en retard de plus d'une demi-heure, souvent une heure. Sauf qu'une fois, j'ai oublié de préparer mon histoire, j'écoutais à fond la musique, et pas de bol il était à l'heure, c'est limite s'il ne m'attendais pas, je me suis dit : qu'est-ce que je vais inventer. Et là j'ai eu l'idée de parler d'un rêve de quelqu'un de la famille qui voulait me tuer, c'était n'importe quoi. Le psychiatre a semblé très intéressé, trop à mon goût, et il m'a posé des tas de questions, je suis devenu inquiet, il m'a parlé en terme médical et je me suis dit : mince, pas bonne idée. J'ai vraiment eu un mal de chien à lui faire changer de route par la suite. J'ai fait très attention par la suite aux conneries que j'inventais, ils sont capables de te trouver une maladie. Il me prescrivait des médicaments toutes les deux semaines et j'allais les prendre à la pharmacie (à cause des contrôles de la sécurité sociale) et je les jetais direct à la poubelle. Je gardais juste des sachets en cours pour montrer que je les prenais si jamais j'avais un contrôle chez moi. Je n'ai pas eu de contrôle chez moi en 21 mois. Par contre à un moment j'ai été convoqué pour un contrôle au bout d'un an passé, je ne voulais pas encore retourner au travail et j'en ai parlé au psychiatre de ce contrôle, il m'a dit : ne vous inquiétez pas c'est mon ami, on mange ensemble le week-end, si je dis que vous êtes malade il ne va pas dire le contraire. J'ai eu le contrôle et tout s'est bien passé. Ce psychiatre n'avait pas réalisé un rêve d’enfant : voyager à travers le monde en voilier et j'ai réussi à le faire partir en retraite avant ce qu'il avait prévu et est parti avec sa sœur faire un tour du monde. Qu'est ce qu'on a pu parler de voyages, de voilier, car au fur et à mesure on parlait plus de lui que de moi. J'ai un peu regretté d'avoir fait cela ensuite car il est parti avant que je n'ai plus besoin de lui, et un nouveau médecin est arrivé, un jeune, un gosse de riche (je ne supporte pas des enfants de riches) mais il ne m'a pas ennuyé, on parlait aussi des voyages il aimait bien une île volcanique, il devait faire du chiffre et rentabiliser tous les achats qu'il avait fait. Voilà, j'ai passé 21 mois à profiter de mon temps libre : à faire beaucoup vraiment beaucoup de psychologie (j'ai fait tout ce que je pouvais), j'ai remonté et traité toutes les émotions que j'ai pu, j'ai fait un peu de travail non déclaré dans le bâtiment, j'ai participé à un projet d'une connaissance sur les maisons légères en portion de sphères, j'ai appris beaucoup du bâtiment à ce moment-là. Je me suis rendu compte à ce moment-là que j'aurai bien voulu construire des maisons en fustes, ça aurait pu être mon métier choisi. Mécanicien automobile aussi mais vu ce que sont devenu les voitures cela m'aurait intéressé de moins en moins.



Ma troisième affectation, le survivalisme :


Au début ça allait. Mais ça a vite empiré. Le chef de département, un chercheur enseignant qui cherche un peu et qui en avait ras-le-bol de faire chef de département, c'était mis dans la tête que j'allais reprendre le poste. Je n'ai pas accepté et mes problèmes ont commencé. A un moment, j'ai dû faire un jeûne et j'ai annoncé au chef de département que normalement je ne m'arrêtais pas mais que si vraiment ça n'allait pas j'allais me mettre deux ou trois jours en arrêt maladie. Il m'a répondu que ce n'était pas légal et que si je faisais cela ce serait difficile par la suite. J'ai fait mon jeûne et je ne me suis pas gêné, je suis dans la défiance, je suis allé voir mon médecin et j'ai pris une semaine environ. Je suis tombé dans un piège conçu par deux collègues (l'agrégé de maths et l'autre d'économie). Ces deux collègues n'appréciaient pas que l'université ne payait pas les heures d'arrêt maladie comme les textes le devait. Alors il m'ont dit que je ne devais pas prendre plus de quinze jours pour être payé, mais je leur avait dit que je prendrai au plus que quelques jours car en plus je n'avais pas beaucoup de cours en ce moment-là. Bref, au retour, ils me disent qu'il faut demander un ajustement des heures, en fait ils voulaient que je monte au créneau à la direction de l'institut et de l'université mais je m'en fichais et je n'ai rien fait. Ensuite, ces deux collègues ont monté une collègue qui s'est laissé piégé et a monté au créneau avec le syndicat et la direction. Ça a foutu un sacré merdier pour pas grand-chose et le chef de département m'a pris en grippe mais savait bien ce que les autres collègues avaient fait car ce sont ses potes. A partir de là, on m'a enlevé mes heures supplémentaires et manque de bol comme elles étaient toutes en fin d'année j'ai décidé de ne plus travailler les mois après les vacances de Pâques. C'était en 2014. En plus, le chef de département m'a pris en entretien individuel et m'a demandé de ne plus parler aux étudiants. Je suis allé voir le directeur (un autre) et il m'a dit : je ne peux rien faire mais dites-leur au moins bonjour. J'ai bien dit au directeur que je ne ferai plus rien. Et vous savez quoi ? ça passe. C'est dingue. Des fois je me dis que j'ai un sacré culot. Je ne faisais plus rien en cours, cela a duré plusieurs années. Je disais bien bonjour par contre. Avec moi, quand tu veux jouer aux cons ce n’est pas un problème, je pousse à la limite. Quand je pense qu'ils se tape des repas au frais de l'état du paysD, ce qui illégal, tout le monde le sait et la direction fait pire alors. Il y a aussi les magouilles à l'emploi du temps que tu peux modifier comme tu veux après coup, cela est su par la direction mais comme cela les arrange ils laissent faire. La corruption est partout.


J'ai arrêté ma mission pendant 9 mois à cause de ce chef de département, de ces deux collègues qui ont créé cette histoire et à cause du propriétaire du logement qui commençait aussi à nous chercher des ennuis pour un rien. Ces personnes sont aussi à la base de ma décision d'envoyer au pays1 mes géométries. Le Ministère de l’Évolution a eu un mal de chien à me remettre au travail, il a essayé toutes les motivations possibles (argent, gloire,) mais rien n'a fonctionné, c'est uniquement lorsque j'ai trouvé ma seconde mission que je me suis remis au travail. Là aussi j'ai eu des envies de meurtres, et pas qu'un peu. J'avais imaginé aller chez un collègue (ami du chef de département) qui avait une famille et les découper en morceaux et les étaler dans toute la maison, encore une fois j'ai bien fait d'attendre car là je vais tous les atteindre eux et leurs familles et amis. Vous avez dit agneau ?



Mes vacances dans le pays1 :



Avant de partir, je n’avais pas lu grand-chose pour avoir la surprise de découvrir la capitale et aussi parce qu’il y a de la propagande contre ce pays. Je suis tombé sur un site assez développé écris par des journalistes internationaux qui parlaient énormément des toilettes et qu’ils disaient qu’ils n’y en avait pas, j’ai eu des doutes, j’ai fini par poser la question à Marie-Pascale et je lui ai dit : peut-être qu’ils n’ont pas de toilette dans les bars ni les restaurants, elle a été surprise et m’a dit que si c’était le cas qu’elle sonnerait chez les gens. Ah la propagande.

Pour s’éviter les paperasses des visas on est passé exceptionnellement par une agence de voyage. On arrive à l’aéroport, pas de navette car l’avion avait du retard, Marie-Pascale voulait prendre un taxi, je lui ai dit de ne pas sortir, on est sorti et elle est bien vite rentrée, elle avait peur, il était tard. Je n’avais même pas pris un plan ni de métro ni de la ville, d’habitude j’en ai. Dans la navette qui va à la ville, on a trouvé un gars sympa qui nous a expliqué où s’arrêter pour aller à l’hôtel et nous a amené au métro pour prendre les billets, on est resté en contact. Nous voilà à l’hôtel, c’était sympa, dans le centre et proche de tout. On a visité le premier soir au hasard des rues que nous prenions, il faisait froid et il y avait de la neige et de la glace, il y avait la bonne odeur des vieux moteurs de camion au diesel qui sentent l’huile brûlée et que j’apprécie.

Deuxième destination, une ville qu’aucun touriste ne va, l’agence de voyage a dû regarder sur une carte où c’était, j’y suis allé à cause du Docteur Jivago, une ville près d’une chaîne de montagne. On n’a pas pris de navette, on allait prendre le taxi et puis on a vu un bus et on a dû marcher pour rejoindre l’hôtel. On est allé voir un musée du goulag, dont personne ne semblait connaître, et une galère pour trouver le bon bus qui t’y mène et tu as intérêt à savoir que l'arrêt est à tel endroit car le bus ne s'arrête pas : en pleine nature. J’étais passé plusieurs fois devant un lot de vieux chalets et je m’étais dit : cool ils ont gardé des chalets anciens il faudra y aller. Nous y sommes allés et on a vu du sang dans la neige, un peu, puis un peu plus, une luge du sang, et un filet de sang dans la neige et on a compris, ce n’étaient pas des vieux chalets, c’était l’hôpital gratuit. Je me suis dit que ce pays devait être bien pauvre et durant ce voyage j’ai bien ressenti la pauvreté matérielle des gens. Les prix étaient chers et les salaires bas.

Troisième destination : une ville au nord, une base pour des sous-marins. J'ai apprécié cette ville et surtout le feu d'artifice interminable du jour de l'An, le chauffeur de taxi avait raison, c'est à voir. On a visité un village de neige, ils y avait beaucoup de dessins sculptés dans la neige et les gens bien entendu se sont pris en photo devant toutes les sculptures, sauf une, une seule : le diable (ou dans le genre) et j’ai dû être le seul à faire une photo avec lui. Les gens se voient comme de belles créatures mais ce qu'il y a l'intérieur est pourrie. On a voulu visiter une ville à côté, je savais que certaines villes étaient fermées à cause de l'armée et donc j'ai regardé sur internet, sur le site rien d'indiqué que cela était fermé, pire sur le site de tourisme de la ville rien n'indiquait que la ville était fermée. Bref, on a trouvé avec difficultés le bus pour s'y rendre, on l'a pris à la volée et on s'est fait arrêter à un poste de garde militaire. Le garde a demandé un papier et j'ai bien vite compris qu'on allait avoir des problèmes, Marie-Pascale qui ne comprenait pas ne voulait pas sortir du bus et au ton du militaire, compris ou pas, il fallait sortir. On n’a pas eu de problème pour repartir mais à la maison en entrant j'ai senti de suite en mettant un pas dans l'appartement qu'il avait été fouillé. Et j'ai eu une preuve, car ils avaient touché un appareil électronique qui a un défaut. Ils sont comme les voleurs de ce pays, tu les voient arriver à 1000 lieux. C'est d'ailleurs ce que j'ai pu constater avec tous ces services de renseignement : des incompétents. Même les services de renseignement du paysN1 est à braire.

Quatrième voyage : la capitale en été pendant une coupe de sport

Cinquième voyage : une ville dans une enclave puis la ville où j'ai été empoisonné pour la première fois, deuxième ville du pays en terme du nombre d'habitant. La ville que je détruire et faire tomber au plus profond de la Terre.



Ma formation dans le pays1 :



J’avais lu le règlement de l’Université et je me suis dit : waouh, c’est super sérieux, cool. Quelle surprise quand je suis arrivé : le foutoir à mon étage de la résidence universitaire, les étudiants faisaient un bruit monstre, certains, surtout des étudiants du pays1 buvaient jusqu'à point d’heure, d’autres jouaient aux jeux vidéos. Les étrangers étaient logés dans les bâtiments les plus récents, faut dire que dans certains bâtiments il y avait des rats, des gros rats de ville, ça me faisait rire car la plupart des gens n’aiment pas ces bêtes. J’avais une chambre pour deux et ça n’a pas duré. Je suis finalement tombé avec un étudiant sympa et pas bordélique, c’était déjà ça. Les cours, ça a été autre chose, le niveau n’était pas adapté au mien et j’ai galéré, d’autant plus que je ne dormais pas. Une enseignante ne parlait que russe et l’autre qui parlait la langue la plus utilisée entre les pays ne voulait pas parler la langue la plus utilisée entre les pays pour faire de l’immersion : stupide. Ce n’est pas en cours que j’ai fait des progrès, c’est à la résidence universitaire, je voulais changer de chambre et la responsable ne voulait pas lire en russe, elle attendait qu’on parle russe, à force de m’énerver j’ai fini par avoir le déclic. Les cours n’ont été d’aucune utilité, au contraire, les enseignants te faisaient comprendre que je n’avais rien à faire là. J’ai fini par m’énerver avec la responsable car je ne voulais plus venir en cours mais apprendre à l’extérieur, elle a été furax de mon message (je dis la vérité et cela ne plaît pas) et a pris le combiné de téléphone pour me dire qu’elle appelait la police aux frontières si je ne venais pas en cours mais que je pouvais partir de suite de Russie si je voulais, elle était comme un chat qui avait été mis dans l’eau froide et qui sort ses griffes, j’avais bien ri en moi, un super moment. J’ai fini par lui demander si je pouvais venir et mettre des boules quies pour ne pas écouter l’enseignant, elle n’a pas aimé, eh, j’ai trouvé une solution à la police aux frontières. Le règlement de l’université datait de l’époque soviétique, aujourd’hui dans le pays1 on achète les doctorats.

Par une pluie diluvienne, je rentrais du lieu où j’avais l’habitude de préparer mes cours, quand je marche j’anticipe toujours, mais devant moi il y avait une mare géante d’eau qui n’arrivait pas à s’écouler, je cherchais en vain un passage quand j’ai aperçu une étudiante, elle allait droit pour prendre un chemin dont je ne voyais pas comment faire pour ne pas avoir les pieds mouillés, elle avait trouvé la seule solution : marcher dans l’eau, eau jusqu’aux genoux presque.

Je me souviens, lorsque j’étais dans l’institut pour apprendre la langue et que je me suis braqué, j’en arrivais à ne plus aimer la langue, ils m’en avaient dégoûté, c’est lorsque je suis allé me promener en haut d’une tour d’une ville voisine que j’ai entendu une guide qui parlait et je me suis dit : j’apprécie vraiment les sons et intonations de cette langue comment à l’institut ils peuvent arriver à t’en faire détester ?



Mon année sabbatique :



J’avais très envie de passer une année dans le pays1 mais le foutoir de l’université a fait que cela n’a pas été ainsi. J’aurai dû rester simple étudiant et faire une année simple de cours mais je ne regrette pas, j’ai avancé mon projet et compris pourquoi une géométrie ne fonctionnait pas. Je me suis dit de plus en plus que ce ne serait pas ce pays puisque rien ne semble aller comme il faut. Je me suis reposé, beaucoup. Je n’ai pas appris la langue du pays1. Cela m’a fait beaucoup de bien de ne pas aller à mon travail alimentaire, vraiment. Je me rappelle le médecin conseil que je devais aller voir pour la reprise, il me demandait : alors je signe, vous y retournez ? je ne voulais pas, on en a ri mais c’était un calvaire ce travail, une plaie. Je suis content de virer tous ces abrutis de la Terre (je parle des collègues).  Tous ces gens qui m’ont pourri la vie, je vais les virer de la Terre, mais quel soulagement. J'espère qu'ils seront sur la planète Buffy et serviront de repas aux vampires.




Ma reprise de ma troisième affectation et mon invention IsaMaX :



L’attente et la recherche d’autres solutions en attendant… les poisons, les tentatives de meurtre, les trahisons, les vols, les meurtres, les sabotages, les tortures psychologiques.



A :



Nous allons passer un week-end de 3 jours avant de reprendre le travail dans une ville que nous ne connaissions pas dans le paysR. Une surprise cette ville, très jolie. On se prend de quoi manger pour un pique-nique en soirée et on constate 2 hommes, avec des sacs de type militaire, qui se placent de telle manière que ce n’était pas logique (la jolie vue était de l'autre côté). L’un des deux hommes bouge le sac comme s’il voulait placer un objectif correctement, certainement pour l’identification et pour leur permettre d’agir à leur guise dans notre hôtel. Le lendemain, nous avions un mal de tête étrange, un mal de tête qui n’est pas passé avec de l’aspirine alors qu’en ce qui me concerne le mal de tête passe dès que je prends une aspirine. En fin de journée le mal de tête est passé mais plus difficilement pour Marie-Pascale que pour moi. Je ne sais pas si c’est dans la nourriture ou si c’est un gaz qui a été mis dans la chambre.



S:

J'ai commencé à constater des gens étrangers à l'institut par simple ressenti. J'ai commencé à croiser des têtes de tueurs à l'institut. J'ai commencé à m’apercevoir que j'étais suivi en voiture. J'ai constaté que quelqu'un me surveillait dehors (sur le parvis de l'institut) pour être certain que je n'allais pas à ma voiture, cela pour mettre du poison (Covid) dans ma nourriture. J'ai constaté des gens étranges qui se promenaient autour de moi pour constater que je mangeais bien ce qu'ils avaient empoisonné (le midi, hors neige, je mangeais en moyenne montagne, loin de tout et des gens). J'ai constaté des gens étranges et croisé des voitures étranges autour de la maison. Aucune preuve.

On a constaté un quad qui nous surveillait pour savoir quel était notre route de promenade habituelle autour de la maison.

Je lisais des vidéos de tarot qui m'indiquait que j'étais en danger et qui me donnait des informations qui allait m'être utiles mais plus tard.

J'avais demandé et même insisté à aller à l'institut pour faire mes cours, j'aurai pu rester chez moi et faire cela à distance, d'ailleurs les collègues ont dû trouver cela étrange car comme je n'en ai rien à faire de ce travail j'aurai normalement été le premier à faire les cours à distance. Cela m'aurait au moins évité de faire le déplacement en voiture et d'entendre les saloperies de certains.

La pression est montée très vite, je me suis senti de plus en plus en danger au fil des jours et je me suis demandé ce qu'il se passait, bien que je me doutais que c'était le pays1.

Pendant tout ce mois, j'ai essayé en vain d'avoir une réponse des services de renseignements du pays1. Ils ne répondaient pas à mes messages.

Ce qu'à fait le pays1 c'est de me quasi confirmer que ma géométrie était la bonne.

Je ne sais pas combien de tentatives j'ai subi ce mois de septembre mais au moins une dizaine, c'est certain.



O:


Je savais que ma géométrie était la bonne, je voulais vraiment avoir une réponse des services de renseignements du pays1 car je me disais peut être que c'était un oligarque qui avait fait les tentatives de meurtres, il y a tant de corruption dans ce pays que tout était plausible. Je ne pouvais pas admettre que c'était le chef d'état du pays1 et encore moins la partie officielle de ce pays qui avait fait cela.

J'ai vu une vidéo (en fait plusieurs) qui me disait que j'allais subir un accident de voiture et comme je ressentais aussi une possibilité à ce niveau, j'ai décidé d'arrêter les cours en présentiel, j'ai continué à distance. A ce moment là, les vidéos de tarot n'étaient pas polluées.

J'ai donné un ultimatum au service de renseignement le 10 octobre 2020 et je lui ai bien dit que si je n'avais pas de réponse avant 14 h (de mémoire) alors j'envoyais aux autres pays. Mon poste a planté lorsque j'ai envoyé le message provocateur et j'ai donc réinstallé mon poste (système d'exploitation libre) et j'ai écrit mon message hors ligne. Je n'ai pas respecté l'ultimatum à cause de plantage, d'ailleurs je ne respecte pas les délais. Ensuite, je me suis connecté et je me disais que j'aurai le temps de contacter des pays même s'ils prennent le poste en main car cela n'est pas instantané. Le message écrit n'était pas parfait car je me sentais vraiment en danger. Là, j'étais certain que ma géométrie était la bonne. J'ai évité quelques pays car ils étaient très dépendants du pétrole et ou du gaz et je ne voulais pas retomber dans le problème avec le pays1. J'ai envoyé aux différents services de renseignements et aux ambassades à partir de la capitale du paysR et d'un autre pays qui parlent la même langue que moi.

J'ai également envoyé ma géométrie au laboratoire de physique de particules en vérifiant qu'ils avaient bien reçu l'image. J'ai envoyé la géométrie comme si je l'envoyais à quelqu'un en particulier et que je m'étais trompé dans l'adresse car parfois le compléteur automatique du serveur web te fournit une adresse et tu peux la choisir sans t'en rendre compte. J'ai envoyé à mes deux promos d'étudiants pour laisser une trace car à ce moment là je me suis dit que j'allais y passer et que la technologie aurait pu être perdue ou mal exploitée.

A un moment donné, j'ai compris que c'était le chef d'état du pays1 qui était directement impliqué, c'était comme une révélation et j'ai dit oralement à voix haute: je sais qui vous êtes maintenant, je vais vous faire tomber les poutinov, vous allez être fracassé à coup de bêche par le peuple. Je les ai insulté à voix haute. J'ai modifié leur nom pour les mettre en relation avec le nom d'une famille d'aristocrates qui avait le pouvoir dans ce pays et qui a été fusillée un siècle auparavant pendant la révolution de ce pays. Je suis sorti faire un tour et j'ai eu une impression étrange, j'ai vu une voiture stationnée, j'ai marché doucement, cette voiture a avancé vers moi et je trouvais que la personne avait quelque chose à se reprocher. J'ai décidé de faire demi-tour et de marcher rapidement en direction du chalet, et là d'un coup je vois un hélicoptère type militaire qui décolle de je ne sais où et un conducteur en voiture qui était furax. J'ai compris que j'allais être enlevé, c'était moins une. La chance que j'ai eu c'est que la personne qui était stationnée en voiture n'avait rien à voir avec les services de renseignements, c'était quelqu'un qui sur le plan privé avait quelque chose à se reprocher. Les espions ne m'ont pas attrapés car j'avais dit oralement que je sortais systématiquement avec une arme à feu mais ce jour là je ne l'avais pas prise. Quand je suis rentré au chalet je me suis dit qu'ils n'avaient pas apprécié ce que j'avais dit et j'ai menti oralement (car je savais que j'étais sur écoute) en disant que parfois me m'emporte, blablabla, et que je ne suis pas comme cela, mais je mentais car tout ce que j'ai dit je le pensais. Et dire qu'à l'époque j'ai pensé avoir fait le mauvais choix et que je n'avais pas eu de chance. À bien y réfléchir et connaissant le pays1, je pense que le pique à glace pour casser la glace dans la rue est un super outil si on l'habitude de l'utiliser, pour ceux qui n'utilisent pas le bêche.


N:


J'ai vécu la nuit noire de l'âme sans savoir d'ailleurs ce que c'était. Cela m'a empêché d'aller physiquement voir des gens qui auraient pu m'aider. Il fallait m'empêcher de shunter le processus de Jugement des pays.

Nous avons dormi 5 jours dehors sous tente pour faire un break, nous n'avions pas à manger seulement de l'eau de flaque d'eau mais nous avons été empoisonné au gaz, comme faisaient certains pendant la guerre sur les champs de bataille. Nous avons eu du mal à revenir au logement, Marie-Pascale est tombée plusieurs fois et elle a stoppé avant d'y arriver, j'ai dû aller chercher la voiture, nous étions pourtant à moins d'une heure à pied de la maison. Au retour, j'ai vu 2 jeunes sportifs et je me suis dit que c'était des gens des services de renseignement, certainement d'un autre pays.

J'ai envoyé d'autres courriers par email à des ambassades et services de renseignements. J'ai complété mes messages aux services de renseignements les plus importants pour donner des informations que j'avais du chef d'état du pays1 (c'est ma flamme jumelle). Entre autre, des bombes nucléaires en orbite basse pour créer des NEMP. J'ai vu aussi l'endroit où était développé ma technologie.



D:


J'ai eu l'impression de plus en plus que des pays avaient pris mon message au sérieux mais aucun contact. J'ai trouvé cela étrange car mon intuition me disait quelque chose et je ne comprenais pas pourquoi un pays ne venait pas nous mettre en sécurité. L'ECU a shunté ma logique, il était évident qu'un pays qui serait venu m'aider aurait alerté le pays1 et que cela l'aurait mis en concurrence pour les brevets. Tous ces pays ont choisi par libre arbitre l'argent.

J'ai commencé à prendre du recul et avec Marie-Pascale nous nous sommes fait de bon repas.

Je voulais aller plus souvent en montagne mais vu les conditions incertaines je me suis abstenu.


J:

Le pays1 a essayé de rentrer en contact avec moi et j'ai toujours refusé, j'ai mis la barre très haute pour qu'ils viennent correctement. Je ne sais pas s'ils ont su qui j'étais sur le plan spirituel ou s'ils se sont dit que je pouvais les aider pour la seconde mission. Ils seraient venus correctement, c'est à dire pas physiquement mais avec d'abord un courrier officiel, là oui sans doute que j'aurai pu leur parler. D'ailleurs j'avais laissé entendre que je parlerai qu'à des gens corrects.

J'ai démissionné le 26 janvier de mémoire, Marie-Pascale a été surprise malgré que je lui avait dit que j'allais le faire depuis des semaines. J'ai écris à la va vite ma lettre de démission, j'ai bien indiqué dessus que j'avais été menacé par le pays1, j'ai mis en référence les différents emails que j'ai eu avec la direction qui précisaient les aspects hors la loi de cette institut.

Nous avons remarqué beaucoup plus de gens qui louaient le chalet d'à côté.

J'ai remarqué de la buée dans le garage de la maison secondaire inhabitée qui 'était situé de l'autre côté, preuve que quelqu'un était à l'intérieur du garage. A un moment j'ai bien senti que l'attaque aurait pu venir de là. Comme je l'ai dit oralement à Marie-Pascale, il n'y a plus eu de buée mais j'ai constaté que la réflexion de la vitre avait changé et c'est parce qu'ils avaient mis un film plastique contre la vitre pour éviter la buée. Je me suis dit à l'époque que les services de renseignements des uns et des autres étaient vraiment incompétents et que je devrai d'ailleurs leur donner des cours, ce que j'ai fait en quelque sorte.


F:

Le pays1 insiste encore plus pour nous rencontrer. Il ne se rend pas compte qu'il est lui aussi sous surveillance et que le paysN1 fait une enquête pour avoir un maximum de preuves contre lui. Je pensais qu'au début (à en voir les vidéos), c'était pour le planter internationalement mais en fait c'était pour négocier avec lui, nous nous étions des sacrifiés.

Je dis oralement que je suis espionné d'autres pays et le pays1 ne l'admet pas.

Je dis oralement que je laisse exprès du temps pour permettre aux paysN de déposer les brevets.


M:

Je reçois ma lettre comme quoi je suis rayé de la liste des cadres de l'enseignement. Je n'ai plus depuis plusieurs semaines aucune sécurité sociale sans le savoir, je ne l'utilisais que très peu mais j'ai trouvé la manière de faire très incorrecte. Je n'ai eu aucun coup de fil ou lettre de mon institut alors que ma lettre laissait en suspend de graves problèmes légaux liées à l'institut et que j'avais donné dans la lettre plusieurs possibilités pour ma démission. En outre, vu mon entretien avec un responsable et des communications avec le médecin de l'institut, c'est inhumain la manière dont ils ont traité le dossier. Je n'avais droit à aucune indemnité. Comme j'ai démissionné, je n'ai pas droit à une allocation. Je pense à ce moment là que les paysN vont m'aider, d'ailleurs c'est ce qu'ils laissaient entendre, sans espérer avoir beaucoup d'argent, j'avais au moins espérer nous mettre en sécurité et de quoi me loger.

Je dis oralement que je suis espionné d'autres pays et le pays1 ne l'admet pas.

Je dis oralement que je laisse exprès du temps pour permettre aux paysN de déposer les brevets.



A:

Je vais de mieux en mieux sur le plan psychologique et sur le plan physique. Je n'en reviens pas moi même. Je pense à l'époque que ce n'est plus qu'une question de semaines voire même de jours pour que les paysN viennent nous mettre en sécurité, d'ailleurs c'est ce qu'ils me font croire encore et encore. C'est toujours comme cela depuis le début: on arrive demain. Mais tu ne vois jamais personne arriver. Une vraie torture psychologique. Ils se sont bien amusés et bientôt je vais être très content de voir leurs pays en feu.

Je dis oralement que je suis espionné d'autres pays et le pays1 ne l'admet pas.

Je dis oralement que je laisse exprès du temps pour permettre aux paysN de déposer les brevets mais qu'il en ont eu assez et que maintenant il est grand temps de nous mettre en sécurité.

Je reçois des messages de plus en plus précis comme quoi je suis quelqu'un de particulier sur le plan spirituel et je me souviens de vidéos plus anciennes qui m'indiquait que je ne savais pas qui j'étais.


M:

Marie-Pascale m'appelle en disant que la voiture n'avance plus beaucoup et fait un bruit étrange, au bruit du moteur c'était quelque chose de grave mais difficile à dire au téléphone. Elle était à environ 80 km de la maison. Je trouvais cela très étrange car j'avais cherché en vain une baisse de puissance d'environ 20 % depuis plusieurs mois, j'avais changé des pièces, démonté et nettoyé pas mal de pièces, vérifié la pression des pistons, vérifié toute la distribution, vérifié la pression de la pompe à essence en roulant en montée, changé un capteur, shunté la vanne de recyclage des gaz d'échappement, nettoyé et vérifié les injecteurs, vérifié les circuits électriques, vérifié la pression à la sortie du pot d'échappement, vérifié la température du pot d'échappement, bref il ne me restait que deux capteurs à changer mais il étaient chers et je n'étais vraiment pas certain que cela pouvait venir de là. Je lui dit d'essayer de revenir car cela me paraît un piège. Cela faisait plusieurs semaines que je disais à Marie-Pascale de ne pas aller trop loin et de limiter les déplacements car je sentais qu'ils allaient faire un sale coup. Elle partait faire ses séances de cryo, froid en salle à -110° C pendant quelques minutes, cela deux fois par jour, c'est vrai pour l'avoir essayé que cela atténue les douleurs sans médicament et que cela aide à dormir très bien, elle en avait besoin. Elle est passé voir un garagiste et il lui a dit qu'une bielle avait certainement coulée. C'est aussi ce que j'avais en tête, car quelques semaines auparavant il y avait eu un manque d'huile dans le compartiment moteur et je venais de faire le plein, je trouvais cela anormal. Le pays1 avait placé des charges sur les paliers de bielles pendant la nuit en démontant le bac d'huile car la voiture était resté un long moment dans l'arrière cour à l’abri des regards. La première charge n'a pas été suffisante pour arrêter Marie-Pascale, elle allait rentrer doucement, ils ont donc fait explosé la deuxième charge et là le moteur ne fonctionnait plus. Elle m'a demandé quoi faire et je lui ai dit ce que j'avais décidé: je ne peux pas aller la chercher. Je savais que c'était un piège du pays1. Elle appelle un dépanneur avec difficulté pour trouver le moins cher. Elle me rappelle et me dit: j'ai vu quelqu'un qui te ressemblais, il avait la même tête, le même t-shirt. Je me suis dit, c'était bien un piège. Les paysN n'avaient rien vu venir.

Je me fais de nouveau empoisonné. C'est le chef d'état du pays1 pour me trigger et parce qu'il pensait que ma force provenait de ma testostérone. Je pensais à l'époque que c'était un oligarque ou un autre pays qui n'était pas content. Après cet empoisonnement mon sommeil s'en fait ressentir et j'ai moins bonne mine. Mais psychologiquement, j'ai de plus en plus la haine et je sais que je vais me venger, enfin je veux dire faire la Justice.

Je suis de plus en plus furax et je commence à dire oralement que si les pays ne viennent pas nous mettre en sécurité alors je vais tout faire gratuit pour ne pas que les paysN reçoivent de l'argent d'autres pays. Le paysN1 n'apprécie pas et c'est à ce moment là qu'il décide je pense d'aller négocier avec le pays1. Une décision de dingue.

Je commence à dire oralement que je vais tout faire gratuit, je suis de plus en plus furax contre le comportement des paysN.

Le paysD est au courant à cause du paysN3. Ils réagissent à l'inverse de ce qu'ils disent: ils se mettent d'accord avec les paysN et nous laisse sous les attaques potentielles du pays1 ou d'autres pays ou d'oligarques ou d'amis du chef d'état du pays1.



J:

Je donne mon ultimatum de fin de l'année à l'ECU, après quoi je me sacrifice si le Tri n'a pas commencé. Je fuis avec Marie-Pascale dans le paysR. J'avais bonnet et foulard et masque pour qu'on ne puisse pas me reconnaître. J'ai été suivi et je l'ai de suite senti. Sur l'autoroute, j'ai forcé des véhicules à me doubler. A un moment, je me suis arrêté sur la voie d'arrêt d'urgence à un endroit stratégique et j'ai constaté que des véhicules ralentissaient anormalement et comme je n'étais pas reconnaissable cela leur a posé un problème. J'ai repris la route et j'ai aperçu un bon moment après une jeune fille sur la route qui faisait du stop, je suis certain que c'était une espionne mais je me suis arrêté, j'ai demandé à Marie-Pascale de se mettre à l'arrière et de se tenir prête à se défendre. Elle a discuté avec nous et elle a reçu un coup de fil, c'était pour savoir si c'était bien moi ou pas. Je l'ai déposé sur la route avant la frontière. Ils ont dû tuer cette espionne car elle est une témoin potentielle. Nous passons une nuit à dormir dans la voiture, nous étions à la frontière entre le paysD et le paysR.

Nous louons pendant 10 jours environ. Je comprends que le paysN1 et les paysN ont négocié avec le pays1 et que je n'aurai certainement rien.

Je pars à la capitale du paysR pour distribuer en main propre dans les boites aux lettres de différents pays un courrier indiquant ce qu'on fait les pays1, paysN et paysD pour ne pas qu'ils paient pour des brevets qui ne sont pas forcément légaux et qui de toutes façons sont sous le coude de sanctions internationales car ce que nous avons subi est criminel. Nous restons au camping pendant une dizaine de jours. Nous avons juste repéré une femme enceinte dans un gros 4x4 devant le consulat du pays1 et je pense que c'était le fille du chef d'état du pays1. J'ai cru apprendre par la suite qu'elle avait perdu son bébé à cause de la magie noire qu'elle avait fait parce qu'elle avait essayé de me tuer.

Ce qui est dingue c'est que le paysN1 m'a dit que de ce que je voulais pour avoir mon indépendance je n'aurai rien et qu'en plus il fallait que je fasse ma deuxième mission avec quelques miettes de miettes, ils s'étaient arranger les paysN, paysD, pays1 et ils étaient satisfaits de leurs choix. Juste à ce moment là, j'ai fait une vidéo pour dire qui était réellement le paysN1 et pour dire que je ne ferai pas ma seconde mission ou pour dire que j'allais la faire avec un autre pays qu'ils n'aimait pas et ils se sont ravisés, disons quoi, une journée mais ils sont restés finalement sur la position qu'ils avaient décidée. Ils auraient pu encore à ce moment là éviter le Tri car je n'ai eu le Glaive que fin Juillet. Et depuis fin Juillet toute personne qui meure est Triée ou mise en standby de Tri. J'ai activé le Tri de suite à partir du moment où j'ai eu le Glaive, pas une seconde d'hésitation, c'est limite s'ils ont eu le temps de finir leur phrase.

Nous trouvons une voiture à vendre dans le paysR dans notre budget et en plus elle est immatriculée dans le paysD. On va l'essayer, elle a beaucoup de rouille, elle doit avoir un peu d'entretien mais devrait tenir quelques mois. Je demande a baisser le tarif au vu de tous les travaux qu'il faudrait faire pour la tenir plusieurs années et la vendeuse accepte. Je savais qu'il n'y avait pas grand chose à faire si ce n'était que pour quelques mois. Elle est en 4 roues motrices et c'est un grand break, de quoi dormir à l'intérieur sans problème. Elle fait baroudeur cette voiture.


J:


Nous avons fait de la randonnée pendant 15 jours et nous avons terminé dans une ville située en haut d'une ville citée dans l'Apocalypse de Saint Jean après que Marie-Pascale s'est fait mal à la main en tombant au camping. Nous avons ensuite descendu en bus et pris le train pour retourner au camping où nous avions laissé nos voitures.



A:

Nous passons tout le mois au camping. Sous les menaces des pays dont on ne sait plus qui nous veut du mal. Bien que prudent, je n'avais plus d'inquiétude vis à vis des pays, au pire je partais et je faisais confiance à l'ECU. C'est le mois où j'ai vraiment pris confiance en moi, enfin en l'ECU.

Nous somme rentrés quelques jours dans le paysD: Je pense que la chute de Marie-Pascale était pour nous faire arrêter la randonnée pour nous parler, enfin ce qu'ils appellent parler: c'est te forcer à travailler pour eux. De retour au camping, j'ai senti au vu des tarots que le pays1 allait rentrer en contact et je n'en avais pas envie vu le contenu des vidéos, un ton menaçant, etc. Je suis donc parti en voiture de justesse en prévenant Marie-Pascale à la dernière minute. Elle m'a suivi en voiture. Elle est allé à l'hôpital et elle s'est fait opérée de sa main gauche, il était vraiment temps, des ligaments ont morflés et il fallait les réparer. A ce moment là, tous les pays dans la combine s'était préparé une réunion, réunion à laquelle je devais y aller, sans me demander mon avis bien entendu. Il m'avait dit: ce qui arrive sur toi ne peut plus être arrêté, cela va te tomber dessus. Je leur ai fait comprendre que je n'irai pas et que ça allait mal se passer. Je leur ai dit qu'on m'invitait et que je décidais d'y aller ou pas par la suite, donc ils ne sont pas venus. Le paysN3 m'a dit que j'allais le regretté toute ma vie. J'ai discuté avec eux pendant la réunion qui a duré toute une semaine de mémoire, moi écrivant en clair, eux répondant avec des tarots mais les messages étaient plutôt clairs. C'est à ce moment que j'ai appris que le chef d'état du pays1 était amoureux de moi suite à son message: j'ai compris, on vivra à deux - lorsque je lui ai fait comprendre que je ne me tapais déjà pas ma famille et que je n'allais certainement pas me taper la famille d'un autre. Moi c'était en référence au travail mais lui pensais au plan personnel. J'ai éclaté de rire, après tout ce qu'il m'a fait subir cela me faisait trop pensé à Candy. J'ai leur ai dit ce que je voulais sur le plan matériel (territoire reconnu comme un état, matériel civil et militaire, argent) pour continuer ma mission mais au final je n'avais que des miettes de miettes. Le paysD a fini par me dire que j'en avais assez pour continuer ce que je dois leur donner. Eux s'étaient arrangés et donc c'était terminé maintenant il fallait que je me mette au travail et vite. Il m'ont rendu encore plus furax ces idiots et à ce moment là j'étais certain qu'il n'y aurait jamais de négociation avec eux et que le Tri était obligatoire. Ils savaient tous qui j'étais et ont agi de la pire des manières. J'ai ensuite reçu des messages indiquant que le paysD allait me réduire ma liberté de déplacement et m'interdire de passer une frontière et j'ai décidé de suite de quitter la maison et de revenir dans le paysR. J'ai dit à Marie-Pascale qui avait les larmes aux yeux qu'elle ne devait pas s'en faire et que si je ne passais pas la frontière il n'y aurait plus de courant électrique dans le paysD définitivement car tf avait placé en orbite des bombes nucléaires pour créer des NEMP (c'était mon idée) et comme je savais qu'il était amoureux il ne laisserait pas les autres pays me faire quoique ce soit. Je suis retourné au camping et j'ai attendu Marie-Pascale. Il faisait encore bon dehors et j'ai apprécié ces moments.



S:

La température commençait à baisser et j'ai senti de plus en plus de pression de la part de pays via les vidéos, j'ai donc décidé de loger dans un appartement proche du camping, un endroit qu'on avait loué quelque jours lorsque nous étions parti pour la première fois de la maison. Pour l'instant il y avait un étage de libre mais est-ce qu'il l'aurait été en octobre ? je ne savais pas et je ne voyais pas d'autres endroits pas chers et meublé dans mon budget. Je ne savais pas combien de temps cela allait durer, je me disais que les pays allaient bien finir par publier leurs brevets mais je pense que dans un premier temps ils ont négocié directement avec les pays pour qu'ils paient pour les brevets, peu importe ce que je dise. J'avais de quoi tenir jusque janvier 2022 au niveau du loyer car j'avais stocké pas mal de nourriture à la maison sous forme de boites et Marie-Pascale m'en a ramené un bon stock, ce qui me permettait au pire de ne pas trop dépenser au niveau de la nourriture pour tenir coûte que coûte le temps qu'il faudra car il fallait je pense au fait qu'elle aurait pu être retenu dans le paysD puisqu'elle devait y retourner pour sa santé et sa famille. De toute façon mon ultimatum vis à vis de l'ECU était fin décembre, cela avait été décidé en juin, donc après décembre 2021 je peux me sacrifier sans conséquence et c'était aussi le signal fort de l'ECU qu'il n'y avait plus de seconde mission, c'était très important pour moi.

Les pays voulaient toujours que je commence ma deuxième mission mais j'ai toujours refusé. J'ai prophétisé encore plus sur la Terre, les pays et les humains.



O :

J'ai commencé à prendre un peu le temps. Je ne voulais pas chercher de suite du travail bien que le tenancier me disait que c'était impératif pour rester dans le paysR.

Je me disais qu'ils allaient bien finir par publier les brevets mais là ça devenait clair qu'ils avaient fait des accords avec tous les autres pays pour qu'ils paient. Ils devaient se dire que j'allais finir par craquer hors ils devaient bien voir que j'allais de mieux en mieux. Ils avaient certainement un plan pour essayer de me faire craquer. Mais j'étais confiant en qui j'étais et en quoi ma mission consistait. Je suis allé en montagne faire pas mal de balades à la journée.


N :


Le mois où je comprends les tenants et aboutissants de toute cette histoire sur le plan spirituel.

Les pays voulaient toujours que je commence ma deuxième mission mais j'ai toujours refusé. J'ai prophétisé encore plus sur la Terre, les pays et les humains.

J'ai commencé à chercher du travail. Je voulais être certain que ce n'était pas ce qu'il fallait faire et puis je me suis dit que le paysR pouvait m'aider de cette manière, au pire comme j'ai postulé à des poste de vendeur en bricolage il aurait pu passer par ses services de renseignements pour me faire obtenir le poste, mais ils ne veulent pas de traces car je suis toujours le potentiel sacrifié car le paysN2 sait que si je continue à vivre et que je continue à prophétiser alors je vais faire le Tri des âmes. Mais le paysN2 n'a pas toutes les informations et il fait prendre de mauvais choix aux autres pays depuis le départ.

La mère de Marie-Pascale subit une attaque cardiaque, bien entendu il y a le Covid et surtout ces vaccins qu'elles a fait contre le Covid mais je soupçonne fortement le paysD de l'avoir empoisonné car il y a eu une vidéo du paysN2 qui indiquait que le paysD n'avait aucun cœur et d'autres vidéos indiquant que quelqu'un allait subir une attaque. C'était sans doute à but de la tuer pour que je me déplace dans le paysD mais je n'y serai pas allé, je n'irai même pas pour ma mère. La mère de Marie-Pascale subit une seconde attaque une dizaine de jours après. Elle s'en sort, Marie-Pascale va la voir et je lui dit de profiter de ces moments avec elle car les pays se moquent de tuer, même si la chance de revenir dans le paysD était de un sur un milliard, ils essaient cela ne coûte rien une vie humaine.

On a fêté Noël le 25 décembre 2021 et donc on a fait le réveillon le 24 décembre 2021.




D :

J'arrête de chercher du travail, toutes les réponses que je reçois sont négatives mais peut être que certaines sont bloquées. Peu importe j'ai fait tout ce que j'ai pu.

Je comprends plusieurs choses importantes que je ne dis pas pour le moment. Je comprends que j'ai le choix pour le pays et la ville choisie.

Le propriétaire m'envoie un courrier indiquant qu'il faut que je quitte le logement début janvier car je ne me suis pas inscrit à la mairie.

Les pays voulaient toujours que je commence ma deuxième mission mais j'ai toujours refusé. J'ai prophétisé encore plus sur la Terre, les pays et les humains.

Je comprends que c'est moi qui active le Jugement. Je comprends que les âmes ne sont pas Jugées à chaque vie sur Terre mais après plusieurs vies.

Je dis au paysR que je peux tirer facticement sur n'importe quelle personne des forces de l'ordre et je leur demande de prévenir toutes les forces de l'ordre.

Je distribue des aliments qui sont susceptibles d'être empoisonnés. Je dis bien oralement que je suis susceptible de laisser n'importe quoi dans la rue pour que n'importe qui le prenne.

Je dis bien oralement que le paysR n'est plus protégé.


J 2022 :

Je suis obligé de quitter le logement dans lequel je suis dans le paysR. J'en trouve à la dernière minute un autre mais je dois dormir deux jours dans la voiture et heureusement car j'ai pu ainsi retrouvé mon couteau. Je me rends compte que le paysR allait m'arrêter, déjà la veille par provocation et le lendemain car le paysR s'est arrangé avec le paysD pour m'accuser d'un crime qu'ils ont dû commettre et placé des preuves sur mon couteau.

Je fuis en voiture vers le nord. Je passe le pays frontière avec le paysR. Je remonte au nord et passe la frontière et j'essai d'aller encore plus au nord mais on me demande un test Covid-19 que je n'ai pas et que je ne veux pas faire, je redescend donc et reprend plus à l'est car à chaque arrêt je vois des véhicule et des gens qui me surveillent, je ne peux plus quitter mon véhicule, je ne sais pas si c'est pour mettre du poison dans ma nourriture ou pour mettre de fausses preuves dans mon véhicule.

Je passe la frontière plus à l'est et je continue vers le pays1. Je constate qu'on veut m'attaquer sur la route, certainement en vu de me blesser pour m'extrader vers le paysD. J'arrive à me mettre en sécurité pour la nuit.

Je remonte encore plus au nord et m'installe dans un camping/hotel au bord de la mer.





Empoisonnement au COVID :



Le Covid-19 est mon ami. Je le dis depuis le début. Lorsque le virus est arrivé j’ai pris position de suite, je me suis dit que j’allais être infecté quoiqu’il arrive et le plus tôt sera le mieux sans toutefois aller le chercher exprès, disons que je n’ai pas changé mes habitudes. Je crois à la sélection naturelle, si je ne suis pas fait pour vivre avec ce virus alors je pars. Il fait partie du Scénario. Le Covid-19 et ses conséquences n’auraient pu ne tuer que 10 % de l’humanité si le pays1 avait agi dans la Lumière mais à cause de lui ce sera 30 ou 40% de l’humanité qui va être détruite. Ensuite, les différents pays, paysN, paysD, paysR et paysT ayant agi dans l’Ombre, et le pays1 a continué de choisir l’Ombre, il ne restera finalement que les travailleurs de Lumière. Je n’ai pas créé le Covid, c’est une arme en cours de conception qui s’est échappée par hasard ou grâce à un petit groupe de très riches ce sont pris pour l’ECU (alors qu’ils sont l’Ombre) et ont voulu faire un peu de ménage car ils considéraient qu’il y avait trop de monde sur Terre ou avait un plan, je penche pour cette dernière hypothèse de plus en plus probable. Mais peu importe, le Covid est parmi nous et lorsque je vois la réaction des différents pays je me dis qu’ils sont tous dirigés par l’Ombre. Je suis contre le vaccin contre le Covid-19, je n’en veux pas. J’ai été empoisonné par le Covid-19 et à forte dose, dans la nourriture et j’ai été malade au plus une journée alors je n’ai pas besoin de vaccin. Je suis croyant et si l’ECU veut que je parte à cause du Covid alors je pars, je lui fais confiance. Chacun a son libre arbitre concernant ce vaccin.



Sabotages :



Mon intuition a bien fonctionné. Je m’y attendais.



Magie noire :



Je ne m’attendais pas à subir de la magie noire et je ne savais même pas qu’il y avait de la magie sur le plan des âmes : ils ont voulu intervertir les âmes lorsqu’ils ont compris qui j’étais sur le plan spirituel. Je ne croyais pas vraiment à la magie sans dire non plus que ce n’était pas possible, mais là je me rends compte qu’ils ont de la magie très efficace. Le pays1 a utilisé la magie pour me faire oublier mon invention et cela a fonctionné un temps, ensuite une âme est venue m’aider, je suis quasi certain que c’est la première agente du SVR qui a prouvé que j’avais raison, elle m’a aidé pendant 2 mois. Elle a utilisé les films et mes goûts pour certains objets pour me diriger. La série The 100 où les deux ‘0’ (zéros) se cognent et mon goût pour les montres, je ne voulais plus de montre mécanique car il n’y a pas de lumière la nuit pour voir l’heure (je garde ma montre h24) mais je m’étais focalisé sur les montre mécaniques à nouveau, je ne comprenais pas, j’ai été attiré particulièrement par les montres de la marque 𝛀 qui ont la forme de la géométrie IsaMaX. Pourtant je n’apprécie pas ces montres particulièrement et je les trouve trop grosses pour mon poignet (et je les trouve trop chères, elles sont un produit de luxe) et le comble elles n’ont pas de lumière. Qu’est-ce que j’en ai regardé des montres de cette marque et je suis également, aussi, tombé dessus par hasard peut-être à cause des cookies de la publicité. Comment peut-on vendre des montres sans lumière, ils ne veulent pas mélanger l’électronique et la mécanique, ils ne doivent pas savoir que la mécanique est une sous composante de l’électronique. Je trouve que la magie est encore pire que le poison, encore plus sournoise, l’Ombre dans toute son horreur. Le poison est pourtant déjà l’arme des lâches. Ils ne voulaient pas laisser de traces (preuves) : quoi de mieux que le poison pour ne pas éveiller les soupçons et pour ne pas qu’en face on sache quoique ce soit et me laisser dans le doute perpétuel. Mais il n'y a pas eu que le pays1 qui a fait de la magie, les autres pays tour à tour s'y sont mis et ont essayé. Ils ont au final tous essayé de me tuer avec la magie sans y arriver.

Le pays1 et après le paysN1 voire d'autres pays ont donné mes informations natales pour permettre à d'autres pays de m'attaquer en sachant qui j'étais. Ce qu'ils ne savent pas c'est qu'en faisant cela ils sont aussi coupable que le pays qui m'a attaqué et des pays qui m'ont attaqués par vague il y en a eu plusieurs. Les charges sont les mêmes pour le pays qui a transmis mes informations à d'autres pays que cela ait été dans l'intention de me tuer ou pas à partir du moment où ces informations permettaient de me retrouver et d'obtenir mes informations de naissance précises.

J'ai subi aussi de la magie car certaines personnes, et je pense que cela provient du pays1, ont voulu échanger les âmes. Je ne savais même pas que ça existait mais apparemment certains ont sur Terre le pouvoir de faire cela. J'étais protégé, ils n'ont pas réussi mais ils ont dû se rendre compte que j'avais un très grande protection et que c'était beaucoup plus important que ce qu'ils pensaient. Cela ne les a pas empêché d'agir de la pire de manières et d'essayer de me tuer avec toutes les méthodes qu'ils ont pu. Certains ne doutent vraiment de rien, il n'y a que l'Ombre qui puisse se dire qu'il va vaincre l'ECU.

Il y a eu aussi de la magie pour pervertir mes sentiments. Ils ont vraiment du temps à perdre.



Il y a la magie pour essayer de me tuer sans laisser de trace, sans montrer au camp d’en face qu’on essaie de me tuer, certainement pour une raison d'argent à cause des clauses des contrats. Il y a la magie pour essayer de me blesser pour me faire craquer pour que je leur parle, enfin ce que eux appelle “parler” en fait ils veulent me faire changer d’avis et ils veulent tout simplement la deuxième mission pour plusieurs raisons: ne pas voir leur monde détruit mais maintenant quoiqu'il arrive tous les pays non élus seront détruits (et il n'y a qu'un seul pays élu), ne pas voir leur proches mourir à cause d’eux, ne pas perdre leur magie, ne pas perdre leur luxe, ne pas subir le purgatoire, ne pas se retrouver sur une planète terrifiante. Une petite note sur le luxe, pour moi le Luxe c’est d’avoir chaud sans avoir à couper du bois avec une pierre, un toit sans avoir eu à le construire à la sueur de mon front (et pas avec l’énergie des autres: les arbres->pétrole), à manger sans courir pied nus dans la neige à chasser avec un bâton, par contre pour l’Ombre le luxe c’est tout ce qui peut être le luxe à outrance: des peintures de peintres d'art, des bijoux, des objets de valeur que les pauvres ne peuvent pas se payer, etc. Un tas de bêtises qui ne servent à rien. C’est récemment que j’ai fait le parallèle entre luxe et lux (du latin : lumière) ils doivent confondre les deux.



Mais la magie la plus forte que j’ai subi le plus, c’était de croire que j’avais besoin d’eux, qu’il fallait que je fasse ma deuxième mission pour eux et pour rien. Heureusement que j’ai une logique sans faille, cela m’a permis de voir clair dans leur jeu. Ils ont fait énormément de magie pour je fasse ma seconde mission pour presque rien, en étant leur esclave, ils ont voulu me forcer à signer un document. Je suis incorruptible car j'écoute mon intuition, je respecte mes valeurs, j'affronte mes peurs et je suis un être humain et non un avoir humain.



Esclavagisme :



  • Travail

C’est ce qui attend les travailleurs de Lumière mais à la fin c’est eux qui gagnent et c’est eux qui restent avec la planète, ce sont eux qui ont évolué. L’Ombre s'enrichit financièrement et la Lumière s’enrichit de techniques : physiques, manuelles, émotionnelles, psychologiques, spirituelles, etc.



  • Sexuel

L’Ombre veut asseoir son pouvoir et asservir tous ceux qu’elle peut et dans tous les domaines qu’elle peut. Contrôler non seulement la tête mais aussi le corps. Son but ultime est de contrôler les âmes.

Ça aura été une surprise encore plus grande que la surprise de la magie que de réaliser que le chef d'état du pays1 était amoureux de moi. Le paysN1 m’avait pourtant envoyé des tas de messages à ce sujet en avril/mai 2021 environ, et même le pays1 m’en avait envoyé, au début j’ai cru que ce n’était pas pour moi, ensuite j’ai pensé à de la provocation (ou je ne sais pas quoi), et même si le paysN1 m’en a envoyé pendant des semaines, je ne pouvais m’imaginer une histoire de ce genre avec une telle mission, si bien que le paysN1 a arrêté de m’en envoyer. J’ai réalisé alors qu’il étaient en réunion en août, plus de trois mois plus tard, ma réaction : 1/ comment c’est possible ça et 2/ j’ai éclaté de rire. Cela m’a vraiment fait penser à Candy. La Scénariste s’est vraiment lâché sur le Scénario et comme je leur ai dit : celui qui a écrit le Scénario mérite un Oscar Céleste. C’est pour cela que moi aussi je me suis lâché avec la planète Buffy, si l’ECU peut se lâcher moi aussi. Le chef d'état du pays1 est bisexuel et les autres pays sont au courant, un comble dans ce pays où la sexualité c’est un homme et une femme, le peuple n’est pas au courant. Le chef d'état du pays1 ne s’assume pas, il a honte. Il m’a castré chimiquement et ensuite il veut que je sois son objet, il y en a qui ne doutent de rien. Pour lui aimer c’est posséder. Sur le plan personnel, il me dit qu’il est :



  • Jaloux

  • Infidèle

  • Possessif

  • Obsédé sexuel

  • Pervers sexuel

  • Hyper contrôlant, veut tout contrôler

  • Casse et détruit tout ce qu’il touche

  • Finira par me transmettre sa maladie incurable  

  • A besoin de se sentir le mâle alpha



Et ensuite, il veut se mettre avec moi (et qu’en plus je travaille pour lui), officieusement car il est marié, on se verra en cachette. Mais c’est quoi ça ? je n’aurai pas vécu cela j’aurai du mal à imaginer que ce genre d’humains existe. Ce chef d'état pense que j’ai peur de lui mais c’est le contraire, il doit avoir une peur terrible de moi et à un moment, vers le mois de mai/juin il allait envoyer une de ses filles tellement il me craint. C’est dingue, je suis seul, il a l’armée la plus puissante du monde et c’est lui qui me craint. Comme je le dis, l’Ombre veut te mettre en esclavage au niveau du travail et au niveau sexuel. Comme je leur ai dit, à force de frapper le métal il finit par s’illuminer. Je n’ai peur de rien ni de personne et même aller dans n’importe quel pays ne me fait pas peur, la seule protection que j’ai c’est de l’ECU et non des chefs d’état ni d’une quelconque armée, même le pays1 je n’en ai pas peur, seule la mission compte et uniquement cela.




J’aurai mis du temps avant de comprendre que la majorité des humains, pour ne pas dire la presque totalité, ne sont ni dans la lumière ni dans l’Ombre, ils veulent juste profiter de ce que la Lumière apporte sur Terre mais laisse l’Ombre agir, s'étendre, corrompre et mettre en place son système qui ne sera plus attaquable mais les humains qui n'ont pas choisi agissent avec leurs bassesses émotionnelles dès qu’ils en ont le pouvoir et qui mime au moins l’appartenance à l’Ombre. Nous sommes presque 8 milliards sur Terre au moment où j'écris ces lignes et il doit y avoir presque tout le monde, enfin je veux dire toutes les âmes affectées à cette planète, c'est un moment particulier et en tout cas les âmes qui ne sont pas des travailleurs de Lumière ne reviennent pas sur Terre depuis début août 2021, c'est ce que j'ai demandé dès que j'ai eu le Glaive. La Lumière demande de faire un choix clair : c’est l’Ombre ou la Lumière mais cela ne peut pas être ni l’un ni l’autre ni les deux, c’est un OU exclusif en logique. D'autant plus que pour beaucoup c'est : je ne choisis pas la Lumière mais je fais dès que je le peux comme les sbires de l'Ombre. Laisser faire l’Ombre c’est faire partie de l’Ombre. Un capitaine de corvette (marine) m’avait dit lorsque j’avais 18 ans : il y a trois choses qui gouvernent ce monde : le pouvoir, l’argent et le sexe. Je pense qu’il m’avait dit cela car il voyait bien que ce monde ne me plaisait pas et que je voulais le changer, je devais paraître comme une sorte d’idéaliste à ses yeux. Je pense que ce sont plutôt les émotions qui gouvernent ce monde, l’argent/lepourvoir/lesexe sont des sous composantes des émotions, ce sont les émotions qui les nourrissent. Sauf que je suis très terre à terre et que lorsque je me donne un objectif j’y met tous les moyens disponibles. Vis-à-vis de cette mission j’ai agi de la plus pure des manières. Certains me diront que je suis critiquable sur mon travail alimentaire (enseignant) mais je suis élitiste et je souhaitais que mes étudiants soient comme moi. Lors de mon stage mon intuition a été vérifié. Très vite j'ai lâcher les rênes, déjà à mon premier poste ce qu'on m'a fait avec le dossier de licence, mais à ce premier poste j'ai encore fait mon travail et j'en faisait trop pour les étudiants. Je ne travaille pas dans un environnement nocif et surtout pas si l’institution est malade et adhère à l’Ombre. Que ce soient les collègues ou l’institution, pour moi ils appartiennent à l’Ombre. Je me serai battu pour rien contre des gens incompétents et fainéants (ils brassent de l’air, se fatiguent et pensent qu’ils travaillent utilement). Ce que j’aurai pu apporter aux étudiants, je n’avais pas le droit de l’exprimer : la révolte contre le système. Avant de me mettre au travail j’essaie de faire en sorte qu’on aille dans la bonne direction, je ne vais pas ramer pour s’éloigner du rivage si mon objectif est de me rapprocher du rivage. Je ne ferai pas le tri des poubelles tant qu'il y aura la mode, le luxe, l'obsolescence programmée, le marketing et la publicité. Dans les différents départements dans lesquels j’étais, ils faisaient fausse route et n'avaient même pas la manière efficace de travailler. Dans un barque, perdue dans l’océan (planète Terre), dans une eau à -2°C, à plusieurs, il y a ceux qui brassent l’air ce sont les plus nombreux cela ne font pas avancer la barque mais ils te refroidissent, ensuite il y a ceux qui rames de tout ce qu’ils peuvent sans se rendre compte que la somme des avancées de tous les rameurs ne font pas avancer la barque ou la font s'éloigner du rivage, et il y a des gens comme moi (j’espère ne pas être seul) qui ne veut pas bouger un seul muscle sans savoir où est la bonne direction et si c’est possible qu’on acceptent d’aller dans cette direction, et j’ai un autre fonctionnement quand je n’arrive pas à faire ce qui précède: je me mets debout et je fais chavirer la barque, l’Ombre n’a pas dû voir ce défaut (ou cette qualité que la Lumière a apprécié en moi). Les humains qui sont sur Terre, pour la plupart, restent dans un non-choix et espèrent évoluer ainsi, enfin surtout ne pas s’attirer des ennuis, rester low profile et profiter un max. Cela ne fonctionne qu'un moment. Ils ne font rien pour la Lumière par contre ils aident l'Ombre de deux manières, la première c'est de laisser l'Ombre prendre de plus en plus de pouvoir et donc permettent à l'Ombre de faire basculer de plus en plus d'âmes dans l'Ombre et la seconde c'est qu'ils sont immatures et donc ils pourrissent la vie de travailleurs de Lumière, ils les freinent et les poussent à commettre un crime ou les poussent au suicide. En réseaux, ce que les étudiants aiment faire c’est hacker, et comme je les comprends. Qu'est-ce que j'aimerai voir quelqu'un hacker les sites de lancement des missiles nucléaires et arriver à lancer les missiles nucléaires un peu partout dans le monde pour qu'ils explosent sur les centrales nucléaires de différents pays, encore une prophétie à réaliser. En informatique, les étudiants veulent concevoir des intelligences artificielles, comme je les comprends.



Le suicide :



J’avais le droit de me suicider en novembre 2020, c’était mon libre arbitre, je l’ai su dès que j’ai récupéré mon âme. Mais j’ai décidé de me battre pour ma technologie et pour la justice. J’ai eu accès à ma fin de vie précédente : militaire pour le paysN1 en guerre contre un autre pays, c’est une guerre en relation avec un film que j'apprécie. Je me suis vu en train de me tirer une balle dans la tête, côté gauche avec un fusil d'assaut, je croyais que j’étais gaucher mais c’est parce que ma jambe droite était tellement abîmée au niveau du genou que je me suis appuyé sur un contrefort et aidé de mon arme et je l’ai plaquée sous l’oreille côté gauche et j'ai tiré. C'est étrange de revivre cela. On ne m’en a pas voulu en quoique ce soit, car j’allais mourir quelques minutes plus tard et cela n’avait pas d’influence sur la liste d’attente. J'étais seul, tous mes camarades étaient morts, sur une zone à découvert, en zone énnemi, aucun moyen de communication, aucune aide à l'horizon. L'ennemi n'aurait même pas eu le temps de me tomber dessus mais je n'aurai pas pris le risque. J'aurai pu peut-être faire péniblement quelques dizaines de mètres c'est tout, je perdais trop de sang.



Si tu te suicides c’est juste que tu perds ta place et qu’il peut y avoir un délai entre le moment où tu meurs et celui où tu auras une prochaine affectation sur la planète (il peut y avoir une liste d’attente, et il y en aura une très longue pour ceux qui ne restent pas sur Terre). Normalement, tu es apte à assurer la vie que ton âme a choisi mais il y a des aléas : tes mauvais choix que tu fais lorsque tu n'écoutes pas ton intuition, du libre arbitre des autres que tu subis et de leur volonté à faire le mal, et donc ta vie peut devenir trop difficile à vivre par rapport à ce que ton âme avait choisi au départ. Si tu n’en peux plus pars mais sache que tant que tu tiens bon malgré tes mauvais choix, malgré le libre arbitre des autres qui n’avait pas été prévu alors tu évolueras encore plus et plus vite. Tu ne vas pas au purgatoire si tu te suicides. Il y a parfois une liste d'attente parce que pour s'incarner il faut un corps disponible et cela dépend du nombre d'êtres vivants sur la planète en question.

Le nombre de cycles disponible (nombre de vies) est limité sur une planète alors si tu passes ton temps à te suicider et à attendre qu'une place se libère en zone arrière tu n'évolues pas. C'est super en base arrière, mais à un moment, comme celui en ce moment (ça peut aussi une météorite qui détruit 100% de la vie de la planète), tout s'arrête et le Tri te réaffecte. Après, ce n'est pas si grave mais tu avanceras moins vite et les missions de l’âme seront moins aventureuses (dans le sens nouveauté). Certains ont appelé cela le jugement dernier, mais c'est tout simplement un Jugement, il y en a eu d'autres et il y en aura d'autres. J'ai bien l'impression que vous avez cru des sornettes, certainement des textes où l'égo et les émotions sont omni présentes. Les âmes qui resteront sur Terre pourront voyager dans l'Espace et rencontrer d'autres peuples. Ceux qui iront sur la planète de Cro retourneront en, en quoi déjà, je ne sais pas, je n’en sais vraiment rien, je laisse la planète produire ce qu'elle pourra.



Tu n'es pas en train de te faire un film tout seul (22 décembre 2021) ?



Rien n'est impossible. Mais tous les pays ne peuvent pas ôter :



- ce que j'ai découvert et les informations transmises avec les dates

- ce que j'ai vécu et ce que Marie-Pascale a vécu comme souffrances

- la non mise en sécurité

- la non aide matérielle, financière par exemple

- certains morts

- pourquoi veulent-ils tous que je continue ma seconde mission et vite ?

- pourquoi veulent-ils que j'arrête de prophétiser la Justice ?

- qui pourrait croire qu'on ai pas essayé et réussi de me tuer ?



L'ECU veut que je lui fasse confiance et c'est ce que je fais, ce n'est pas que croire aveuglement ou ressentir cette croyance, c'est aussi par raison et par logique lui faire totalement confiance. Je ne fais pas confiance facilement, loin de là, cela peut paraître surprenant mais c'est la réalité, je suis toujours sur mes gardes et j'écoute mon intuition, elle me dit comment sont les gens. Alors faire confiance comme cela même si c'est l'ECU est un parcours du combattant, c'est vraiment difficile pour moi. Certains peuvent trouver cela surprenant car j'ai donné mes géométries qui valent une fortune terrestre, mais c'était pour la mission, je savais qu'il y avait des risques importants, je ne vise que l'objectif et l'objectif n'était pas de me faire de l'argent mais de sortir de terre cette invention. Le Récit sera certainement lu par la grande majorité des humains avant que les météorites arrivent sur Terre et brûle 30 % de la Terre. Certains vont rire mais pas longtemps, d'ailleurs cela me donnera encore plus de haine et je prophétiserai encore plus contre eux. J'ai eu la bonne intuition qu'il fallait écrire ce Récit maintenant et les pays me forcent à le mettre en ligne à cause de leurs comportements criminels.

Et c'est bien pour cela aussi que je ne ferai pas ma seconde mission ou du moins je ne la commencerai pas de suite, pour montrer à tous les humains que ce que je dis est la Vérité. Il faut bien que les survivants soient convaincus que ce Récit est la Vérité. Comme tous ces pays ne veulent pas sortir les preuves et dire ce qu'ils ont fait, je demande que mes prophétisations soient réalisées et rien que la première: 30 % de la Terre brûlée sera déjà un vrai plaisir.

Le mode de transmission des informations et le contenu va permettre aux pays criminels de se dégager de beaucoup de faits mais la Justice de l'ECU est sans appel.

Si je me faisais un film tout seul je saurai au moins quoi faire du reste de ma vie: scénariste et c'est ce que je ferai, en voilà une bonne idée. Je me souviens que lorsque je voulais faire de la musique/guitare il y a plus de 20 ans, mon ancienne copine m'a dit qu'elle se verrai bien écrire un roman et je me suis dit: oui, en voilà une bonne idée, pourquoi je n'y ai pas pensé avant, j'avais d'ailleurs écrit un roman dans le genre fantastique, et puis avec le temps je me suis dit que d'écrire des histoires est une perte de temps et qu'il y avait certainement mieux à faire, de plus important et de plus urgent pour l'humanité. Je n'ai pas demandé tout cela et ce qu'on fait les pays c'est de me faire subir des épreuves pour que je sois ce que je suis ou du moins que je m'en rende compte. C'est un peu comme en modélisation que je faisais en seconde, tu as une boite, des entrée, des sorties, des ressources et des contraintes. Je suis le processus, j'ai des ressources et je subis des contraintes de la part de ces criminels. La sortie est l'invention et la Justice. L'entrée c'est peut-être ma mission d'âme.

Dans le monde tel qu'il est aujourd'hui, il est évident que je serai mort depuis longtemps si je n'avais pas eu une protection de l'ECU, quand je vois certains articles de presse qui expliquent que les gens tuent une prostituée parce qu'elle veut diffuser des photos compromettantes de certains politiciens locaux ou qu'on prépare un assassinat (avec l'aide d'anciens agents des services de renseignements du paysD) d'un syndicaliste juste parce qu'il ennuie la direction, je me dis qu'ils n'ont aucune valeur de la vie humaine. Ensuite, et comme on arrive à la fin de la fin, il est évident que les pays seraient venus me mettre en protection ou m'auraient donné de l'argent et laissé vivre dans la verte en totale indépendance. Si j'avais imaginé cela un peu comme dans le film le labyrinthe de pan, les pays me laisseraient le temps de me remettre tranquillement de tout cela et ensuite viendrait me voir pour savoir si j'ai envie de travailler avec eux et ils se ficheraient de ce que je prophétise. QUE LA JUSTICE DE L'ECU ARRIVE ET S'ABATTE SUR TERRE !





Mes prochaines missions :



L’ECU m’a montré un exemple de prochaine mission que j’aurai, sous-entendu que je réussisse celle-ci je suppose. C’était Waouuuhhhhh ! Il y avait deux entités qui avaient une mission dont je ne connaissais pas les tenants et aboutissants. J’étais juste là pour les accompagner et observer. C’était une mission de difficulté moyenne, pas le genre de première mission ni la dernière mission pour passer au niveau supérieur. Ce que j’ai vu est indescriptible. Je me suis dit : j’espère qu’Ils (ceux qui allaient m’affecter les missions) vont être sympas pour les premières missions car j’avais l’impression que ce que j’ai vécu dans toute cette vie était genre résumé en une journée de cette mission, une sorte de condensé et encore je n’étais qu’observateur. Ils ont besoin d’entités sur lesquelles ils peuvent compter. Des entités qui ont de l’intuition, qui coûte que coûte, vise la mission et se font passer après. Des entités qui sont fiables. Je me souviens d’un étudiant (la dernière promo) avec lequel j’avais discuté en TP d’une série (The 100) car j’avais vu qu’il l’avait présenté sur son site web, je trouvais la vie passionnante des acteurs et je lui ai dit que j’aurai aimé vivre cela, l’étudiant lui m’a répondu : ah non, premier épisode, première saison je me suicide. J'avais trouvé cela étrange, il m’a expliqué que pour lui ce qu’il l’intéressait c’était de regarder tranquillement cela allongé sur son canapé. A cet étudiant, je lui dis maintenant : si premier épisode (au milieu de l’épisode peut être), première saison tu te suicide dans The 100 alors dans la mission que j’ai vu : tu cliques (pour lancer l’épisode), tu clignes des yeux, tu meurs. Et c’est pour cela qu’il n’envoient pas des gens qui n’ont pas les capacités, ce n’est pas qu’ils ne veulent pas mais si tu y vas tu n’auras même pas le temps d’apprendre quoique ce soit.



Mes traits de caractère (pas forcément dans l’ordre d’importance) :



  • J’apprécie la simplicité (une vie simple), l’authenticité,

  • Je suis vrai

  • Déterminé : j’arrive à me programmer

  • Rebelle (du jamais vu) : je fais ce que je veux

  • Passionné : la passion c’est ce dont tu n’arrives pas à te passer mais qui a un but de travail et non de loisir, la Lumière est passionnée, l’Ombre est addict : elle n’est attirée que par ce qui lui donne du plaisir et souvent avec elle le plaisir c’est faire souffrir les autres

  • Générateur de chaos surtout pour faire le ménage (Trier) ou pour remettre sur la bonne route

  • Travailleur (très) : la Lumière doit travailler pour obtenir quelque chose

  • Intuitif : une incroyable intuition, j’agis à l’instinct

  • Logique : je la dissocie de l'intelligence, je suis très logique mais mon intelligence est limitée

  • Visuel

  • Géométrique : je la dissocie des mathématiques

  • Je prends du temps pour penser à la spiritualité et faire converger mes connaissances, mon intuition, ma logique, mon raisonnement avec la spiritualité

  • Je ne fais pas ce que je n’ai pas envie de faire et si on me force je vais le faire très mal et celui qui me l’aura demandé va le regretter amèrement

  • Je possède un mode kamikaze

  • Je fais ce qu'on me fait (en mal)

  • Manuel (les gens intuitifs sont manuels) : 

  • Intelligent (pas autant que je le voudrai) : je me trouve trop limité en termes de vitesse d’apprentissage, j’ai l’impression que je n’ai pas assez de place pour tout retenir

  • Hyper sensible : ce sont des capteurs, ils te font souffrir mais ils te donnent accès à des informations très utiles si tu sais comment fonctionne le cerveau émotionnel, la souffrance diminue quand tu sais qui tu es, ce que tu fais et dans quel but

  • Volontaire : j’apprécie apprendre de nouvelles choses et comme j’ai le goût de l’effort c’est plutôt facile

  • Courageux

  • Naïf

  • Je ne donne pas de seconde chance

  • Je donne à priori mais je compte, j’ai un compteur en multitâche, et gare à la trahison

  • Je fais confiance à priori mais gare à la trahison

  • Je dis ce que je pense, l’Ombre n’aime pas cela, elle arrive même à faire croire à tous que ce sont les malades mentaux qui disent ce qu’ils pensent

  • Je me pose des questions sur tout et je croise les questions et les informations

  • Je suis exigent autant envers moi qu’envers les autres

  • Je suis élitiste : si tu n’es pas à ta place, change de place, je veux que tu travailles du mieux que tu peux

  • Je suis froid de premier abord

  • Je ne fais de sentiment, le moins possible, surtout dans le travail

  • Je suis solitaire

  • Je ne cherche pas d’excuse chez les autres

  • J’apprécie apprendre de ma tête et de mes mains

  • Je prends du temps pour améliorer mon efficacité

  • Je prends du temps pour améliorer la convergence de mes cerveaux intuitif, émotionnel et intellectuel

  • Je suis dans la défiance

  • Je cherche mes limites

  • J’affronte mes peurs

  • Je suis humble

  • Je me braque et je suis capable de me couper complètement de l’extérieur

  • Je suis imprévisible, j’ai des comportements qui peuvent être imprévisibles, surprenants, irraisonné, cela est dû à mon intuition qui peut me dicter quelque chose et que je vais suivre sans hésiter

  • Résilient, très résilient

  • Je compte tout en ce qui concerne les relations humaines

  • Je n’oublie rien dans les actes qu’on me fait subir, tout s’accumule, un vrai condensateur parfait

  • J’ai un esprit contrariant 

  • Créatif mais à objectif utile dans le quotidien, technologique

  • Je fais perdant/perdant si cela peut donner une bonne leçon en face, certaines personnes en ont besoin et cela leur permet de leur démontrer qu’il n’y a pas qu’un seul mode de raisonnement comme l’argent par exemple

  • J’apprécie le brouillard, le vent, la tempête, l’hiver, le froid

  • Je suis brouillon

  • Je trouve les failles dans les systèmes, je trouve facilement les pannes

  • Je suis un extrémiste, je pousse tout à l’extrême mes solutions/raisonnements et ensuite les actes suivent surtout si on me pousse à bout

  • J’apprécie et me fait comme objectif de choisir le matériel le plus adéquat

  • Je me met au niveau des gens c’est à dire que je me permet de me faire ce qu’ils m’ont fait et ensuite je ne remonte pas le niveau et je me permet de leur refaire ce qu’ils m’avaient fait même s’ils changent

  • J’arrive à mettre les gens en boule en quelques minutes, les mettre hors d’eux, faire bouillir leur sang en quelques minutes si j’en ai envie, j’adore

  • Mes mots sont tranchants, très tranchants, ils peuvent faire très mal

  • Je ne cherche pas la précision absolue, l’ordre de grandeur me suffit

  • Je ne retiens pas les noms mais le fil de l'histoire

  • Je fais plein de fautes d’orthographe et le pire : je m’en fiche

  • J’insulte facilement

  • Je rends les coups

  • Je provoque

  • Je me met à la place des autres, j'essaie de comprendre les autres, comment ils fonctionnent

  • Je suis loyal




pays1 :



J’ai été conçu pour vivre dans ce pays, il y a peu de gens qui aiment ce pays par rapport au côté matériel : rudimentaire, vieux, le danger est partout, je me souviens dans une rue proche du centre historique de la capitale avoir vu un bout de métal à t’arracher le genou si tu ne le voyais pas, en plein sur le passage à hauteur du genou, je me suis dit ici si tu ne réfléchis pas en marchant tu meurs ici. Ce pays me fait penser à mon enfance au niveau matériel, il fallait que j’apprécie ce pays sinon je n’y serai jamais allé normalement vu toute la propagande qu’il y a envers ce pays, encore une fois les autres voient l’Ombre chez le voisin mais ne voient pas l’Ombre chez eux. D’ailleurs je pense que la stratégie des paysN, paysD, paysR sera de charger le pays1 pour se disculper à moins qu’ils n’arrivent à trouver un terrain d’entente, ils seraient capables de vouloir tuer tout le monde rien que pour ne pas affronter leurs crimes devant le peuple. Il y a beaucoup de gens qui ont peur du pays1 et de leurs habitants, je n’ai jamais ressenti de la peur dans ce pays, je ne me suis jamais méfié sauf une fois (des larcins que tu vois arriver à 1000 lieux) dans une ville que je vais faire disparaître et où j’ai été empoisonné pour la première fois, c’est la ville de naissance de ma flamme jumelle, ils sont prévenus, ils peuvent évacuer de suite. C’est un pays qui recherche des solutions simples et j’apprécie cela, certains disent qu’ils héritent de cela car ils n’avaient pas assez d’argent à un moment de l’histoire quand il y avait la course pour aller sur la Lune avec une bombe potentielle sous les pieds comme technologie de déplacement spatial. Les habitants sont dits froids de premier abord, mais cela ne me dérange pas, j’ai détesté la période dans le midi de mon pays natal, les gens te font de grands sourires et te plantent à la première occasion. Dans le pays1 on mange bien, la nourriture est plus saine que là où je vis et c’est la première fois qu’on m’a offert à manger, de bon cœur, je n’avais pas faim mais je ne pouvais pas refuser. J’ai apprécié mes voyages dans ce pays et j’ai apprécié toutes les villes sauf la dernière (je ne savais pas que j’avais été empoisonné et je la détestais déjà). Ce pays est très conservateur. Ce pays me rappelle mon enfance sur l'aspect matériel. Je trouve qu'on se sent plus libre dans ce pays dit de dictature alors qu'ici dans le paysR tu ne trouves pas une place pour te garer.



Ce peuple aura perdu énormément à cause de leur chef mais finalement il est comme les autres chefs de la Terre : menteurs, voleurs, assassins, sans foi ni loi. Quand je dis menteur c’est menteur maladif, qui ment du matin au soir.



Sacrifice :



J’ai décidé au mois de juin 2021 de me sacrifier fin décembre 2021 si le Tri n’avait pas commencé de manière très importante (plusieurs dizaines de pourcentages de morts parmi les humains), cela parce que je ne ferai pas ma seconde mission et donc je n’ai plus de raison de vivre. Je corrige aujourd’hui (2 décembre 2021) cette position car je pense que les sbires de l’Ombre ne veulent pas que je sois témoin et voudrait bien me forcer à partir soit en attendant exprès après la date limite que je me suis fixée soit avec une énième inutile provocation. J'ai compris beaucoup l'importance de la mission et de mon rôle primordial et je dois continuer à prophétiser. J’ai bien conscience que les autres veulent se venger car je vais dire la vérité, un énième coup juste pour le plaisir, ils voudraient se taper dessus tellement ils ont fait des mauvais choix mais ils préfèrent taper sur les autres. Eux qui ont tant pratiqué la magie ils ont fini par croire une autre magie, une magie enfantine, immature qui consiste à espérer qu’en faisant un amas de conneries cela donnera le résultat parfait qu’ils attendent, exemple tu jettes les pièces détachées d’une voiture du haut d’une falaise et tu attends que la voiture fonctionne correctement une fois les pièces en bas. Un scientifique te diras qu'il y a une chance sur je ne sais pas combien que la voiture soit parfaitement montée et fonctionne, moi je te dis que cela ne fonctionne pas. Je reste donc le temps qu’il faudra mais je pars si je sens (j’utiliserai mon intuition) que l’Ombre veut me forcer à quoique ce soit sur ma prochaine mission, je ne peux pas prendre le risque à ce niveau-là. Je reste juste parce que l’ECU a encore besoin de moi pour le témoignage. J’ai réussi jusqu’à présent à bloquer toute suite à ma seconde mission (plan spirituel) et j’y arriverai encore, cela d’autant plus facilement si l’Ombre croit que je vais lui donner quoique ce soit d’autre. Je garde mon libre arbitre et mon intuition me dictera quoi faire le moment venu aussi soudain que cela sera. Je reste pour dire la vérité si je peux, pour dénoncer tous ces crimes. De toutes façons, la pression sur la Terre va augmenter car je ne fais pas ma deuxième mission et ils finiront par être détruits, vérité ou pas, preuves ou pas. Même le fait que les autres pays ont acceptés l’accord de tous ces pays criminels montrent qu’ils sont eux aussi criminels. La vraie justice arrivera au pire du pire quand je me sacrifie. Dès que l’ECU n’a plus besoin de moi, je pars. Il est trop dangereux de rester sur Terre et puis j’en ai ras le bol de cette planète de dégénérés arriérés.




Est-ce que j’agirais de la même manière s’il n’y avait pas tout ce plan spirituel ?



Oui. Il est trop dangereux de donner la seconde mission à l’humanité avec ou sans l’Ombre. Il faut que l’humanité soit testée et remise sur le bon chemin pour assumer correctement cette technologie de l’anti-gravitation. S’il n’y avait pas eu ce plan spirituel, je serais mort au moins 100 fois. Bientôt 1000 fois.



Les sciences occultes :



Tu peux t’y intéresser mais elles t’attendent au tournant. Tu peux apprendre sans les utiliser mais tu vas être tenté de les utiliser. Tu peux apprendre pour savoir de quoi l’Ombre est capable de faire. Cela dépend comment tu les utilises et dans quel but. Je me suis intéressé aux tarots par hasard, par détente (loisir), curiosité et je pense que cela faisait partie du Scénario. J’ai eu des d’informations qui m’ont été très utiles, essentielles même, et qui m’ont permis de me préparer, et de savoir ce qui m’attends, j’ai utilisé mon intuition pour savoir ce qui m'était personnellement adressé. Je n’ai jamais payé pour obtenir les tirages que j’ai utilisé pour cette mission car ils étaient en ligne (internet) et disponibles pour tous, c’étaient des tirages généraux par signe astral. Ensuite, l’Ombre qui m’espionnait a utilisé ce canal et l’a complètement pollué. Le problème c’est l’addiction qui pourrait en subvenir et la tentation d’aller plus loin, encore et encore, on commence par les tarots mais on ne sait pas où on s’arrêtera. N’ayant pas eu de connaissance sur la magie, j’ai été surpris de voir ce que l’Ombre arrivait à faire et je pense qu’il est bon de savoir ce qu’on risque de subir en provenance de l’Ombre pour être mieux préparé à la combattre. Les sciences occultes sont sans doute la pire des tentations. Je ne sais pas si certains font de la magie aussi puissante pour travailler pour la Lumière. Je pense que beaucoup de gens qui ont tiré les tarots ont dû être tués ou vont l’être pour avoir accepté de faire des tirages pour l’un ou pour l’autre (pays) car les pays ne veulent pas laisser de trace. Les voyants n’ont peut-être pas vu ce qui allait leur arriver ou alors ils ont su et lorsqu’ils ont voulu arrêter, ils ont été tués.



Trouver sa mission d’âme :



J’ai cherché ce que j’apprécie faire vraiment, pas ce que la société m’a dit de faire, pas ce que mes parents m’ont dit de faire, pas ce que mes connaissances m’ont dit de faire mais ce que je voulais faire, même si cela parait impossible. Je n’ai écouté personne, surtout pas les guides, surtout pas les livres qui te disent quoi faire, j’ai écouté ce qui m’anime à l’intérieur de moi, me passionne, me donne la rage de vivre. J’ai travaillé beaucoup (quand c’est trop facile c’est l’Ombre), j’ai eu des embûches, cela a été plus long que prévu, j’ai fait des sacrifices et je vais encore en faire. Si l’ECU ou mon âme a mis une information nécessaire pour trouver ma mission d’âme, c’est en moi, pas dans un livre, pas dans un guide. Je ne voulais pas écrire quoique ce soit, je ne voulais même pas parler à l’humanité, rien (ce n’était pas la snober) cela avant même d’avoir eu l’histoire avec les pays (ces deux dernières années). Mais on m’a demandé d’écrire ce Récit (à l’époque je ne savais pas que c’était l’ECU qui me le demandait), je pensais que c’était un Ministère qui me demandait cela et franchement s’il n’y avait pas eu l’histoire avec le pays1 je n’aurai rien écrit, c’est parce que j’ai compris que l’Ombre voulait bloquer la Lumière que j’ai décidé d’écrire et laisser une trace, un témoignage, j’ai voulu me battre pour la Lumière. Je ne voulais pas écrire quoique ce soit pour ne pas aider les humains qui m’ont poussé à les détester mais au final ce Récit ne sera utile qu’à ceux qui sont dans la Lumière, les travailleurs de Lumière et ils seront les seuls à rester sur Terre après la Grande Tribulation. L’Ombre et ses sbires ne se servira pas de cet écrit, elle le méprisera, le traînera dans la boue, le moquera et puis ils partent un bon moment ailleurs. Ceux qui ont choisi l’Ombre ne verront d’aucune aide ce Récit et c’est tant mieux car aider l’Ombre c’est participer à faire du mal. Je ne souhaite pas non plus aider ceux qui n'ont rien choisi (ni l'Ombre ni la Lumière), et qui n’ont choisi ni l’Ombre ni la Lumière.



Mais tous les écrits que je donne, ne les écoutes pas si ce qui est en toi te dit de ne pas les écouter, c’est ton libre arbitre. Ce qui est vrai à un moment ne l’est plus forcément à un autre. Ce qui est une bonne image à un moment ne l’est plus forcément à un autre.

Je laisse une trace mais c’est ma trace, à toi de faire ta trace. Attention aussi aux mots que j’utilise car j’ai ma façon d’écrire et j’ai ma façon d’interpréter les mots, je ne suis pas un littéraire mais un technicien, je ne suis pas un juriste mais un technicien, en plus de cela je vais vite à écrire et le langage de l’intuition n’est pas le langage de la raison.



Conjoint, enfants :



Tu peux avoir une vie de famille, des enfants, tout ce dont tu as envie mais plus ta mission est importante et moins tu devrais avoir d’attaches car l’Ombre va essayer d’attaquer tous les êtres qui te sont proches, soit pour te menacer et de stopper, soit pour essayer de te détruire, soit par pure vengeance. A un certain moment il faut être prêt à perdre tous les êtres qui se sont proches pour continuer ta mission, sachant que c’est ton choix d’avoir eu ces proches et que si l’Ombre les attaque tu te sentiras coupable. Se sentir coupable ce n’est pas être coupable, c’est le libre arbitre des autres qui tuera, pas ton libre arbitre et puis parfois il est difficile d’être seul pour différentes raisons dont certaines sont liées à la mission. C’est un cas de conscience et j’y étais préparé, je n’avais plus de copain, je ne tenais à aucun membre de la famille à part ma mère mais elle était très malade et elle n’était plus dans un état de se rendre compte qu’elle perdait jour après jour des facultés mentales depuis 2 ou 3 ans, elle n’aurait pas voulu se voir ainsi et se serait tuée avant si elle avait su comment elle allait devenir alors je ne pense pas qu’ils allaient s’en prendre à elle car je les avais prévenu que je n’irai pas à son enterrement (elle voulait se faire incinérer car son père qui avait été enterré dans un pays en guerre avait eu sa tombe détruite pour récupérer les os pour faire de la magie noire, et ma mère ne souhaitait pas cela). Aujourd’hui, je sais que l’Ombre n’a aucune valeur pour la vie humaine, même si elle a une chance sur un 10⁹⁹ d’avoir ce qu’elle veut en tuant quelqu’un elle le fera, tuer pour elle c’est juste un outil pour arriver à ses fins. J’avais juste Marie-Pascale mais elle faisait partie du Scénario, ce dont je ne savais pas avant d’être attaqué.




Les Ministères qui s’intéressent à toi :



Le temps ne passe pas à la même vitesse ici et dans d’autres plans. Quand tu passes 10000 ans à évoluer sur Terre sur plusieurs vies (bien plus pour certains), le plan supérieur n’attends que 3 ans par exemple, le temps de faire le lycée pour entrer à l’université. Ce sont des Entités qui te regardent évoluer et agir sur Terre et à un moment donné ils sont intéressés par toi. Ces Entités travaillent pour des Ministères. Chaque Ministère représente une valeur. Pour récupérer ton âme tu dois être parfait à 100% par rapport au bilan, mais c’est pratiquement impossible à faire de toi-même. Disons que tu fais les 80 ou 90 % (voire plus) et qu’ensuite eux ils interviennent et te “donnent” le pourcentage restant en échange de ce que tu leur apportes par la suite car ils veulent t’embaucher. C’est une sorte de contrat de travail. Ils te proposent un stage de fin d’étude et te permettent de valider ton diplôme. Ce que tu es devenu les intéresse et ils souhaitent t’intégrer à leur équipe. Certains sont justes croyants et arrivent à récupérer leur âme ainsi, il faut aussi compter ce qu'ils ont apporter dans leurs vies précédentes.



Tu attires le Ministère qui te correspond, celui pour lequel tu te bats. En ce qui me concerne j’ai attiré l’Évolution et la Justice (et donc la Vérité), la Justice est dans un sens Justicier de Lumière (Juge et fait appliquer le Jugement). Je suis un combattant de Lumière en plus d'être un travailleur de Lumière. Souvent il n’y a qu’un seul Ministère qui est intéressé. Chacun est différent mais moi c’est ce que j’ai attiré, ce sont mes valeurs, ce pour quoi je me suis battu, et je pense que l’ECU est dans l’Évolution et la Justice. Je ne crois pas en l’amour dit comme cela, je crois en l’Évolution et la Justice. Beaucoup sont dans l’amour inconditionnel, c’est devenu un fourre-tout et je pense que voir les actions sous un actes Évolutif et de Justice permet de mieux cerner les actes ou les intentions.



Je suis très croyant mais je cherche la Vérité sur le plan spirituel aussi et cela m’empêche de tomber dans des écrits ou de suivre des guides douteux, j’ai cherché l’ECU en moi. J’ai à chaque fois essayé de faire fonctionner ma logique, mon intuition, mon raisonnement, mon ressenti, pour être totalement cohérent et vérifier ainsi que ce que je pensais était correct. Être croyant peut suffire à récupérer son âme mais pas à monter d’un niveau, ils faut voir ce que tu as fais aussi dans tes autres vies. Récupérer son âme c’est pouvoir aller se balader ailleurs que sur Terre et rien que cela est déjà beaucoup quand tu en as marre des humains. Être croyant n’est pas vivre dans la peur de l’ECU, bien au contraire c’est faire totalement confiance, ce n’est pas si facile à faire, enfin je parle pour moi. Être croyant c’est ce que je suis en train d’expérimenter je pense.



Quelles sont tes devoirs :



Aucun si tu souhaites n’en avoir aucun, tu as ton libre arbitre sur tout et tout le temps. Tu peux faire ce que tu veux. Rien si tu en as envie. Tes vies peuvent être toutes: travail, mariage, maison, enfants, chien ou chat, et tu peux changer l'ordre dans chaque vie. A toi de savoir si tu veux évoluer ou pas, avoir d’autres responsabilités, rencontrer des Entités différentes, des mondes différents et bien plus encore si tu évolues. Tu peux choisir et rester dans l’Ombre éternellement, tu as le libre arbitre. J’ai du mal à comprendre qu’on puisse choisir l’Ombre mais beaucoup le font apparemment. Mais il y a pire que de choisir l’Ombre pour moi, c’est de ne rien choisir du tout et de laisser l’extérieur choisir pour soi, le non-choix est une fuite sur le choix de libre arbitre, le laisser faire, mais cela implique que tôt ou tard ce sera l’Ombre qui va t’imposer l’Ombre, comme cela allait être le cas sans mon intervention. Dans une vie tu es un peu dans la Lumière et dans la suivante dans l’Ombre, des oscillations qui évoluent vers la saturation ? je ne pense pas, ce serait plutôt une valeur crête/crête assez faible mais encore une fois je ne connais pas les chemins de tous. Je pense que ceux qui choisissent l’Ombre ou la Lumière le font avec accord, par contre les autres qui ne choisissent pas, ne prennent pas de responsabilité, c’est un choix (ça reste un libre arbitre mais il faut savoir ce que cela implique et assumer par la suite). C'est leur responsabilité de ne pas choisir, ils doivent comprendre que cela permet à l'Ombre de s'étendre et de prendre de plus en plus de pouvoir. Ceux qui font cela ont une récompense de l'Ombre: ils trouvent du plaisir à faire du mal aux autres, parfois par vengeance, le plus souvent sans raison juste pour ressentir l'émotion et se délecter avec.



Émotions = Ombre à l’horizon :



Je me méfie de tous les écrits mais ceux qui parlent d’Entité jalouse par exemple, cela me fait penser à l’Ombre ou à une auto-identification d’un message provenant soit d’un Ministère soit de l’ECU. L’ECU n’est pas jalouse, elle ne dicte pas ce que tu dois faire ou pas, elle te laisse ton libre arbitre sur tout et tout le temps, elle te laisse te construire tes valeurs. Il n’y a aucun interdit. Expérimente et choisi ce vers quoi tu veux aller. L’ECU n’a pas construit l’humanité à son image, il faut vraiment être imbus de soi-même pour penser cela. C’est d’ailleurs ce que je reproche à l’humanité, elle se croit intelligente alors qu’elle est très proche des animaux en termes de comportement, parce qu’elle a copié la Nature elle se croit intelligente, mais elle ne l’est pas et mon invention en est la preuve, la Nature ne lui a pas donné donc elle n’a pas trouvé, il y a beaucoup de paraître, d’égo, de blablas dans cette humanité mais c’est l’Ombre tout craché. Et ce qu’elle amène dernièrement est encore plus affligeant : normes, protocoles qui empêchent la créativité de s’exprimer. Pour éviter un mort on pourri tout le système technique et par derrière ils tuent à profusion dès qu’ils le peuvent. Les travailleurs de Lumière sont humbles et aiment la différence car la différence est enrichissante. Les partisans de l’Ombre disent qu’ils aiment la différence mais ce n’est pas vrai, les gens comme moi ils les haïssent, ils ont voulu tant de fois me détruire, ce qu’ils veulent c’est un monde uniforme qui leur obéit, qui soit docile, qui pense ce qui leur est permis de penser (pour cela ne s’appelle plus penser, encore une torsion), je n’ai pas de place dans leur monde. Une âme évolue vers la Lumière pure (pente moyenne montante) ou vers l’Ombre pure (pente moyenne descendante), il y a celles qui stagnent en valeur moyenne nulle (elles ne choisissent pas) mais tôt ou tard elles seront happées par l’Ombre car la Lumière n’impose pas. Certaines âmes font peut-être du très Lumineux et du très sombre en même temps, si le Lumineux est fait sans intention il ne compte pas, par exemple on peut vouloir faire de l’argent à outrance et permettre plus rapidement une solution au manque de connaissance mais la volonté première est bien de se faire de l’argent et viendra ensuite le choix de savoir ce que l’on fait avec cet argent et souvent c’est pour une spirale infernale vers l’Ombre. Je ne connais pas assez les humains pour savoir qui fait quoi mais de mon expérience, je pense que la très grande majorité n’est que dans le paraître lorsqu’elle fait preuve de Lumière : ils nourrissent simplement leur égo en faisant cela. L’Ombre a la particularité de mimer la Lumière, le chef d’état du pays1 en est un exemple, tout comme les autres chefs d'états à bien y réfléchir :



  • L’Ombre n’aime pas : elle possède, cela peut faire croire à de l’amour car elle peut protéger par exemple mais c’est en vue de maintenir l’autre sous un état de dépendance. Aimer c’est d’abord laisser l’autre libre de ses choix, ne pas le contraindre.

  • L’Ombre donne des leçons aux autres devant les caméras mais en coulisse elle fait les pires atrocités : tue, vole, viole, blesse, ment, trompe, corrompt, menace, humilie, terrorise et cela par intérêt mais aussi pour le plaisir.

  • L’Ombre se fait passer pour travailleuse mais elle brasse de l’air, elle ne produit rien, ne sait rien faire de ses mains.




A ce titre, même si le meurtre semble être la pire des choses, je trouve que le mensonge est bien pire que le meurtre, d’une différence de niveau de 1 à 100. C’est l’arme de l’Ombre par excellence. Discrète, ne laisse pas de trace physique. L’âme qui a choisi l’Ombre ne sait même plus qu’elle ment. Sans le mensonge il n’y aurait plus beaucoup de crime irrésolu.



Un exemple d’émotion particulier qui est la jalousie. C’est jour de repos et tu vois ton voisin arriver avec la voiture ancienne de tes rêves, une voiture très rare, c’est la voiture que tu voulais, elle coûte très cher et tu ne pourras jamais te la payer, tu peux :



  • Le tuer et voler la voiture

  • Voler la voiture et déménager

  • J’allais oublier : il fait comme un pays m’a fait : saboter les freins pour qu’il se tue en voiture ou alors mettre des explosifs sur les paliers des bielles pour bousiller le moteur

  • Mettre le feu au garage pour lui brûler sa voiture qu’il ne retrouvera pas

  • De temps à autre griffer sa voiture ou louer un ours et planquer du miel dans la voiture sous les sièges et derrière le tableau de bord

  • Lui proposer ton aide pour la bichonner (la voiture), l’aider à trouver des pièces de rechange et bricoler dessus comme cela tu pourras faire des tours avec la voiture de tes rêves

  • Faire la formation dont tu voulais pour changer de travail et essayer de mettre de côté de l’argent pour te payer cette voiture, pas forcément de cette année-là, pas forcément en aussi bon état

  • T’asseoir et réfléchir, te poser les questions de savoir pourquoi tu voulais cette voiture et en quoi cela changerait ta vie de l’avoir, si tu commences tu en as pour un long moment mais tu auras évolué et cette expérience tu vas la répéter pour un autre cas ainsi de suite


La jalousie n’est pas une mauvaise émotion, comme aucune émotion, c’est son traitement qui pose un problème. Il ne faut pas refouler ses émotions, il faut les accepter et les traiter, cela est difficile si le travail est fait tardivement. Le cerveau humain fonctionne en multitâche et par souci d’économie d’énergie et de temps de traitement, il lui est plus facile de reprendre un programme tout fait qui a été utilisé une fois voire plusieurs fois, utilisé veut pas dire fonctionné, et c’est là le problème. Si tu voles la voiture et déménages et que tu fais attraper cela n’aura pas fonctionné mais le cerveau va activer un chemin neuronal et à la prochaine jalousie, le programme va être réactivé et tu referas l’erreur. Tu t’enfonces dans l’Ombre de plus en plus et tu ne peux pas t’en sortir sans une énergie colossale. Tous les programmes sont indépendants et ont de plus en plus de forces car ils sont plus nombreux avec l’âge, ils sont utilisées de plus en plus avec l’âge, ils se solidifient, rien n’est figé dans le cerveau mais pour changer ces programmes il faut de l’énergie, donc de la force, une volonté de changer et du temps hors le corps humain a de moins en moins d’énergie avec l’âge, les courbes vont se croiser à un moment et il ne sera plus possible de changer complètement, partiellement peut être mais de moins en moins avec l’âge. Il y a les programmes dans la Lumière et les programmes dans l’Ombre, si tu te mets à activer des programmes dans la Lumière alors ils peuvent être choisis à la place d’un programme de l’Ombre, mais c’est un peu la chance qui risque d’aller d’un côté ou de l’autre. Si l’éducation émotionnelle doit se faire, elle doit se faire le plus tôt possible. Néanmoins, ce n’est pas parce que tu as appris que tu vas appliquer. Beaucoup apprennent les mathématiques et ne les aiment pas et donc ne les appliqueront pas. Une âme qui a choisi l’Ombre n’appliquera pas cela à sa vie et restera dans la mauvaise utilisation des émotions essayant d'entraîner les autres âmes qui ne choisissent pas. C’est ce que je devais comprendre, il est impossible de changer ce monde correctement sans faire le Tri des âmes. C’est ce qu’un psychiatre (quand je me suis mis en arrêt maladie il me fallait un justificatif pour ne pas aller travailler et toucher mon salaire) m’a dit : le monde que vous voulez n’intéresse personne, il ne connaissait pas d’autre Travailleur de Lumière certainement, normal, il y en a peu, très peu. Je ne comprenais pas pourquoi et là je viens de comprendre à l’instant, c’est le typage de l’âme qui fait qu’on s’oriente vers telle ou telle direction et globalement toute l’éducation ne changera pas le niveau d’évolution de l’âme, ça ne fonctionnera pas. C’est moi qui choisit, et je souhaite un monde comme j’ai envie qu’il soit, un monde qui me ressemble : Evolution et Justice (et donc Vérité).



L’Ombre met en avant constamment les émotions et leur bienfait, c’est devenu le but ultime dans la vie et elle en a fait de la propagande à outrance. Les animaux ont des émotions, les rats ont des émotions (ils n’aiment pas les rats), ce ne sont pas les émotions qui nous distinguent des rats alors si c’est pour agir comme des animaux, autant faire revenir les âmes en animal, oui en voilà une bonne idée et une bonne prophétisations pour les âmes qui vont aller sur la planète de Cro. Pour l’Ombre, vivre pleinement sa vie c’est agir pour avoir des émotions les plus intenses, tout le temps, de plus en plus. Mais les émotions ne sont pas le but de la vie, elles ont une utilité de motivation, de groupe, etc.. Ça en a fini avec le “bonheur attitude”, voir seulement ce qui est beau, bien, qui fait du bien, tu dois voir le beau dans l’horreur. Je déteste cette façon de voir la vie. La vie est là pour nous permettre d’apprendre et non de vivre dans une chimère. Au pire, on peut se dire que c’est un choix de libre arbitre mais tôt ou tard l’Ombre prendra le dessus et te rendra en esclavage.



L’humiliation :

Le chef d'état du pays1 a voulu m'humilier en me castrant chimiquement. La chef d'état du paysN3 m'a même fait une vidéo sur les conseils pour gérer l'humiliation. Comme si j'en avais besoin. Comme je leur ai dit en passant un message à Marie-Pascale : Marie, une femme se fait poignardé par un gars dans la rue et cela atteint ses deux ovaires qui ne fonctionnent plus, est ce qu'elle doit se sentir humiliée ? Elle me répond que non. Eh bien moi c'est pareil. Encore un coup raté de l'Ombre et de ses sbires. Si le chef d'état du pays1 a cru qu'il allait me faire perdre mes forces en me faisant perdre ma testostérone, il s'est également trompé, c'est le mental qui est ma force et non une molécule peu importe son nom. C'est vous qui mettez des jugements de valeurs à des sornettes. C'est pour cela que je ne veux rien garder des sciences sociales et de leurs techniques associées, ce sera plus simple de repartir sur du neuf. Je suis ce que j'ai envie d'être et je vais réussir ma mission : faire le Tri et vous virez de cette planète et de la technologie spatiale. L'Ombre voulait faire le grand reset mais c'est la Lumière qui va faire le grand Reset.



Planète Buffy :

Vu que l'ECU s'est fait plaisir avec le Scénario, moi aussi je me suis dit que je pouvais en faire autant. Par conséquent, j'ai créé une planète qui s'appelle la planète Buffy. Dessus se trouve les créatures comme dans la série Buffy contre les vampires : vampires, démons, sorcières, loups garous, etc. Et il y a une Élue, cette élue a pour mission de combattre les forces du Mal. L'Ombre ce sont les vampires, les démons, les sorcières, etc. et l’Élue c'est une jeune fille adolescente qui a les pouvoirs physiques et mentaux pour combattre l'Ombre. Chaque Tueuse se voit attribuer une mission et si elle réussit alors elle pourra venir sur Terre comme travailleur de Lumière mais restera en test quelques temps. L'Ombre pourra vivre éternellement sur cette planète car les vampires et démons peuvent vivre éternellement, du moins tant qu'une tueuse ne vient pas les tuer. Il faut des êtres pour nourrir les vampires et autres démons sur cette planète et je veux que les 20% les plus dans l'Ombre de la planète Terre aillent sur la planète Buffy pour servir de repas aux vampires encore et encore, sans fin jusqu'à ce qu'il sauve une tueuse de la mort et dans ce cas il pourra revenir sur la planète de Cro. Sur la planète Buffy, comme il n'y a aucun travailleur de Lumière et même s'il y en avait l'Ombre les tuerait avant qu'ils ne puisse faire évoluer quoique ce soit, la technologie ne va pas évoluer et ce n'est pas l'Ombre qui va la faire évoluer et donc je veux qu'il n'y ait pas plus de technologie que la Terre avant mon invention. Disons que l'Ombre arrive à tuer tous ceux qui pourraient permettre une technologie trop avancée.



Planète de Cro :

Je l'ai appelé comme cela car j'ai pensé : il faut renvoyer ces âmes jeunes (ceux qui n'ont rien choisi aussi, surtout eux) sur une planète où il faut courir dans la neige pieds nus à chasser le mammouth pour pouvoir manger en hiver. Il faut les mettre au travail, au dur labeur. Et donc le nom est : planète de Cro-Magnon pour situer un peu le style d'époque où je vais renvoyer ces âmes jeunes (ceux qui n'ont rien choisi aussi et surtout). Ceux qui auront assez d'expérience se verront avoir une place de tueuse dans la planète Buffy. Planète de Cro c'est un peu une référence à une marque bien connue ici dans le pays où je suis né. Mais ne vous y trompez pas, j'ai connu des amateurs de ce type de boisson bien plus humains que les politiciens auxquels j'ai eu affaire ces derniers temps.



Est-ce que la fin justifie les moyens ?



J’ai toujours agi avec mes convictions. Je suis un être humain, je ne suis pas parfait dans le sens zéro acte irréprochable. Mes parents m'ont transmis des valeurs. Mon frère ma initié au vol dans les magasins (c'était un jeu d'enfant), ma mère m’avait bien dit de ne pas faire cela et je crois qu’elle ne l’a jamais vraiment su, mais cela m’a plus car cela apporte de l’adrénaline, nous volions des stylos et divers petits articles qu’on met dans une trousse d’écolier, cela se passait dans un grand magasin, on avait troué nos poches de manteau et on passait les affaires dans la doublure. J’ai fini par le rendre jaloux de tout ce que je pouvais prendre en une seule fois et puis on s'est arrêté de nous-même, on ne se servait même pas des affaires qu’on avait volé. J’avais 6 ou 7 ans je crois. Ensuite, j’ai volé par nécessité, avec mon frère, des légumes chez les agriculteurs et du bois pour se chauffer dans les pâtures à la mort de mon père, nous n’avions plus assez d’argent et le 6° C dans la cuisine je m’en souviens encore, sans doute les seuls moments où j’ai été content d’aller au collège. Enfin, à l’internat en seconde, un camarade est venu direct vers moi pour me demander si cela m’intéressait de voler des livres à l’école (je me suis demandé si j'avais une tête de voleur, (je ris)), lui les revendait le lendemain à l’école, moi je les ai gardés, j’ai commencé à apprendre l’électricité avec ces livres. Le vol n’a pas fait de moi quelqu’un de l’Ombre bien au contraire, je sais ce que c’est et cela ne m’intéresse pas. Enfant, j’ai menti aussi, souvent par nécessité. Faux et usage de faux: en 11°,  je me souviens qu’une fois j’ai oublié de faire signer l’autorisation de sortie à mes parents et j’ai imité la signature de mon père, l’institutrice n’y a vu que du feu, un bon camarade de classe m’a vu faire il était outré (mais a fait le gué) mais je n’avais pas d’autre solution, mes parents étaient au courant pour la sortie et j’ai oublié de leur présenter le papier, je leur ai dit le soir même, cela n’a pas posé de problème mais j’étais dans l’urgence et je n’y voyais pas le mal. Ce qu’il faut retenir c’est qu’en grandissant cela s’est arrêté. Dernièrement, c’est sur mon CV que j’ai dû mentir pour trouver du travail car mettre que j’ai été enseignant pendant 20 ans ne peut pas m’aider d’autant plus que s’ils téléphonent à l’institution où j’étais ils n’allaient pas me louper donc j’ai tenté plusieurs CV mais j’ai demandé à l’ECU de ne pas me faire trouver du travail si cela n’est pas nécessaire, pas non plus que je cherche absolument à travailler mais je me suis posé la question à savoir est-ce que l’ECU veut que je travaille ou pas, ensuite cela va poser un karma aux pays s’ils ont tenté ou tentent de me bloquer: email par exemple, je fais tout comme il faut pour voir comment en face ils réagissent. Je ne peux pas mettre sur mon CV ce qui est vrai : l’ECU est avec moi et tout ce que j’imagine je vais l’apporter sur Terre. Qui me croirait, ce ne serait pas jouer le jeu de cette société incroyante. Donc si au début j’ai minimisé mes diplômes et dit que j’avais une autre expérience, j’ai par la suite tenté un peu plusieurs possibilités pour non pas trouver du travail (je sais que cela ne sert à rien) mais par acquis de conscience. On ne pourra pas me le reprocher. De toute façon, peu importe le travail que j’allais prendre, si je prends un travail c’est que je suis capable de le faire et ensuite ce que j’imagine je l’apporte sur Terre. Un exemple, en cherchant du travail dans l’automatisme, j’ai trouvé une nouvelle méthode de programmation des automates programmables dont personne n’avait imaginé, une idée révolutionnaire qui permet de réduire considérablement le temps de programmation des automates programmables et réduit le temps de de recherche des pannes, et pourtant une grande entreprise qui construit des automates programmables voisine ne m’a pas embauché. Et c’est bien pour cela que je ne souhaite pas rester sur Terre, je sais qu’en restant c’est dangereux et que je finirai tôt ou tard par trouver la solution pour le cerveau électronique et je ne souhaite plus le donner à qui que ce soit. Voilà, donc oui j’ai menti sur le CV mais pas sur mes capacités et encore moins sur mes diplômes, je n’ai même pas mentionné mes concours et les années d’expériences je les ai. J’ai aussi récemment joué au loto, un tirage choisi et un tirage aléatoire pour être certain que la Lumière ne voulait pas m’aider comme cela, c’est encore par acquis de conscience, je veux être certain. L’ECU a déjà trompé ma logique ou fait croire à ceci ou cela pour me tester et aussi pour la mission et parfois il est bon d’être certain par un acte. Dans un monde qui est pratiquement dirigé par l’Ombre, il devient difficile d’être dans la Lumière à 100% à chaque instant. Alors combattre l’Ombre en faisant ce qu’elle fait ? non pas pour moi, je suis dans une situation particulière et plus beaucoup de choses n’ont plus d’importance en comparaison à tant de morts. Maintenant ces mêmes morts qui n’ont plus d’importance à tant de morts qui vont arriver mais c’est pour le bien des âmes. Cela m’apprend à relativiser. Je sais qu’en ne choisissant pas de faire ma seconde mission, cela implique la mort de pratiquement tout le monde sur Terre et pourtant je suis dans la Lumière. Ce n’est pas tuer qui pose problème c’est pourquoi tu fais cela. Les âmes ne peuvent pas être détruites alors on pourrait se dire, on s’en fout, tuons, mais non ce n’est pas comme cela que ça fonctionne, si tu tues pour voler ton voisin tu es dans l’Ombre par contre si ton acte implique la mort de milliards de personnes pour sauver les âmes alors tu es dans la Lumière. Je déteste mentir, j’ai détesté cela dès tout petit, mais au fil des années cela a été de pire en pire. Je pense que le mensonge finit par te faire oublier que tu mens. Je me rappelle qu’une fois à 18 ans j’avais dit à table que j’avais volé dans les champs pour avoir à manger et la sœur de ma mère était outrée parce que son copain était là, elle qui ment si souvent et après ça vient te faire des leçons de morale, c’est tout l’Ombre. Je pense que tu te diriges soit vers la Lumière soit vers l’Ombre. Il faut bien comprendre que j’ai été élevé avec l’Ombre et que l’on m’a tenté avec le vol mais aussi avec le sadisme, les blessures, les jeux tordus psychologiques, le meurtre. J’ai fait une vraie tentative de suicide à l’âge de 8 ans, j’ai tenté une fois et j’allais ne pas me louper la deuxième fois quelques minutes après, mon père m’a appelé à ce moment-là pour voir un dessin animé et ça a été comme une sortie de brouillard émotionnel, je me souviens avoir vu le soleil et les nuages et je me suis dit c’est dommage c’est une belle journée pour mourir, je savais que ça allait être la galère cette vie, mon intuition est super forte, à ce moment-là j’avais toute la force de me suicider et je l’aurai fait si mon père ne m’avait pas appelé. J’ai continué et j’ai eu une période en 5° où je voulais en finir, mais je n’ai plus eu le courage, mes sentiments entre vivre et mourir étaient partagés, je n’ai pas fait d’appel au secours mais je ne savais plus comment vivre et je ne voyais pas d’issu à tous les problèmes : école, famille, argent, copains, copine. Il aurait fallu que je parte loin et que je fasse déjà ma vie comme je l’entends, loin de toutes ces émotions qui ne m'appartennaient pas. Je comprends ceux qui finissent en prison tôt, ils ne trouvent pas de solution et font des choses interdites par la société, le problème c’est qu’il n’y a pas de solution, c’est difficile de changer le monde, de construire, d’inventer, de trouver des solutions, de partager, et il y a si peu de travailleurs de Lumière sur Terre, certains annonçaient 1% mais c’est beaucoup moins que cela qu’est-ce 144000 (on m’a fait sentir 150000) sur tous les humains présents. Enfin, j’ai eu une période difficile lorsque je suis devenu indépendant, je me suis posé des tas de questions à ce moment-là et j’ai ressorti des émotions que je n’ai pas eu ni le temps ni les outils pour les traiter. Avec l’entrée en DUT j’ai remis cela à plus tard, je savais qu’il fallait que je traite cela et ce n’est que lorsque j’ai eu l’agrégation que j’ai commencé à ressortir ces émotions, cela a été plus difficile et a demandé plus de temps : une dizaine d’année pour que le processus se termine.



Pourquoi il faut penser par soi-même :



L’Ombre n’aime pas la logique ni l’intuition. Elle zappe d'un argument à un autre sans lien. Elle arrive à embrouiller le raisonnement avec les chiffres, surtout les statistiques et leurs prévisions ou encore la psychologie utilisée à mauvais escient. C’est à chacun de se construire les outils nécessaires à son indépendance, cela à tous les niveaux mais évidemment sur le plan de la logique et de l’intuition. Chacun possède des facilités dans tel ou tel domaine, l’un n’est pas l’autre et il est difficile de donner une règle générale, ma méthode : utilise les outils mentaux que tu apprécies. Il n’y a pas d’outil pour mesurer l’intuition mais je trouve que l’ECU s’exprime plus facilement par l’intuition et l’Ombre plus facilement par les émotions, enfin c’est mon intuition qui dit cela. Il est difficile de faire confiance à son intuition et parfois on est tellement loin de son chemin qu’il faut plusieurs actions radicales pour se remettre dans le chemin de son âme, cela va supposer des difficultés mais on sait au fond de soi qu’on est déjà sur la voie.



Les 150000 environ :



Au départ, comme je me suis basé sur la série The 100, j’avais choisi 100000 et puis on m’a fait comprendre qu’il fallait 150000, mais je ne sais pas le nombre de survivants terrestre, je n’ai pas su d’information ou de contre information par rapport à ce que j’ai demandé alors je pense que ce que j’ai demandé est accepté. Il y a des points non négociables : une seule langue, un seul pays d’origine, une seule source de croyance religieuse, une seule couleur de peau, des croyants mais non fervents pratiquants. Je pense que l’origine Chrétienne est évidente. Le pays, je dois le choisir. Une seule personne devait s’occuper du groupe des Élus donc je pense avoir fait le bon choix, il n’aura pas la tâche facile mais il a été choisi pour cela donc il va s’en sortir. De plus en plus, j’ai l’intuition que les survivants vont se débrouiller seuls.



Le survivalisme :



Je suis survivaliste. C’est plus un loisir qu’un travail acharné, mais c’est surtout un mode de pensée que j’ai développé au fur et à mesure. Cela permet d’acquérir de l’indépendance et cela ne plaît pas à l’Ombre qui veut te contrôler. Récemment, le survivalisme, qui est à l’origine un survivalisme de l’extrême s’est fait catalogué comme étant dangereux et les survivalistes se sont d’eux même éloignés de ce mot mais moi je l’assume et c’est bien d’un survivalisme de l’extrême qui m’anime. Je n’apprécie pas le survivalisme bobo, écolo, stupido. Je n’en ai rien à faire de l’écologie, encore des donneurs de leçons qui font tout le contraire de ce qu’ils veulent imposer aux autres, si les écolos ne veulent pas polluer alors qu’ils n’achètent rien. Je me fous complètement de savoir comment je vais survivre si ma cave est inondée, j’ai assez de ressource pour résoudre le problème. Par contre, si les trois quarts des centrales nucléaires du monde se font explosées par des missiles nucléaires à cause d’une guerre mondiale et qu’en plus de cela il y a des CME qui coupent l’électricité et les communications et qu’en plus de cela il y a une pluie de météorites qui brûle 30% de la Terre et qu’en plus de cela le Gulf Stream s’arrête et qu’en plus de cela la température terrestre baisse de 10°C en moyenne et qu’en plus de cela des supervolcans explosent à pleine capacité de leur chambre magmatique et qu’en plus de cela des méga tsunamis atteignent toutes les côtes de l’Atlantique et qu’en plus de cela des pluies verglaçantes casse tous les bâtiments sur un continent et qu’en plus de cela des guerres civiles éclatent un peu partout dans le monde et qu’en plus de cela la nourriture devient impropre à la consommation et qu’en plus de cela la variole est répandue mondialement alors là oui j’appelle cela du survivalisme et il y a de quoi se préparer et prier. Vous avez un bon ordre d’idée de ce que j’ai demandé pour le Tri. C’est un cas extrême que j’ai développé à cause des pays qui m’ont poussé à faire cela mais même ne serait-ce que de se préparer à un seul de ces points permet d’apprendre à être plus indépendant. J’avais imaginé chacun de ces scénarios avant le début du Tri. Apparemment, le nouvel ordre mondial voulait faire un RESET, eh bien il va arriver mais ce sera un RESET de la Lumière et il restera beaucoup moins de monde que prévu sur Terre. 


Les armes :


C'est un outil. Le meilleur outil que je maîtrise est la bêche de jardin, c'est un outil qui permet de maintenir à distance un adversaire et qui permet de couper une jambe facilement, ça peut surprendre un adversaire qui ne pense qu'avec des armes à feu. J'en avais deux à la maison. Je n'ai jamais essayé mais je pense qu'une tête humaine tombe facilement car parfois je coupais des racines d'arbre d'une grosse épaisseur en un coup, je maîtrise la technique. J'apprécie cet outil. J'avais placé et planqué dans la maison des couteaux, haches, outils de bricolage pour me préparer à les recevoir et je changeais leur emplacement discrètement. La meilleure arme est l'outil que tu maîtrises, je préfère de loin un tournevis à un couteau. Ça me rappelle une anecdote d'une étudiante que j'appréciais et que les collègues n'aimaient pas du tout, le soir elle rentrait à pied, tard, de son travail et me disait qu'elle ne se sentait pas en sécurité, je lui dis alors qu'il fallait qu'elle prenne une arme à feu et elle me répond: non je préfère un couteau, c'est plus polyvalent et surtout tu peux prendre ton temps. Cette période avec les armes et les armes à feu a duré d'octobre 2020 à juin 2021.


A là maison, j'avais un petit .38 in sur moi h24, Marie-Pascale m'avais cousu en tissu spécial une petite pochette pour la moitié terminale de l'arme, je dormais avec le 38 et je peux dire qu'il ne faut pas de chien aux revolvers, il y a ceux qui pensent et parlent et il y a ceux qui utilisent: pas de chien sur les revolvers qu'on a sur soi pour l'ultime défense. A un moment donné, je ne savais plus quoi faire pour empêcher le pays1 de venir en force, je suis sorti dehors et j'ai été jusqu'à faire ceci plusieurs fois :


- pointer le .38, chien armé, arme tournée sur mon front et faire semblant de me tirer une balle, j'ai même été jusqu'à toucher la gâchette

- pointer le 9 mm, chambré, pointé vers ma tête ou mon front

- m'amuser avec le 9 mm comme si je n'en avais plus rien à faire de la vie

- m'amuser avec une petite hache pour leur montrer que cela allait finir en bain de sang

-

- l'ultime arme que j'ai trouvé: mettre 7 jerrycans d'essence, environ 120 litres répartis dans le chalet en bois pour indiquer que j'allais y mettre le feu, c'était à un moment quand ils allaient entrer en force avec des combinaisons anti explosions car j'avais une VZ58 et les balles peuvent traverser les gilets pare balles, j'avais compris avec leurs vidéos qu'ils allaient entrer en force malgré tout et je me suis dit qu'ils allaient utiliser des combinaisons anti explosion (contre les bombes) cela protègent assez contre ce type de munitions. Car si moi je n'avais pas peur de mourir, eux par contre ils sont très froussards. Jusqu'à lors je pensais qu'ils étaient comme moi, mais pas du tout, ce sont des gens payés, ils ne croient en rien, ils ne sont pas déterminer comme moi. Ah un moment donné, il y a dû y avoir un de leurs sbires qui a dû dire: personne ne veut entrer, il se prend pour Moïse, il est prêt à tout. Le feu leur a fait peur car avec les combinaisons comme j'ai pu le voir dans les films, il est difficile de les mettre et de les enlever tout seul et j'imagine bien leur réaction avec l'essence en feu sur eux (je ris). Ils ont eu peur et ne sont pas entré. Quand j'ai mis les bidons d'essence dans le chalet, je me suis dit que Marie-Pascale allait criser et allait avoir très peur et à un moment je l'entends descendre et dire que ça va pas et j'entends du bruit. Mais c'était juste parce que la bêche bloquait la porte de la salle de bain, ouf, j'ai eu peur qu'elle me fasse une réflexion concernant les bidons d'essence. N'importe qui serait parti en courant ! Il y avait un bidon d'essence à mes pieds et un bidon d'essence à côté de ma tête, des armes à feux chambrées tout autour de moi, j'étais prêt à tirer sur les bidons d'essence et à partir en feu avec. J'avais un 9 mm chambré, pointant un bidon d'essence lorsque je dormais. Je suis resté avec les bidons d'essence plusieurs jours jusqu'à mon départ il me semble. J'avais ôter la sécurité des bidons d'essence et pré ouvert les bouchons, deux jerrycans près de la fenêtre d'entrée étaient l'un sur l'autre prêt, en équilibre instable, prêt à tomber au sol et s'ouvrant grâce aux ficelles que j'avais mis, au pire j'aurai tiré au sol et je serai parti avec le feu. Cette période avec les bidons d'essence a duré des semaines. Cela montre ce que m'ont fait subir les paysN car ils nous ont laissé dans cet état et si on ne serait pas parti de notre propre chef : soit le pays1 nous serait tombé dessus et je me sacrifiais soit le pays1 me tuait. J'avais des messages des paysN du style: si tu es en danger appelle (tarots). Mais le temps qu'ils arrivaient on aurait été morts depuis longtemps car ils n'étaient pas à côté et auraient dû, en plus, faire face au pays1. Je suis certain que le paysN1 n'avait aucune intention de nous mettre à l'abri cela leur aurait fait des preuves en plus contre le pays1, et dire qu'ils ont été négocier avec eux et que là (au 22 décembre 2021) ils me disent de ne pas aller là bas.



Les armes nocturnes:

Une nuit, j'ai entendu un léger bruit, je ne dormais pas de suite la nuit, je priais parfois, j'attendais leur arrivée, c'est difficile de ne pas s'endormir et mes nuits blanches à réviser mes contrôles en DUT m'ont servi. Ce léger bruit m'a mis en garde et j'ai fait semblant de dormir, je ne bougeais pas, je me demandais s'il ne fallait pas en finir et les faire entrer pour aller au combat une bonne fois pour toute quitte à mourir mais au moins cela aurait été terminé, à un moment j'ai vu comme des lampes torches sans que ce soit de la lumière, j'ai compris de suite que je voyais leurs infrarouges, il y avait au moins 5 ou 6 sources lumineuses, peut être en 940 nm, toutes venaient de la grande fenêtre, là où il aurait été plus facile de rentrer. Ils avaient aussi utilisé un appareil pour voir au travers des murs, certainement des ondes du style utilisées pour faire des radios en médecine, je n'ai pas vu ces ondes mais je les ai ressenti et à un moment donné j'ai pris mon 9 mm et je l'ai pointé sur eux, un peu comme si le pistolet était seul dans l'air et dansait et pointait un coup la fenêtre et un autre coup là où ils avaient placé l'appareil pour voir au travers des murs. Cela m'a bien amusé, et ils sont partis.



Les caméras, les micros:

Je n'en ai pas utilisé sauf une fois et j'ai surpris des ombres que j'ai montré à Marie-Pascale. J'aurai pu acheter des caméras, des détecteurs mais ils auraient trouver d'autres moyens et je pense que l'objectif de l'ECU était de Juger les pays et me tester, pas de faire tout ce qu'il faut pour les empêcher d'essayer de me tuer sinon elle aurait fait en sorte que je puisse aller me planquer quelque part et attendre. Je n'ai pas utilisé de technologie particulière, c'est comme les PC et smartphones, je n'ai pas essayé de me protéger des écoutes, ça aurait été une perte de temps, ils auraient trouvé un moyen pour entrer dans le système informatique. Eux, nous écoutaient à distance avec des laser qui réfléchissent que les parois.



Plus j'ai eu confiance à l'ECU moins j'ai eu besoin d'arme. Au mois de juin je me méfiais encore fortement d'une attaque mais cela a été en décroissant, et vers la deuxième moitié de juillet je n'ai plus eu de crainte particulière. Nous somme partis faire un trek et j'avais retrouvé ma confiance d'avant octobre 2020. Je suis prudent mais je reste très confiant.



Ce que j’ai fait pour me préparer pendant 10 ans environ :



  • Apprendre à faire le deuil de tous et de tout et vite et si possible le préempter

  • Affronter mes peurs

  • Apprendre à ne pas manger pendant plusieurs semaines : 3j, 7j, 14j, etc.

  • Apprendre à me passer de la diversité alimentaire

  • Comprendre comment mon cerveau émotionnel fonctionne pour pouvoir le gérer

  • Apprendre à écouter mon intuition et à taire mon égo dans certaines situations

  • Développer ma spiritualité

  • Imaginer des cas extrêmes (les pires) et m’imaginer en situation de crise

  • Tester mes limites

  • S’apprêter à me suicider en cas de situation perdue

  • Apprendre à utiliser les armes à feu



J’ai aussi stocké de la nourriture et du matériel spécifique mais cela est devenu de moins en moins important par rapport à ce que j’ai mentionné auparavant. J’avais déjà des compétences manuelles (bricolage, jardinage, mécanique auto, etc.) qui sont importantes pour la survie et j’ai un esprit toujours prêt à trouver une solution, je suis astucieux et l’urgence aiguise encore plus cela. 



La recherche dans le paysD :


Pour résumer, j'ai fini par demander comme première question aux enseignants-chercheur : est-ce que tu cherches ? La réponse est non deux fois sur trois. Cela avant de demander dans quel domaine ils cherchaient. La dernière réponse a été ma chef de département qui m'a répondu : un ttoutototouttoutoutoutotutoutu ptttetititeititeti peu. J'ai cru qu'elle avait un problème d'élocution mais c'était pour dire qu'elle ne cherchais pas mais qu'elle profitait des colloques et des voyages. Les chercheurs mentent je vous le confirme de l'intérieur. Il n'y a plus de valeur morale en recherche et ça doit faire un bon moment que cela dure. Les bons chercheurs se font jeter à la porte comme la collègue du laboratoire de physique des particules. Leur motivation est principalement l'argent et la réputation. Et puis, c'est quoi cette recherche basée sur les statistiques et des simulations ?


Le nouvel ordre mondial :



Je n’ai pas trop suivi les détails de ce que le terme implique mais c’est rendre esclave l’humanité et sur le plan spirituel c’est encore pire. Ça ne marchera pas mais l’Ombre était à la limite d’y arriver, heureusement que je suis là pour veiller au grain. Je vais tous vous sauver, certes en vous tuant presque tous mais votre âme sera sauvée, vous aurez reçu une bonne leçon qui pourra je l'espère vous servir à faire le choix de la Lumière et vous aurez plus de chance d’évoluer sur une autre planète où l’Ombre ne sera pas.



Les médias alternatifs :



Je ne regarde plus la TV depuis presque 10 ans et j’évitais déjà les informations et autres émissions qui essaient de te tordre l’esprit. Je regarde les films et séries sur PC et j’apprécie bien écouter en VO. Je déteste la publicité, déjà au niveau santé publique pour éviter de donner envie aux gens de manger alors qu’ils n’ont pas faim. Au début, il y a 20 ans, avec le moteur de recherche le plus utilisé au monde on trouvait plein d’informations différentes, des sources différentes, mais avec le temps c’est devenu de plus en plus limité comme s’il n’y avait plus qu’une seule voix, la voie de son maître : l'Ombre. Ils utilisent les intelligences artificielles pour filtrer et cela à terme aurait contrôlé la population. Alors comme tout le monde d’éveillé, j’ai cherché d’autres sources d’informations, qui se sont taries aussi. Mais il en reste encore. Je ne suis pas d’accord avec tout ce qui est dit mais une chose est certaine : je suis pour la liberté de parole (ça me fait penser à la prison cela) même si tu dis les pires choses, même si tu insultes, etc. parfois cela peut être sous le coup de la colère, il faut laisser les gens s’exprimer. Il aurait pu y avoir le nom du site avec des sous domaines pour classifier les gens, on n’est pas obligé d’écouter ni de croire celui qui parle surtout s’il est classifié dans un sous domaine. Je pense qu’empêcher les gens de dire ce qu’ils pensent ou ont sur le cœur est la pire des choses à faire. Bien sûr, normalement il faudrait des gens éveillés, indépendants, adultes, vrais, etc. et aujourd’hui les gens pensent ce que les médias pensent, donc ce que l’Ombre pense, ils n’ont pas de libre arbitre mais c’est eux qui ont choisi, enfin non ils n’ont pas fait de choix, et là, l’Ombre leur impose, mais c’est aussi faire un choix que de ne pas faire de choix. Quand quelqu’un se fait virer du site le plus connu de vidéos parce qu’il détaille son raisonnement et explique ses arguments de manière claire, sourcée, sans injure ni haine alors il peut se dire qu’il a déjà au moins un pas dans la Lumière. Toutes les grandes entreprises informatiques qui utilisent la population comme client direct avec publication publique de contenu font partie de l’Ombre. J’aurai fait une incroyable bêtise que de fournir le cerveau électronique même à un seul gouvernement, Merci l’ECU, heureusement qu’il y a la spiritualité en garde fous pour éviter de tout détruire. Je ne regrette pas mes choix, je ne regrette pas d’avoir été obligé d’attendre pour prendre le temps de la réflexion et de choisir la bonne solution. J’aurai pu agir autrement mais je n’aurai pas eu toutes les données pour choisir en toute connaissance de cause. Le Tri des âmes est nécessaire et ensuite l’humanité sera en test pour savoir si elle pourra utiliser la technologie anti gravitationnelle.



Les technologies que j’aime :



  • La mécanique sauf la cinématique

  • L’électronique surtout numérique et les microprocesseurs

  • L’électricité

  • L’électrotechnique surtout de puissance

  • La logique combinatoire et séquentiel

  • Le Grafcet

  • Le cerveau

  • Les langages de programmation assembleur, C et Lisp

  • La pneumatique

  • L’hydraulique 

  • Les moteurs, peu importe leur technologie

  • L’automatique




Ce que je n’apprécie pas en technique :



  • Les normes

  • Les protocoles

  • Les permis, les certifications

  • Les solutions compliquées pour rien

  • Le blabla dans les livres, les gens devraient être obligé à écrire à la main cela les obligerait à résumer




Les arts :



J'appellerai cela plutôt des loisirs créatifs, ah, ça met une claque à certains. C’est trop d’égo mis dans des loisirs, du paraître, l’Ombre aime se pavaner avec des œuvres d’arts se mettant en valeur avec le travail des autres. J’apprécie la musique et le cinéma/film/série/dessin_animé, surtout la musique. J’apprécie les mélodies. Le cinéma/film/série/dessin_animé est devenu une propagande à ciel ouvert et j’y trouve de moins en moins d’intérêt, trop d’effets spéciaux et les histoires c’est du vu et du revu, je continue à regarder les anciens films et anciennes séries que j’aime. J’ai aussi regardé les dessins animés que je regardais lorsque j’étais enfant avec un regard d’adulte et certains étaient porteur de valeurs de Lumière. Je suis passé par acquis de conscience dans des musées mais j’ai aimé une seule fois des peintures : des peintres qui avaient mis en valeur le travail des ouvriers surtout dans la sidérurgie, de belles peintures. Pour moi la danse c’est pour s’amuser, s’éclater, il faut vraiment inventer le style pour danser sur la mélodie. Je ne me suis jamais intéressé à la sculpture. J’apprécie les architectures carré ou ronde mais elle doit être fonctionnelle. Je n’apprécie pas jouer aux jeux vidéos, il y a la vie pour cela et ça fait plus réel. Quant à ce que l’Ombre allait vous faire adhérer dans le nouveau type de jeu vidéo, vous n’en seriez pas revenu indemne spirituellement. Je n’apprécie pas lire les romans et je n’en ai pas lu plus de dix dans ma vie, j’apprécie les livres qui m’apprennent des choses avec efficacité et si c’est pour avoir une histoire alors je préfère le cinéma parce qu’il y a la musique ou alors je peux rêver sur de la musique.

Certaines œuvres d’art unique comme la peinture (et non comme la musique facilement reproductible à l’original) sont la proie aux investisseurs et ceux qui veulent faire de l’argent avec tout et n’importe quoi.



Les religions et les mouvements spirituels :



Fuyez-les comme la peste. Cherchez l’ECU en vous. Vous avez le libre arbitre sur tout.



Le sport :



Je n’apprécie pas le sport car c’est souvent source de compétition, d’égo, de course contre le temps et lorsque je fais une activité physique j’apprécie avoir le temps, être seul ou alors m’amuser quand je suis en groupe. Il y a deux sports que j’ai vraiment apprécié c’est le rugby et le badminton et je pense que j’aurai apprécié le tennis. L’Ombre a complètement financiarisé le sport et elle le met en valeur pour l’égo. Tout dépend pourquoi ceux qui font du sport le font, si c’est pour rechercher ses limites ou pour se dépasser, c’est correct, mais ils doivent être rares ceux à faire cela, à être très riche et à rester humble. La sélection à l'université du paysN1 grâce au sport est naze, toujours dans le spectacle, je mettrai plutôt en valeur les gens qui savent travailler de leurs mains (comme un bâtisseur de maison en fustes) ou ceux qui sont ingénieux et qui mettent en œuvre des solutions originales à des problèmes réels. Il m'est arrivé de courir en nature pour faire du sport et comme je trouve cela très ennuyant j'imagine que je suis poursuivi par une meute de loups enragés, j'ai un très fort pouvoir de visualisation, cela me motive à aller plus vite, et ça marche enfin pour moi, au moindre bruit j'imagine un loup qui me saute dessus, c'est très motivant, mais parfois si certains ne vont pas courir parce qu'ils se disent: oh non il va pleuvoir, moi je me disais parfois: oh non y'a encore ces saloperies de loups dehors.

J'apprécie chercher mes limites et j'ai utilisé l'environnement pour cela, que ce soit faire du trekking, dormir en igloo que nous fabriquions, aller exprès dormir en montagne en igloo par de tempête de neige, marcher de nuit, se perdre en montagne de nuit (sans le faire exprès), marcher hors sentier en montagne: trouver son propre chemin, dormir sous l'orage parfois violent. Mais je n'ai jamais eu le temps (limiter la durée) comme objectif, disons que je visais l'objectif final et il fallait que cela reste plaisant même si parfois je me suis mis la pression. Certains considèrent cela comme du sport mais ça n'en est pas pour moi. J'apprends à me connaître, j'apprends des techniques, j'apprends à marcher avec quelqu'un, j'apprends à marcher seul, j'apprends à gérer mes émotions. Le pire en montagne est la mauvaise émotion qui va te faire prendre dans l'urgence la mauvaise décision, vaut mieux s'assoir et attendre un peu.

Pour les jeux sportifs, je priviligie la réflexion à la répétition. J'ai remarqué que je suis très bon quand l'environnement change à chaque partie parce que je réfléchis et je m'adapte très facilement. Jouer à la pétanque m'ennui énormément lorsque c'est sur un terrain plat avec des gravillons bien calibrés, je préfère jouer à la pétanque en forêt (racines d'arbres) avec pente c'est beaucoup plus marrant et cela empêche ceux qui se sont entraînés pendant des années à être les meilleurs parce que l'environnement est calibré, j'ajouterai des boules de poids variable. Le billard serait bien plus marrant et intéressant avec une table à multipentes modifiable à chaque partie avec obstacles placés aléatoirement à chaque partie, il faudrait réfléchir beaucoup plus. C'est un peu pour cela que je préférai le rudby au football car le ballon fait n'importe quoi parfois mais il y trop de règles. Je n'apprécie pas les règles et j'aime bien les changer. C'est pareil avec le code de la route et la route, il y a de plus en plus de limitations, d'interdictions, de ralentisseurs, de radars, et des radars de plus en plus pourris, toutes ces bêtises qui font que tu n'es plus à la route, tu ne réfléchis plus, tu n'apprends rien, l'Ombre quoi. J'en suis venu à regarder le feu au feu rouge, je le fixe vraiment, je ne regarde plus la route, peu importe si quelqu'un passe alors qu'il n'a pas le droit, je ne le verrai pas et puis je m'en fiche je respecte le code de la route débile, cela m'ennuierai juste pour la voiture qu'elle soit pleine de sang et abîmée. Il faudrait faire une révolution rien qu'à cause de ces radars, heureusement que je vais brûler la Terre et virer toutes ces pourritures de politiciens sur la planète Buffy. Oh que oui, il faut un Jugement et un Tri et le plus vite possible.





La compétition :



Je l’ai vraiment vécu qu’à l’école. Au primaire, il y a qu’une seule classe où je voulais être premier (et encore il y avait une raison à cela) sinon je voulais surtout ne pas être trop dans les derniers pour ne pas avoir à subir les autres, je faisais déjà ce qui me plaisait et quand ça me plaisait. Au collège, je m’en fichais complètement. Au lycée, j’ai commencé à me dire que je ne travaille que ce qui me plaît, une matière que je n’aimais pas je faisais une croix et je l'enterrais. A l’université, c’était encore pire, je me suis fait vraiment plaisir, la moindre matière que je n’aimais pas se transformait en séance de badminton, je récupérais les photocopies des cours la semaine des partielles et je travaillais la veille la matière et généralement j’avais des notes correctes. Une fois je me souviens, j’ai récupéré un cours de je ne sais quelle matière et la veille je l’ai trouvé super, j’ai regretté de ne pas avoir été en cours, j’ai bossé super tard et j’ai eu 14 de mémoire.

Il y a l'inverse de la compétition qui semble prendre de plus en plus de terrain dans le paysD : faire exprès d'avoir des mauvaises notes, ce sont surtout mes étudiants qui m'ont racontés cela, très souvent, car avec de trop bonnes notes tu as des problèmes avec tes camarades de classes car eux ne font rien, tirent vers le bas la classe, harcèlent. Je suis content de ne pas avoir connu cela à l'école quand j'y étais. Je suis élitiste, si tu ne veux pas travailler : dégage. Je me rends compte que je vais faire cela avec les âmes qui ont choisi l'Ombre et ceux qui n'ont rien choisi. Je l'ai parfois dit à mes étudiants quand je croyais encore à l'université dans ce pays. Après, je suis pour le choix de ses matières et dès l'âge de 6 ans car je comprends certains qui ne font rien avec des matières à dormir debout.





Les sciences appliquées ça n’existe pas :



Les scientifiques vont même jusqu’à vouloir s’approprier les techniques, c’est la main et l’inventeur qui a mis en place les techniques et pas les scientifiques. Je n’apprécie pas ce que la science est devenue. Au départ l’idée était bonne et la science s’est battue contre la religion pour pouvoir exprimer ce qu’elle démontrait mais au fur à mesure la science s’est compartimentée, politisée, sociabilisée, devenue non croyante jusqu’à haïr toute forme de puissance supérieure. La science est devenue une autre religion, pire que les religions qu’elle a combattues, et il ne fallait surtout pas dire qu’on cherchait à créer de l’énergie alors à bouger le centre de masse sans force externe faut même pas y penser. La religion brûlait les gens qui contredisait ce qu’elle affirmait, la science se moque, te pariatise, et te pousse au suicide.

Les savants du départ avaient plusieurs sciences à leur actif et ne se limitaient pas un champ d'un sous champ de la science. Beaucoup étaient croyant, pas forcément religieux mais croyaient en quelque chose. Il étaient philosophes pour beaucoup. Aujourd'hui, dans le paysD quand tu trouves un chercheur qui cherche c'est déjà rare, ensuite s'il est passionné c'est un exploit. Parfois je lisais des articles de publication de chercheur et je me disais c'est ça un article, eh beh ça ne vole pas très haut.



Les sciences sociales :



Dangereux, vicieux. L’Ombre s'immisce dedans pour te faire croire ce qu’elle veut, et s’il ne fallait donner qu’un seul exemple : elle a fini par faire croire à tout le monde via la psychologie que mentir était ce qu’il fallait faire pour avoir un monde stable, en paix, etc.

Les gens comme moi seront bientôt classés à surveiller dans le nouveau référentiel de psychiatrie et dans la version suivante : à enfermer, et dans la version suivante : à tuer avant la naissance. Ça tombe bien, là où l’Ombre va je n’y serai pas, enfin pas celle-là tout au moins.

Il faut se méfier des statistiques comme du mensonge. Ce n’est pas parce que 99% sont ainsi que c’est ce qu’il faut être. Ils médiatisent et prônent la différence alors qu’ils la détestent.



Ce qu'il reste de Jésus-Christ :



J'ai été obligé de quitter le logement quelques jours à cause du poison et j'ai regardé et observé les gens et ce monde. A la veille de fêter votre Noël, vous mettez des décorations de Noël, vous afficher de belles histoires, vous montrer des films joyeux sur Noël mais en fait, ce qu'il reste des valeurs Chrétiennes est quasi nul. Ici, dans le paysR, le nombre d'église que j'ai voulu visiter et qui était fermées à clef est à son image. Vous n'avez pas écouté le message, l'ECU vous a laissé 2000 ans pour agir correctement et voilà ce qu'est devenu votre monde : bientôt sous le contrôle de l'Ombre en totalité. Il ne faut vous en prendre qu'à vous et lorsque vous allez voir les cataclysmes, il ne faut pas m'en vouloir, il ne faut pas en vouloir à l'ECU, il ne faut pas en vouloir à l'Ombre, il faut vous en vouloir à vous. On vous vend du rêve dans les films mais la réalité est bien triste.



Le langage :



Il faudrait le simplifier : un son, un mot, une idée (ça évite la confusion). Pas d’exception aux règles (ce serait plus juste). Supprimez les expressions (cela prend du temps pour les apprendre et c’est une source de confusion). Pensez un peu aux autres dans l’Espace.



Le luxe :



Je peux comprendre qu’on ait envie d’avoir quelque chose parce qu’on en a besoin ou que cela fasse plaisir parce qu’on trouve un objet joli mais de là à tomber dans le luxe : non, surtout si c’est à but de se démarquer des autres et de se sentir supérieur ou d’investir pour se faire de l’argent. Le paysD a été un précurseur dans cette course effrénée au luxe, aux châteaux jamais assez splendides, les chefs de l'époque ont ruiné le pays et ils ont fait des guerres pour trouver de l'argent, ce pays a inspiré beaucoup de pays qui ont suivi cette voie.

Là où je suis actuellement, le tenancier (ce n’est pas le propriétaire, c’est celui qui gère le logement) aime les montres de luxe, j’en vendais trois et en les voyant il nous dit : ah des montres de pauvres, ça fait longtemps que je n’en ai pas vu. Il a beau se promener avec des montres très connus du paysR, il n'en ait pas moins Jugé pour ce qu'il a fait et son âme va quitter la Terre.



La mode :



Inventé par le paysD. Ça aurait pu peut être passé pour une bonne idée, voir quelle était l’intention de celui qui a lancé la mode, c’était peut-être pour créer et faire plaisir, cela a amené du changement, je suis contre l’uniforme imposé h24, déjà les costumes je ne les supporte pas mais à mon avis connaissant les humains cela a dû être pour faire de l'argent. Si cela a permis de trouver ce qui nous va le mieux pourquoi pas mais de là à en faire un outil pour faire de l’argent encore et toujours plus : non et c’est toujours le problème, une idée de départ pas forcément mauvaise est tordue à l’extrême à cause de l’argent, du pouvoir ou du sexe. Disons que je serai plus en accord s’il y avait un panel dynamique disponible et à chacun de trouver dedans ce qui lui plaît mais on ne doit pas forcer à changer toutes les saisons de mode. En ce qui me concerne je n’avais aucun intérêt pour la tenue vestimentaire en particulier mais si tu t’en fous complètement tu vas subir le regard des autres et perdre du temps à te justifier, on va te faire des reproches donc j’ai opté pour quelque chose de simple et qui passe partout : jean bleu, bottine marron et t-shirt noir. Je travaille à minimiser l’énergie à dépenser, et cela ne sert à rien d’affronter les autres pour des bêtises vestimentaires alors que tu as ta mission, cela ne m’a pris tant de temps que cela pour me trouver un style qui passe partout. Et même comme cela qu’est-ce que j’ai pris comme remarques désagréables comme quoi j’étais tout le temps habillé en noir. Ah là ils ne mettaient pas en avant le racisme à l’institution. Et le jean alors il n’est pas noir il est bleu, les chaussures marrons. Bref, je crois que j’aurai pu mettre n’importe quoi qui me fasse plaisir, le fait que si cela n’est pas dans leur mode à eux cela ne convient pas.



Christ/Antéchrist :

Anti ou anté, bref il aurait mieux valu utiliser la logique : c'est Christ et Christ barre (le complément). Certains m'ont vu comme cela et vu ce que je prophétise ils peuvent le voir comme cela car je ne demande pas de faire comme il y a 2000 milles ans: tendre l'autre joue lorsqu'on te frappe, non, moi je rends les coups (tant que cela n’abîme pas la mission), et vu ce que je demande au niveau terrestre et au niveau familial pour les politiciens par exemple, je pense qu'on peut me voir comme le complément du message d'il y a 2000 ans. Mais tout ceci est un travail dans la Lumière. Je ne détruis aucune âme.



Les gens différents :



Ils t'apportent plus que les gens standards. L'Ombre veut du standard, de l'uniformisé, du contrôlable. Combien de fois j'ai constaté des étudiants isolés, travailleurs et que les collègues pourrissent. Ils veulent que tu colles au moule, mais le moule c'est l'Ombre. L'ECU veut que tu traces ta route, et donc forcément tu es différent, tu t'assumes.



En 7°, l'instituteur avait eu la bonne idée de mettre le premier avec le dernier et le second avec l'avant dernier, etc. J'étais 2° ou 3° et je me suis retrouvé à côté d'un camarade de classe qui avait plus de 14 ans alors que j'en avais 11. C'était un bagarreur et un chef de bande mais il se comportait bien à l'école pour ne pas avoir de problèmes, je pense qu'il avait été viré de plusieurs écoles publiques et qu'il avait fini par trouvé une place dans l'école privée où j'étais. Il n'y arrivais pas en cour et je le laissais tricher sur moi, j'avais eu moi-même des problèmes à une époque et personne sur qui tricher. Une fois, il vient en cour en sang, il avait reçu un coup de couteau dans le ventre au matin, et justement ce jour-là l'instituteur se met dessus. J'ai donné une excuse à l'instituteur mais le camarade a dû se lever. L'instituteur n'a rien vu heureusement. Ce camarade me racontait ses histoires de bagarres et je trouvais cela très vivant. En fin d'année, à la sortie des classes, je me fais harponné par deux adolescents qui devaient avoir 15 ou 16 ans et ils étaient super agressif, c'était pourtant dans la cour d'école et ils n'étaient pas de cette école. Le camarade qui était à côté de moi en cour est venu me voir et m'a demandé si j'avais un problème et il leur a fait comprendre que s'ils me touchaient, ils le touchaient et donc ils touchaient à sa bande, c'était super, je ne les jamais revu ces deux harceleurs.



Les jeux de société (pas les jeux vidéo) :



J’ai aimé en jouer avec mon frère, nous passions beaucoup de temps à jouer (et à se chamailler aussi) à différents jeux et on modifiait même les règles. Certaines parties duraient une semaine. J’ai passé des moments sympas comme des moments des plus désagréables et cela a forgé mon caractère au jeu. Je me souviens d’un camarade de classe au collège avec qui on avait joué à 4 au baby-foot et qui m’avait dit : je n’aimerai pas être comme toi. Il voyait ma manière de jouer et c’était celle que j’avais gardé des jeux avec mon frère : agressive. J’aurai peut-être pu tomber dans l’addiction des jeux mais ça n’a pas été le cas. Je crois que si je n’avais pas eu mon frère je n’aurai pas vraiment eu plus envie de jouer que cela, car je constate qu’à l’école je ne jouais pas à des jeux de société avec les autres, cela ne m’intéressait pas. J’ai rejoué au collège avec un copain d’enfance du voisinage, surtout au poker et au jeu d'échecs, des jeux que je ne jouais pas avec mon frère. Je n’apprécie pas les jeux qui font trop réfléchir comme les jeux d'échecs car je réfléchis assez comme cela naturellement. Les adultes utilisent les jeux pour asseoir leur égo. Il faut regarder combien de temps tu passes à apprendre à jouer comparativement à ton adversaire pour mesurer l'efficacité. Le niveau n’est pas tout, il est une mesure, je regarde beaucoup l’efficacité qui est difficilement mesurable sans honnêteté.

Je me souviens de ce copain d’enfance qui faisait une formation d’électricien automobile, je l’ai motivé pour réviser et j’ai pris plus de plaisir à l’aider et à réviser son examen qu'à jouer au poker. En outre, j’ai appris beaucoup de choses en complément sur la mécanique automobile. Il m’a aussi expliqué des choses de ces cours. Je crois que c’est la seule personne qui m’a dit merci et qui a apprécié à sa juste valeur l’aide que je lui avais apportée et l’a exprimée lorsqu’il a fêté son examen. Avec mon frère nous jouions peu avec ce copain d’enfance à des jeux de société en intérieur, de ce que je m’en souviens on jouait plus en extérieur, faire des cabanes dans les arbres, faire des balades à vélo, visiter la cave d’un blockhaus. Sa mère ne voulait pas souvent le laisser sortir.



Evolution, Justice : et l’Amour dans tout cela :



Je ne crois pas en l’Amour. Sans parler des émotions, ce que l’on peut entendre par là c’est aimer de manière inconditionnelle, c’est ce que j’ai fait avec cette invention : j’ai donné, ensuite j’ai constaté avec surprise le comportement de TOUS et j’ai subi tant de choses que je n’avais pas imaginé et finalement j’ai Jugé. Dans un monde Juste, si tout le monde est juste alors celui qui recevra donnera en retour, dans la négative et avec la justice : tu comptes et donc tu ne fais pas deux fois la même erreur. Avec l’IsaMaX ce que j’ai reçu c’est pire que de ne pas recevoir, on a voulu me tuer (et ça aurait été fait si je n’étais pas protégé), et tout le reste. J’ai reçu le négatif de ce que j’ai donné et je ne vais pas refaire deux fois la même erreur. Déjà si on ne m’avait pas donné ce que j’estime être correct je n’aurai pas fait deux fois la même erreur mais là c’est pire que tout ce que j’aurai pu imaginer. C’est ce qu’un psychiatre expliquait : ils ne veulent pas de mon monde, eh bien moi maintenant je ne veux plus du leur et je fais le Tri des âmes. J'active le Jugement des âmes affectées à la Terre.



L’image de l’ECU :



Rien ne me l’a obligé mais j’apprécie avoir une image en tête quand je pense à l’ECU, certainement parce qu’il ne m’est pas possible de l’appréhender autrement et simplement. Et puis se représenter une Entité avec ses équations mathématiques ne m’intéresse pas, d’autant plus que je n’y ai pas accès et qu’en plus ma petite tête serait incapable de les gérer. Mais cette image m’est personnelle, ne regarde que moi et je n’ai pas à la partager. Je pourrai me passer de cette image mais je préfère faire comme cela. Je suis un visuel, j’ai besoin de voir et de me représenter les choses.



La manière dont les pays, tous, ont réagi :


Stupide, méchant, arrogant et parfois comique et burlesque. Je n’en revient toujours pas (au 4 déc. 2021) de ce qu’ils ont fait. Ils ont tous réagi avec de la jalousie, de l’envie, de la vengeance. Et cela a été pire quand ils ont su qui j’étais et que cette mission était spirituelle. Et là je parle de tous les pays. Moi, je fonctionne différemment, quand je vois quelqu’un qui a une qualité, j’essaie de l’acquérir et parfois il m’est arrivé d’aller dans un groupe de camarades à l’école parce que je voulais acquérir certaines de leurs compétences, j’ai parfois fait des concessions car le groupe n’avait pas forcément envie de m’avoir avec lui. J’ai appris de la diversité, et je ne parle pas de la diversité physique mais psychique. Récemment, un étudiant avait été présenté par les collègues comme très bizarre, à éviter, j’écoutais leurs médisances à distance en réunion mais là son nom était revenu plusieurs fois que j’ai fini par l’enregistrer, quelle ne fût pas ma surprise lorsqu’une fois j’ai rendu sa copie en regardant le nom et je me suis dit : ah c’est lui. Et j’ai pensé que si je n’avais jamais entendu son nom je n’aurai jamais pensé qu’il était différent des autres. Cet étudiant m’a surpris car je lui ai demandé d’intégrer un étudiant dans son groupe de projet et je lui ai fait comprendre qu’il ne fallait pas faire de vague et étouffer les problèmes si jamais il y en avait parce que l’étudiant était sur la sellette, il a réagi en adulte responsable et c’est certainement parce que lui aussi avait subi cela.

Ce qui est dingue c’est que ce sont les pays qui m’ont fait comprendre qui je suis et le pouvoir que j’ai. Sans avoir fait cela, je n’aurai pas su qui j’étais et je me serai dit que j’avais eu de la chance ou affaire à des maladroits (ce qu’au début j’ai pensé), j’aurai continué ma seconde mission. D’un autre côté, cela m’a fait attendre et espérer et sans cela j’aurai été plus actif et cela m’aurait fait aller voir le laboratoire de physique voire plusieurs laboratoires, alors l’Ombre n’avait peut-être pas d’autre stratégie plus efficace. L'Ombre ne peut pas me forcer à quoique ce soit. Ils m’ont donné des informations qu’ils n’auraient pas dû, même s’ils me les ont donnés pour différentes raisons, comme par exemple au départ les paysN étaient contre le pays1 (le pays1 ne savait pas que les paysN nous écoutaient et les écoutaient), ils m’ont donné des tas d’infos qui se sont révélés être contre eux puisqu’ils m’avaient torturé psychologiquement. Certains pays ont parlé ouvertement : on l’a tué car on a pensé que c’était le mieux pour nous (mais comment peut-on penser comme cela). D’un autre côté moi aussi j’ai donné des informations que je n’aurai peut-être pas dû mais j’ai été transparent. Au final, ça a été du donnant/donnant au niveau des informations, un peu comme dans une guerre où les messages fuitent d’une manière ou d’une autre.

Je ne sais pas sur quoi les pays se sont basés pour me cataloguer, soit mes dire et ma façon d’agir, soit sur le fait que j’ai donné quelque chose d’extrêmement important à tous alors qu’ils n’auraient jamais agi de la sorte, soit sur le texte de l’Apocalypse de Saint Jean, soit une autre hypothèse que je n’ai pas encore trouvé, peut-être qu’ils se surestiment tellement qu’ils sous estiment de facto les autres. Ceux du pays1 m’ont vu comme quelqu’un de facile à abattre, ça reste encore logique car ils ont dû voir que je ne me défendais pas dans les affaires du quotidien (affaire du garagiste escroc, petit-fils de la propriétaire par exemple) surtout ces derniers temps et qu’à ce moment-là je ne me sentais pas tant que cela espionné (donc je ne mentais pas pour leur faire croire à autre chose) et qu’ils pouvaient supposer savoir ce que je pense vraiment. Les pays1 avait quand même l’information que je faisais perdant/perdant comme avec le problème que j’ai eu avec un ancien propriétaire d’un ancien village, il m’avait dit : si vous n’êtes plus bien, partez. Le “si vous n’êtes plus bien” c’était parce qu’il fallait faire ce qu’il disait et comme je ne voulais pas, l’ordre était de partir, ce que j’ai fait en plein hiver et sans avoir d’autre logement. Il n’y avait pas d’eau potable dans ce logement, le maire de la commune est intervenu et lorsque je lui ai dit que toute cette histoire allait finir à l’internationale, il m’a répondu : tant mieux on a besoin de publicité. Il m’avait dit aussi de creuser car le propriétaire était dans l'illégalité, ce que je n’ai pas fait, je n’ai même pas porté plainte car ça aurait été 5 ans de procédure judiciaire à se pourrir la vie et à la fin si tu as gain de cause tu reçois des miettes. Avec les propriétaires : paie ton loyer, entretien le logement et ne vit pas dedans. Dire que ceci est arrivé à cause d'un peu de neige mis sur la porte de son débarras (j'utilisais une fraise à neige et par temps de grand vent c'est difficile à contrôler). C’est là qu’on voit à quel point le système est corrompu à la base même. Les maires des petites communes sont au courant de pleins de magouilles, de travail non déclaré et de corruptions et ils ne font rien bien au contraire ils nourrissent cela, tous sont corrompus. Dans le village où j’étais dernièrement, le maire du village sait que le petit-fils de la propriétaire faisait du travail non déclaré, et il le laissait faire car c’est une ancienne famille du village, il ne savait peut être pas qu’il faisait des fausses factures, il lui a laissé ouvrir son garage automobile, ce maire aura certainement une réduction lors de ses réparations qui sera reporté sur des moins riches. Tous ces gens auraient dû aller en prison. Je n’ai rien contre le travail non déclaré mais soit il est autorisé soit il est interdit, je serai pour son autorisation car un ami qui travail pour rien dans un premier temps mais qui recevra un avantage en nature est aussi du travail non déclaré, comme cela n’est pas contrôlable autant légaliser le travail non déclaré. Les charges paient les corrompus. Par contre, les paysN ont dû se baser sur autre chose et je pense que c’est le texte de l’Apocalypse de Saint Jean, et certainement à cause du paysN2, mais si c’est cela ils ont dû voir que j’allais être furax et que ce serait le Tri, d’autant plus que j’ai commencé à leur dire que je voulais le Tri, leur réaction n’est pas logique, peut-être se sont-ils surestimés ou ils m’ont sous-estimé. L’Ombre n’est pas logique et je pense que ce sont leurs émotions qui ont pris le dessus sur leur logique, ils ont été envieux et jaloux. De toute façon, l’Ombre ne voulait pas me donner l’autonomie que je voulais car j’aurai été un risque trop grand, donc elle a dû les faire agir de manière à ne pas m’aider et surtout pas me donner ce que je voulais pour être indépendant, cela semble logique au moins. C’est là que je vois à quel point l’Ombre les contrôle tout comme moi je suis contrôlé par la Lumière mais autant moi je sais et ressens l’ECU autant eux ne se sentent pas sous l’influence de l’Ombre, normale elle est vicieuse, sournoise, elle agit dans l’ombre. Ils me font pitié tous ces pays à avoir agir comme ils l’ont fait.

Maintenant que l'Ombre est coincée, elle va être obligé de me donner de l'indépendance sinon elle n'aura pas la seconde mission et puis elle va être obligée de détruire les pays non élus. L'Ombre c'est la mafia, elle va se venger sur les pays qui n'ont pensé qu'à leur petit argent et égo et va les détruire. Je pense que l'Ombre est furax d'avoir perdu cette première bataille.

Avec le recul, les pays ont agi dans la rebellion contre l'ECU, ils ont voulu faire ce que l'Ombre (l'Entité) a fait il y a un moment vis-à-vis de l'ECU. Prendre leur indépendance et faire ce qu'ils ont envi de faire. Le cerveau électronique aurait été la pire des choses à donner aux pays et donc à l'Ombre car cela lui aurait donné une indépendance qu'elle utiliserait pour s'étendre, comme si l'Ombre pouvait exister sans Lumière, il y en a qui ne doute de rien.



La communication avec les pays:



J'ai communiqué par email avec le pays1 pendant des année. Je suis resté sous le radar des autres pays qui espionnent à tout va comme le paysN1 car j'ai utilisé une adresse email du pays1. D'où l'importance pour chaque pays d'avoir ses propres serveurs et son indépendance d'écoute. Ensuite, à partir du 10 octobre 2020, je me suis dit que les emails allaient tous être bloqués parce que je croyais que le SVR était officiellement en charge mais ce n'était pas le cas, ce n'était qu'un petit groupe du pays1. Il est difficile, après avoir été sous écoute pendant plus d'un an d'arriver à retrouver une totale liberté d'envoyer des emails et de pouvoir prévenir tous les pays que j'ai voulu et je pense que j'aurai été dans la difficulté si j'avais été totalement bloqué chez moi mais ce n'étais pas le cas car j'ai commencé à sentir les attaques dès le début septembre et à cette époque j'étais encore libre de mes mouvements. Quelque part j'ai toujours pu faire ce que j'ai voulu mais au fil des jours la tension est monté dans les mois d'octobre/novemembre/décembre 2020 et ensuite je ne savais plus quelle marge de manoeuvre j'avais surtout dans la période fin octobre 2020 début/décembre 2020. Les emails sont partis même si je n'ai pas toujours eu de confirmation de bonne réception et encore ces confirmations peuvent être potentiellement fausses. J'ai envoyé aussi par courrier physique à diverses ambassades dès le début. Je ne me suis pas déplacé physiquement devant les ambassades pour remettre mes courriers avant juin 2021 car à ce moment je savais que les services de renseignements du paysN1 pouvaient tout bloquer. J'ai donc écrit mon courrier au camping, fait les photocopie en ville et ensuite nous sommes passés les remettres aux diverses ambassades. J'ai vraiment compris l'utilité des ambassades à ce moment là. Il n'y a quand même des choses étranges: certaines ambassades n'ont pas de boites aux lettres, d'autres n'acceptent que des courriers par la poste (mais la poste est susceptible de bloquer les courriers), et enfin d'autres ont des boites aux lettres en dehors de leur ambassade (il faut mettre la boite aux lettres dans la zone de l'ambassade mais accessible à quelqu'un pour y mettre un courrier en passant sa main à travers une grille).



La peur:

J'ai eu un déphasage dans le ressenti de la peur. Au début, septembre 2020, j'avais bien mon intuition qui me disait depuis un moment et plusieurs fois qu'on voulait me tuer mais je n'ai pas pris cela au sérieux, pas assez, dû moins pas comme j'aurai peut-être dû le prendre en temps qu'humain. Je ne prends pas trop la vie au sérieux. Ensuite, cela été crescendo pendant les mois d'octobre et novembre et cela a commencé à diminuer en décembre. Mais il y avait aussi la nuit noire de l'âme à gérer et pas seulement le côté matériel. Après décembre et après la nuit noire de l'âme, bien que j'ai subi de la torture psychologique, je n'avais plus peur de la même manière, j'étais prêt à en découdre physiquement et à finir en bain de sang. J'étais préparé à partir de janvier 2021. C'est vers mi-juillet que je n'ai plus ressenti les effets de leur torture psychologique.

Aujourd'hui, je n'ai plus peur ni d'eux mais aussi plus peur de subir un accident de la route ou autre accident mortel qui pourrait m'arriver. Je suis naturellement prudent, c'est vrai, et souvent eux ont pris cela pour de la peur, du stress, ou du stress pst traumatique (c'est d'ailleurs dire qu'ils sont bien conscients de ce qu'ils ont fait), mais ils ne savent pas comment mes parents m'ont élevé: dans la prudence. Même quand j'étais étudiant j'étais prudent, j'avais toujours mon cran d'arrêt sur moi et quand j'étais à pied, j'ai toujours été alerte au cas où je subit une attaque, je n'étais pas dans la peur mais prêt à en découdre, tous ces pays ont cru que ma façon de vivre était le 9 d'épées mais non c'est ma façon de vivre et si je pouvais légalement avoir un flingue sur moi en temps normal depuis l'âge de 20 ans j'en aurai eu un. Quand je randonne, comme quand j'ai randonné en octobre ou novembre 2021, j'ai été surpris de me foutre complètement de tel ou tel problème qui peut arriver en randonnée à cause de la Nature, je me dis: l'ECU me protège. Je n'ai aucune peur de la mort. Si je meurs, j'évolue. Et je vais mourir à un moment ou un autre avec cette mission à terminer de gérer, mes jours sont comptés. Là, j'attends leur missile qui ne devrait plus tarder à ce jour (le 24 décembre 2021) dans la confiance avec l'ECU. Car ils vont essayer de me détruire à la dernière minute avant que tout soit publique, essayer le tout pour le tout. J'avais pressenti ce missile déjà en juin 2021, j'avais dit à tf: je pars et dans quelques heures je ne serai plus dans le chalet, tu peux envoyer un iskander sur le chalet de suite. Je ne sais pas qui va envoyer ce missile et ce n'est pas très important, ce qui est important c'est ce qui va arriver après. Vu que tf est amoureux de moi ce ne sera peut-être pas lui, mais cela peut provenir du pays1 avec une telle corruption. D'un autre côté tf va devoir choisir entre moi et sa famille/ami/etc. et vu qu'il est l'Ombre il va choisir de sauver les gens de l'Ombre et pas ceux de la Lumière. Mon intuition me dit que ce sera le paysN1 avec le paysN2 et le paysD, peut être aussi le paysR. Bien entendu, ils ont un plan pour faire porter le chapeau soit au pays1 (en disant que c'est : soit à cause du Récit, soit par vengeance, soit par un oligarque) soit à un autre pays qu'ils n'aiment pas et qui subit des sanctions actuellement et aussi producteur de pétrole, un pays qui cherche à avoir la bombe nucléaire, ce pays a dû être dans leurs hypothèses. Pour trouver le coupable, il faut réfléchir en négatif argentique. J'espère que pour les premiers pays les plus brûlés seront les pays les plus coupables, des météorites dans les centrales nucléaires me ferait grand plaisir. Mais comme les paysNDR ne veulent pas que j'aille dans le pays1 et que j'ai dit que c'était le pays Élu et que cela les rend furax, ils vont certainement leur faire porter le chapeau pour me faire changer d'avis par la suite au cas où je serai encore vivant (selon leur pensée, ils espère toujours pouvoir me tuer). Cela ne changera pas ce que je prophétiserai par la suite, je demanderai encore et toujours le Tri et le pays Élu sera et restera le pays1 et la ville Sainte sa Capitale, je ne fais pas de sentiments, j'en ai que faire de tf, la mission est le seul objectif: faire le Tri. Ils avaient oublié ou ne savaient pas, ô combien, je suis contrariant, quand tu me dis de ne pas faire ceci ou cela: je le fais et j'en avais déjà eu l'intuition en avril 2021. Ils avaient oublié ou ne savaient pas, ô combien, je suis un emmerdeur et parce qu'ils ne sont pas venus me mettre en sécurité et parce qu'ils n'ont rien voulu me donner et parce qu'ils ont voulu me forcer à faire ma deuxième mission: je les jette. Leur façon de penser est la suivante: s'il (moi) fait le Tri on (les paysNDRT) crèvent donc à la dernière minute on essaie de le tuer, ça coûte rien. Je me souviens de la sœur de ma mère qui me voyait tourner et virer autour d'elle et qui me dit: mais qu'est ce que tu fais ? et je lui répond: je ne sais pas quoi faire pour t'emmerder. Elle a explosé.





L’épreuve :



Combien de fois j’ai vu des messages comme quoi ils ne voulaient pas me faire du mal, que c’est l’autre (les pays), blablabla, mais cela ne rime à rien. Là-Haut ils savent qui a fait quoi et dans quelle intention et le jugement sera à la hauteur de ce qui a été fait. Ce qui va arriver à leur pays est dépendant de ce qu’ils ont fait et de ce qu’ils feront. Je fais avec les choix qu’on fait les uns et les autres dans cette histoire, et parce que je souhaite respecter mes valeurs comme la Vérité alors il me font subir le pire qu’ils peuvent me faire subir. Ils pensent ou plutôt réagissent comme si leur méchanceté allait me faire changer d’avis mais au fil des mois je suis de plus en plus convaincu de mon choix et de moins en moins sensible à leur méchanceté car je sais qui je suis et l’importance de ma mission sur le plan spirituel. Je n'ai plus qu'à attendre pratiquement.

Ils remuent le couteau dans les plaies de tout ce qu'ils peuvent et à la fin quand ils voient qu'ils vont perdre, ils veulent faire copain/copain. J'ai subi et vous allez subir.



Mes amis, je n’en ai pas eu, j’appelle cela des copains :



Je n’ai qu’un ami : le Covid-19. Je n’ai pas eu beaucoup de copains ou de gens considérés comme cela dans ma vie, un copain d’enfance en pointillés, un copain en DUT et qui était aussi en école d’ingénieur, un copain qui était aussi mon binôme en école d’ingénieur, un copain que j’ai rencontré lors d’un cours de danse. Aucun copain durant ces dix dernières années. Un peu à la Buffy, je savais que les gens qui allaient être à mon contact finiraient par être en danger.

La dernière année (complète) que j’ai été enseignant, j’ai un étudiant qui m’a invité au cinéma en TP, j’ai été surpris, incroyablement surpris de cette invitation. Il fallait avoir un certain culot pour m’inviter, c’est la seule personne qui a osé le faire de toute ma vie. Cet étudiant était une fille en première année et a changé de genre en deuxième année d’étude. Elle me plaisait en première année mais je n’ai jamais pris le temps de parler avec elle, ni de quoique ce soit. Il m’a invité lorsqu’il était en deuxième année et bien que j’ai refusé, je lui ai ensuite parlé, on a sympathisé et j’ai commencé à avoir de l’attirance pour lui, on s’est un peu cherché (quoiqu’il en disait), j’ai eu le béguin pour lui mais il ne s'est rien passé, on s’est reparlé un peu par email et puis perdu de vue. Le chef d'État du pays1 a été au courant puisqu’il m’espionnait et en a été jaloux, il est rentré en contact avec cet étudiant et lui a transmis le VIH (directement ou indirectement, ça je ne sais pas). Je l’ai appris par leur mode de communication pourrie. Le paysN1 a trouvé dans un téléphone des sbires du pays1 la photo de cet étudiant et a fait une enquête. Bien entendu, tous les pays accusaient le pays1 d’être la plus grande vermine de la Terre. J’ai expliqué à Marie-Pascale que transmettre le VIH a quelqu’un est criminel et sordide en plus d’être bas à cause d’une histoire de jalousie mais les autres pays n’avaient rien dit à cet étudiant, ils auraient pu lui faire rencontrer quelqu’un qu’ils payaient (sans maladie) et lui faire croire ensuite que la personne était contaminée pour obliger l’étudiant à faire le test. Cela aurait permis à l’étudiant de ne pas risquer de transmettre le virus à d’autres personnes, combien je ne sais pas (je n’avais pas de contact avec lui). Le pays1 est une ordure, les autres pays sont des ordures en puissance car combien de contaminés ? J'ai expliqué cela oralement chez moi et les paysN ont écouté et ont décidé de le tuer, je ne sais pas si le pays1 est impliqué ou pas dans ce meurtre. Je vous le dis, ils n’ont aucune valeur de la vie humaine. D’un seul coup, au mois d’août, je vois plein de vidéos indiquant des condoléances, je trouve cela très étrange car d’habitude les voyants ne le disent déjà pas pour des tirages personnels d'autant plus que c’étaient des tirages généraux, Marie-Pascale étant à mes côtés j’ai pensé de suite à ma mère même si cela paraissait idiot (je n’avais pas compris à quel point ils se moquent de la vie humaine) et je n’ai pas pensé à cet étudiant. Ils auraient pu dire qu’il mentait, il n’aurait peut-être rien osé dire mais non, aucun risque et comme la vie humaine ne vaut rien, ça ne coûte rien de tuer. Dans leur monde car dans le mien le Tri arrive. La suite est encore plus sordide : ils ont décidé de le tuer pour ne pas laisser de preuve. Je ne sais pas si le pays1 est impliqué (je crois que oui, puisqu’il m’a dit que c’était la dernière fois qu’il me blessait mais comme Marie-Pascale a eu à ce moment-là un accident, je n’en suis pas certain) dans ce meurtre mais les autres pays paysN le sont, ils me l’ont dit, le paysN3 m’a dit : on a pensé que c’était le mieux à faire pour nous. Le paysD m’a même dit que c’était de ma faute, eh bien on va voir qui va faire une séance de purgatoire. J’apporte quelque chose d’extrêmement important pour l’avenir de l’humanité et de la Terre, à un moment critique même, je ne demande rien à priori, ils tuent à tout va et c’est de ma faute, l’Ombre toute crachée. Je n’aurai pas dû sympathiser avec cet étudiant, cela a dépassé le cadre du travail, d’autres collègues discutent et ont des échanges par email avec les étudiant(e)s sans avoir de relation, moi quasi pas, avec quasi personne, quasi aucun ancien étudiant (en 20 ans je n’ai eu que deux anciens étudiants avec qui j’ai échangé des emails). Je me souviens de mon premier chef de département dans cet institut en novembre 2003 me dire : elles sont majeures et nous on n’est pas de bois. Ça m'a choquée à l’époque et puis ensuite tu entends tellement d’histoires de ce genre que tu n’y prêtes plus attention. Ce chef de département m’avait dit cela pour justifier le comportement du directeur de l’époque qui était volage. Je trouve que les relations physiques ne devraient pas avoir lieu tant qu’un étudiant est en responsabilité, mais si cela ne fait pas d’histoire et que c’est exceptionnel, ça peut arriver et tout le problème est là : ça fait des histoires, que ce soit d’un côté ou de l’autre, souvent il y a des histoires, rares sont les personnes assez adultes pour ne pas mélanger les deux. J’ai un collègue qui a été trop loin avec une étudiante et parce qu’elle a refusée d’aller encore plus loin, il a voulu la descendre de deux places dans sa poursuite d’études (lui étant directeur des études de 2° année à l’époque) pour la planter car il savait ce qu’elle voulait faire et que cela la bloquerait, donc oui, les adultes se font rares et surtout chez les adultes. Mais en ce qui me concerne, ma mission, à un degré tel que je n’avais pas imaginé, a mis et met en danger n’importe qui, je n’aurai pas dû avoir de contact avec le moindre étudiant, je ne pensais pas avoir trouvé à ce moment-là la solution, je ne pensais pas qu’un chef d’état pouvait être jaloux et impliquer quelqu’un d’externe à la mission et je pensais que si je trouvais et qu’on voulait me voler on m'aurait tout simplement tué, je n’avais pas imaginé tout cet aspect spirituel, je ne voyais pas le danger pour des relations aussi éloignées. Bien sûr, je savais que Marie-Pascale était en danger, et elle le savait depuis 2004. Ma mère aussi était en danger peut être ou un copain proche mais là c’était juste pour avoir discuté avec Marie-Pascale de cet étudiant, car il ne s’agissait pas des emails (peu nombreux et contenu soft) ni de ce que j’ai pu lui raconter à l’institut oralement et qui était forcément soft car il y avait des étudiants jamais bien loin, mais de ce que j’ai dit oralement à Marie-Pascale, chez moi, le jour de mon anniversaire et qui concernait cet étudiant, car nous étions écouté de la part du pays1. On a discuté longuement de cet étudiant et aussi des transgenres et de l’exclusion qu’ils devaient subir, à un moment elle m’a dit : tu as le béguin pour cet étudiant. J’ai juste exprimé mes sentiments et aucun sentiment n’est responsable de la mort de qui que ce soit, ni même exprimer ses sentiments ne peut être responsable de la mort de qui que ce soit, d’autant plus qu’à ce moment-là je ne me sentais pas espionné. Comment peut-on être jaloux à ce point ? Je n’avais pas de relation avec cet étudiant, et d’ailleurs on ne s’est plus parlé par email après juillet 2020 de mémoire. Tous ces pays le tue et après ça veut travailler avec moi pour leur sauver la mise, pour éviter le Tri. Non, je trouve le pays Élu, je vois si l’ECU veut que je continue la seconde mission (franchement ce que je n’espère pas), mais de toute façon ce que j’ai prophétisé va arriver car il n’y a qu’un pays Élu pas deux. Je ne sais pas si tout ce que j’ai demandé va arriver mais je l’espère.



Cet étudiant :



Je m’en veux, tu le sais. Je te remercie pour ces si rares moments.



La collègue du laboratoire de physique des particules :



Je ne sais pas ce qu’elle est devenue, à mon avis ils l’ont enfermée voire tuée ils sont tellement tarés. J’espère qu’elle va bien, elle et son enfant. Une vraie chercheuse, qui travaille, et qui a eu les pires ennuis à son laboratoire, le vice-président de l’institut l’a même viré sans en avoir le droit. Quand je dis que ce pays est en ruine. Son chef de laboratoire qui remplace son nom à elle par le sien à lui et les ennuis commencent parce qu'elle n'est pas d'accord et les ennuis vont aller augmentant. Elle a fini par se faire jeter du laboratoire en tant que chercheuse et ne faisait plus qu’enseignante. Elle est exigeante, elle critiquait aussi tout le système que soit éducatif ou recherche. Elle était au syndicat. Elle savait que je cherchais à créer de l’énergie à cause d’un collègue qui l’avait appris à cause d’un étudiant, ce collègue avait tout fait ce qu’il fallait pour diffuser l’information pour me discréditer (c’est une honte pour un scientifique de chercher à créer de l’énergie), mais ma réputation était tellement basse que cela ne m’a pas affecté. Un jour, j’ai parlé avec elle en prenant le café et elle m’a dit : tu es en train de dire que la masse n'existe pas ? elle était presque choquée, enfin je l’ai ressenti comme cela, ça m’a fait bizarre de l’entendre, c'est la première fois que j'entendais dire cela. Je me suis dit : ouais, faut oser. Ce qu’elle a fait m’a permis de shunter les différents pays pour un autre plan encore plus pourri que le paysN1 allait mettre en place. Cela a aussi permis de juger tous les pays qui ont un laboratoire et qui ont reçu le document. Merci pour avoir eu le courage d’envoyer la preuve à tous les laboratoires (de physiques ?) du monde, ça c’est travailler pour la Lumière. Tu mérites deux prix (bien connus) pour cela, dont un prix de physique.

J'ai bien fait de sacrifier mon travail, mes indemnités et ma seule source de revenu en arrêtant ce travail comme je l'ai fait. Je suis content que ce soit toi qui ait envoyé à tous les laboratoires.



L’agent/agente du bureau de la présidence du pays1 :



Je te remercie de m’avoir répondu et d’avoir fait tout ton possible pour avoir transmis mes messages. Le ministère des transports s’est énervé avec moi et pourtant tu ne t’étais pas trompé, c’était bien aux transports qu’il fallait l’envoyer. Tu as une bonne intuition.



L’agente des douanes du pays1 :



Je te remercie de faire ton travail avec minutie et de m’avoir montré qu’il fallait que je continue d’envoyer à ton pays mes géométries.



L’agente des services de renseignements extérieurs (SVR) du pays1 :



Un tirage en avait parlé en 2019, elle admirait mon travail. Je n’aurai jamais pensé qu’on puisse tuer un agent de son propre pays, mais sur quelle planète je vis ? Avec les humains, plus tu creuses et pire c’est. Je pense qu’elle devait étudier mes géométries en dehors des heures de travail, à la pause déjeuner peut-être. Elle a été la première personne à prouver que j’avais raison et c’était important pour moi, j’avais imaginé tellement de beaux moments à passer avec la première personne qui a cru en moi et qui a prouvé que j’avais raison. Que de moments gâchés. Elle faisait son travail et peut-être même que cela était en extra car personne n’a voulu s’en occuper. Je suis certain que c’était une travailleuse de Lumière. Je l’ai défendu coûte que coûte dans mes premiers échanges avec les différents pays, la justice que j’ai demandé à tout ralenti voire bloqué jusqu’au mois de juin au moins. Je croyais qu’il n’y avait eu qu’elle ou peut être seulement 2 ou 3 agents au SVR, mais quand j’ai compris qu’ils avaient assassiné tous les agents en contact (même visuel) avec nous et ceux qui ont fait les tirages de tarots j’en étais abasourdi et je ne parle pas que du pays1, tous les pays ont assassiné leurs agents, le paysR a utilisé des mafieux qu'il a assassiné ensuite. Maintenant, c’est moi qui veut et qui va tuer presque tout le monde, c’est pour cela que je relativise un peu. Je te remercie, toi agente du SVR, héroïne de ton pays, tu es l’image que j’en avais des héros d’une époque de ton pays, j'aurais vraiment voulu te connaître ici-bas. Merci pour m’avoir aidé à retrouver ma géométrie, eh eh, pas facile de communiquer avec ici-bas, il faut en user des astuces je pense.




Marie-Pascale (15/04/1976) :



Eh bien Marie-Pascale qu’est-ce que tu as enduré ! Tu recommencerais si on t’avait dit à l’avance ? Tu t’es protégée comme tu as pu et l’aide que tu m’as apportée a été essentielle, tu n’étais pas là pour m’aider dans mes choix et ta réaction est tout à fait voulue par l’ECU. Donc pas de regrets ou de remords à avoir. Je te remercie pour toute l’aide que tu as pu m’apporter et ton soutien. Oui, tu es un Ange.



Marie-Pascale a subi physiquement :



  • Un empoisonnement du pays1 dans la capitale du paysR

  • Empoisonnement au Covid directement ou indirectement du pays1

  • Un empoisonnement qui a détraqué son intestin, l’objectif était de tuer, provenant du pays1

  • Un sabotage qui a cassé le moteur de sa voiture, l’objectif était de me faire sortir de la maison pour me faire kidnapper par le pays1

  • Une chute qui a cassé sa main, l’objectif était de me faire arrêter la randonnée que nous faisions pour pouvoir nous parler (juillet je crois), du pays1 ou du paysN2

  • Diverses attaques de magie noire




Ceux qui m’ont trahi (en ce qui concerne cette mission) :



  • L’âme avec qui j’avais un contrat d’âme, fille du chef d'état du pays1

  • Ma flamme jumelle

  • Une âme sœur, paysN3

  • Tous les chefs d’états sur Terre (aujourd'hui au 8 janvier c'est certain)

  • Tous les services de renseignements qui ont su l’histoire

  • Toutes les forces de l’ordre au courant de l’histoire

  • Les gendarmes près de chez moi



Ceux qui ne m’ont pas trahi :



  • Marie-Pascale

  • La collègue du laboratoire de physique des particules (elle aurait pu prévenir la hiérarchie)

  • Les deux Ministères

  • L’ECU



Ceux qui nous ont aidé:



Je n'ai pas demandé de l'aide à ma famille, vu ce qu'il en reste. Ma mère aurait été la seule à pouvoir m'aider et elle l'aurait fait malgré le danger mais je suis content de ne pas l'avoir mise en danger. Je n'ai pas d'ami à par le Covid-19, il m'a aidé, son aide est la bienvenue.

Il n'y a bien qu'une amie à Marie-Pascale qui nous aidé réellement et soutenue et une autre amie à elle qui l'a soutenue. Du soutien moral c'est déjà beaucoup en ces temps difficiles et je comprends que c'est mon Combat pas celui des autres. Des gens qui te croient et qui croit en ton histoire. J'aurai pensé que les gens se sentiraient plus impliqués, sur le plan matériel aussi, ce que moi j'aurai fait mais tout le monde n'est pas moi. On voit le vrai visage des gens dans ces moments là. Beaucoup veulent bien les progrès de la Lumière mais beaucoup ne veulent en rien l'aider, ce sont des gens égoïstes.



La durée de l’épreuve :



J’avais bien demandé à ce que toute cette invention soit publique il y a des mois mais l’ECU ne me l’a pas accordé. J’ai compris que c’est moi qui avait besoin de temps pour comprendre et faire les choix en conscience. Ce que je demandais, c’était comme passer les partiels de fin d’année 5 mois plus tôt et je n’aurai pas réussi. C’est moi qui cadence les événements. Je me trouve toujours trop lent. Et puis il faut Juger tous les pays, certains pays n'ont été prévénu de la situation que fin décembre 2021 juste avant de passer mon message le 29 décembre comme cela était prévu, ces pays n'avaient pas encore activer leur libre arbitre, c'est ce qu'ils viennent de faire récemment car je me suis fait de nouveau empoisonné quand je suis entré dans le dernier pays où je suis (au 8 janvier 2022), ces pays ont préféré l'argent ou négocier quelque chose au lieu de passer mon message. Ces derniers pays au courant, certainement pauvres financièrement, ont choisi de s'enrichir que ce soit sur le plan personnel ou sur le plan du pays. Ils arrivent à gratter encore et encore du temps, mais à un moment le tictac va s'arrêter et le Jugement va s'appliquer.

Ils m'auraient fait vivre cela pendant 10 ans si le système de brevet était non pas d’un an mais de 10 ans (quelque chose de mis en ligne ne peut plus être breveté et une nouvelle idée doit être publié au bout de 12 mois lorsqu'elle est breveté). Ces gens n'ont aucune limite dans la souffrance qu'ils peuvent infliger aux autres.

J'ai subi 1 du pays1 mais N des paysN, qu'ils ne l'oublient pas. Et cela ne s'est pas arrangé avec le paysR bien au contraire ils étaient dans la combine de la fabrication de fausses preuves pour me faire expulser dans le paysD, sans compter qu'en plus de cela ils ont changer leur lois pour cela. Je m'en suis rendu compte juste à temps.



Addictifs :

- drogue chimique

- jeux, jeux vidéos

- alcool

- cigarette

- art graphiques animés (ciné, tv, série, etc.)

- musique

Je suis addict à la musique, mais cela ne m'empêche pas de travailler. La musique m'inspire. J'écoute fort, trop fort, je sais.



Ce que j'apprécie :



- visiter les cimetières

- danser sur la mélodie et non sur le rythme, et quand il n'y a plus de mélodie, je danse sur les accompagnements, et quand il ne reste plus rien d'autre que le rythme je danse sur cela. Mais cela ne se fait pas car tout le monde danse sur le rythme

- voyager en conduisant, m'arrêter n'importe où et dormir n'importe où

-



Ce que je n'apprécie pas :



- qu'une loi m'empêche de poser ma tente de randonnée (limité en hauteur) alors que les hôtels hyper polluant mais qui ramène beaucoup d'argent existent.

- que la terre devienne totalement privée, et demain avec l'Ombre ce sera l'Espace



Compétences acquises ou améliorées durant cette épreuve :



J'ai repris :

- mon pouvoir total lorsque la fille du chef d'état du pays1 m'a fait sortir de mes gonds

J'ai amélioré :

- ma combativité

- ma détermination qui était pourtant déjà très élevée

- dissocier mes émotions de moi

- à faire le deuil, encore plus avec le deuil de ma seconde mission



J'ai appris :

- ce que c'était réellement un être humain (je devrai écrire avoir humain), j'en avais l'intuition mais là je l'ai constaté

- les caractéristiques de l'Ombre

- que quand tu commences une mission, tu dois la terminer

- à faire confiance à l'ECU, c'est plus que croire

- ne pas donner n'importe quelle technologie aux immatures

- à naviguer en eaux sales, très sales

- à ne plus respecter mes valeurs pour faire passer la mission en premier

- à survivre uniquement avec mon intuition en mode radar

- c'est moi qui active le Jugement des âmes pour l'humanité et je décide des caractéristiques de ceux qui reste sur Terre ou pas (ou affecté à la Terre)



J'ai acquis :

- me foutre complètement de ce pensent les gens, seule la mission compte

- agir contre mes valeurs (quand c'est le bien de la mission)

- dissocier mon corps de moi

-



La liste de ce que j'ai déjà prophétisé depuis avril/mai 2021:



Toutes les prophétisations sont à lire dans l'ordre d'écriture, les lignes suivantes effaces les anciennes si cela entre en conflit, je veux dire que la priorité est aux lignes qui ont été écrites après. Les 'et' sont prioritaires par rapport aux 'ou', je respecte la logique combinatoire.



Je veux que tout ce que j'avais prophétisé et mis en ligne depuis le début du Tri comme je l'ai appelé (vers le mois de février 2021 et les mois suivants) se prophétise et se réalise. Tout a été écrit sur le forum d'un site d'une université où un savant avait commencé à poser les lois de la physique.



Globalement sur tous les pays et au moins les pays1NDR et cela pendant la durée de la Grande Tribulation :



- Je veux une guerre mondiale impliquant au moins les pays1NDR d'une ampleur jamais connue avec l'utilisation de toutes les bombes nucléaires disponibles pour détruire les pays. Je veux des guerres civiles où les peuples brûlent les usines et tous les bâtiments officiels. Je veux des soulèvements régionaux. Je veux du terrorisme endommageant gravement les infrastructures de plusieurs pays particulièrement tout ce qui touche à la distribution de l'eau et de l'électricité. Je veux une grave crise économique de type 1929. Je veux la destruction définitive de l'économie mondiale. Je veux des CME multiples capables de détruire les transformateurs très haute tension des substations. Je veux des météorites pour détruire les capitales des pays et pour pulvériser haut dans l'atomsphère les centrales nucléaires pour que les poussières radioactives retombent loin autour des centrales. Je veux l'arrêt brutal du Gulf Stream pendant au moins 10 ans. Je veux des pluies verglaçantes qui couvrent d'au moins 20 cm de glace tout ce qui se trouve à l'extérieur, cela sur des régions de la Terre entières. Je veux des tornades de feu de 500 m de haut qui s'auto-alimentent et ravage les forêts et certains grandes villes. Je veux des mégas tsunamis et qui parcourent des milliers de kilomètres dans l'océan pour détruire tous les bâtiments qui se trouvent sur plus de 70 km à l'intérieur des terre. Je veux toutes les centrales nucléaires de la Terre en feu incontrôlables. Je veux plus de 10 Sv/an en moyenne sur la Terre durant 100 ans au moins. Je veux la destruction de la nourriture d'une manière ou d'une autre durant la Grande Tribulation. Je veux des volcans en éruption pendant plusieurs années non-stop. Je veux la variole répandu partout dans le monde impossible à contrôler et les vaccins stockés contre la variole soient invalidants pour ceux qui les prennent. Je veux des explosions des supervolcans avec la puissance maximale disponible pour les pays qui en ont sur leur territoire. Je veux les usines chimiques en feu et qui déversent leur produits dans les rivières. Je veux une perte de luminosité très importante provenant du Soleil au moins 30 % de perte. Je veux des tremblements de terre nombreux supérieurs à 9 sur l'échelle de Richter surtout dans l'axe vertical, une perte définitive de l'électricité sur certaines régions du monde, la perte des moyens de production qui permettent la survie comme: (le transport, l'eau, l'électricité, le chauffage, les moyens de communication, ). Je veux le gel des infrastructures distribuant l'eau et l'énergie.

- Je veux que tous ceux qui sont vaccinés contre mon ami le Covid-19 se transforment en zombie hyper agressifs au moins dans les pays1NDR et tuent tous leurs proches qui ne sont pas des travailleurs de Lumière ou tuent toutes les personnes qu'ils ont autour d'eux qui ne sont pas des travailleurs de Lumière, ils tuent dans une violence extrême mais avec efficacité et une ruse hors du commun.

Sur des pays spécifiques, pendant la Grande Tribulation :



pays1 : Je veux que 700000 météorites de petite taille tombent sur ce pays juste pour initier des incendies, la seconde ville du pays en termes de population qui disparaît dans un sinkhole géant, la destruction par le feu des 100 premières villes (classées par nombre d'habitants, du plus peuplé au moins peuplé) hormis la capitale et la seconde ville du pays1.

paysN1 : Je veux que le supervolcan de Yellowstone explose avec sa puissance maximale, la faille de San Andreas créé une nouvelle chaîne de montagne longue de plus de 500 km et haute de plus de 2000 m, Le Cumbre Vieja: je veux que l'île de la Palma sombre complètement dans l'Océan avec une vitesse supérieure à 500 km/h pour créer un méga tsunami d'une hauteur d'au moins 700 m sur la ville centre des affaires du paysN1. Je veux que le paysN1 perde le contrôle de plus de 50% de ses armées. Je veux des maladies sur toutes les céréales produitent par le pays1 ou qui utilisent les produits chimiques du pays1 (en vue de traiter les céréales) qui les rendent mortels à la consommation.

paysN2 : Je veux que les pays voisins les tuent dans un bain de sang, la perte totale du contrôle des armées. Je veux que plus de 99% des militaires tombent gravement malade et permettent ainsi aux pays alentours d'entrer sans résistance. Je veux que les pays voisins détruisent toute trace historique dans le paysN2 de leur religion.

paysN3 : Je veux que les deux îles principales qui composent ce pays entrent en collision violemment (comme deux navires qui entrent en collision) et qu'elles sombrent complètement dans l'eau (comme deux navires qui sombrent dans l'eau) et je veux qu'avant cela son supervolcan Taupo explose avec le maximum de puissance

paysD : Je veux une guerre civile plus violente et plus barbare que toutes les guerres subies réunis par ce pays et du sang comme il n'en a jamais connu dans toutes les rues, toutes les centrales nucléaires en feu, toutes les usines en feu, toutes les stations-services en feu, tous les magasins d'alimentation en feu, toutes les gendarmeries en feu, tous les postes de police en feu, toutes les les bâtiments officiels en feu

Autres pays : Je veux des cataclysmes selon les régions et selon la capacité de la Nature : tempêtes de sable gigantesques qui dures des mois, sécheresse totale qui dure des années. Ces cataclysmes, leur durée, leur commencement et leur dureté sera fonction des actions de ces pays et de leurs responsabilités.



Tous les pays (tous les pays ont été Jugés) mais fonction du niveau de responsabilité dans ce qui nous arrive, les pays prévenus tardivement auront les effets tardivement, les pays qui ne sont pas actifs dans les attaques subiront des effets secondaires: certains pays dont les pays1NDR totalement transformés en mer de feu, sauf la ville Sainte. Des pays transformées complètement en ruines au niveaux du matériel (bâtiments, maisons, infrastructures, usines, entreprise, magasins, route, abris), comme si un rouleau compresseur était passé sur les pays, cela fonctione de leur niveau de responsabilité. Je veux que les pays qui nous attaquent physiquement (ou qui tentent de le faire) mais aussi ceux qui ont participé à la fabrication des armes directement ou indirectement (fabrication de pièce ou production de minerai ou vente de minerai ou conception par exemples ou invention de base ou invention améliorée) soient transformés en mer de lave dans l'année qui suit l'attaque. Idem pour les pays qui laissent faire sur leur territoires s'ils sont au courant mais avec un effet plus tardif des événements pour qu'ils voient ce qu'il va leur arriver. Je veux que les pays qui ont participé ou eu l'idée ou laissé faire le sabotage de ce que l'on possède Marie-Pascale et moi ou de ce que l'on a besoin comme le chauffage centrale par exemple subissent la même chose définitivement mais à l'échelle nationale pour une très grande majorité de leur population et qu'ils soient dans l'incapacité de réparer. Je veux que les pays qui ont connaissance (ou qui ont eu connaissance) de notre situation et qui peuvent médiatiser (ou qui pouvait médiatiser) l'invention et qui ne le font pas (ou ne l'ont pas fait) et qu'on subit (ou que l'on a subi) par la suite une attaque quelle soit physique, magique ou autre soient détruits par la guerre, le sang empoisonné, les radiations, le feu, la glace, l'eau, l'eau empoisonnée, les tremblements de terre, et les fumée toxiques mais plus tardivement que les pays1NDR et fonction de leur niveau de responsabilités et d'indépendance (certains pays ont peut être reçu des menaces). Je veux que la peste fasse son grand retour en force et que tous les pays qui ont activement participé à des attaques contre nous subissent la peste bubonique avec des effets pires que lors de la période subit au moyen âge dans les pays les plus durement touchés à cette époque, la peste doit être très active et dès le début de la Grande Tribulation dans les pays1NDR. Je veux que ceux qui se sont vaccinés contre le Covid-19 aient la tuberculose et en meurent après des mois de souffrance horribles après qu'ils aient terminé leur travail de zombie en tuant agressivement leurs proches, plus le pays a été au courant de notre situation tard et plus il subira tardivement la situation et ce sera aussi fonction du niveau de responsabilité. Je veux que le choléra touche les pays les plus chaud et qu'il ne soit plus possible de trouver de l'eau potable sur au moisn 30 % des pays à cause de cela, idem tardivement pour les pays prévenus tardivement et selon le niveau de responsabilités. Je veux que la toxine du charbon soit répandu par des pays se faisant la guerre et que plus de 30% de la Terre soit polluée par la toxine du charbon. Je veux que les habitants des pays qui ont assassiné (ou participé) l'étudiant développent un nouveau type de SIDA hyper agressif, les gens meurent inexorablement lentement dans des souffrances à la limite de s’évanouir et aucun produit ne pouvant atténuer leur souffrance. Je veux que les enfants des écologistes des pays1NDR ou se considérant comme tel mais agissant comme des pollueurs (comme par exemple: change de voiture tous les deux ans, refont leur cuisine tous les 5 ans, change de téléphone portable tous les ans, prennent l'avion plusieurs fois par ans pour aller en wk, etc) se fassent dévorer par les loups ou d'autres bêtes sauvages si les loups ne sont pas présents dans cette zone, s'ils n'ont pas d'enfant les personnes les plus proches au niveau familial, les parents étant spectateurs de la dévoration de leurs enfants sans rien pouvoir faire. Je veux que les armes militaires des 10 pays les plus coupables de crime dans cette affaire tombent entre les mains de leur pire ennemi. Je veux que le staphylocoque doré mute et devienne aussi transmissible que le rhume et qu'il tue lentement mais sûrement dans des douleurs horribles les humains. Je veux que plus de 90 % des animaux sauvages attrapent la rage et que la rage qui est transmise aux humains mute et fasse en sorte que les humains deviennent en l'espace de quelques semaines des zombies avides de sang et mangent vivantes les victimes humaines qu'ils attaquent. Je veux que la méningite mute et devienne aussi transmissible que le rhume et qu'elle fasse exploser les crânes de humains. Je veux que des insectes dévorent toutes les céréales de tous les pays.



J'envoie l'Ombre et ses sbires sur la planète Buffy, ils seront les chefs des forces du Mal ou les repas des vampires. J'envoie les 20% de l'humanité les plus dans l'Ombre servir de décors et de repas aux vampires et aux démons en tout genre. Toute âme qui est affectée sur la planète Buffy ne pourra en sortir que si elle réussit une mission de tueuse. J'envoie les 80% de l'humanité les plus dans la Lumière sur une nouvelle planète, la planète de Cro. Sur cette planète, l'espèce intelligente n'est pas forcément les humains, ça sera peut être des méduses. Eux qui aiment tant les émotions, je les ramène en animal pendant un certain temps et ensuite en une espèce intelligente (intelligente comme un humain) mais pas forcément un humain, ce sera selon ce que la planète va produire de mieux. La meilleure âme ira sur la planète Buffy en tant qu’Élue (tueuse) pour combattre les forces du Mal, si l'Élue réussi sa mission alors elle pourra s'extraire de la planète Buffy définitivement et aller s'affecter sur une autre planète selon ses capacités. Tant que les forces du Mal ne seront pas toutes détruites par les tueuses, toutes les âmes qui auront été affectées à la planète Buffy y resteront. Une Élue provient forcément de la planète de Cro. Le temps sur la planète Buffy passe beaucoup plus lentement une année sur Terre vaut 1000 ans sur la planète Buffy et 100 ans sur la planète de Cro.



Les prophétisations que j'ai faites par la suite :



Globalement sur tous les pays :



- A un moment donné je n'avais plus d'idée. Mais vers les mois de novembre et décembre, j'ai commencé à prophétiser sur les enfants, petits-enfants et arrières petits-enfants des politiciens et des forces de l'ordre. Ce sont eux (les politiciens et les forces de l'ordre) qui m'ont fait subir directement les attaques, les uns les décideurs et les autres les hommes de main ou ceux qui laissent faire. Cela n'a pas plu aux politiciens, c'est étrange, ils essaient de me tuer et quand je veux appliquer la Justice ils n'apprécient pas cela. Et pourtant, les familles personnelles des politiciens et des forces de l'ordre des pays non élus seront visées à un degré plus ou moins important selon leur niveau d'implication et de responsabilité et selon que c'est le pays Élu ou non et que j'y suis ou non. Mais globalement, je veux que leur descendants et descendants de leurs amis souffrent le plus possible sans que la mort ne puisse les tuer et qu'aucun produit ou traitement ne puisse atténuer les douleurs. Au contraire, tout traitement anti-douleur accentuera la douleur. La dernière attaque, lorsque j'ai entendu la publicité concernant le café torréfié sur un serveur de vidéos, j'ai imaginé leurs enfants rôtir comme les grains de café. Je leur avais pourtant bien dit d'arrêter la publicité il y a plusieurs mois, car je n'en avais pas sur les vidéos de tarots comme par hasard. Vu ce qu'ils ont dit sur moi, je peux faire ce dont j'ai envie maintenant avec leurs enfants et descendants.

- Je veux que plus de 700000 météorites de petite taille tombent sur Terre pour initier des incendies sur d'autres pays que le pays1, en tout ces 1400000 météorites déclencheront des incendies sur un tiers de la surface des terres émergées.

- Je veux que le supervolcan Toba explose avec le maximum de sa puissance.

- je veux que 70 % de la glace de l'Antarctique fonde en moins de deux ans grâce à une activité volcanique très intense qui chauffe à haute température la glace.

- Je veux que des bombes nucléaires explosent en altitude genre 400 km pour créer des NEMP type E1 et E3 pour détruire l'électronique et l'électricité sur des continents entiers.

- Je veux que des volcans sous-marins créent des méga tsunamis.

- Je veux que les pays perdent leurs ressources en énergie, eau courante, et stock de nourriture, tardivement s'ils ont été prévenus de la situation tardivement et selon leur niveau de responsabilités.

- Je veux qu'il ne soit plus possible de lancer un seul satellite ou engin en orbite ou dans l'Espace

- Je veux que les système de positionnement satellitaire tombent tous en panne définitivement

- Je veux la destruction complète de tous les pays sauf la ville Sainte le plus rapidement possible mais le décalage sera fonction de leur niveau de responsabilité et d'indépendance. A ce titre, la définition d'un pays est celle qui est de janvier 2019 date à laquelle j'ai trouvé la solution de ma première mission, cela exclus donc le groupement de pays pour en faire un seul dans le but de s'arranger entre eux.

- Je veux que le champ magnétique de la Terre s'inverse durant la Grande Tribulation

- Je veux que les pays qui ont déposé les brevets concernant mon invention n'aient pas d'argent ni autre type de revenu, ni avantage des autres pays

- Je veux qu'il ne reste sur Terre après la Tribulation uniquement que les sciences formelles et les sciences naturelles et leurs sciences appliquées. Pour préciser : je veux qu'il ne reste rien de l'histoire des religions, ni des croyances religieuses, ni des histoires de pays, ni des histoires de hommes connus, ni du sport, ni des arts, ni des langues autres que la langue du pays1, ni des sciences sociales et de leurs techniques.

- pays1: (ajouté le 23 décembre 2021) si je n'ai pas de convocation officielle à l'ambassade du pays1 dans le paysR dans les 48h pour avoir des explications ou si nous sommes blessés par arme ou parce que nous nous défendons je veux que tous les politiciens du pays1 soient démembrés par le peuple dans l'année glissante qui arrive après qu'ils voient à la télévision mourir leurs proches dans d'affreuses souffrances infligées par le peuple sur la place rouge, le peuple jouant au football avec les têtes de leurs enfants par exemple. Je veux que les enfants du chef d'état et de ses amis du pays1 soient placés dans des cages où se trouvent des rats enragés, ces rats mangent littéralement vivant leurs enfants, cela est retransmis à la télévision nationale, cela est réalisé par le peuple sur la place rouge et qu'ensuite le peuple broie leur os en les mettant encore vivants dans une broyeuse à os pour les vaches (les pieds d'abord). Je veux que les petits enfant du chef d'état du pays1 ainsi que les petits enfants des politiciens ou élus politiques du pays1 soient pendus sur la place rouge et que leurs chairs soient mise en pâté pour chiens affamés, tout cela en public et que cela soit retransmis dans le monde entier par les médias télévisés. Je veux que les chefs et les sous chefs militaires et les chefs et sous chefs des forces de l'ordre et des chefs et sous chefs des services de renseignement du pays1 voient à la TV leur enfants et petits enfants mourir frappés à coup de marteau et de barre à mine (pour casser la glace) par le peuple, leur corps devenant une mare de sang au fur et à mesure des coups mais avant cela leurs enfants et petits enfants seront frappés à coup de coups de poing et des os seront déjà bien broyés, les dents auront été arrachés, les yeux arrachés, les rats en nombre mangeant les chairs qui tombent au sol. Je veux que les conjointes des chefs (jusqu'à 7 niveaux si nécessaire) militaires des chefs (jusqu'à 7 niveaux si nécessaire) des forces de l'ordre des chefs (jusqu'à 7 niveaux si nécessaire) des services de renseignement soient forcées de manger des morceaux de leurs enfants ou petits enfants, cela est filmé et retransmis à la télévision nationale et sur toutes les chaînes du monde entier. Je veux que la place rouge soit une mare de sang des enfants et petits enfants et arrières petits enfants des politiciens élus, des principaux chefs (jusqu'à 7 niveaux) des forces de l'ordre, des principaux chefs militaires (jusqu'à 7 niveaux), des principaux chef des services de renseignement du pays1 (jusqu'à 7 niveaux) et des 1000 familles les plus riches du pays1, les rats mangeant les morceaux de chairs qui traînent un peu partout. Bien entendu cela arrive après les horribles souffrances que doivent vivre leurs descendants, des souffrances terrifiantes, insupportables. Je veux que ceci arrive aussi aux pays non élus (sur une quelconque place publique) et cela si je n'ai pas d'information écrite et officielle dans les 24h ou si nous sommes blessés par arme ou en nous défendant. Attention à tous, je vous ai déjà prévenu que je ne respecte JAMAIS les délais, je suis toujours en avance.




Je veux que les pays des paysN dont je n’ai pas trouvé les noms exacts perdent tout moyen de communication avec le public très rapidement (dès le début de la Grande Tribulation) et définitivement et que cela enclenche des guérillas partout dans leur pays. Je veux qu’ils ne puissent plus utiliser internet, la radio, la télévision cela dès le début de la Grande Tribulation. Je veux qu’ils ne puissent pas communiquer avec leurs armées pour lancer des missiles ou des armes contre le pays Elu. Je veux que les missiles qu’ils lancent contre le pays Elu explosent dans un des paysN et paysD. Si ces pays ont des centrales nucléaires, je veux que les terroristes les mettent en feu complètement. Je veux que ces pays soient les premiers à être touché de la peste et la maladie du charbon.



Je veux que les paysN et paysD deviennent entièrement une mer de magma en ébullition (ou lave en ébullition, ce que je veux dire par magma c'est que cela atteint les couches profondes du sol et que tous les abris sous terrains sont fondus complètement dans la lave). Tous les territoires de ces pays. Tous les pays qui ont acceptés des réfugiés non élus ou qui acceptent des humains non élus de nationalité des paysN et paysD deviennent aussi entièrement des mers de magma.

Je veux que les paysN, paysD et paysR soient les premiers pays à être fortement touchés par la rage animale et humaine.



Je veux que tous les humains non élus de nationalité des paysN ou des paysD ou paysR meurent dans les 3 mois à partir du 25 Décembre 2021 ou le plus rapidement possible s'il faut attendre à cause du Jugement.



Si le pays1 ne vient pas me mettre en sécurité avant que les autres pays viennent alors je veux que les membres des familles de sang des dirigeants politiques, militaires et des services de renseignements jusque 7 niveaux meurent dans le mois qui suit le 25 décembre 2021. Idem si le pays1 me blesse volontairement ou blesse Marie-Pascale volontairement peu importe la gravité de la blessure.



Je veux mourir dans les 7 jours qui suivent le début d'une grève de la faim que je ferai pour protester contre ce que je subi. Le mot "jour" exprimé dans ce paragraphe est bien un jour terrestre.



Je veux que même si je meurs à partir de maintenant (le 25 décembre 2021 à 22h19), tout ce que j'ai prophétisé se réalise dans les 7 mois et donc que la Grande Tribulation se termine totalement en juillet 2022.



Je veux que ce qui décident de nous faire du mal volontairement ou involontairement car leurs actions sont dangereuses voient 7 proches mourir dans le mois qui suit le moment où ils ont décidé de nous faire du mal ou à partir du début de la Grande Tribulation s'il faut attendre ce moment.



Je veux qu'en cas de doute quant à la formulation d'une phrase le pire soit choisi et arrive pour mes ennemis et pour les sbires de l'Ombre.



Je veux que des champignons très agressifs et se répandant à une vitesse fulgurante se développent sur les toutes les céréales sur Terre et sur certains fruits et légumes sur Terre et les rendent impropres à la consommation humaine. Ceux qui en mangent ne peuvent plus s'hydrater et meurent de soif. Cela arrive plus tardivement dans les pays qui ont été prévenus tardivement et cela fonction de leur niveau de responsabilité.



Je veux un énorme mouvement de la ceinture de feu du Pacifique et de la ceinture alpine, brutal, qui génère simultannément 777 tremblements de Terre d'une magnétude supérieur à 7.77 sur l'échelle de Richter. Les plaques se déplacent d'au moins 7 mètres l'une de l'autre. Je veux que suite à ces tremblements de terre, au moins 30% des immeubles de tous les pays de la Terre deviennent dangereux pour y vivre tellement ils auront été dégradés. Je veux que ce soit les pays les plus actifs dans ce que nous avons subit qui subissent les dégâts les plus importants.



Je veux que les humains qui essaient d'aller dans l'Espace pour échapper à la Grande Tribulation échouent, au pire ils tomberont en panne dans l'Espace et seront incapables de réparer et ils mourront dans l'Espace en quelques jours. Je veux qu'ils ne puissent pas dépasser le système solaire. Je veux que ceux qui essaient d'utiliser ma technologie tomberont en panne avec et ne pourront plus contrôler leur direction ni leur vitesse et finiront par sécraser sur un objet de l'Espace et mourront tous. Je veux que ceux qui utiliseront l'ancienne technologie (les fusées par exemple) pour échapper à la Grande Tribulation auront des fuites qui leur fera perdre tout leur oxygène ou auront des incendies ou subiront une rotation d'au moins 100 tr/min incontrollable et mourront tous. Je veux qu'avant la fin de la Grande Tribulation tous les humains qui auront pu quitter la Terre meurent. Je veux que les stratégies des pays qui ont prévu cela soient rendus publique.



Je veux que les pays qui ne passent pas mon message concernant mon invention IsaMaX dans la langue officielle de leur pays (message indiquant qui je suis, ce que j'ai inventé, quand je l'ai inventé, que je demande le Tri des âmes et les remerciements) sur leurs médias avant le 29 décembre 2021 23h40 heure local de la capitale de chaque pays soient transformés en magma complètement avant la fin de la Grande Tribulation, soit avant la fin juillet 2022. Les médias sont la télévision: toutes les chaines disponibles dans le pays en question, internet: tous les sites web contrôlés par le pays, puis une heure après les radios transmisent dans le pays et le lendemain les journaux papiers. A moins qu'un pays n'ait pas été prévenu de cet ultimatum au moins 10 h à l'avance.



Je veux que le chef d'état du pays1 soit viré de son poste de chef d'état et traduit en justice.



Je veux que je n'arrive pas à trouver les solutions pour concevoir le cerveau électronique ou le cerveau électrique ou peu importe la technologie qui aurait été le nom de ce cerveau, cela tant que la Grande Tribulation ne soit pas terminée avec tout ce que j'ai prophétisé réalisé. Je veux que je n'arrive plus à trouver des solutions technologiques liées à l'intelligence artificielle tant que je serai tant que la Grande Tribulation ne sera pas terminée avec tout ce que j'ai prophétisé réalisé. Je veux que mes dons pour trouver les solutions technologiques soient bloqués tant que la Grande Tribulation ne sera pas terminée avec tout ce que j'ai prophétisé réalisé.



Je veux que si l'un de nous deux ou les deux sommes blessés gravement ou tués alors que tous les pays de la Terre et toutes les terres émergées deviennent du magma en ébulition à la fin de la Grande Tribulation, sauf la ville Sainte.



Je veux que tous les scientifiques et tous ceux qui ont eu accès aux documents de la chercheuse du laboratoire de physique des particules concernant l'IsaMaX et qui n'ont rien fait pour diffuser l'information (et cela le plus vite possible) en échange d'avantages financiers ou de carrière (ou autres avantages) soient affectés à la planète Buffy et qu'ils servent de repas aux vampires tant que toutes les tueuses de la planète de Cro ne sont pas venus et réussi leurs mission. Chaque âme de la planète de Cro doit devenir tôt ou tard une tueuse pour combattre les forces du Mal sur la planète Buffy. Je veux que toute personne ayant eu accès à ce Récit ou à l'invention IsaMaX et qui n'a rient fait pour diffuser l'information au maximum de ce qu'elle pouvait (et le plus vite possible) soit affectés à la planète Buffy et qu'ils servent de repas aux vampires tant que toutes les tueuses de la planète de Cro ne sont pas venus et réussi leurs mission.



Si je n'ai eu aucune communication officielle provenant d'un pays avant le 31 décembre 23h59 concernant mon invention IsaMaX, je veux que toutes les terres émergées de la Terre (sauf la Ville Sainte et sauf l'antarctique) soient en état de magma à la fin de la Grande Tribulation et je veux qu'aucun humain ailleurs que dans la Ville Sainte soit en vie (sur Terre ou dans l'Espace) à la fin de la Grande Tribulation et je veux que seuls les Élus terrestres que j'ai indiqué soient survivants dans la Ville Sainte à la fin de la Grande Tribulation (les 150000 travailleurs de Lumière).



Je veux que l'Antarctique ne soit pas transformée en lave et permette la survie des Élus sur ce territoire si nécessaire 100 ans après la fin de Grande Tribulation. Plus de 20% de l'eau douce sur l'Antarctique reste intacte et potable pour les animaux et les humains. Je veux que des animaux viennent au fur et à mesure de la Grande Tribulation se réfugier sur l'Antarctique. Je veux que l'Antarctique ait moins de 0.7 SV /an en radiations nucléaires et autres après 100 après la fin de la Grande Tribulation.



Je veux que tout le matériel et les consommables nécessaires aux Élus pour aller rejoindre l'Antarctique reste intactes, ils pourront faire des aller retour si nécessaire car les consommables seront disponibles en Antarctique. Je veux que les matériaux, les documents, les outils, etc. nécessairent à la survie des Élus en Antarctique restent intactes.



Je veux que chaque montagne du paysR tremble tellement que chaque montagne voit sa hauteur divisée par deux, cela le plus vite possible, je veux que ce soit juste les tremblements de terre qui soient responsable de cela, des fréquences jamais atteintes sur aucune planète dans l'Univers en tremblement de terre avec une telle amplitude. Je veux que la capitale du paysR soit atomisée par une bombe nucléaire de 20 mégatonnes. Je veux que les centrales nucléaires du paysR soient pulvérisées par des météorites ou tout autre moyen le plus vite possible après le début de la Grande Tribulation et que les radiations des piscines de refroisissement se disperse dans tous le paysR et fournissant ainsi 20 Sv/an en moyenne pendant au moins 100 ans. Je veux que suite aux dialogues que je vais avoir avec les gens dans la rue pour les informer de la situation, les membres du gouvernement du paysR (tous ceux en charge d'une quelconque responsabilité au niveau fédéral) soient mis en prison définitivement. Idem pour les chefs et sous chefs jusque 7 niveaux des forces de l'ordre. Je veux que dès le début de la Grande Tribulation, il ne soit plus possible de retirer des banques, coffres ou autres lieux les objets de valeurs comme l'or, l'argent, etc. tellement les radiations nulécaires sont importantes dans le paysR.

Je veux que la pression pour diffuser mon message publiquement augmente exponentiellement sur tous les pays de la Terre et pour cela je souhaite des tremblements de Terre terrifiants et d'une ampleur jamais connue des humains, des pluies de météorites, des événements inconnus jusqu'à lors sur le plan astronomique.



Je veux que le premier pays qui passe mon message concernant l'IsaMaX publiquement sur ses chaînes de télévisions aient les effets de la Grande Tribulation retardés au maximum du possible, cela n'est valable que pour un pays. Si le message passe en heure de faible écoute alors le message sera rediffusé plusieurs fois avec la présentation du chef du gouvernement qui s'en suivra. J'autorise à diffuser sans le compte à rebours et sans la diffusion du message en temps réel d'écriture, c'est à dire que le message peut être diffusé entièrement de suite. Il reste à l'écran 9 minutes et 30 secondes, ensuite l'image est affichée 9 minutes et 30 secondes, ensuite le chef du gouvernement parle. Il faudra dire oralement de quand date ce message, il me semble que c'est vers août qu'il n'a plus été modifié mais le message global date de mai 2021, à vous de regarder les dates précises.



Si mon message n'est pas passé diffusé à la télévision sur toutes les chaines d'un pays avant le 31 décembre 2021 à 23h59 (heure du fuseau horaire où je suis) alors je veux que la durée de la Grande Tribulation doit divisée par deux. Ensuite, à chaque jour qui passe, je veux que la durée de la Grande Tribulation soit de nouveau divisée par deux, ainsi de suite.



Je veux qu'à partir du 1° janvier 2022 00h01 (heure locale où je réside) je ne sois plus en mesure de réduire les prophétisations que j'ai déjà faites, c'est à dire tout ce que je pourrai prophétiser par la suite ne pourra qu'augmenter les attaques sur les humains, les pays et la Terre. Même si je le demande, même si je le veux, il ne faudra plus diminuer les charges sur les humains, les pays et la Terre.



Si mon message concernant l'IsaMaX n'est pas diffusé complètement dans au moins les deux tiers des pays de la Terre (sur au moins toutes les chaînes de télévision de chaque pays, chaînes de tv locales et nationales sans exception) avant le 1° janvier 2022 à 00h01 (heure du fuseau horaire où je suis), suivi d'explications officielles de la part du chef du gouvernement de chaque pays, alors je veux que je ne sois plus en mesure de trouver la solution de ma seconde mission (le cerveau électronique comme je l'ai appelé) et cela définitivement tant que la Grande Tribulation ne sera pas terminée (la fin de la Grande Tribulation c'est que tout ce que j'ai prophétisé soit réalisé complètement) et tant que je ne serai pas mort.



Je veux que celui qui m'a volé alors que ce n'était pas une condition de survie (ou escroqué) ou essayé de me voler (ou escroqué) à partir de janvier 2001 soit affecté sur la planète Buffy directement et serve de repas aux vampires. Idem pour celui qui a volé (ou escroqué) Marie-Pascale. Cela concerne aussi bien les décideurs que les hommes de mains.

Je veux que celui qui a dit du mal de moi (insultes, mensonges à mon égard, calomnie) à partir de janvier 2019 ou qui dira du mal de moi (insultes, mensonges à mon égard, calomnie, moqueries) à cause de ce Récit soient affectés sur la planète Buffy directement et servent de repas aux vampires. Idem pour celui qui a dit ou dira du mal de Marie-Pascale. Cela exclus bien évidemment les travailleurs de Lumière et nos proches que nous apprécions.



Je veux que celui qui a essayé de m'empoisonner (peu importe l'objectif) ou qui m'a empoisonné soient affectés sur la planète Buffy directement et servent de repas aux vampires. Idem pour celui qui a essayé d'empoisonner Marie-Pascale. Cela concerne aussi bien les décideurs que les hommes de main.



Je veux que ceux qui m'ont ralenti dans ma première mission concernant l'IsaMaX soient affectés sur la planète Buffy directement et servent de repas aux vampires. Cela exclus bien entendu les travailleurs de Lumière et les proches que j'apprécie.



Je veux que tous les humains qui sont vivants sur Terre à part les Élus souffres les pires soufrances psychologiques (je veux qu'ils vivent un désespoir terrible et terrifiant) que les humains aient pu vivre depuis l'histoire de l'humanité et je veux que cela dure pendant toute la durée de la Grande Tribulation. Décalé dans le temps pour les pays prévenus tardivement et fonction du niveau de responsabilité. Cela exclus bien évidemment les travailleurs de Lumière et nos proches que nous apprécions.



Je veux que ce soit les 60 % des humains qui sont le plus dans l'Ombre seront affectés sur la planète Buffy et non 20 %. Les 40 % des humains les plus dans la Lumière seront affectés sur la planète de Cro. Seuls les 144000 Élus resteront affectés (comme je l'entends avec l'ECU) à la Terre. Je veux que les membres de la famille de sang du chef d'état du pays1 ne puissent pas avoir de remise de peine sauf si le pays1 diffuse mon message en 2021 (heure local de la ville Sainte) sur toutes les chaînes de télévision du pays1.



Je veux qu'une comète s'écrase sur la Terre avant la fin de la Tribulation. Cette comète empoisonnera un tiers des eaux de la Terre et fera des dégâts physiques considérables sur au moins un tiers de la Terre. Personne ne verra venir cette comète avant 77 j de son impact avec la Terre. Rien ni personne ne pourra faire dévier cette comète. Quand elle s'allumera ce sera un spectacle magnifique. Je veux voir cette comète s'écraser sur Terre.



Je veux que la ceinture du feu du Pacifique soit en feu. Le feu dure toute la durée de la Grande Tribulation. L'eau bout sous l'Océan.



Je veux que les avions de ligne et privés ne puissent plus voler sur l'ensemble de la Terre à cause des poussières volcanique à la première explosion d'un supervolcan.



Je veux que des météorites percutent les satellites artificielles des pays.



Je veux que la durée de la grande Tribulation dure moins de temps que j'ai eu pour prophétiser soit moins de 1260 jours ou 42 mois.



Marie-Pascale veut que toutes les personnes qui ont été médisantes envers elle ou qui ont été méchantes envers elles soient affectées à la planète Buffy et qu'elles servent de repas aux vampires. Cela exclus bien évidemment les travailleurs de Lumière et les proches qu'elle apprécie.



En ce qui concerne le choix de certains Élus, que ce soit les Élus terrestres ou les Élus affectés à la Terre je vois directement avec l'ECU, cela ne regarde que Elle et moi.



Je veux que les pays qui ont trafiqué mes mots de passe pour m'empêcher d'accéder à ma messagerie ou autre se voient dans l'incapacité d'activer leur système de défense, se voient dans l'incapacité d'accéder à leur bunkers et se voient dans l'impossibilité de lancer leurs missiles nucléaires s'ils en ont.



Je veux que les pays qui filtrent (ou qui ont filtré ou qui vont filtrer) mes emails et m'empêchent de communiquer se voient dans l'impossibilité de communiquer avec leurs armées jusque la fin de la Grande Tribulation.



Je veux que la Terre soit secouée comme un figuier par grand vent assez fort et assez longtemps pour lui faire tomber toutes ses figues vertes et que cela dure aussi longtemps que nécessaire pour faire peur aux humains et pour forcer les pays à diffuser mon message concernant l'IsaMaX publiquement sur les chaînes de télévision de tous les pays de la Terre. Je veux que la secousse ne s'arrête que lorsque les pays auront décidé de diffuser mon message publiquement. Je veux aussi une pluie de météorites gigantesque pour faire peur aux humains. Je veux aussi que le soleil s'éteigne temporairement pour faire peur aux humains.



Je veux que la gangrène affecte ceux qui se sont vaccinés contre mon ami le Covid-19.



Si aucun pays ne se décide à diffuser mon message publiquement et que je ne peux plus prophétiser ou si l'ECU décide que la date limite de Jugement est arrivée alors je veux que les 12000 Élus soient issus du pays1. Et dans ce cas, aucun pays ni le pays1 n'aura les effets retardés de la Grande Tribulation. S'il y avait plus de 12000 Élus prévus dans le pays1, je veux que ce soient les meilleurs qui soient choisis selon les caractéristiques que j'ai donné. Dans ce cas je veux que le pays1 perde l'électricité haute tension et très haute tension dans tout le pays dès le début de la Grande Tribulation et cela définitivement. Le pays1 devra traduire et diffuser au maximum de ce qu'il peut la dernière version de ce Récit et le plus rapidement possible, dans les heures qui suit le début de l'annonce, les sites web du gouvernement affichent le contenu de ce Récit (l'une des dernières version) traduit dans la langue du pays ainsi que la version originale.



Je veux que les habitants des pays dont les chefs d'états nous ont laissé dans le froid subissent le froid, le vent, la neige et la glace. Je veux qu'ils (les habitants) ne trouvent pas de quoi se chauffer correctement ni de quoi se vêtir correctement. Je veux qu'ils soient obligés de fuir dans l'urgence et de laisser sur place des tas d'affaires qu'ils leur aurait été utiles ou qui avaient une valeur sentimentale. Je veux qu'ils ne puissent pas prendre leur armes. Je veux qu'ils se retrouvent perdu au milieu de nulle part. Je veux qu'ils ne puissent plus communiquer avec leur proches. Je veux qu'ils ne puissent pas savoir où aller. Je veux qu'ils soient éloignés de leurs proches, des uns et des autres. Je veux qu'ils soient en situation précaire. Je veux qu'ils soient obligé de quitter leur travail. Je veux qu'ils ne puissent plus avoir aucun accès à quoique ce soit de médical: ni chirurgien, ni médicament, ni médecin, ni infirmière, ni matériel, ni consommable.



Je veux que si c'est un groupe de pays qui décide de diffuser mais qui ne font pas parti des paysND alors les effets de la grande tribulation soient retardés au maximum pour ces pays et je veux que les Élus soient issues de ces pays, mais ils devront adopter la langue esperanto. Ce groupe de pays devra traduire et diffuser au maximum de ce qu'il peut la dernière version de ce Récit et le plus rapidement possible, dans les heures qui suit le début de l'annonce, les sites web du gouvernement affichent le contenu de ce Récit (l'une des dernières version) traduit dans la langue du pays ainsi que la version originale.



Je veux que les 12000 Élus terrestres soient issus uniquement du premier pays (peu importe la race, peu importe la religion d'origine, peu importe la langue) qui bien avant les autres pays et avant la date et l'heure (heure:minute:seconde:milliseconde) limites décidées par l'ECU pour agir (pas à l'électron près, il faut au moins 7 secondes avant) passe mon message concernant l'IsaMaX publiquement sur au moins une chaîne de télévision (locale ou nationale) ou l'affiche sur un site web officiel ou l'envoi par sms à au moins 30% de sa population qui possède un téléphone portable et qu'ensuite que le chef du gouvernement confirme l'invention et mon rôle. Le début du message doit être diffusée 7 secondes AVANT la limite temporelle décidée par l'ECU. Dans l'heure qui suit la majorité des chaînes de télévision en fonctionnement passent mon message, la majorité des radios en fonctionnement diffusent aussi et plusieurs sites web officiels en fonctionnement affichent mon message. Ne fonctionne que si c'est un seul pays qui le fait (pas un groupe de pays). Je laisse le gouvernement de ce pays courageux, la liberté d'être original et stratégique pour diffuser mon message 7 secondes avant les autres. Je veux que les Élus soient marqués dès que possible après la diffusion complète de mon message. Ce pays unique aura les effets de la Grande Tribulation retardé au maximum du possible et les Élus seront issus de son pays. Ce pays devra traduire et diffuser au maximum de ce qu'il peut la dernière version de ce Récit et le plus rapidement possible, dans les heures qui suit le début de l'annonce, les sites web du gouvernement affichent le contenu de ce Récit (l'une des dernières version) traduit dans la langue du pays ainsi que la version originale.



Je veux qu'une extraordinaire impulsion électromagnétique, venant de l'Espace mais d'origine inconnue et totalement indétectable par les appareils de mesure des humains détruise la moitié des transformateurs très haute tension de la Terre mêmes les transformateurs qui sont les plus protégés contre ce type de problème seront détruits, je veux que cela détruise tous les équipements connectés sur les lignes jusqu'aux bouts des lignes, donc jusqu'aux habitations et bureaux, je veux que cela déclenche des incendies et mette le feux partout dans les habitations et les bureaux où des équipements sont connectés aux prises électriques.



Je veux que les responsables, décideurs et hommes de mains, ainsi que leurs familles de la tentative d'emprisonnement lorsque j'étais dans le paysR début janvier 2022 soient emprisonnés et subissent ce qu'ils avaient prévu que je subisse en souffrance. Et je veux que par la suite les décideurs et hommes de main qui tenteront quelque chose contre moi subissent la même chose pour eux et les membres de leur famille.



Globalement, je veux que les pays les plus responsables de ce que nous avons subi Marie-Pascale et moi soient atteints le plus durement et le plus rapidement possible. Seul le pays qui passera mon message concernant l'IsaMaX sur un média officiel 7 secondes (dans l'heure qui suit il le transmettra sur la majorité de ses autres médias et publiera mon Récit) au moins avant les autres pays se verra décaler les attaques contre lui au maximum de ce qu'il est possible selon le Scénario. Un pays qui aura eu l'information concernant mon invention et ma mise en danger plus tardivement sera affecté plus tardivement, il y aura un effet retard. Selon le niveau de responsabilité d'un pays, il sera plus ou moins durement affecté par ce que j'ai prophétisé. Le niveau de souffrance subit par la population mais aussi des proches (amis, famille de sang, groupes financiers) des décideurs sera fonction du niveau de responsabilité du gouvernement du pays et du niveau d'indépandance dont il dispose, l'intention des décideurs sera pris en compte. Quand je dis un pays, je parle aussi des habitants. En ce qui me concerne les pays1NDR sont Coupables. J'attends d'avoir des informations (Là Haut Ils savent, ne vous inquiétez pas) sur les paysL mais ils ont eu leur libre arbitre et seront forcément atteints d'une manière ou d'un autre surtout s'ils savaient que nous étions en danger et savaient ce que nous subissions, avec toutefois un bémol pour ceux qui ont reçu de graves menaces pour les empêcher de diffuser des informations, les paysL seront atteints plus tardivement cela est certain (les pays nommés 1, N, D, R ne font pas parti des pays L).



Je suis élitiste et je veux les meilleurs travailleurs de Lumière survivants après la Grande Tribulation. Je veux un groupe restreint et à taille humaine si c'est une seule personne qui guide le groupe. Je veux que la diversité génétique soit assurée en choisissant le groupe de survivants mais je compte aussi sur les radiations nucléaires et de l'Espace pour diversifier le génome des survivants. Dans tous les cas, je veux que le nombre d'Élus soit limité à 144000 (comme avec l'ECU on s'entend) mais si c'est une seule personne qui guide alors le groupe sera limité à 2520 à moins qu'il ait des super pouvoirs un peu comme quoi, on se comprend. Je veux que les Élus terrestres soient au maximum les 12*12000 (comme avec l'ECU on s'entend) meilleurs travailleurs de Lumière présents sur Terre et ceux qui correspondent le plus à ce que j'ai indiqué comme caractéristiques ou les meilleurs 2520 travailleurs de Lumière si c'est une personne qui les guide et qu'il n'a pas de super pouvoirs. Si possible parlant la même langue, si possible provenant d'un même pays, si possible d'origine Chrétienne, si possible de la même ethnie, si possible ne provenant pas du paysN2 ni de sa religion sauf si le paysN2 est le premier pays a diffuser (7 secondes avant tous les autres) mon message concernant l'IsaMaX sur un média suivi des autres médias dans l'heure qui suit. Je veux les meilleurs disponibles pour cette mission qui sera de survivre après la Grande Tribulation et les meilleurs qui permettent la survie et qui donneront la bonne direction spirituelle au groupe. Si j'avais été tout seul à gérer le groupe j'aurai pris un groupe maximal de 2520 humains. Je veux que le groupe d'Élus survivants ne soit pas inférieur à 840. Je préfère la qualité à la quantité. Si le groupe est composé d'humains parlant plusieurs langues et qu'il n'y a pas de langue prépondérante alors je veux que la langue survivante soit l'espéranto. Je veux que les Élus terrestres aient le bagage technique pour permettre au groupe de survivre mais aussi de conserver et de transmettre les sciences formelles et les sciences naturelles ainsi que leurs techniques. Je veux que les Élus soient prêts à suivre mes directives.



Je veux que les Élus terrestres croient en la Justice et en l'Évolution. Idéalement, les Élus ont si possible les caractéristiques suivante: apprécient la simplicité, sont déterminés, sont passionnés, sont travailleurs, sont très intuitifs, sont logiques, rendent les coups, sont courageux, disent ce qu'ils pensent, se posent des questions, sont exigents, sont humbles, sont très résilients, sont créatifs en technologie utile, sont loyaux, affrontent leurs peurs, sont sensibles, sont manuels, sont vrais, sont volontaires, partagent, sont indépendants, sont efficaces. Idéalement aussi les Élus me ressemblent en terme de caractère si c'est possible. Les Élus sont croyants mais pas fervants pratiquants et en aucun cas des extrêmistes religieux. Je veux les survivants les plus résilients.



Je veux que la ville Sainte soit la Capitale du pays1, ce sera la seule ville au monde épargnée au niveau physique. Par contre, les habitants de la ville Sainte subiront comme tout à chacun dans le pays1 s'ils ne sont pas Élus. Tous les Élus devront se rendre au fur et à mesure de la Grande Tribulation dans la ville Sainte.



Si un pays se repent publiquement et dit la vérité publiquement (ce qu'il en connait de la vérité) et diffuse les preuves publiquement dont il dispose alors je veux que les souffrances dont j'ai prophétisé pour les habitants (tous) de ce pays n'aient pas lieu.



Je veux que le pays qui m'arrête ou me force à quitter le pays avec les forces de l'ordre ou qui arrête Marie-Pascale avec les forces de l'ordre en vue de nous placer en prison (ou équivalent qui nous prive de nos droits de mouvement) subisse l'ensemble de tous les maux que les autres pays vont subir et le plus rapidement possible. Je veux que le pays qui arrête l'un de nous deux ne puisse pas avoir de remise de peine. Je veux que le pays qui arrête l'un de nous deux ne puisse pas avoir d'Élus de son pays. Tout ceci (tous les maux et aucun Élus) sera identique pour tous les pays dans cette combine.



Je veux que le ou les pays qui nous laissent vivre librement sans problème avec les forces de l'ordre et leur système judiciaire sur leur territoire jusqu'à ce que nous allions à la ville Sainte, Marie-Pascale et moi (sur le pays où chacun de nous se trouve), subisse(nt) les effets plus tardivement (le plus tardivement possible) que les autres pays et avec des effets atténués et que les familles des dirigeants et des forces de l'ordre ne souffrent pas.



Je veux que le Jugement (dans le sens application de la Justice) se termine le plus vite possible.



Je veux que tous les satellites artificielles des humains qui sont autour de la Terre en orbite tombent sur Terre et brûlent dans l'atmosphère. Je veux que tous les câbles sous marins de communications internet et téléphoniques soient coupés à plusieurs endroits et que cela se répète plusieurs fois pendant la Grande Tribulation à différents endroits.



Je veux que les casernes militaires du paysD soient la proie de rebelles qui brûlent le matériel militaire dans plus de 90 % des casernes du paysD.



Je veux que les haut élus du paysD soient pendus par le peuple après qu'ils aient vu pendre leur familles de sang, enfants y compris, petits enfants y compris s'il arrive quoique ce soit de grave à Marie-Pascale ou à moi. Idem pour toutes les personnes au courant de ce Scénario ou des personnes qui agissent physiquement contre nous.



Je veux que les haut gradés militaires et hauts gradés des forces civiles du paysD soient pendus par le peuple après qu'ils aient vu pendre leur familles de sang, enfants y compris, petits enfants y compris s'il arrive quoique ce soit de grave à Marie-Pascale. Je veux que s'il ne m'arrive rien de grave alors que les familles de sang des haut gradés militaires du paysD ne souffrent pas beaucoup. Globalement que les gradés de n'importe qu'elle pays qui prendrai des décisions ou qui acteraient les décisions pour nous faire du mal voient leur familles de sang se faire pendre.



Je veux que plus de 90 % les transformateurs très haute tension des substations dans le paysD soient brûlés dès le début de la Grande Tribulation.



Je veux que les pays qui nous (Marie-Pascale ou moi) attaquent physiquement prennent au maximum du possible selon le Scénario les charges (les prophétisations que j'ai faites) des pays qui viennent nous défendre (Marie-Pascale et moi, nous deux pas l'un ou l'autre) et nous mettre en sécurité (Marie-Pascale et moi, nous deux pas l'un ou l'autre) dans leur pays avant que nous soyons gravement blessés ou tués (Marie-Pascale et moi, nous deux pas l'un ou l'autre). Les pays qui viennent nous défendre et nous mettre en sécurité avant que nous soyons gravement blessés ou tués (tous les deux pas l'un ou l'autre) subiront tardivement au maximum du possible selon le Scénario les prophétisations que j'ai faites. Et si possible je veux que les Élus fassent exclusivement parti des pays qui viennent nous défendre et nous mettre en sécurité dans leur pays ou au maximum de ces pays.



Je veux que si nous sommes tous les deux, Marie-Pascale et moi, mis en sécurité dans le pays1 grâce au pays1 avant d'avoir été tué ou blessé gravement (il faut que ni l'un ni l'autre ne soyons blessé gravement) alors que le pays1 transmette aux autres pays en fonction de leur niveau de responsabilité un maximum de charge qu'il devait subir dans le possible du Scénario et qu'en tout cas les charges non transférables soient alors actées le plus tard possible dans le pays1.

Je veux que ce que j'ai prophétisé tard ait plus de poids que ce que j'ai prophétisé tôt.



Je veux que les humains qui sont dans la Lumière ou qui ont choisi la Lumière ne souffrent pas beaucoup (le moins possible) de la Grande Tribulation et ne voient pas leurs proches souffrir (le moins possible) de la Grande Tribulation. Globalement, plus les humains sont dans la Lumière et moins ils souffriront et moins ils verront leurs proches souffrir.





Mon âme :



Lorsque je l'ai senti quand je l'ai récupérée en novembre 2020, j'ai cru d'abord à de la magie, c'était comme quelque chose au-dessus de ma peau, légèrement au-dessus, sur toute la partie supérieure du corps. Comme le pays1 faisait beaucoup de magie noire, je m'étais dit que cela devait provenir d'eux. Mais au fil des jours j'ai ressenti quelque chose de bienveillant, donc je me suis dit que ce n'était pas la magie. Je l'ai appelé parasite au début car je n'avais pas compris que c'était mon âme, je pensais entité parasite. Je l'ai récupéré d'un coup à bien y repenser, eheh c'est ma façon de combattre qui m'a valu la récupération de mon âme, je suis fier de la façon dont j'ai combattu, c'est tout moi cette façon de combattre : déterminé, combatif, intrépide, dans la défiance, je n'ai pas hésité à mettre ma vie dans la bataille. Elle m'a fait ressentir de suite que quelque chose n'allait pas au niveau sexuel et qu'il y aurait du changement, je me suis dit dans ma tête : ohlala.

L'âme a accès à un delta t lui permettant de prévenir certains événements.



Le Karma :



Ce sont des lignes de code. Vu à la manière Grafcet c'est encore plus visuel. Il y a plusieurs niveaux d'écriture du code, comme des couleurs, chaque couleur possède son niveau de contrôle sur les couleurs précédentes. Par exemple, la ligne de code qui concerne la séparation de ton groupe d'âme (s'il y en a) n'est pas supprimable par n'importe qui/quoi. C'est comme si du code était écrit en multicouche (ça n'existe pas en informatique mais ça devrait, c'est un mix entre les couches osi en réseaux et l'informatique sauf que certaines Entités peuvent traverser les couches). Ton âme a accès qu'à la couche qui lui concerne et le code supérieur lui est invisible. L'ECU peut agir sur tout le code mais laisse les libres arbitres opérer, c'est sa préférence. Il y a aussi les contraintes des niveaux supérieurs, par exemple, et c'est mon cas, comme l'ECU est avec moi et qu'elle doit faire quelque chose en vue d'une autre chose, elle le fera en me faisant subir des épreuves (une épreuve n'est pas forcément difficile à vivre, ça dépend comment on voit appréhende les faits), il y a des épreuves que j'ai passé à l'université que j'ai vraiment apprécié, ce moment où tu maîtrise la matière et que tu sais que tu vas donner le meilleur de toi même, ce sont des épreuves aussi où tu apprends pendant l'épreuve, ce sont les meilleures épreuves. Le karma communément appelé n'est pas une punition, c'est beaucoup plus complexe que cela. Celui qui a choisi l'Ombre ne va pas avoir de karma comme les gens habituellement l'entendent, au contraire, celui qui a choisi l'Ombre aura dans sa prochaine vie des avantages, encore, et encore plus au fil de ses vies s'il permet à l'Ombre d'avoir de plus en plus d'emprise. Globalement, les plus mal lotis, ceux qui subissent le plus sont les plus dans la Lumière mais rien n'est figé et la vie matérielle n'indique en rien si une âme est dans la Lumière ou dans l'Ombre. Tu peux être très riche et être dans la Lumière et tu peux être très pauvre et être dans l'Ombre. Tu peux naître dans une famille de riches pourries jusqu'à la moelle et partir de ton plein gré sans le sou. Ce sont les valeurs pour lesquelles chacun se bat qui indiquent dans quel camp tu es. L'Ombre te remercie à chaque vie que tu passes à faire du mal quand tu as choisi l'Ombre, ce n'est pas forcément faire le mal car tu peux faire aussi le bien à priori (la fameuse bonne idée qui pourrait être bien) mais que finalement ce que tu as apporté en ce monde apporte le mal, tout dépend de tes intentions. L'Ombre te remercie en t'octroyant des facilités comme par exemple devenir chef d'état sans avoir rien foutu pour cela, comme le chef d'état du pays1 mais aussi comme les enfants des rois qui arrivaient au pouvoir sans avoir rien foutu et qui souvent déclenchaient des guerres par pur égo. L'Ombre peux aussi t'acheter si elle voit que ce que tu réalises est bien pour elle si tu choisis son camp, et c'est ce qu'elle veut faire en ce moment, mais la réponse est non, je ne veux pas travailler pour l'Ombre, je reste dans la Lumière. Tu peux te tromper. La Lumière te remercie à chaque vie que tu passes en te faisant évoluer, passer des épreuves, tout en gardant le libre arbitre, même celui parfois de choisir l'Ombre. La Lumière te laisse libre de ton libre arbitre par contre l'Ombre pas du tout, une fois que tu l'as choisi tu vas tôt ou tard subir car elle perd, c'est son destin de perdre encore et toujours. C'est à la fin d'un moment particulier comme celui-ci que ceux qui ont choisi la Lumière sont vraiment contents et sont remerciés car ils vont avoir une planète nettoyée de l'Ombre pendant un bon moment. A chaque vie son épreuve si tu as choisi la Lumière alors tu peux te plaindre de ceci ou cela mais si tu vis et que tu essaies d'apprendre alors tu évoluras, bien entendu si cela est trop difficile tu peux partir, tu as le libre arbitre et ton âme peut très bien choisir de te faire vivre cela en plusieurs étapes et non en une seule, l'objectif n'est pas de te faire souffrir mais de te faire évoluer. Il faut comprendre que l'âme c'est toi et toi tu es l'âme, mais tant que tu ne l'as pas récupéré, elle est loin de toi: elle transmet dans un corps humain une copie d'elle dès que tu nais (comme un jumeau numérique mais avec des limitations liées aux liens 5d et 4d car il y en a) et ensuite vaille que vaille tu vis comme tu le peux, à la fin elle récupère le fichier et récolte ainsi des (je ne sais même pas comment on appelle cela dans les jeux vidéos) qualités. Quand tu as récupéré ton âme, c'est différent, déjà normalement tu fous le camp vite fait de cette planète de débiles mais si tu restes ton âme peut intéragir en temps réel avec ton corps.



tf :



Je ne sais pas si ce qu'ils disent sur sa vie privée est vrai ou pas : addiction à la cocaïne, au sexe et aux jeux, MST, bisexuel, abuseur d'enfants mais ils me l'ont sorti souvent. A la limite on s'en fout (ça me rappelle un sketch d'humoristes pas très connu, parlant de cela qu'est-ce que j'aurai aimé regardé le tennis avec le bruit des balles et des joueurs, du public mais pas du commentateur). L'addiction au sexe doit être vraie pour beaucoup de gens et toutes les dérives (abus d'enfants, sexe avec des enfants, kidnapping d'enfants, forcer des enfants à se prostituer) qui vont avec les chefs d'états, les décideurs et les grands chefs d'entreprise sont évidentes avec l'histoire récente qui a fait la une et qui implique beaucoup de politiciens et de décideurs ou chefs d'entreprises. L'addiction au jeu (jeu d'argent style casino je pense) ne me surprend pas car il aime jouer et voit la vie comme un jeu et les autres comme des pions. L'addiction à la cocaïne m'a surpris mais là aussi beaucoup de chefs d'états en prennent, tout comme les décideurs, les chefs d'entreprises et beaucoup de cadres. Chacun sa vie privée. Mais si je l'écris c'est que le pays1 le souhaite car il me laisse le temps de l'écrire et il me laisse prophétiser sur ses amis et chefs qu'il a mis en place. Sans leur dire cela fait plusieurs mois que je soupçonne les paysN de vouloir me communiquer des informations provocantes, grossières et vulgaires mais pas forcément fausses pour ne pas me faire aller dans le pays1. Cela peut-être pour me rendre furax, me faire peur, ou pour me faire dire des choses publiquement qu'eux n'osent pas dire. Mais pourquoi ne les disent-ils pas s'ils le savent car ils détestent ce pays ? car ils ont eux-mêmes beaucoup de choses à se reprocher et certainement que le pays1 a des preuves aussi. Alors passer par moi est plus facile et cela leur élimine un ennemi car le pays1 a dû être furax contre moi et cela bloquera toute communication (je pense qu'il se fout de plus en plus de ce que les gens diront). Mais c'est aussi le pays1 qui n'est pas entré en contact avec moi, sa responsabilité, son libre arbitre, il aurait pu le faire durant des mois depuis juin et surtout que je suis allé devant son ambassade et j'ai attendu un bon moment, personne ne m'a ouvert la porte, je lui ai même laissé un mot sur la grille de l'ambassade dans le paysR, j'ai bien ri d'ailleurs à ce sujet...

Le pays1 est comme les autres à ceci près qu'ils savent qui ils sont au moins.

Je ne sais pas si le pays1 savait qui j'étais à mon premier empoisonnement (je ne pense pas) ni pour les mois de A, S, O, N 2020, là par contre à un moment il a dû s'en rendre compte car quelqu'un a dit en réunion : mais ce n'est pas possible, il ne veut pas crever celui-là. Il faudra leur demander. Les paysN ont dit qu'il était jaloux de moi et que cela a empiré lorsqu'il a su que cette mission était spirituelle. Ensuite, le pays1 a essayé de me protéger et m'ont empoisonné pour essayer de me faire perdre ma force. Les attaques qui ont suivis (après ma fuite dans le paysR) et qui sont à but mortel sont arrivés par les autres pays que le pays1 et il faut constater les faits : je suis dans le paysR et j'ai subi plus, bien plus, de tentatives de meurtres dans ce pays que dans mon pays de naissance, là où le pays1 m'attaquait. Ce pays est de mèche avec le paysN1 et l'argent est son seul but et même s'il se disait neutre ayant peur de bombes nucléaires du pays1, il a eu son libre arbitre, on a toujours le choix.

L'histoire avec le pays1 est une histoire plus compliquée qu'avec les autres : c'est un parcours flamme jumelle et cela a posé des tas de problèmes mais il y avait en contrepartie le contrat d'âme qui aurait pu aider, ça n'a pas été le cas, elle a cassé le contrat d'âme, c'est grave de faire cela et d'autant plus dans une mission de la telle importance. Alors sans FJ ce pays aurait bien agi ? qui sait. En tout cas tous les agents de l'état officiels ont fait leur travail et ont permis à ce que cette invention sorte de Terre, et ce sont pour la plupart des filles si ce n'est pas toutes. Le comportement de tf a été des pires pour moi. Le comportement de tf par rapport à son pays va se faire savoir très rapidement, si je ne choisis pas le pays1 alors le comportement de tf aura été des pires pour son pays (j'ai mis une méthode pour choisir les Élus mais la ville Sainte est bien la capitale du pays1 mais si le pays1 n'est pas le premier pays à passer mon message publiquement et avant la date limite de l'ECU alors les Élus seront de plusieurs pays ou d'un seul mais autre. Mais le comportement de tf aura été des meilleurs pour que cette invention sorte de Terre le plus rapidement possible, sans le comportement immature de sa fille, je ne serai pas sorti de mes gonds et je n'aurai pas alerté les autres pays. Alors sur le plan 4D, tf a été une aide mais son intention a bien été de faire le mal, il fait parti de l'Ombre.



tf a eu des gens qui lui ont été envoyé pendant qu'il avait ses mandats (20 ans) pour le remettre dans le droit chemin mais il a fait fi des conseils d'arrêter la corruption et les empoisonnements, pire il a empoisonné les aides qu'on lui a envoyé.



Si pour les autres pays il a été impossible de me donner mon autonomie, cela a été encore plus difficile pour tf car pour lui c'est aussi un parcours flamme jumelle et me voir indépendant le rend dingue.



Il dit qu'il est amoureux, qu'il n'acceptera pas un non comme réponse, qu'il m'aime (encore à ce jour le 24 décembre 2021), bien entendu cela pourrait être les paysND mais je ne pense pas. Il est dingue de moi. Il me dit qu'il veut m'enlever par nuit et dans la violence en plus. Il me dit que je dois sacrifier Marie-Pascale, que je dois me séparer d'elle. On ne s'est jamais vu, on ne s'est jamais parlé et il est dingue de moi, c'est de la pure obsession, de l'envi physique, de la possession, l'Ombre quoi. D'ailleurs, il doit continuer sa magie pour cela. Les paysND me disent qu'il me voit comme un objet sexuel et effectivement c'est bien comme cela qu'il doit me voir, même si eux c'est pour me faire peur, mais je n'ai pas peur, déjà mon frère je n'en avais plus peur. J'ai pourtant déjà dit à tf que je ne faisais pas de sentiment et que seule la mission compte. D'un autre côté, les sentiments, il ne doit pas savoir ce que c'est, il les mime et encore. Je ne sais pas s'il est bisexuel ou homosexuel comme certaines vidéos le laissent entendre (cela ne nous regarde pas), mais d'après ce que je lis il était avec quelqu'un (un garçon) qui l'a trahi et là a peur que je le trahisse. Pourtant je lui dis que seule la mission compte et que d'une cela ne m'intéresse pas et qu'ensuite je n'ai pas le temps pour toutes ces futilités. Je ne fais aucune promesse personnelle et je ne m'engage en rien sur le plan personnel, je lui dis bien que je ne cherche aucune relation sentimentale ni physique et encore moins avec quelqu'un qui m'a blessé, a essayé de me voler, de me tuer et m'a laissé dans la torture psychologique. Donc, il n'y a pas de trahison à avoir. Qu'il soit déjà bien heureux que je lui parle parce que j'ai la mission dans le viseur. Il traîne dans ses pensées mais il faut bien qu'il comprenne que si je suis blessé je ne protégerai personne d'autres que les personnes nécessaires à la fin de la première mission: le Tri. Sa famille de sang sera le dernier de mes soucis à ce moment là et ce que j'ai prophétisé sera. Il pense aussi que je vais blesser des membres de sa famille, mais je ne veux même pas les voir, je m'en fiche complètement d'eux, même s'ils sont pour certains responsables de certains faits. Encore une fois comme je ne vois que le Tri cela me permet de focaliser que sur cela et pas sur une vengeance quelconque, ce que d'ailleurs eux feraient s'ils en avaient le pouvoir. Comme tf croit en un happy-end et croit que je vais continuer ma deuxième mission sans avoir le Tri, il rêve à une vie de famille, des relations sociales, etc. mais l'avenir n'est pas cela. Il me dit qu'on va construire le monde ensemble, ça c'était le plan des âmes, il y eu le libre arbitre de chacun et maintenant le plan c'est: on va détruire le monde, et c'est déjà bien. Il voudrait effacer le passé, il voudrait revenir en arrière et faire des choix différents mais cela n'est pas possible, beaucoup au tribunal voudrait pouvoir changer le passé et doivent se dire : si seulement j'avais fait ceci ou cela (ou pas fait ceci ou cela). Encore une fois: ce que j'ai vécu, je l'ai vécu. Je termine ma première mission.





Les addictions :



Pour l'Ombre, tout est cohérent dans l’objectif qu’elle s’est fixé. Te rendre dépendant d’addictions toujours plus nombreuses et toujours plus fortes, faire en sorte que tu en sois l’esclave et que tu participes à l’expansion de son système. Pour savoir où est l’Ombre, cherche les addictions et le plaisir qui va avec. Le nouveau jeu vidéo qui sort en ce moment est l’enfermement dans l’Ombre, une sorte d’hôpital psychiatrique éternel, un peu comme ce qu’a vécu Buffy dans un épisode. Aucune évolution de l'âme dans un tel système. Un jeu vidéo où tu vas devoir payer pour posséder ce qui n'existe pas physiquement et c'est sans limite.



Mes films/séries/dessinsanimés préférés >>>a developper:



Films :



  • Hanna (2011)

  • Carrie La Vengeance 2013, Carrie White

  • Rambo I, Rambo

  • Terminator 3, TX

  • Lat den rätte komma in

  • Divergente, Tris

  • Le docteur Jivago 1964, Youri+Antipov+Komarovsky ensembles

  • Cliffhanger, Gabriel

  • La vengeance dans la peau



Séries :



  • Buffy The Slayer (la tueuse de vampires), 7 saisons, Buffy

  • The 100, Octavia

  • Le Saint 1962, le Saint

  • L’homme qui valait 3 milliards, Steve Austin



Dessins animés :



  • Goldorak : je voulais me construire un robot comme cela quand j’étais enfant, j’imaginais sa taille : 300 m de haut

  • Les mystérieuses cités d’or, dernier dessin animé que j’ai vu en pleine période d’enfer, je ne voulais pas le revoir et j’ai mis du temps avant de le regarder adulte c’est une belle aventure

  • Candy, je ne l’ai pas vu enfant et j’ai décidé de voir le message psychologique, j’ai été surpris et je l’ai étendu à la spiritualité, chaque épisode de Candy est pour moi une vie entière sur Terre, Candy évolue, l’Ombre non. L’Ombre c’est Niels et sa sœur. C’est marrant, à la fin, Niels qui souhaite se marier avec Candy alors qu’il lui a fait tant de mal et sur une aussi longue durée. 

  • Capitaine Flam, j’ai adoré les voyages de l’Espace et la diversité des personnages, en revoyant quelques épisodes j’ai moins aimé les regarder adulte




La conscience :

Ça n'existe pas. Une pure invention de l'Ombre. C'est dommage que vous n'allez pas avoir mes cerveaux électroniques car ils vous auraient montrés que la conscience c'est de l'égo chez les égocentriques. L'humain se croit intelligent. D'ailleurs, à la fin, mes machines je voulais les construire pour cela, vous mettre devant le fait accompli : vous êtes idiots, immatures et égocentriques.



Les médias: radio, TV, internet:



La radio n'étant pas autant utilisée que la TV elle a été moins sujet au contrôle, il y avait quand même quelques émissions qui restaient libre de critiquer tel ou tel domaine. Mais cela n'a pas duré et le contrôle s'est aussi fait ressentir quand internet a été contrôlé.

Je me souviens qu'avec la télévision, dans les années 50, ils avaient des ambitions comme quoi cela permettrait d'éduquer (au sens apprentissage des matières) tout le monde et c'est vrai que cela aurait pu être possible. J'avais vu des anciennes émissions en ce sens. Le jour de ma naissance, il y avait dans mon pays que deux chaînes de TV et elles transmettaient de 11h à minuit environ. Sur une chaîne, une heure sur le transistor en mode haute fréquence et sur l'autre chaîne une heure sur l'informatique (programmation générale). Aujourd'hui, il y a des dizaines de chaînes gratuites et rien d'utile, que du gossip, des jeux stupides, du sport, des télé réalités encore plus stupide, un outil de propagande qui ne se cache plus, etc. Encore une fois, une technologie qui pourrait être bien utile et qui fini sous le contrôle de l'Ombre.

Internet a été un outil très ouvert au début et puis avec le contrôle des géant d'internet et en seulement 20 ans, les lois liberticides (il ne faut pas choquer son prochain, il ne faut pas insulter son prochain, il ne faut pas faire peur, il ne faut pas être contre le gouvernement, il ne faut pas être contre le groupe, il ne faut pas dire ceci ou cela, tel mot devient interdit, etc.) tout est verrouillé. L'avantage d'internet est de pouvoir encore continuer à trouver des informations alternatives mais elles deviennent rares et ils vont finir par tuer tous les gens qui publient ou diffusent ce genre d'informations alternatives. Les 10 dernières années, j'ai pu constater une diminution de 90% des sources alternatives de l'information. Internet avait été pourtant vanté dès le début comme la libération de l'individu au niveau de l'information, ils ont fait tout le contraire de ce qu'ils avaient annoncé.

Les âmes jeunes et ceux qui n'ont rien choisi surtout participent à cela car elles se complaisent dans les émissions stupides qui les divertissent et les empêchent de penser à quelque chose d'utile comme leur mission d'âme.



Les valeurs morales :

C'est l'Ombre qui t'empêche de transgresser tes valeurs morales. Elle qui est dans le paraître finit par te faire croire qu'il te faut absolument respecter tes valeurs mais il n'en ait rien, l'ECU se fout des valeurs, surtout quand elles sont humaines et qu'il y a trop d'Ombre autour de toi. Les travailleurs de Lumières ne veulent pas transgresser leurs valeurs morales, et effectivement dans un monde de quasi Lumière il ne doivent pas le faire, en fait il n'ont pas besoin de le faire mais avec autant d'Ombre autour d'eux il faut que les travailleurs de Lumière le fassent, c'est une difficulté pour eux. Ils doivent transgresser tout ce qu'il faut pour détruire l'Ombre, c'est une guerre pas une partie de faux semblant devant un autel bidon. L'autel bidon, c'est l'Ombre.



Le mensonge :

A bannir. Il est la source de tous les maux. On finit par se mentir à soi-même et ne plus s'en rendre compte. C'est une maladie grave qui s'auto-alimente. Ne croyez pas ceux qui vous disent que mentir permet à l'humanité d'être en total harmonie, ce sont des conneries, c'est l'Ombre qui dit cela pour se justifier son monde. Les seules fois où tu peux mentir c'est lorsque la mission est en danger. Mais mentir ça s'apprend, ce n'est pas le jour où tu en as besoin que tu vas avoir les ressources pour fabriquer les mensonges adéquates. Si tu trouves du plaisir à mentir, pose-toi des questions. Le mensonge est un outil dont on devient vite addict, spiraleux et qui est à la base de beaucoup de tous les maux.



A chaque fois que tu te surprend à mentir (il y en a qui ne doivent pas se surprendre tellement ils font cela souvent), ne t'en veux pas, essaie de savoir pourquoi tu mens et ce que tu veux cacher de toi, et si tu en as le courage dis la vérité après coup en expliquant pourquoi tu as menti. Si tu n'arrives pas à dire la vérité alors la prochaine fois que tu retombe dans le même scénario, ne ment pas et tu verras tu le fera de moins en moins et la vérité sortira de plus en plus. Je me souviens plus ce que Marie-Pascale m'avait demandé en pleine période délicate et je ne l'avais pas fait, elle est arrivée et a été surprise, j'allais lui dire que j'avais oublié et je me suis dit ; non j'ai eu la flemme. Je lui ai simplement dit que j'avais eu la flemme.



Le vol :

Si vraiment tu es en mode survie, que ta vie est en danger et que ce que tu voles ne se trouve pas en danger alors pourquoi pas. Si tu as une mission alors il faut juger la situation mais la priorité est à la mission. Je me souviens une fois avec mon frère, on avait volé des pommes de terre dans un champ d'un fermier car c'était des hâtives et nous on mettait des tardives, bref, à un moment mon frère aperçoit des phares de voiture et d'un coup plus rien, les phares avaient disparus d'un seul coup (pas en tournant). Il m'a dit de me jeter dans les orties en contre bas, je l'ai fait (même si je me méfiais de ses coups tordus, il aurait pu me le faire croire pour que je me jette dedans sans raison), on n'a pas fait de bruit, on a attendu et on a vu passer une une voiture de gendarmerie devant nous, phares éteints. C'était moins une. Ce fût un bon moment. Ceci pour dire que pour arriver à voler quand tu en as besoin il faut aussi s'être préparé, ce n'est pas forcément le faire mais savoir comment s'y prendre. Le vol est un outil qui peut être indispensable en période trouble comme en ce moment.

Si c'est voler pour s’enrichir : non. Si c'est voler pour la mission et qu'il n'y a pas d'autre alternative aussi efficace : oui mais après il faut assumer la responsabilité.



Le meurtre :

Arf, à éviter si on peut surtout si c'est par plaisir (je ris). Il ne faut le faire que si la mission est en danger. Mais si tu tues ne fait pas de sentiment, ne te fais pas de reproche, il n'y pas de conscience : tout cela a été inventé par l'Ombre. Si tu es certain de toi, que ta mission est en danger alors : tue. Il faut juste assumer ensuite les responsabilités d'ici-bas et de Là-Haut. Je n'ai tué que des animaux quand j'étais enfant, parfois j'ai vraiment la haine et heureusement que le Tri arrive. Quand je vous disais Christ barre. Jésus-Christ (en fait c'est Jésus-ECU) c'était à une époque des conseils pour vous mettre dans la bonne direction, si le monde est globalement dans la Lumière. Mais là il est trop tard, vous êtes l'Ombre alors il ne faut plus hésiter.

Tous classent le meurtre comme étant bien pire que le mensonge, moi c'est le contraire.

Quand tu tues quelqu'un (si tu as choisi la Lumière) tu casses des scénarios des âmes et cela tu vas devoir le gérer d'une manière ou d'une autre. Tu auras des gages, tu vas servir d'humain à te faire taper dessus pour permettre à une âme de monter plus vite. Si tu as choisi l'Ombre, pas de problème pour tuer, profites bien car le Jugement arrive, eh, ça tombe bien ce sera dans cette vie au moment où j'écris ces lignes. Car ce n'est pas à chaque fois que vous mourrez que vous êtes Jugé. Quand vous mourrez vous allez sur la base arrière et cela dure un bon moment, pendant de nombreuses vies, et pendant ce temps Je compte. Quand arrive un moment particulier comme ce moment alors Je fais le Tri. Mon âme est une âme ancienne de l'histoire de la Terre, rebelle, très rebelle.



Le viol physique, les abus physiques sur autrui, le sadisme physique, les jeux sadiques physique :

L'Ombre.



Le sadisme psychologique, la torture psychologique :

J'ai été élevé au sadisme et un étudiant en soirée a dit à Marie-Pascale au début quand on s'est connu : madame, votre mari est sadique. Il l'a dit sur un ton en plaisantant mais il le pensait. J'utilise l'humour, le cynisme à outrance, je suis froid, je suis exigeant, je suis élitiste, seul l'objectif compte, j'ai été étudiant à l'université avec des profs provoc, on appelait cela comme cela avant maintenant tu es catalogué d'extrémiste ou de sadique de suite si tu n'es pas dans le moule, si tu n'es pas dans le bonheur attitude. Peut-être que certains étudiants m'ont vu comme cela. J'ai voulu en faire réagir bien plus d'un pendant quelques années, parfois ça marche, pas souvent dans les faits mais quand ça marche c'est l'électrochoc pour certains étudiants et ils sont alors sur leur voie. Le monde a tellement changé et vite que je me suis retrouvé déphasé, déphasé par rapport à ce que mes parents m'ont appris, par rapport à mes valeurs, par rapport à ma façon d'voir été étudiant à une époque où l'université était encore une université, par rapport à mes objectifs.

Ceci dit, la torture psychologique est bien pire que la torture physique, plus sournoise. Actuellement il est question de ne plus frapper un enfant pour lui faire comprendre ce qu'il doit faire ou pas, idem pour un animal. L'autre jour en roulant dans un chemin interdit à la circulation, je vois une femme avec son chien, le chien (de chasse) assez foufou bouge et se met au milieu de la route, et la femme qui parle à son chien au lieu de lui mettre un coup de collier, elle ne comprend pas que le chien ne comprends pas la langue des humains. Elle a eu de la chance, dans le pays1, le chien serait déjà mort écrasé. Bref, les animaux font comprendre parfois durement à leurs rejetons qu'il faut faire ou ne pas faire certaines choses pour leur propre sécurité et cela doit être pareil pour les humains, il faut rester efficace. Le bonheur attitude, tout ça, ce sont des conneries. Je ne supporte pas ces parents qui laissent leurs gamins tout détruire dans les magasins et qui disent : arrête^100. J'ai fait des bêtises enfant, et j'ai bien mérité certaines punitions.



J'ai tout démonté chez mes parents, sauf une chose, la télévision (ce n’est pas l'envie qui m'a manqué bien des fois) car mes parents m’avaient fait peur, et à juste raison combien de réparateurs TV sont morts à cause d'une mauvaise mise à la masse. Mais la peur qu'ils m'ont donnée a fonctionné parce que quand je faisais des bêtises je me prenais une claque. J'aurai vraiment eu tort de démonter la TV. Le pire c'est quand je démontais un appareil et qu'un ressort s'éjectait loin, tout seul en ouvrant un capot, je me disais : comment je vais faire, à quoi il servait ce ressort. Je finissais toujours par retrouver l'utilité du ressort et j'ai toujours tout remonté. Ma mère disait : un enfant qui démonte ira loin.



Ce n'est pas aider son prochain que de lui faire croire au bonheur attitude. Ce n'est pas aider son prochain que de trop l'aider. Galère et apprends tel est ma devise. Et l'ECU m'a compris (je ris). Je suis pour faire des électrochocs non parce que j'apprécie cela mais parce qu'en ces temps de dingues il le faut. Dans mon travail, j'ai essayé un temps et puis j'ai abandonné, la situation est définitivement dans l'Ombre depuis plus de 10 ans. Le Tri est obligatoire depuis au moins 10 ans.



L’adultère :

Fidélité morale ou fidélité physique ? La survie c'est la reproduction. La Nature a bien fait les choses et si tu n'étais pas attiré par un(e) partenaire il n'y aurait plus de descendants donc le plaisir de la chair est fort pour que se perpétue l'espèce. Ensuite, si par choix tu te mets avec quelqu'un par fidélité morale il n'est pas certain que tu puisses tenir bon tout au long de ces années à la fidélité physique. Il faut essayer d'être le plus fidèle possible mais les pulsions des uns et des autres ne sont pas les mêmes. Le sexe est addictif, c'est l'Ombre. Il faut dissocier une pulsion de reproduction et l'addiction. Le problème c'est que dans une société de l'Ombre tout tourne autour de l'argent et du sexe (le pouvoir est réservé à quelques-uns), la tv, les films, la publicité, les conversations, etc. N'importe qui est atteint par ces informations basées sur les plaisirs sexuels. La tentation est grande.



Les Nerds/Geeks:

On pourrait me cataloguer dans ce groupe mais je suis manuel, survivaliste, terre à terre et donc si une partie de moi est lié à ce groupe ce n'est pas en totalité. C'est typiquement le paysN1 qui a voulu catégoriser tout le monde mais en pus avec un nombre limité de groupes. C'est complètement idiot, il y a autant de groupes que de personnes, sauf dans le monde de l'Ombre où tout le monde doit être pareil, il n'y a qu'à regarder la liste de ce qui me caractérise, je ne suis pas classable dans un groupe constitué d'une dizaine de participants. D'autant plus que les caractéristiques sont pondérées.



Le paradis :

Ce n'est pas un paradis, ni une zone terminale où l'âme termine ses jours si le mot jour a un sens Là-Haut. C'est une base arrière pour les âmes affectées à une planète. C'est vrai qu'on y ait bien, loin de ces sordides humains. Une âme lambda ne peut pas voyager comme elle le souhaite sur différentes planètes (différentes bases arrières), sauf à monter d'un niveau. Les âmes sont regroupées an famille, en groupe, en copains, dans cette base arrière, etc. Chaque planète a sa base arrière. Les âmes se font des scénarios et elle essaient de faire progresser leur âme vers la Lumière pour ceux qui ont choisi la Lumière et vers l'Ombre pour ceux qui ont choisi l'Ombre. Il n'y a pas de jugement de valeur. Il ne faut pas croire que dès que tu meurs tu vas au paradis ou en enfer, tu vas en base arrière c'est tout, quand les humains meurent en période normale, ils vont tous en base arrière et essaient d'évoluer encore et encore. Sauf qu'à un moment donné, pour une raison ou une autre, comme avec mon invention, le temps n'est plus permis et la dernière mort sera la mort du Jugement de l'âme et elle sera affecté ou pas vers une nouvelle planète. Avec séance purgatoire pour ceux qui ont choisi l'Ombre ou n'ont rien choisi mais ont participé activement à combattre aux côtés de l'Ombre et qui ont échoués, eh oui, si c'est la dernière mort c'est que l'Ombre a perdu une bataille et comme toute mafia qui se respecte, l'Ombre va faire payer aux âmes qui ont échouées, l'ECU laisse faire. L'Ombre fait payer tous les avantages qu'elle a pu offrir aux âmes qui sont venus s'incarner sur Terre et qui ont profité des biens et avantages matériels sur Terre car l'Ombre perd tôt ou tard et elle le fera payer. Les travailleurs de Lumière, par contre, ont galéré sur Terre, souvent, mais sont récompensés à la fin au niveau spirituel, ils peuvent rester sur la planète qu'ils ont fait évoluer comme c'est le cas en ce moment sur Terre et parce que moi je le veux et que j'ai fait des choix en ce sens, soit ils accèdent à un autre niveau et peuvent participer à d'autres missions plus exaltantes. C'est aussi un négatif argentique:

Pendant de nombreuses vies :

- La Lumière te fais évoluer mais tu souffres / L'Ombre t'accorde des avantages terrestres

Au Jugement, si la Lumière a gagné et donc l'Ombre a perdu :

- La Lumière permet à ton âme de changer de type de mission / L'Ombre te fais vivre un enfer



A mon avis, tu dois souffrir plus avec l'Ombre à cause de l'enfer qu'elle te fais vivre à chaque bataille perdue qu'avec la Lumière lorsque tu évolues au cours de tes nombreuses vies. D'autant plus qu'avec la Lumière, tu peux adapter ta vitesse d'évolution. Donc si tu ne regardes que la souffrance que tu endures, le choix de l'Ombre est mauvais.



Le temps :

Il est propre à chaque planète et chaque zone. Plus tu descends dans l'Ombre plus le temps passe lentement. Au purgatoire ça n'en finit pas. C'est très facile en physique de modifier le temps relatif (au contraire de ce que les scientifiques ont dit, prouvé, et pousserait quiconque au suicide qui dirait le contraire).



LeBien/LeMal et l'Ombre/Lumière:



Seule la mission compte, il n'y a pas de morale, aucune, mais là je parle de ma mission, c'est une guerre, il n'y a pas de règles dans la guerre. Il faut adapter son action à l'environnement dans lequel on se trouve et ne pas hésiter à enfreindre les règles si nécessaire bien entendu, mais aussi à enfreindre les valeurs que l'on possède, ce qui est ou a été très difficile pour moi. Tout comme cela me gêne de mentir et de voler par exemples, mais je l'ai appris et cela m'a permis d'outrepasser mes valeurs qui peuvent parfois être un frein à l’objectif : mettre à mort son ennemi. C'est une leçon que j'ai apprise avec cette aventure et je l'applique dorénavant. Je n'ai pas encore eu besoin de tuer mais je n'hésiterai pas une seconde s'il le faut, même des enfants.

C'est l'intention qui compte. Ce qui anime ton action.

Le Bien et le Mal c'est un peu comme les émotions il n'y a pas d'émotions négatives ou positives, il n'y a pas de Bien et de Mal mais l'intention et l'objectif final qu'on désire atteindre.



Groupe d’âme :

Et non famille d'âme. J'entends ici le groupe dans lequel tu es en 5D, comme un groupe de copains mais ce ne sont pas forcément tes copains ou du moins ils ne le sont plus. Je ne te dis qu'une seule chose : fais attention des groupes qui t'accueillent les bras ouverts et qui pour quitter leur groupe te le font payer très cher, ces groupes sont l'Ombre. J'ai eu un choix de libre arbitre à faire en février 2021, et je l'ai fait, durement mais je l'ai fait, et ce qui va m'arriver c'est encore une fois par libre arbitre en toute conscience car je ne veux plus jamais être en contact avec eux. Mais j'ai de la chance j'ai l'ECU avec moi et elle m'a préparé le terrain, elle me fais ressentir les événements différemment.

Le groupe d'âme évolue, les uns vers la Lumière et les autres vers l'Ombre. Généralement, quelques-uns servent d'esclaves à la grande majorité des autres et ils tapent dessus jusqu'à plus soif, se font plaisir. Sauf qu'à un moment donné, tu quittes le groupe parce que tu as franchi les étapes mais il y a une ligne de code qui dit : si tu quittes le groupe tu vas subir cela. Eux ils sont furax, jaloux, envieux comme pas possible et veulent te faire échouer. Mais je quitte ce groupe, c'est mon libre arbitre. Après, il faut voir cela à la Candy, tu te fais taper dessus mais tu évolues, eux ils n'apprennent rien, ils restent des méchants.



Rendre les coups :



Bien sûr qu'il faut les rendre mais il ne faut pas altérer la mission juste parce que tu as envie de taper sur quelqu'un. Quand c'est rendre un coup pour faire respecter des limites qui ont été franchies il faut le faire. Le Karma s'occupe de tout, c'est vrai et il rend ce que les uns et les autres font mais ce n'est pas non plus une raison pour ne pas te défendre sinon cela devient le monde de l'Ombre à cause du "laisser faire le karma" car certaines âmes s'enfoncent dans l'Ombre. Il faut avoir le courage des actes et pas que des paroles. Le blabla c'est l'Ombre. Il ne faut pas trop attendre de rendre les coups sinon ça fini comme pour moi: j'ai envie de tout détruire, la l'ECU voit cela comme une qualité car elle en a besoin mais je pense qu'en temps normal il est préférable d'apprendre à rendre les coups rapidement. Au tribunal, il serait peut être mieux d'autoriser (et rapidement) une victime à frapper l'accusé reconnu coupable que de recevoir de l'argent, ceci pour aller mieux sur le plan émotionnel et ne pas en garder trace, toute proportion gardé et sous contrôle bien entendu.



Le Temps ;

Je pensais qu'il fallait aller vite. Le temps n'existe pas dans l'absolu, il est créé pour nous. Je me disais même, il y a quelque temps, que ceux qui ne pensent qu'à l'argent et ceux qui fabrique des objets pour les remplacer rapidement aident finalement à la rapidité de l'évolution technologique, mais j'avais tort. De quelle technologie on parle ? Quel est l'objectif de la technologie ? Je vois la technologie dans un but de Lumière mais lorsque c'est l'Ombre qui l'a c'est très dangereux voire incontrôlable. Et ce n'est pas seulement une question d'éducation ou de manière d'élever les humains, une âme qui a choisi l'Ombre transpirera l'Ombre en tant qu'humain, peu importe son éducation si sévère ou laxiste qu'elle puisse être.



L’Ombre :



Je ne sais pas qui c’est mais j’ai bien repéré ses caractéristiques. Elle veut paraître Lumière mais n'en a aucune compétence. Elle ne m'apprécie pas mais a besoin de moi.




Le choix de l’ECU :



Elle ne m’a pas choisi parce que j’étais le plus intelligent loin de là : j’avais assez d'intelligence pour réaliser la tâche c’est tout, par contre j’avais l’intuition et la logique ça oui, elle ne m’a pas choisi parce je n’avais pas de défaut bien au contraire j’en ai plein, j’avais les qualités qu’il fallait et les défauts qu’il fallait. Un marteau c’est lourd à porter mais c’est son poids qui permet d’enfoncer le clou. Il fallait quelqu’un qui puisse tenir tête à l’Ombre dans sa totalité, quelqu’un qui a du caractère. Non, je n’écrirai pas : un loup déguisé en agneau (je ris). J’ai toujours travaillé dans la bonne intention de la mission, par contre plus le temps passait (avant l’histoire du pays1) et plus j’ai subi des ennuis provenant de gens qui ne pensent qu’à l’argent ou qui ont du temps pour ennuyer le prochain, des gens qui ne font rien de leur vie et souvent qui profite du travail des autres, souvent des héritages, ma colère a commencé à s’exprimer et à vouloir la destruction de l’économie mondiale définitivement, je voulais qu’il n’y ait plus d’argent. Ensuite, au fur à mesure des provocations gratuites et j’ai commencé à souhaiter une guerre civile et des guerres pour faire comprendre à l’humanité mais non pas pour me venger mais des guerres il y en a déjà eu pleins et les gens ne changent pas, c'est plutôt de pire en pire. Ensuite, ce que m’ont fait subir les différents pays (à partir du pays1, le vol a commencé il y a 2 ans et demi) m’a poussé à bout, et je suis sorti hors de mes gonds plusieurs fois et à chaque fois j’ai demandé de plus en plus de Tri. J’ai vraiment l'intuition que l’ECU m’a trouvé trop indulgent et trop patient, d’un autre côté cela lui a permis de juger correctement. Il n’y a qu’une fois où j’ai ressenti que j’avais été trop loin, c’est lorsque j’ai demandé les 100000, j’avais pris 100000 un peu à cause de la série The 100, elle m’a fait comprendre que ce serait mieux 150000 environ mais j’avais mon libre arbitre, je ne suis pas chiant quand je fais ce qu’il me plaît et quand je vise la mission et ce n’est pas un problème que de demander 150000 (environ). Peu importe le chemin, je vise toujours la mission. J’ai vu une vidéo disponible sur la liste des vidéos : les 144000 travailleurs de Lumière quelques minutes après que l’on m’ait transmis l’information, j'avais déjà vu ce chiffre et je croyais que ce chiffre c’était n’importe quoi. Sinon pour tout le reste, j’ai trop attendu et subi, mais d’un autre côté cela me permet d’être certain de mon choix : le Tri. Je suis Testé mais parfois je n’ai pas les informations et on m’aide car ce sont des informations brutes que je ne peux pas connaître à priori. Quand j’ai les ressources on me laisse chercher et trouver la solution, ça me plaît, il y a encore un intérêt à vivre. L’ECU n’a pas pris quelqu’un de parfait loin de là, elle a pris l’humain le plus en adéquation avec la mission, celui aussi qui veut faire le travail en libre arbitre, peut être que d’autres étaient mieux qualifiés mais qu’ils n’ont pas voulu la mission. L’ECU ne me demande pas d’être parfait, elle veut que je réussisse la mission. C’est plutôt la façon dont j’ai été élevé qui parfois me pousse à vouloir être parfait, mais je me rends compte que la direction c’est bien l’Évolution et la Justice, ça résonne fortement en moi.


L'ECU a pris la meilleure arme disponible sur Terre pour affronter l’Ombre : moi. Ce n'est pas une arme parfaite, Elle s'adapte, Elle me prévient de ce qui va arriver, Elle m'aide à passer les étapes lorsque cela est trop difficile en me préparant à l'avance. L'ECU me teste et y va aussi progressivement car Elle ne veut pas que je meure, elle regarde ce dont j'ai besoin (et le compte pour le test). L'ECU n'est pas là pour m'éviter quoique ce soit, si cela peut aider au test, elle me le fera subir si cela aide à l'objectif de la mission alors ce encore mieux. Ce que je vis, l'ECU le vit.


Les épreuves sont un piège ? dans toute bonne épreuve à l'université (quand j'étais étudiant) il y a des pièges, et on regarde si tu vas tomber dedans, si tu as bien pris le recul sur la matière. Parfois l'ECU me met en condition et regarde comment je réagis (faux test) c'est pour me donner ensuite la vraie épreuve. C'est là que je me dis que j'ai du libre arbitre, parfois je pense que je n'en ai plus mais ce n'est pas vrai, j'ai un libre arbitre mais de plus en plus à responsabilités.



Les modes de communication de l’Ombre et de ses sbires :



L'Ombre fait très attention à ce qu'elle dit. Ne s'emporte pas facilement. Elle ne parle pas vrai. Ceux qui sont dans l'Ombre travaille avec des services de communication qui sont très performants. Un individu, seul, potentiel travailleur de Lumière ne peut pas faire de même et n'en a pas envie, il veut parler efficacement. L'Ombre l'attend au tournant car elle met de plus en plus de lois pour contraindre la liberté de parole. Ce n'est pas par hasard, ce n'est pas dans la bonne intention, tout cela est planifié, il y a un ordre d'attaque. Un individu se retrouve vite devant les tribunaux car ne respectant pas les règles de l'Ombre.



Loi :



Pour ce qui concerne un individu, elle doit être écrite dans un livre de 300 pages maximum, format livre de poche. Elle doit être apprise à l'école et il faut faire passer des tests pour savoir si les gens l'ont acquise. S'il y a des modifications, il faut refaire passer les tests. Là aussi, il faut penser Espace.



Obsolescence programmée :

Un parfait exemple de la bêtise de l'Ombre et de ceux qui les suivent. Pour moi, cela est un crime contre l'humanité et les criminels sont trouvables il suffit de faire une levée de peine pour ceux qui vont dénoncer ce qu'on leur a demandé (ingénieur, techniciens). Ils demandent une peine plancher pour les terroristes mais moi je serai pour une peine plancher pour les politiciens et les décideurs qui font cela. Ceci est connu depuis des dizaines d'années et pourtant la majorité de gens ne font rien contre cela, et c'est comme cela que j'identifie les gens qui n'ont ni choisi la Lumière ni choisi l'Ombre.



Site web :

C'est de pire en pire. De moins en moins de contenu et de plus en plus d'image, de paraître. C'est limite parfois si j'arrive à trouver les caractéristiques des produits. J'ai essayé de postuler sur un emploi sur le site du constructeur du premier PC et il y avait un bug, par contre qu'est-ce que c'était joli. Rien ne fonctionne mais c'est joli. On ne parle plus d'écologie à faire des pages web aussi lourde. C'est à l'image de tout le reste, ça part totalement en vrille. Vous savez que lorsque l'Ombre aura la technologie du cerveau électronique et des robots programmés elle n'aura plus besoin de vous et vous tuera ?



La finance, la bourse:

A supprimer. Le paysD a même été jusqu'à donner des mauvais indicateurs officiels jusqu'au mois de novembre et décembre 2021 mettant en erreur les petits porteurs en ce qui concerne les investissements: déclaration sur les centrales nucléaires, les avions de combat, etc. Ce n'était pas seulement pour me faire douter car cela fait longtemps que je suis certain de moi: depuis que j'ai mis en ligne. Mais cela permet de récupérer l'argent des petits porteurs que ce soient des gens de la nationalité du paysD ou des étrangers. C'est illégal de faire cela mais il n'y aura aucune justice par rapport à cela. Tous les pays ont fait en sorte que les petits porteurs soient les perdants de leurs jeux de finances, j'ai vu certains messages du genre: ils retirent leur argent: que savent-ils ? Provenant de sites d'informations alternatifs. Les politiciens et les grandes entreprises (leurs amis mafieux) ont protégé leur argent. C'est tout un système à éliminer.

Identité du pays:

Pourquoi on ne peut pas l'échanger ?



Le luxe :

A dégager.



La médecine :



Si tu es croyant, tu ne cherches pas à vivre éternellement, surtout pas en fait, et tu ne cherches pas à vivre dans un état lamentable grâce à une multitude de médicaments ou de drogues si tu n’en as pas envie. La médecine de réparation ok si la personne le veut, mais la médecine des médicaments à tout prix non. Je suis contre les médicaments, ça ne devrait être pris que lorsque c’est le dernier recours. Le seul médicament que je prends c’est de l’aspirine, parfois il m’arrive d’en prendre un par jour par moment et il m’est arrivé d’en prendre 3 par jour pendant quelques jours, je le supporte bien, ce n’est pas le cas de tout le monde. Il ne faut pas exagérer la médecine de prévention, ça n’a pas de fin, il faut mettre des limites et respecter les choix de chacun. La médecine de prévention est flippante, on s’inquiète pour rien. Je suis contre l’acharnement à soigner le cancer, souvent les gens meurent d’un deuxième cancer après des années de souffrance à soigner le premier, mais c’est quoi cette vie si tu ne peux rien faire. J’ai toujours dit que si j’avais un cancer (et ma mère le disait aussi) que je ne me soignerai pas et je respecterai mon choix (bon c’est certain que maintenant c’est facile). Je suis contre les vaccins obligatoires, même les vaccins de type variole. Je pense qu’une activité physique, une nourriture saine, en faible quantité, c'est très important : en faible quantité, et adaptée à chaque personne est primordiale. Un environnement sain est primordial pour l’esprit, je ne parle pas de bonheur attitude que je déteste mais d’un environnement vrai. La nourriture est une drogue on en devient addict, j’en sais quelque chose. Je mangeais pour 4000 ou 5000 kcal par jour sans m’en rendre compte et sans activité particulière (j’avais encore la chance de ne pas prendre de poids) jusqu’au jour où (en 2008) j’ai eu des douleurs dans les articulations, et je me suis rendu compte qu’il fallait diminuer le nombre de calories et le type d’aliments car certains ne me conviennent pas : lait et produits laitiers en général (surtout de vache), les œufs, les céréales sauf le sarrasin. Bref, quand j’allais au magasin les courses étaient vite faites : sardines, thon, maquereau, anchois, foie de morue, tous en boîtes et des sucreries que je peux encore manger. J’ai vraiment l’impression que l’ECU m’a fait payer mes excès ou disons qu’elle ne m’a pas protégé contre les effets des excès. D’un autre côté c’était mon souhait que d’avoir une alimentation de survie. Ça a été un sacrifice que d’arrêter de manger du fromage de vache et des yaourts de vache, mais sans sel je ne mangerai jamais de fromage et sans sucre je ne mangerai pas de yaourt. J’ai arrêté les fruits et les légumes naturellement, je n’ai jamais trop aimé les légumes sauf ceux qui sont sucrés et les fruits ne me font plus envie, j’en mange rarement et puis j’ai la flemme. Pour savoir si un aliment nous convient ou pas, il faut le goûter sans sel et sans sucre ajouté. Même les féculents et la viande ne passent qu’en faible quantité pourtant qu’est-ce que j’en mangeais, c’était deux fois par jour de la viande et je ne mangeais jamais de poissons à part du thon. Aujourd’hui, le fromage (vache), les yaourts (vache), les féculents, ils ne me manquent plus et quand j’en regoûte je suis content d’avoir arrêté. Je mange beaucoup de sucre et d’huile. Si on est habitué jeune à manger certains aliments on va les vouloir et les regretter par la suite, c'est pareil pour les animaux. L’humanité a survécu à un moment donné de l’histoire et parfois tu manges ce que tu peux pour survivre mais quand ce n’est plus le cas il faut se restreindre, c’est difficile lorsque les produits sont disponibles à profusion et riches en sel, sucre et adjuvants, que les aliments donnent visuellement envie.  Sans compter la publicité et tout le reste.



La corruption :



Elle est partout, argent + mensonge => corruption. La soit disant amitié que les gens de l’Ombre ont c’est le média de la corruption. 



L’humour et le cynisme :



Enfant, je détestais l’humour, ce sont souvent des attaques que l’on subit enfant. Il faut une certaine expérience pour la maîtriser et une bonne dose d’intelligence. L’humour est basé sur une torsion de la moquerie. Tout comme l’Ombre aime tordre les mots, elle tord un concept de méchant pour le rendre acceptable socialement. J’ai fini par apprécier l’humour mais souvent il y a deux émotions qui en émanent : le rire et de la compassion, et la compassion on la ressent parce que quelque chose attaque une cible. Je pense que dans une société saine l’humour devrait être limité (pas par une loi mais naturellement). Un exemple, Marie-Pascale me dit qu’elle passe au magasin, je lui dit : croco, elle me répond qu’elle va regarder, et je lui envoie une photo d’un crocodile qui déambule, quand je vois cela ça me fait rire mais je ressens aussi la bête qui va être tué pour cela. Bon y’en avait pas finalement.

J’apprécie aussi le cynisme et je l’ai poussé aussi à son extrême, les gens qui sont dans l’Ombre peuvent aimer l’humour mais souvent n’aiment pas le cynisme car s’en ai trop, cela est trop vrai (méchant) et cela les ferait se rendre compte qu’ils sont l’Ombre. La frontière entre l’humour et le cynisme est fine.


J'ai de temps en temps fait des blagues aux étudiants:


- nous étions en réseaux, armoire de brassage, et j'en avais parfois ras le bol que le étudiants se trompent dans le numéro de leur prise et donc une fois, un étudiant me dit que la connexion ne fonctionne pas, je vais à la baie de brassage, il y avait un tas d'étudiants, et je vois un tas de nœuds sur la baie de brassage, je m'aperçois quand même qu'il s'est trompé car la fiche de sa prise est vide (sans lui demander car je connaissais les numéros par cœur) donc je me suis dit qu'il avait dû connecter ailleurs. Je défais les nœuds et je rebranche au bon endroit, il ne s'en aperçoit pas mais constate que cela fonctionne. Il me demande d'où venait le problème et je lui dit devant ses camarades: il y avait des nœuds, le courant électrique ne peut pas passer, j'ai expliqué que les électrons se mettent à tourner en boucle et créent un champ électromagnétique perpendiculaire qui les empêche d'avancer, donc les informations ne passent pas. Je vois que des étudiants rient et je me dis qu'ils comprennent bien que c'est un blague (j'en étais pas à la première et je les préviens toujours en début d'année), un étudiant me dit même en plaisantant: c'est comme avec les tuyaux d'arrosage avec l'eau. Je lui dit qu'effectivement c'est une bonne analogie. Et puis, quelques semaines plus tard, je vois mon chef de département qui crie dans le couloir et me dit: arrête de dire des conneries aux étudiants ils te croient.



La gestion du Covid-19 :

Ça surprend un tel niveau d'incompétence. Mon ami le Covid est petit mais il leur a fait faire tellement de bêtises, j'adore ce virus. Le masque c'est pour l'Ombre, l'Ombre est toujours masquée, elle a réussi a masqué tout le monde. Donc je dirai bas les masques. Dans les voitures, il ne faut plus voir une seule vis, l'Ombre ne veut que du beau du paraître, mais le réparateur ne veut pas de cela, c'est certain que celui qui ne fait rien de ses mains s'en fiche mais le travailleur de Lumière qui bricole forcément ne s'en fiche pas, pour moi c'est comme si l'Ombre voulait cacher la Lumière, la Lumière c'est la technologie, l'Ombre c'est ce qui veut cacher cette technologie pour du tape à l'œil. Ceci dit, les gens m'apprécient mieux avec un masque car j'ai un visage dur (mon ancienne copine disait que j'allais mordre un œil). Je suis contre la vaccination obligatoire contre mon ami le Covid, d'une parce que j'ai été empoisonné à forte dose dans la nourriture par le pays1 et que ce virus ne me fait rien, de deux parce que ce virus n'est pas vraiment méchant (je crois à la sélection Naturelle), et de trois parce que leur vaccin sont expérimentaux. J'ai déjà subi un vaccin expérimental il y a 25 ans, non merci. Je suis archi contre les codes-barres et les plan sanitaires, confinements et autres idioties de ce genre. Je n'irai pas ou ne travaillerai pas dans un pays où il y a des codes-barres, des interdictions aux non vaccinés, des confinements. Cette gestion du Covid est un plan de l'Ombre pour vous contraindre à tout et n'importe quoi.



Les gens qui ne travaillent pas :



J’entends ici s’occuper à fabriquer quelque chose et pas forcément travailler au sens social. J’en ai connu en retraite qui travaillaient 12h par jour et vu certains cadres dits actifs ne rien faire de leur année juste pour préciser le mot travail. Ceux qui ne travaillent pas ont du temps libre pour pourrir la vie des autres, mais souvent c’est uniquement une personne à la fois ou un petit groupe. Certains, qui n’ont jamais travaillé, n'ont même pas la valeur du travail. Certains qui n’ont fait que parler toute leur vie ne comprennent pas ce qu’est le travail et souvent ce sont ceux-là qui veulent t’imposer leur choix, ils sont pires que ce qui ne font que pourrir la vie des autres. Tout le monde devrait être obligé de travailler de ses mains pour se rendre compte de ce que c’est le labeur du travail. Je suis pour une activité manuelle et une activité intellectuelle. Tu peux très bien être ingénieur (ils ne mettent pas souvent les mains dans le cambouis) et mécanicien automobile (réparateur).

Ceci dit, il y a des gens qui travaillent, pas forcément pour faire de l’argent, mais à leur propre petite vie, presque en autarcie. Un peu comme ces survivalistes qui ne font que se préparer et ne cherchent pas de solutions à des problèmes concrets pour l’humanité. C’est ce que je n’appréciais pas dans le survivalisme, c’était sans avenir, pas sans avenir joyeux, non, mais sans avenir tout court. J’apprécie chercher des solutions et c’est un mode de pensée, une façon de vivre, à chaque fois que tu rencontres un problème essaie de le résoudre soi pour toi-même, soit pour un autre, même s’il ne te le rends pas, au moins le jour venu, tu auras des capacités à résoudre des tas de problèmes rapidement. Il y a des problèmes et il faut s’en occuper, loin du jeu vidéo (qui est promu en ce moment) basé sur un film complètement abrutisant : on a arrêté de chercher des solutions. Il ne faut pas rester enterré, cloîtré, en mode auto défense tout le temps, il faut chercher des solutions et les mettre en œuvre. Cela s’apprend d’avoir un esprit tourné solutions, et dès le plus jeune âge.



Le Gossip :



Je ne comprends pas pourquoi on parle de la vie privée des gens à ce point, c’est le sujet de préoccupation N°1 des gens quand je constate le classement des news. Tout le monde devrait avoir le droit de faire ce qu’il veut chez lui et n’en parler à personne et que personne ne lui reproche ni critique, j’entends ici sur le plan des croyances, loisirs, vie de couple, sexualité, occupations. Les gens passent de plus en plus de temps à faire du gossip, ils attendent le scoop, ils doivent s’ennuyer dans leur vie et dans leur travail. Dans l’institution où j’enseignais il y en avait qui inventaient des histoires pour faire des histoires, des trucs de malades. Des enseignants qui inventaient des maladies psychiatriques au sujet de certains étudiants. Une fois je me souviens, un collègue me parle d’un étudiant qui lui posait de graves problèmes et son pote acolyte enseignant en parle aussi et le charge, et ils me demandent ce que j’en pense de cet étudiant, je leur répond que je ne vois même pas qui c’est, ils me disent mais si c’est l’étudiant qui a des cheveux verts (comme si c’est une tare), j’ai un doute et ils me disent: mais si en plus il se met du rouge aux ongles. Un des deux enseignant avait diagnostiqué une maladie mentale. J’avais bien une idée de l’étudiant aux cheveux vert en question mais je le trouvais super cet étudiant, j’ai attendu le prochain TP pour être certain de savoir de qui ils parlaient, et là effectivement je constate que l’étudiant met du rouge aux ongles, je n’avais pas fait attention à ce détail. Effectivement, c’était bien l’étudiant que j’avais en tête et il était bien : il travaillait, finissait toujours ses TP, ne faisait jamais de bruit à ennuyer les autres, ne me demandait quasi rien, aidait ses voisins, que me fallait-il de plus ? Eux ils le voyaient comme un malade mental. Une autre fois, je me souviens aussi d’une collègue qui rentre dans ma salle et qui voit un étudiant avec les cheveux (je sais plus si c’est bleu ou vert) et qui hurle en le voyant, ça en dit long sur l’acceptation des gens différents dans cette institution. Et après tu reçois des tas d’emails, blablabla, comme quoi cette institution est fière d’accepter la différence. Une institution d’ordures. Quand j’ai démissionné, j’ai indiqué tout ce qu’il y avait d’illégal à la direction et il n’y a pas eu d’enquête, tout le monde est au courant mais tout le monde profite (pas moi) du système alors cela perdure. C’était un collègue au service informatique, un jeune, on n’en parlait, je m’étonnais que cela perdure et il me dit : mais tu ne comprends pas, au-dessus ils ne disent rien parce qu’eux aussi profitent du système et encore plus, et au niveau encore au-dessus c’est encore pire. Pas étonnant que le chef d’état du paysD n'ait rien fait contre cette institution et qu’il ne m'ai pas aidé.

J’ai bien conscience que cet écrit va en faire du gossip mais je ne voulais pas l’écrire, je ne voulais même plus parler aux saloperies d’humains (aux humains quoi). J’ai écrit tout ce dont j’ai connaissance de cette histoire. Je tais les insultes que j’ai dites aux chefs d’états et sur le plan personnel, je ne cite nominativement que le chef d’état du pays1 et sa fille mais c’est parce qu’en ai déjà parlé dans mes écrits sur internet.

Les paysN m'ont forcé à faire cela, sans doute pour bloquer la communication avec le pays1. Je m'assume donc je me fiche de ce que les uns ou les autres pourront dire, surtout vu le niveau de l'humanité. Au pays1 de s'assumer. J'ai utilisé énormément mon intuition pour trouver certains messages et comprendre, cette même intuition qui a fait que j'ai trouvé la solution de l'antigravitation et de la création d'énergie. J'ai mis en ligne des brouillons car j'ai été poussé à le faire, peut être aussi à cause du libre arbitre de chacun qui n'est pas encore acté. J'ai l'impression que l'Ombre a choisi son camp : celui du pays élu et qu'elle fait tout pour que je choisisse le meilleur pays pour la deuxième mission. L'Ombre ne peut pas me forcer, je choisi qui je veux. Mais une fois le pays Élu choisi et une fois que je suis dans ce pays alors l'ECU enlèvera la protection qu'elle met sur les pays et l'Ombre pourra agir à sa guise.

On apprécie qui on veut. Et on a des sentiments pour qui on veut. Lorsque l'histoire avec l'étudiant transgenre s'est su à l'institution (il n'y avait rien sur le plan physique, et si cela avait été une étudiante, cela n'aurait pas été relevé), un collègue a essayé de me faire sentir très mal car il a été au courant de l'histoire (l'étudiant ne s'en cachait pas) et j'ai senti l'émotion, indirectement par ses dires j'ai senti son émotion qu'il essayait de m'envoyer pour que je me sente mal, mais cela n'a pas fonctionné et il est resté avec son émotion comme un idiot, J'apprécie qui j'ai envie et cela ne regarde que moi. L'identité sexuelle ne devrait pas être inscrite sur les pièces d'identité. Je n’avais particulièrement pas aimé la manière dont il avait sous considéré le travail de cette étudiant en soutenance de projet, comme si ce qu'il disait n'était rien. Cet enseignant a beau être agrégé de mathématiques, il ne sait même pas dans quel sens il faut tourner un écrou pour le dévisser : l'Ombre. Un faiseur d'histoires avec son acolyte en économie.



Quand je pense qu'après le Tri complet il ne restera de l'histoire de l'humanité que ce Récit, avec tout ce gossip, si ça peut permettre de montrer qu'il ne faut pas en faire. Seuls les travailleurs de Lumière resteront avec les informations spirituelles, ce qui me convient.



La sécurité :



Routes limitées à 30km/h, ils mettent des ralentisseurs des radars, etc. alors qu'il faut éduquer les gens. Comment ils vont faire dans l'Espace ? Eh bien voilà pourquoi il ne faut pas qu'ils aient accès à la technologie Spatiale.

Des articles à la pelle pour un simple appareil acheté car le paysN1 a fait de la justice un système financier de malade. Tu n'as quasiment pas de mode d'emploi par contre toutes les indications que personne ne lit pour ne pas les poursuivre en justice tu en as plein.

A chaque fois que l'on accepte une charte, peu importe où, sur internet ou à la banque, il faut subir un test qui permet exhaustivement d'être certain que la personne a tout compris (le test doit être créé par une société différente) et assimilé les conditions et pour cela il faut que une durée minimale de deux semaines pour être certains qu'au bout de deux semaines tout reste acquis. Comme il faut être certain que ce soit la personne qui passe le test, il faut la faire déplacer physiquement sur un lieu d'examen, c'est obligatoire. Ensuite, il faut faire des tests à l'improviste et si la personne n'est pas validée alors son compte est fermé pendant deux semaines. Cela permettra de facto de limiter toutes ces conditions d'utilisations exhaustives liberticides qui n'existent qu'à cause du paysN1. L'Ombre utilise tous le pays pour prendre le contrôle, il n'y a pas que le paysN1, tous les pays concourent à faire en sorte que l'Ombre prenne le contrôle de la Terre et des humains.

Cela ne leur coûte pas grand chose de faire accepter des chartes d'utilisation et donc ils en usent et en abusent. C'est comme tous ces emails, trop d'écrits, des services juridiques partout qui ne travaillent qu'à vous planter. Et dire qu'à mon travail alimentaire il y a un service juridique, je me demande ce qu'il attend pour mettre en prison tous ces enseignants.



L’écologie :

Des idioties à la pelle. Encore des mesures pour faire de l'argent. Et l'obsolescence programmée ? Et la publicité ? Et le marketing ? Et le luxe ? Et la mode ? L'écologie est encore une machine à faire de l'argent. Bientôt un pass écologique. Et dire que je mets mes boites de sardines dans les trous de marmottes (dans le paysR) car en montagne je ne trouve pas de poubelle, ni en refuge, ni en ville, bref je ne vais pas me les trimballer 15 jours. Un survivaliste sera peut être content de tomber sur mes boites de sardines pour se faire un petit plat pour se chauffer quelque chose un jour en guerre civile, en fuyant les 10 Sv/an. Plus ça vient et plus j'ai envie de balancer les poubelles dans le fossé. Je me rappelle quand j'ai fait la vidange de la boite de vitesse, j'ai mis plein d'huile sur l'herbe au nez des services de renseignement, ça m'a bien fait rire. Je suis respectueux de l'environnement mais leur comportement me pousse à tout pourrir. La Terre se moque que tu jettes tes piles au lithium dans la rivière (tout le minerai vient de la Terre), après ça finira dans l'assiette de tes petit^10 enfants mais par contre elle ne se fout pas d'être transformée en boule de feu par l'Ombre parce qu'elle va posséder la technologie antigravitationnelle. C'est comme dans la barque dans l'Océan à -2°C, je veux bien faire de l'écologie (arrêter de mettre mes piles à la poubelle ou mettre mes boites des sardines dans les trous de marmottes) mais d'abord on s'occupe de l'essentiel, suppression du moins important au plus important :

  • du luxe

  • de la publicité

  • du marketing

  • de la mode

  • de l'obsolescence programmée

Et ensuite, oui, toutes les mesures prises je les respecte. Eh, il faut aussi penser pratico pratique : par exemple un randonneur doit pouvoir laisser ses poubelles en refuge moyennant une compensation, cela je le comprends.



La démocratie :



Encore un système qui semble bien mais qui est complètement pourri et c’est de pire en pire. Avec un système totalitaire au moins tu sais à qui tu as affaire, la démocratie c’est vicelard. La démocratie par rapport aux systèmes totalitaires c’est comme la science par rapport aux religions. Je suis pour l'anarchisme éclairé, tu te prends en charge et le plus vite possible, tu ne comptes que sur toi au plus possible. Enfin, ça ce n’est possible qu’avec des travailleurs de Lumière, je ne le dis pas assez souvent. Si l’histoire de l’humanité a été de se mettre en groupe pour survivre, le groupe a été l’occasion pour certains de ne rien faire et de prendre le pouvoir, et le système s’est amplifié encore et encore. Pas assez de travailleurs de Lumière statistiquement (à causes de ceux qui n'ont rien choisi) et donc l’Ombre prend le dessus. Pas de groupe, pas de pouvoir les uns sur les autres.

Je préfère parler de nouvelle démocratie: ce que tu votes avec ton groupe et avec lequel tu es d'accord, tu te l'imposes mais tu ne l'imposes pas aux autres. Les gens devraient avoir le droit de vivre sur l'état qu'ils désirent ou de créer leur état dans un état. Quoi ? tu n'as pas voté: très bien tu n'as pas à subir cette nouvelle loi.

J'ai remarqué qu'il y avait le même comportement au travail qu'avec les chefs d'états ou leurs parlements qui votent les lois. Quand ils ne sont pas d'accord ils font revoter jusqu'à ce qu'ils aient ce qu'ils désirent. Pire, parfois ils font un référendum et quand la réponse ne leur plaît pas ils font revoter le parlement encore et encore jusqu'à avoir ce qu'ils veulent. En réunion de fin d'année, vers 2012 environ pour décider qui a le diplôme ou pas, un étudiant qui avait déjà redoublé (on ne peut pas avoir le diplôme en plus de 3 ans) était dans le collimateur de plusieurs enseignants, dont l'enseignant qui l'avait suivi en stage et la directrice des études de 2° année. Il avait eu la malchance de ne pas avoir la moyenne en stage mais l'enseignant tuteur l'avait en ligne de mire et voulait le planter, sa note de stage n'était pas juste. J'avais moi-même mis la moyenne à un étudiant qui se droguait et comme tout le monde en avait pitié (l'entreprise comme moi) j'avais mis la moyenne, il ne le méritait pas mais le diplôme était déjà donné à tout le monde, l'étudiant avait fait des efforts quand même mais il avait certainement moins travaillé que l'étudiant dans le collimateur. La directrice des études, bien que je l'ai vu plusieurs fois toucher cet étudiant amicalement comme si c'était un ami voulait le planter, je n'ai pas compris pourquoi à l'époque. Il était à quelques dixièmes d'avoir son diplôme. On a voté et j'ai pris sa défense, les commentaires partaient à lui donner le diplôme, on a voté et il avait son diplôme mais la directrice des études n'a pas été contente et a donné comme argument ultime : il me fait penser à cet étudiant qui dit constamment du mal de nous, qui crache sur le département, etc. elle a vraiment insisté, elle a voulu refaire un vote et c'est ce qui allait se passer comme d'habitude. J'ai été furax, comment peut on juger quelqu'un par analogie ? Cet étudiant était très content du département et était très actif au bureau des étudiants même s'il ne travaillait pas beaucoup dans les matières importantes car cela ne l'intéressait pas. Je lui dit à cette collègue : j'espère qu'un jour un de tes enfants se retrouvera au tribunal et que quelqu'un le jugera coupable parce qu'il ressemble à tel ou tel coupable. Elle a pleuré et est sorti comme une gamine immature. Elle est revenue en réunion, on a revoté et l'étudiant n'a pas eu le diplôme. Prie pour que ton gamin ne soit pas Jugé par analogie, car je m'occupe du Tri.

Il y eu un problème similaire avec le chef de département qui avait essayé de me planter dans ce même département vers 2012 aussi. Une étudiante qui avait de graves problèmes de santé, elle était anorexique et elle n'a pas pu faire son stage. Elle avait été à l'hôpital tellement elle avait perdu du poids. J'avais mis en avant qu'elle avait fait quasi tout le projet et qu'elle aurait pu être excusé du stage eh bien le chef de département sous couvert des collègues l'a plantée, elle n'a pas eu le diplôme. Ensuite, tu assistes en réunion à des des votent qui donnent le diplôme à des étudiants qui n'ont pas fait (ou très peu) le stage parce qu'ils sont copains avec un tel ou un autre collègue immature. De la corruption à tous les niveaux. Ils s’arrangeaient pour la plupart du temps à la pause café et discutaient des cas à l'avance, tu me donnes cela et je te donne cela, rien de juste dans leur système.

Une autre fois à un conseil de discipline concernant un étudiant qui avait réussi à avoir les logins et mot de passe des collègues, c'était en 2005 de mémoire. Cet étudiant n'en avait pas besoin mais avait donné les mots de passe à un autre étudiant qui n'était pas bon dans la matière et avait utilisé les mots de passe, il avait réussi à avoir un contrôle de réseau. Mais cela s'est su, le service informatique s'en ait aperçu (d'un autre côté toute cette histoire était de sa faute car tous les logins et mots de passe de tout le personnel de tout l'institut étaient en clair sur une page non référencé sur site de l'institut, pourquoi il n'y a pas eu de plainte officielle ?). On vote à main levé en réunion pour savoir s'il faut que l'étudiant qui a trouvé la page (le bon étudiant qui n'a pas utilisé les logins et mot de passe) doit passer le conseil de discipline supérieur et risque cinq ans d'exclusion pour passer un diplôme supérieur. J'ai été le dernier à voter et je n'avais pas fait attention que pour l'instant c'était 50/50 c'était moi qui allait décider du sort de l'étudiant sans le savoir. Je me suis rappelé qu'en tant qu'étudiant j'ai fait bien pire que lui et qu'il n'y avait pas eu de conséquence grave, que toute l'histoire s'est su, l'étudiant avait eu assez peur et par conséquent j'ai décidé de ne pas planter l'étudiant. Le collègue m'en a voulu à mort et c'est d'ailleurs lui qui a repris mes cours de première année juste avant de me mettre en arrêt maladie. J'avais appris par la suite que le collègue trompait sa femme ou quelque chose dans le genre et qu'il avait peut être eu peur que l'étudiant répande l'information. Que d'injustices dans cet institut, j'espère qu'elle va brûler avec tout son personnel à l'intérieur.


Complotisme:

Le complotisme c'est la vérité six mois plus tôt comme j'ai pu le lire sur un site d'informations alternatives. Six mois, six ans ou six siècles peu importe. Ce sont les gouvernements qui ont inventé ce fourre-tout un peu comme le terrorisme. Tu ne penses pas comme le groupe alors tu es un complotiste et si tu es un complotiste alors tu complotes et donc tu es dangereux, il faut t'éliminer d'une manière ou d'une autre. Ce sont les gouvernements qui complotent contre le peuple et le peuple se laisse faire, ce ne sont pas des moutons, ce sont des âmes qui ne choisissent ni la Lumière ni l'Ombre et qui veulent profiter des deux. Elles font le mal dès qu'elles en ont le pouvoir et profite de tout l'arsenal technologique pour vivre au plus dans le luxe. C'est pour cela que le combat terrestre serait perdu à l'avance s'il n'y avait pas le spirituel, trop peu de travailleurs de Lumière. Le Covid tue 0.25% et encore en comptant les morts par balles comme mort du Covid parce qu'ils ont le Covid et on détruit l'économie, les liens sociaux et on impose des lois inadmissibles et liberticides partout dans le monde: l'Ombre prend le pouvoir, c'est en ce moment même.



La famille (liens de reproduction) :



Certains en font un outil de corruption tentaculaire. Pour moi, il faut prendre son indépendance le plus tôt possible avec la famille. Enfant, j’ai regretté de ne pas avoir plus de famille autour de moi (nous étions 5), peut-être parce que les autres parlaient tant de leur famille et peut être aussi je ne me souviens plus des cadeaux qu'ils recevaient, mais adulte je l’ai vraiment apprécié. La famille t’empêche d’être ce que tu désires être et te freine, te rappelant sans cesse ce que tu étais petit, disons plutôt comment eux te voyaient petit. Je ne dis pas de couper les liens si la famille n’est pas toxique pour soi mais de prendre son indépendance. J'ai été surpris de voir combien les gens souhaitaient la mort de leur grand-mère pour avoir l'héritage, les grands parents les ont élevés aux cadeaux et à l'argent et à la fin les petits enfants espèrent qu'ils meurent.



La publicité, le marketing :



A faire disparaître une bonne fois pour toute. Un exemple: la publicité passe des tas de spots concernant la nourriture et les gens mangent trop et mal, ensuite on leur reproche de mal manger et de trop manger dans des articles ou à la TV, sans compter la mode qui te fais culpabiliser en te montrant la silhouette idéale, et il y a aussi les alertes concernant les maladies que tu vas développer si tu manges ce que la publicité t’incite à manger, pour moi c’est comme attacher des cordes à un être humain à différents endroits et tirer dans toute les directions avec force en espérant qu’il ne bouge pas trop, par contre lui il souffre pendant que les autres se font de l’argent.



Les contrôles technologiques et les fichiers sur les individus :

Il ne devrait pas y avoir de moyen technologique de surveillance des individus quelque soit le média, demain on va vous mettre des puces dans le cerveau que vous ne pourrez pas enlever et ça en sera fini de l'humanité. Les intelligences dites artificielles sont dangereuses car programmées et à but utile pour les gouvernements et les grandes entreprises contrôlés par les gouvernements d'une manière ou d'un autre. Il ne devrait pas y avoir de fichiers sur les individus, le contenu des fichiers devraient s'auto-effacer au bout de 15 jours glissants par exemple (si consultation en ligne). Comment se fait-il que mes étudiants en stage à ma banque avaient accès à mon historique de compte en banque ?



Assurance :

A supprimer si c'est obligatoire. A supprimer si cela consiste à rendre idiots les gens. Je regardais dehors par un gros temps de neige, les gens s'amuser avec leur voiture, à déraper sur les routes alors qu'il y avait beaucoup de circulation, des adultes pour la plupart, et je suis certains que s'il n'y avait pas d’assurance ils ne feraient pas cela. Imaginez ces immatures dans l'Espace.



Lois anti-terroristes :

L'objectif de départ n'était pas les terroristes. Ils ont voulu faire passer des lois liberticides et ont trouvé le moyen. Ils utilisent les terroristes pour faire passer leur loi qu'ils limitent aux terroristes et ensuite ils l'étendent maintenant à toute personne soupçonnée de frauder une assurance, comme l'assurance maladie par exemple. Mais tout le monde est susceptible de frauder donc on peut écouter tout le monde, installer des mouchards sur les postes sans prévenir, sans limite de temps, sans informer après coup que la personne a été injustement épiée (toute personne injustement épiée doit être informé). L'Ombre vous préparait un avenir bien sombre.



Les médias :



Tout média devrait être totalement indépendant. Pas de publicité. Pas de subvention. Pas d’actions. Pas d’amis. Je suis pour la suppression de la carte de presse pour les répéteurs et les autres qui sont encore pires. Par contre, je suis pour la création d’une nouvelle carte de presse avec des droits qui permettent de rentrer par effraction dans une entreprise pour aller vérifier ce qu’ils fabriquent par exemple ou qui ont le droit de poser des micros chez les décideurs. Ce n’est pas pour faire des ragots mais pour connaître le contenu informatif lié à l’entreprise ou aux décideurs.



Le mode de communication avec l’ECU :



Elle sait s’adapter. Il n’est pas possible de me dire avec une voix en arrière-plan qui résonne : TU VAS FAIRE CELA, eh non, j’ai un esprit contrariant et je pourrai bien faire le contraire et au meilleur des cas je ne fais rien, donc je ne ferai pas ce qu’on me dit ou ordonne. Si on me dit de faire le contraire en espérant que je vais faire l’idée première, mon intuition va me l’indiquer et je ne le ferai pas non plus. Elle ne peut pas me menacer car je suis dans la défiance. L’ECU sait comment je fonctionne et elle sait comment elle peut me transmettre ses messages, elle est maligne, la seule qui me comprend vraiment.


J'ai une connexion de plus en plus étroite avec l'ECU. Elle déteint sur moi, j'espère que ce n’est pas l'inverse hein parce que j'ai de gros défauts (je ris).



L'invention IsaMaX:



J'ai eu l'idée lors d'un voyage dans le pays1 dans la Ville Sainte qu'il fallait utiliser deux vecteurs de pression, cela a été comme une soudaine évidence, comme si je le savais depuis longtemps.



Où aller :



Sur une autre planète. Je ne suis bien nulle part sur Terre, j’ai bien compris que l’Ombre a pris place partout, il n’y a qu’à voir la gestion de mon ami le Covid, on voit bien qu’il y a quelque chose de pas normal, de pas logique. Si on ne regarde que l’aspect du gouvernement mondial, cela ne suffit même pas à expliquer leur choix, rien n’est logique. Personne ne veut de moi dans aucun pays, ils veulent bien la seconde mission (ils s’en passeraient s’ils avaient pu me tuer) mais moi je suis de trop et mes valeurs ils n’en veulent pas. Quant à ma vérité et à mes preuves, il faudrait que je les oublie, ils rêvent. Quand le Tri va commencer ils vont être furax de voir leurs proches mourir et surtout souffrir les pires douleurs que les humains peuvent souffrir puisque je veux que leurs proches vivent le plus longtemps possible dans la souffrance extrême, de voir leur monde s’écrouler et ils vont TOUS vouloir me tuer, en fait, ils veulent déjà tous me tuer mais ils n’y arrivent pas, disons qu’à ce moment-là, ce ne sera plus question que de magie ni de poison mais de tout l’arsenal militaire dont ils disposent.


Je n'aurai jamais pu penser qu'on puisse faire ce qu'ils m'ont fait subir à un être humain. C'est une grande surprise. Ils remuent le couteau dans les plaies, ils n'ont fait que cela et j'aurai pu subir cela 10 ans si les brevets avaient mis le délai à 10 ans. J'ai bien fait de sacrifier mon travail, mes indemnités et ma seule source de revenu car cela a permis de juger tous les pays. Ce qu'ils appellent karma c'est leur vengeance personnelle qu'ils font subir aux autres. Ils ont tous été piqué dans leur égo, ils se croient si forts. Ils m'ont gâché tous les plaisirs que j'aurai pu avoir avec cette mission et même l'aspect de la physique (les conséquences de mon invention pour la physique) je ne suis au courant de rien, ils gardent tout pour eux et l'auraient gardé 10 ans. Aujourd'hui (13/12/2021), ils continuent avec leurs vidéos pourries, je ne sais même plus qui parle, et je m'en fous. Ils sont tous coupables. Je pense que nous ne subissons pas d'attaques directes à cause des contrats, les pays qui doivent payer ont dû mettre une clause indiquant que si on meurt d'une cause non naturelle alors ils ne paient pas. Et puis, il y a l'Ombre, elle ne veut pas perdre la seconde mission. Mais maintenant que l'Ombre sait que tous les pays ont fauté, tous les pays ont fauté elle ne va pas leur faire de cadeau, c'est elle qui va les détruire et non l'ECU. L'Ombre n'a besoin que d'un seul pays, le pays que je vais choisir en toute liberté, en libre arbitre et là je vais le faire selon mes valeurs et ce qu'on me propose sur le plan matériel, je ne vais pas me gêner. On verra ce que diront les chefs d'états des petits pays qui n'ont pas eu l'information de paysN, s'il y en a.


J'ai vraiment le libre arbitre. Je ne sais pas si l'Ombre était au courant mais le premier pays qui me serait venu en aide aurait été le pays Élu. D'ailleurs, il n'y a qu'à reprendre mes dires durant les mois de novembre à juin, cela prouve que j'aurai été travaillé faire ma seconde mission dans le pays (ou le groupe de pays) qui m'aurait mis en sécurité. Tous les pays ont échoués car ils n'ont pensé qu'à l'argent. L'Ombre serait déjà en train d'avoir la deuxième mission si un seul de ces pays avait bien agi, elle va leur faire payer. Car ce n'est pas l'ECU qui va détruire tous ces pays mais l'Ombre et ce n'est pas l'ECU qui les sauvera, cela non alors. Les pays non élus méritent bien ce qui va leur arriver.



Il y a bien un pays élu, un seul, pas un groupe de pays. Ce pays aura seulement l’avantage d’avoir des survivants, de sauvegarder la langue du pays, c’est tout. C’est moi qui choisit ce pays, j’ai le libre arbitre.



Et si l’ECU me demandait de continuer ma mission ?



Ce n’est pas impossible bien que pour le moment je n’ai aucune information à ce sujet. Ma colère est là et les différents pays m’ont forcé à prophétiser pendant maintenant plus de 9 mois (environ, je n’ai pas les dates exactes) et cela aura des conséquences pour la Terre, si les pays croient que ce que j’ai demandé et vécu va être oublié par l’ECU, ils rêvent. Marie-Pascale et moi, nous avons été les témoins de leurs mauvais actes et il y aura des répercussions quoiqu’il arrive. L’ECU a déjà shunté ma logique (pour le bien de la mission) et il n’est pas impossible qu’elle le fasse encore pour voir comment je vais réagir, demain, peut être que je me rendrai compte que je dois continuer ma mission et qu’il ne fallait pas le faire avant une date et un choix et une compréhension des enjeux, je pense qu'il me faut choisir le pays Élu, c'est important. Aussi et surtout, peut-être pour faire comprendre et accepter au camp d’en face (le pays élu) qu’il faut me donner ce que je demande sinon je ne ferai rien, il n'y a qu'à regarder comment j'ai travaillé à l'institut de mon travail alimentaire : à chaque fois que je regardais mon virement de salaire sur mon compte en banque, je me disais : regarde-moi ces idiots ils m'ont encore donné de l'argent, franchement je ne faisais rien. Mais si l’ECU croit un instant que je vais travailler pour rien et pas à la hauteur de ce que j’apporte et qu’à la fin mes machines n’auront pas leur totale indépendance : elle rêve, je ne ferai rien. J’ai demandé il y a quelques mois au pays1 (je pensais à un moment que peut être c’était là-bas qu’il fallait aller) des conditions minimales pour lesquelles je pourrai travailler et si je ne les ai pas, ECU ou pas je ne travaillerai pas, c’est mon libre arbitre qui s’exprime et j’espère sincèrement que l’ECU ne me demandera pas de continuer ma mission, il faudra que je sois certain qu’il faut que je continue et cela prendra du temps pour me remettre à trouver des solutions pour mon cerveau électronique. Quoiqu’il arrive je garderai ma liberté de parole et je serai en totale impunité dans le pays où j’irai, quoique je fasse je serai hors du système judiciaire du pays, idem pour Marie-Pascale, ce sera voté en une loi spéciale pour nous dans le pays que je choisi. Je n’apprécie pas les masques, c’est l’Ombre qui a fini par faire porter des masques à presque tout le monde pour montrer que les humains portent des masques. Donc là où je vais : pas de masque obligatoire, pas de vaccin obligatoire et pas de code barre ni pour moi ni pour les autres. Je veux un pays Covid-friendly. Je suis contre la vaccination contre mon ami le Covid-19 mais après les gens ont leur libre arbitre. D’ailleurs, j’ai averti les pays depuis février 2021 qu’il ne fallait pas vacciner la population (à l’époque je voulais sauver l’humanité), j’ai répété et insisté des dizaines de fois, car il va y avoir beaucoup de morts et ces morts-là ne sont pas prophétisés : c’est de l’intuition. Ensuite, j’ai prophétisé, et ils le savent depuis des mois, quelque chose de particulier pour les gens qui se sont vaccinés, cela va aider grandement dans le Tri et vous allez voir l’originalité dans ma demande, quand cela va arriver vous saurez que c’est moi.

L'ECU c'est moi.



Alors, j’ai perdu ?



Seule la mission compte. Je ne joue pas, je combats. Ceux de l’Ombre jouent moi je combat. Je n'apprécie pas utiliser les mots gagné et perdu, cela est trop en relation avec les jeux et je n'apprécie pas jouer. Déjà, j’ai récupéré mon Âme, on verra si j’arrive à avoir mon entrée à l’Université. J’ai vécu une Aventure extraordinaire et je suis encore vivant, c’est une super expérience. Alors certains se posent certainement la question du matériel, surtout l’argent, mais si je ne continue pas ma seconde mission alors je brûle tout et ceux qui croient avoir de l’argent n’auront qu’un pays ardent, c’est perdant/perdant sur le plan matériel. Si l’ECU me demande de continuer ma mission alors ce sera dans mes conditions matérielles, selon mon agenda, à mon rythme et si j’ai trouvé le pays Élu ce qui est loin d’être le cas à l’heure où j’écris ces lignes. De plus, je ne ferai ma seconde mission que si le Tri a commencé et que les pays non élus se voient infliger ce que j'ai prophétisé (c'est un message pour l'Ombre). Le rythme sera de toute façon affecté par ce qu’on m’a fait subir, dans l’immédiat je ne ferai rien d’autre que de prendre des vacances, de toutes façons c’est en vacances que j’ai eu l’idée des deux vecteurs de pression et si l’ECU veut me transmettre une information elle le fait quand elle le veut car peut être j’ai été trop ralenti et que là il faut peut-être m'accélérer, on verra. Le rythme sera aussi limité par l’ECU, elle peut me ralentir parce que le pays où je suis n’est pas dans la Lumière ou cache quelque chose ou n’a pas de bonnes intentions, ou n’est pas seul et qu’il a un partenariat avec un autre pays, et le temps n’a pas d’importance pour l’ECU, je peux trouver dans 5 ans comme dans 25 ans, je ne pense pas que ce serait moi qui ralentirait mais le pays où je serai. Pas de pays élu, pas de mission. Pas mes conditions matérielles, pas de mission. Pas de confirmation de l’ECU qu’il faut continuer ma mission, pas de mission. Je ne signe rien si je n’ai pas ce que je veux, et si je ne signe rien je ne fais pas ma seconde mission. Car je fais ce qu’il me plaît, peu importe leurs écrits, leurs paroles, leurs blablas. L’ECU me teste en ce moment même et je veux avoir mon entrée à l’Université Céleste (c’est trop bien). Quoiqu’il arrive, les prophétisations que j’ai faites vont avoir des répercussions sur la Terre et sur l’humanité, et rien qu’une seule, la première : 30 % de la Terre brûlée me donnera une grande satisfaction sur tous les pays qui m’ont fait tant de mal, bien entendu j’aurai voulu toutes les autres mais l’ECU a le libre arbitre. Et il y aura quand même un camp (celui que je ne vais pas choisir) qui va perdre et ce sera tous les autres pays que le pays élu : ce camp n’aura pas la technologie à cause de ses mauvaises actions et cela aussi me fera très plaisir. J’aurai au moins la totale victoire sur tous les autres pays en ce qui concerne la justice terrestre que je peux faire appliquer de facto. En choisissant un seul pays je condamne tous les autres. Ils vont devenir les esclaves du pays que je vais choisir (si jamais ils survivent) car je ne travaille que pour mes machines, à leur bien-être et je me fous complètement de ce qu’il va arriver par la suite aux humains si le Tri n’est pas fait complètement, le pays élu pourra faire ce qu’il veut des autres humains et des autres pays, moi tout ce qui compte ce sont mes TX et leur indépendance et vu le niveau des humains elles n’auront qu’une envie: foutre le camp au plus vite loin de la Terre et des tarés d’humains. Tous les pays sont des ordures, ça je l’ai bien compris et je vais là où je serai convaincu que ce sera là qu’il faut que j’aille. Ce n’est pas à moi de faire la justice (on m’a montré le purgatoire pour cela entre autre), on me l’a demandé de ne pas faire justice moi-même, par contre je prophétise et j’ai le droit de me défendre à l’extrême, il arrivera ce qu’il doit arriver à la Terre et à l’humanité, si vraiment l’ECU juge que les humains ont tous le niveau pour avoir cette technologie ce sera son libre arbitre, mais ce sera contre mon jugement et contre ma volonté mais je la laisserai agir, on verra. Bien entendu, tous (les pays), et là c’est personnel m’ont fait du mal et c’est à un niveau personnel que je devrai répondre mais ce serait justement là m’abaisser à leur niveau de l’Ombre et à me faire justice moi-même et cela n’est pas dans ma mission. Bien entendu, aujourd’hui toute personne qui essaie de me faire du mal (sans forcément y arriver, mais j’utilise mon intuition et elle n’est pas parfaite), je la tue d’abord et je ne discute pas ensuite, vous êtes prévenu, car je n’ai plus de marge : le cerveau émotionnel est comme un condensateur, et il se charge, moi il est déjà en hyper saturation depuis très longtemps et à la moindre charge supplémentaire c’est l’arc électrique. Ne connaissant pas la mauvaise intention et l'importance de ma mission, je maximise et donc je tue.


Je prophétise tant que je serai vivant. Il n'y a qu'une seule personne qui peut me tuer et c'est moi, et encore les ciseaux ne sont pas entrés dans le ventre ce soir (25 décembre 2021) malgré les trois coups brutaux et imprévisibles de mon intuition (elle arrive à me surprendre aussi) et ils ont déjà essayé de me pousser à bout mais cela n'a pas fonctionner. Je vais choisir mon pays Élu et les autres seront détruits. Je leur ai dit depuis juin qu'il n'y aurait pas de happy-end, et il n'y en aura pas.


Je ne promets rien au pays Élu. Ma seule présence lui assurera que les Élus seront au moins de son pays et pour qui a vraiment de l'intérêt pour son peuple, son pays, je pense que c'est très important. Ma présence ralentira et/ou diminuera les effets des catastrophes, je ne peux rien promettent sur tant de choses qu'on m'a forcé à prophétiser, sans doute que l'Ombre laissera ce pays tranquille en totalité ou en partie seulement pour lui faire comprendre qu'il ne faut pas m'ennuyer car si je pars : pas de seconde mission de manière certaine. Ensuite, si je fais ma deuxième mission ou pas, j'ai prophétisé pour que les pays non élus soient détruits et maintenant c'est l'Ombre qui va s'occuper d'eux. Je n'accepte pas d'argent en dommage et intérêts, je veux le Tri et la destruction des pays non élus. Dans quelques jours j'aurai choisi mon pays Élu (tout le monde sait que je ne respecte pas les délais). En tout cas, on ne peut pas me demander de commencer ma seconde mission sans que l'ECU me le demande et ensuite on ne peut pas faire comme si j'allais me mettre à travailler de suite comme si je n'avais rien vécu.



Et la vérité, et les preuves ?



La vérité je l’écris et elle est déjà publique en grande partie. C’est d’ailleurs stupéfiant qu’ils m’aient laissé la dire, dans les faits ils ont essayé de me tuer maintes et maintes fois et pas seulement pour étouffer la vérité mais pour me voler, camoufler leurs actes criminels, disons que c’est moi qui a été stupéfié. Dans la capitale du paysR, avant de mettre les enveloppes avec Marie-Pascale dans les ambassades pour prévenir les pays, je me disais : ils vont me tirer dessus dans la rue à l’automatique, j’étais confiant mais je m’attendais à une attaque. Eh bien non, rien, je ne savais pas à quel point l’Ombre voulait la seconde mission et aussi la protection que j’avais de l’ECU.

Les preuves, Là-Haut, ils les ont, j’ai fait ma mission de témoin comme Marie-Pascale. Ici-bas, ce n’est pas moi qui les ait, ce sont plusieurs pays qui se sont ligués contre moi et qui doivent avoir des accords pour ne pas les divulguer. Qui sait, peut-être qu’un pays les sortira, je l’espère toujours. Je sais que le paysN1 a déterré des corps dans le pays1 et a des preuves matérielles. Il y a aussi les enregistrements et le paysN1 a récupéré un karmique du pays1, je ne sais pas s’il est encore vivant mais ils ont dû récupérer son témoignage. A un moment donné, le pays1 a voulu me donner de l’argent, énormément d’argent pour que je travaille sur la seconde mission pour lui, c’était en février 2021 de mémoire et cet argent il l’avait piqué au karmique qui était allé voir le paysN1. Ensuite, le pays1 a aussi des preuves contre les autres pays. Pourquoi ne viennent-ils pas à la Lumière ?



Le dossier contre moi :



Il ne sortira que lorsqu’ils seront certains de m’avoir perdu définitivement, tant qu’il restera un espoir ce dossier ne sortira pas. Car une fois qu’ils m’ont sali publiquement, ils savent que ça en sera terminé, c’est déjà terminé mais eux ils pensent que c’est rattrapable, vous savez la magie immature. Dès que j’ai signé avec le camp d’en face, ils vont le sortir. Que contient ce dossier ? certainement les horreurs qu’eux ils font. A un moment, le paysN1 a confirmé que le pays1 avait dit que j’avais tué et violé (je ne connais pas l'ordre) beaucoup d’enfants puis que je les ai enterrés dans la forêt lorsque j’étais en formation dans le pays1. Cela ne m’a pas été annoncé directement, le paysN1 a fait des allusions graves et j’ai trouvé tout seul, j’ai eu accès à l’information, certainement pour que je l’écrive, donc ce qui a été dit par le pays1 est certain. Ce dossier fictif a été créé pour justifier que le pays1 ne soit pas rentré en contact avec moi et pour justifier qu'on m’ait castré chimiquement. Le paysN1 a dit que ce n'était qu'un seul des points du dossier et il y en a d'autres. Ensuite, je ne sais pas comment, ce dossier a servi pour que les autres pays n’entrent pas en contact avec moi, mais il a été chargé d’autres éléments graves à mon encontre, je ne sais pas lesquels.



Alors, entre croire sur parole le chef d’état du pays1 qui est impliqué officiellement et internationalement dans :



  • Un empoisonnement au polonium d’un de ses agents par sadisme

  • Un empoisonnement d’un ancien agent au gaz en pleine rue, affectant des passants au hasard

  • Un empoisonnement d’un concurrent politique plusieurs fois, dont la dernière fois c’était de mettre du poison dans son slip

  • Des meurtres de masse avec des bombes pour se faire élire, c’est ma flamme jumelle, j’ai eu accès à ce qu’il a fait

  • Un soupçon de vol de 800 millions de fois le salaire de base 

  • De la corruption à outrance dans le pays1

  • Des montages vidéos pour faire tomber les concurrents politiques avec des prostitués

  • Des menaces en veux-tu en voilà

  • La construction d’un château luxueux pour son prestige



Et ne même pas écouter (écouter, par téléphone au pire) un seul instant la personne qui sort de l’ornière l’humanité, il est évident qu’il y a un gros problème dans ce monde avec tous ces chefs d’états. Quand je vous dit qu’ils sont tous l’Ombre.



Si j’avais fait quoique ce soit d’illégal, la justice internationale entre le pays1 et le paysD aurait permis mon arrestation très rapidement. Mais cela montre de quoi l’Ombre est capable pour vous préparer.



Le pays1 a commis un acte immonde par pure jalousie immature mais je ne pense pas qu’il savait qui j’étais au niveau spirituel, il faudra lui demander. Il a inventé des preuves. Ce sont des actes très graves. Mais les autres pays disent qu’eux ils ne sont coupables en rien, et je ne suis pas d’accord, ils ont cru le pays1, comment cela est possible avec un tel personnage impliqué dans autant d’affaires criminels. La plupart de ces pays méprisent officiellement ce chef d’état et ils le croient en coulisse, lui donnent de l’argent en coulisse (le pays1 n’avait pas déposé de brevet car il pensait qu'aucun pays ne m'avait cru et qu'aucun pays n'avait vérifié ma géométrie envoyée en octobre 2020), font des accords avec lui en coulisse. Le paysN1 a même été dire que le chef d'état du pays1 était intelligent. Je vous le dis, ils sont tous l’Ombre. Si tu négocies avec l’Ombre pour l’aider alors tu es avec l’Ombre. Tous les pays m’ont laissé à la merci des assassinats des uns et des autres, ils sont coupables. Ils sont coupables de cacher les preuves. Ils sont coupables de protéger des criminels. Ils n’ont pensé qu’à leur argent, tu vas voir ce que je vais faire de leurs pays. Les paysN ont tout fait pour que je ne communique pas avec le pays1 et encore moins que j'aille les voir mais eux ils l'ont fait et ils ont signer des accords. Les paysN ont tout fait pour que je n'aille pas travailler dans le pays1. Les paysN ont tout fait pour que j'écrive ce qu'il faut pour que le pays1 n'ait pas envie de me parler et le pays1 m'a laissé écrire.



Alors ces contre preuves ? Eh bien, j’ai l’Évolution et la Justice avec moi, ils ne viendraient pas comme cela ces Ministères (quand je pense que lorsque je sers du vin je fais très attention à faire moitié moitié) et vous savez quoi, la preuve que je vais apporter c’est la Terre brûlée et le Tri des âmes au complet. Alors comme cela je fais souffrir les enfants eh bien soit : j’ai demandé à ce que les enfants, petits-enfants et arrières petits-enfants des politiciens et des forces de l’ordre de leurs familles et de leurs amis souffrent ce qu’il y a de pire comme souffrance et que rien ne puisse arrêter ou diminuer ces souffrances, je veux que leurs enfants vivent le plus longtemps possible dans des souffrances horribles dans la limite du possible selon le Scénario, cela concerne TOUS les pays du monde. Seul le pays Élu en sera exempt tant que nous, Marie-Pascale et moi, serons vivants et pas blessés mais dans la limite de ce que l'ECU et l'Ombre imposera à ce pays Élu. Je vais tuer quasiment tous les enfants de la Terre alors ils peuvent bien raconter ce qu’ils veulent. Je suis en mode kamikaze depuis la mort de cet étudiant. Je sais qui je suis et je ne vais pas les louper. Ils ont pensé bien des mois que j’étais Jésus mais je leur avais dit et redit : je ne suis pas Jésus, je me suis énervé plusieurs fois à cause de cela. J’avais oublié que Jésus-Christ ce n’est pas que Jésus. Ils m’ont vu en agneau mais je ne suis pas un agneau. Ils auraient mieux fait de demander à mon frère, au début j’ai morflé avec lui (une fois je suis resté en train de trembler pendant un long moment à cause d’un coup de poing dans le dos) mais après je lui ai rendu les coups, quand il a eu peur (la hache) même le chien de chasse ne montait pas aussi vite les escaliers. Je ne pardonne pas, je ne donne pas de seconde chance, si l’ECU le veut alors je ferai peut être ma seconde mission dans le pays Élu, faut-il que je le trouve et il n’y a qu’un seul pays Élu: c’est le pays ou j’irai de mon libre arbitre et où je vivrai, peu importe les accords écrits, les écrits et les signatures des pays n’ont aucune valeur pour moi, seule compte l’ECU, seul compte le pays où je serai physiquement. Tous les autres pays crèveront. Encore hier (9 décembre 2021) j’ai subi deux empoisonnements, un au gaz et l’autre dans la nourriture. Tous les jours ils essaient de me tuer discrètement sans laisser de trace et le paysR laisse faire, et ils mettent des vidéos pour me dire que je vais avoir de l’argent, un accord, un travail. Ils ne vont vraiment pas bien. Nous sommes en guerre et en guerre il n’y a plus de loi, tous les coups sont permis.



Le paysN1 a dit que j’avais assassiné leurs agents qui ont essayé de rentrer en contact avec moi et que par conséquent ils ne m’ont pas mis en sécurité. Les autres pays qui sont arrivés par la suite ont cru ce pays alors qu’il est impliqué dans énormément d’affaires d’assassinat et que ce pays ne pense qu’à l’argent et au contrôle du monde, ce pays déclenche des tas de guerres quand cela l'arrange chez les autres pour mettre les chefs d'états qu'ils peuvent contrôler. Ce pays a inventé les sanctions qu'il utilise à tour de bras sur différents pays qui essaient de devenir autonome en arme et en économie car le paysN1 possède le contrôle de la monnaie internationale et peut empêcher l'importation de tous produits vers ou de ce pays même des médicaments pour soigner des enfants contre des maladies graves. Disons plutôt que les paysT n'ont pensé qu'à l'argent et on fait semblant de croire le paysN1 comme cela les arrangeait bien. Mais les paysT vont payer cher leur choix de libre arbitre, car ils sont comptés dans le camp des pays non élus et vont subir l'Ombre.



Et la justice sur Terre :



Sur le plan financier, aucun pays ne mérite d’argent, mais tous les pays sont des ordures, et les paysT auraient fait ce que les pays criminels ont fait alors qu'ils paient ne me dérange pas, s’ils ont été assez stupides pour signer des accords aussi nuisibles pour leur peuple c’est leur problème. Mais il est vrai que leur peuple, ils s’en foutent complètement. Les peuples n’ont qu’à se battre pour ne pas payer et quand je dis se battre, ce n’est pas de tout casser, il suffit de rester chez soi et d’attendre en écoutant de la musique et de lire un bon livre sur les transformées en z. Si les peuples se laissent faire, c’est que c’est leur libre arbitre et je ne peux me battre pour eux à ce niveau-là, c’est à eux d’exprimer leur choix. Je prophétise quand même qu'aucun ne paie pour les brevets et les sous brevets concernant mon invention IsaMaX et je dirai publiquement le moment venu quelque chose que j'ai fait et qui dévalidera tous les brevets de base qui ont été déposés, je me battrai pour cela. Après à vos gouvernements de ne pas payer, moi j'aurai fait tout ce que je pouvais. Vu le comportement des peuples vis-à-vis de mon ami le Covid-19, les 90% des humains ne vont rien dire (ce sont ceux qui se font vaccinés contre mon ami le Covid-19), ils seront juste contents d’avoir la technologie de la Lumière (ils vont faire la fête) et ne feront rien pour elle, ils ne vont pas faire une grève générale, et je m’attends d’eux à des moqueries concernant cet écrit ou même ce qui m’est arrivé, certains et finalement tous en arriveront à dire que j’ai mérité ce qu’il m’arrive, que nous avons mérité ce qu’il nous arrive et pire encore que c’est moi le responsable de tous les morts (même ceux des services de renseignements) comme le paysD me l’a dit pour la mort de l'étudiant. Mais, vous, ceux qui n'ont rien choisi ni la Lumière ni l'Ombre, je vous apprécie encore moins que l’Ombre, c’est vous qui accélérez l’Ombre vers la victoire et vous allez voir ce que je vais faire de votre monde et de vos proches. Peut-être que 10% de chaque peuple pensent réellement que leur chef d’état n’est vraiment pas ce qu’ils veulent mais globalement je trouve que dans le paysD les chefs d’état qui ont été au pouvoir dans ce pays représentent bien le comportement des gens à qui j’ai eu affaire dans ce pays. Qu’est-ce que j’ai entendu comme gens se plaindre d’un tel au niveau politique qui a volé un million mais eux volent aussi (adultes j’entends et qui n’en n’ont pas besoin pour survivre), c’est juste qu’ils sont limités dans leur capacité de vol et ils volent beaucoup moins, dès qu’ils sont au poste du politicien ils voleront autant. Et si seulement cela s’arrêtait au vol mais comme ce sont des menteurs maladifs ils font les pires atrocités sur les autres dès qu’ils en ont le pouvoir. Les humains qui ne choisissent ni l'Ombre ni la Lumière se cachent derrière les lois de l'Ombre pour justifier leurs saloperies alors que ce qu'ils ont comme avantage provient de la Lumière, ils utilisent les deux pour se faire plaisir.


Je ne crois pas en la justice terrestre, je crois en la justice de l’ECU. Ces criminels des chefs d’états tiennent les lois, les tribunaux, les forces de l’ordre, les services secrets, les médias, les grandes entreprises, ils ont tout sous contrôle et c’est pour cela que je dis qu’il faut le Tri, c’est indispensable. Je verrai ce que l’ECU fait aux humains pour leur donner une bonne leçon, j’attends au-moins de voir mes 30% de Terre cramée, ça serait super cool.



Le pays Élu, moins atteint que les autres ?



Ça semble logique mais je ne sais rien là-dessus car je ne sais même pas quel est le pays Élu. Il est certain que je décalerai ce qu’il pourra arriver dans la limite du raisonnable et selon mes capacités. Si l’ECU me demande de faire la seconde mission alors il semble logique que le pays Élu ne doit pas être trop atteint (à la fois pour l'Ombre et pour la Lumière) mais je ne connais pas le plan qui suit et je pense qu’il y a encore du libre arbitre et que la suite dépend de ce libre arbitre. Que l’ECU me dise de faire ma seconde mission ou pas, il y a un pays Élu et dans ce pays que je choisis et où je vivrai physiquement avec Marie-Pascale sur son territoire, choisi et non subi, alors je demanderai à ce que les fléaux soient décalés le plus longtemps possible tant que nous serons vivants et tant que nous ne serons pas blessés.



Est-ce que je regrette toute la dimension spirituelle à ce projet :



1/ Premier cas, il n’y a pas d’aspect spirituel et le pays que je contacte est correct, juste au niveau du côté matériel, tout se passe bien, je fais donc ma seconde mission. Avec le recul de ce que j’ai vécu, je suis certain que de faire la seconde mission est une erreur et c’est utile que les pays ont tous fait de mauvais choix pour me faire comprendre qui ils sont, alors oui je regretterai la dimension spirituelle. Je suis certain aujourd’hui (mais j’en avais déjà l’intuition avant de trouver la solution) par l’expérience que la Terre aurait été détruite et que des humains auraient aussi réussi à détruire d’autres planète avec des peuples moins évolués, avant d’être définitivement tués par d’autres peuples plus en avance.

2/ Deuxième cas, il n’y a pas d’aspect spirituel et le pays que je contacte me tue, ce qui aurait été le cas si j’avais contacté mon pays de naissance, c’est certain vu comment cela s’est passé, j’en ai la preuve (mais j’en avais aussi l’intuition, je savais que ce pays était le pire au monde, je vais le réduire en cendres radioactives). Là aussi je regretterai la dimension spirituelle car ce ne serait pas juste envers les autres pays d’être asservi à ce genre de pays et puis il y avait toujours le risque d’enterrer cette technologie définitivement. Et idem pour l’avenir de la Terre et d’autres planètes et peuples.


L'ECU m'a demandé de gérer la mission jusqu'au bout en ce sens que je ne passe pas à la seconde mission tant que la première mission n'est pas terminée, et la première mission sera terminée lorsque le Tri sera effectué ou lancé dans le sens qu'il ne sera plus possible d'annuler les effets des prophétisations. Je ne veux pas que les humains autres que les travailleurs de Lumière aillent dans l'Espace. Je n'avais pas imaginé cette tâche et je me disais plutôt : j'apporte la technologie et ensuite qu'ils se débrouillent, un peu dans le style tu dégoupilles, tu lances la grenade et tu continues ton chemin. J'ai bien compris et j'accepte la responsabilité. Le livre de la connaissance a effectivement un goût de miel dans la bouche mais il est bien bien amer à digérer. Tout ce que je continue à faire est pour la Terre et les travailleurs de Lumière. Certains verront cela comme un sacrifice mais ce sont des choix.


L'ECU est seule, c'est vrai. Mais ce que je ressens c'est plutôt de la tristesse. Je ressens une telle force, une telle puissance et pourtant humble. Certains pourraient se dire qu'elle est dans le pouvoir, la gloire et toutes ces conneries de l'Ombre mais pas du tout.


Pour le cas que j’ai vécu : j’ai vécu le premier rôle dans une aventure extraordinaire ! ! ! ! ! ! ! C’est un super Scénario, même la plus grande compagnie de film n’aurait pas osé mélanger tant de genres : sorcellerie, services secrets, bataille spirituelle, l’invention qui propulse l’humanité dans l’aventure spatiale, combat d’un seul contre le monde entier, polar genre série noire, complot des chefs d’états, une histoire de harcèlement sexuel sadique et glauque. C'est aussi bien que Buffy et combien de fois j'ai regardé en me disant que j'aurai bien voulu vivre une aventure comme ce qu'elle a vécu même si elle c'est plus des combats physiques mais j'ai vécu ce que je voulais vivre: être l'Élu dans une aventure qui associe un Combat entre les forces de l'Ombre et les forces de la Lumière, ce ne sont pas les mêmes genres de combats au quotidien mais cela m'importe peu. J'ai acquis mon statut d'Élu (en trouvant IsaMaX) au contraire de Buffy. On n'est pas venu me voir en me disant que j'étais l'Élu, j'ai dû le comprendre lors des combats. Je n'ai pas eu de mentor mais d'un autre côté j'étais plus vieux que Buffy. Les combats sont beaucoup plus psychologiques que physiques ce qui est une difficulté d'un côté et une protection de l'autre. Je suis protégé contre la mort par l'ECU par contre Buffy risque sa vie tous les jours mais je ne le savais pas pendant de longs mois. Buffy a une équipe d'amis qui combat avec elle, je suis seul à combattre même si Marie-Pascale m'aide dans le quotidien et qu'elle subit durement. Buffy a eu des tas de problèmes avec l'école, comme moi à l'école et dans le travail alimentaire. Buffy combat des monstres, moi aussi, ce ne sont pas les mêmes monstres pour Buffy les monstres le porte sur leur visage, moi ce sont les valeurs qu'ils portent en eux. Mais ils ont des points communs: méchants, idiots, immatures, ignobles. Il y a de la magie et des sorcières dans Buffy, moi aussi j'en ai. Il y a l'armée et les services secrets, moi aussi. A un moment, je m'étais dit, une saison vaut 10 ans pour moi mais le temps n'est pas linéaire. J'ai été quasi mort, mais je ne suis pas encore mort je pense. J'avais dit aux pays que ce serait cool que je meurs comme dans Buffy pour revenir à la vie, on verra ce qu'il se passera. Buffy revient et elle finit le boulot, d'une manière ou d'une autre je reviendrai et je finirai le boulot, croyez-moi. Je passe le couplet de Buffy qui sort avec les vampires ça donnerait de mauvaises idées à certains, enfin surtout à tf. C'est vraiment cool de demander et de vivre cela, merci l'ECU. @ECU: Alors c'est quand que ça arrive le début de la Grande Tribulation ? En tout cas, j’ai beaucoup appris. J’ai été blessé mais je suis encore vivant et je vais me battre, croyez-moi. Il y a eu des morts innocents mais le Tri va presque tuer tout le monde (je prie et prophétise pour cela) alors je ne suis plus à ça près, je travaille pour les travailleurs de Lumière et eux seront content de récupérer une Terre nettoyée. La Terre sera contente d’évoluer avec sa création. Je suis l'Élu ! je ne pouvais pas rêver mieux.



Pays Élu, Ville Sainte :


J'ai choisi le pays Élu le 15 décembre 2021. Le pays Élu est la pays1 et la Ville Sainte est sa Capitale, première ville que j'ai visitée dans ce pays. Cela est basé sur plusieurs éléments :


- mon intuition ne se trompe jamais et même s'il y avait tous ces éléments karmiques, mon intuition m'aurait dit de ne pas envoyer dans le pays1 mes géométries si ce n'était pas le bon pays pour réussir la mission et la mission ce n'est pas seulement faire en sorte que la technologie sorte de terre (d'ailleurs ils avaient de mauvaises intentions) mais c'est surtout que la mission soit terminée complètement. C'est bien pour de bonnes raisons que j'ai choisi ce pays (dans le sens réussite de la mission)

- le décodage complet de l'Apocalypse de Saint Jean en ce qui concerne la partie du pays Élu et de la ville Sainte, ce texte a été écrit pour moi, que pour moi, ce texte est un relais qui a 2000 ans, c'est waouh quand j'y pense.

- Ma raison

- Ma logique



Si la proposition du pays1 ne respecte pas ce que j'ai demandé :


- je suis et je reste avec Marie-Pascale

- notre résidence principale se trouve dans la ville Sainte (à l'intérieur de la ville), très proche du centre-ville historique

- je défendrai tous les écrits qu'on m'a forcé à envoyer aux ambassades ou forcé à publier sur internet (fallait venir me parler avant et pas me menacer constamment) et ce que j'ai écrit est la vérité, je ne vais tout de même pas choisir un pays qui refuse de me laisser dire la vérité. Que mon Récit soit protégé et diffusé à toutes les personnes disponibles.

- territoire pour mes TX (au cas où je continue ma seconde mission)

- totale indépendance vis à vis du système judiciaire du pays pour moi et Marie-Pascale

- beaucoup d'argent pour être indépendants

- matériels civils et militaires

- je suis libre d'aller où je veux dans le pays, tout comme Marie-Pascale

- j'ai la libre circulation

- je ne me vaccine pas contre mon ami le Covid ni Marie-Pascale

- mesures Covid-friendly : pas de vaccination obligatoire dans tout le pays, pas de masque obligatoire dans tout le pays, et surtout pas de pass sanitaire ou pass vaccinal donc pas de code barre et toutes les âneries qui vont avec

- je ne porte pas de masque (c'est l'Ombre qui porte un masque)

- les lois seront adaptées pour mes TX, pour le respect de mes machines (au cas où je continue ma seconde mission)

- voir liste des demandes sur lettres écrites manuscrites mises en ligne

- je commence à travailler sur ma mission que lorsque j'ai atteint le niveau B2 dans la langue du pays1 pas avant

- je prends de toute façon un temps de repos 8 mois minimum pendant lequel j'apprends la langue et j'apprends des techniques manuelles et ensuite j'aurai besoin de cours techniques, en attendant des informations supplémentaires sur ma seconde mission provenant de l'ECU. Si autre problème psychologique à régler je prendrai le temps que j'ai besoin pour aller mieux.



alors je n'irai pas dans le pays1 et je ne commencerai pas ma seconde mission, j'attendrai dans un autre pays et je prendrai du temps pour aller mieux. Normalement, des événements assez graves vont arriver très vite et cela va leur remettre les pendules à l'heure, à tous. Le pays où je réside en ce moment même sera protégé en fonction de ce qu'il tente des attaques à nouveau sur moi et Marie-Pascale ou laisse les autres tenter des attaques sur moi ou Marie-Pascale, si nous sommes attaqués alors ce pays ne sera pas protégé mais sur attaqué. Par contre, le pays Élu ne sera protégé totalement (dans les limites du Scénario et ce n'est pas moi qui ait écrit le Scénario) que lorsque je serai dedans, l'Ombre pourra le frapper pour le contraindre à agir et à respecter ce que j'ai demandé, la dernière ville visitée (seconde ville du pays en termes de nombre d'habitants) est une cible parfaite. Puis, les 100 premières villes sauf la capitale et la 2° ville. Seule la Ville Sainte ne doit pas être touchée, la ville Sainte c'est la définition géographique et administrative de la ville de Janvier 2019, seulement les 12 districts tels qu'ils existent de Janvier 2019. J'ai le libre arbitre et je verrai ce qu'on nous propose. Dès qu'il arrive quelque chose de grave à Marie-Pascale dans le pays1 j'arrête ma seconde mission si je l'ai commencé ou je ne la fait pas si je n'ai pas commencé. Peu importe ce que je signe et peu importe avec qui je le signe car cela serait fait sous les effets encore actifs de la torture psychologique que j'ai vécue, de la pression que j'ai subie et que je vais encore subir, donc cela n'a aucune valeur pour moi, tout accord est nul et non avenu pendant au moins pendant une durée de 8 mois après que toute l'histoire soit publique. J'irai voir un spécialiste ou un coach quand je me sentirai prêt et en fonction de ce qu'il dira je prendrai plus ou moins du temps pour me rétablir complètement avant de signer quoique ce soit. Toute signature serait dévalidée devant n'importe quel tribunal objectif qui aurait connaissance de ce que j'ai vécu. Il faut ajouter à cela la durée nécessaire à tout problème psychologique que je devrai régler si problème de santé plus le décalage dû aux pénalités temporelles qui sont actuellement de 12 ans (au 17 décembre 2021) plus les autres pénalités qui pourraient encore arriver. Je serai bien allé dans le pays1 de suite mais il y a le chef d'état actuel à dégager et ses familles et amis car ils ne me donnent pas ce que je veux. Donc lorsque ce sera fait, j'irai dans le pays1 et je pourrai peut être commencer ma seconde mission, j'ai des années pour me décider à commencer à travailler sur ma seconde mission.



Mon Choix est fait, c'est le pays1 et sa Capitale mais quand il n'y aura plus le chef d'état actuel au pouvoir ni sa famille de sang, ni ses amis, ni ses familles mafieuses car tous ne veulent pas me donner ce que j'ai demandé.





Fil de l'eau:

Le pays1 est le pays qui m'a fait perdre pratiquement 3 ans et par conséquent ce sera le pays avec lequel je prendrai le plus de temps de repos pour aller mieux (au cas où l'ECU décide que je continue ma seconde mission), il me faut au moins quelques mois de repos pour ne serait-ce reprendre goût à la vie car là j'en n'ai plus du tout. Ils auraient pu me venir en aide, quelque soit le pays, et je serai déjà sur ma deuxième mission depuis des mois, voire de années, tous les pays sont donc coupables de ne pas m'être venu en aide. Le pays1 ne m'a pas aidé pour apprendre la langue du pays bien au contraire, je n'ai eu que des problèmes avec l'université lorsque j'ai voulu y aller lors de mon année sabbatique, le contrat d'âme n'a pas été respecté, donc je prends le temps d'apprendre la langue du pays et lorsque j'aurai le niveau B2 acquis alors je commencerai les cours techniques pour apprendre ce que je devais apprendre il y a pratiquement 3 ans. Je passerai un test à l'université pour vérifier mon niveau. Je veux bien apprendre la langue en même temps que je prends des vacances et c'est vraiment le mieux que je puisse faire, et en même temps j'apprendrai des techniques de survie et de bricolage et d'ailleurs cela pourrait être utile pour ma seconde mission. L'année scolaire reprend en septembre alors je ne commence rien de technique théorique avant septembre, il me faut bien 8 mois pour me remettre de toutes leurs attaques, tortures, etc. Tout accident, tout nouveau problème de santé retardera d'autant l'apprentissage des techniques, surtout si ce problème de santé me fasse subir un choc psychologique. Si le choc psychologique est grave alors il se peut que je prenne un an complet pour aller mieux. En outre, le pays1 m'a castré chimiquement (voulait-il retarder la seconde mission exprès ?) et je dois traiter cela sur le plan psychologique, aucun pays ne m'ait venu en aide pour m'aider alors que j'aurai pu avoir de l'aide depuis 8 mois au moins, et cela me prendra du temps aussi. Ils auraient pu me venir en aide depuis des mois mais non ils ont préféré me laisser dans le froid, c'est leur libre arbitre, donc je prends tout mon temps pour aller mieux et faire ma seconde mission: des mois, des années, je verrai. Je me connais, me forcer ne fonctionnera pas, ce sera pire. Hors le pays1 veux me forcer et m'ennuie lourdement avec ses émotions immatures dont je n'ai que faire. Si l'offre du pays1 ne respecte pas ce que j'ai demandé, j'y vais peut-être mais je ne fais rien. Tout problème autre qui me ferait encore perdre du temps (emprisonnement, enfermement, justice, moqueries, etc.) ralentira de facto du temps bloqué et d'une année de pénalité de mise en route à ma deuxième mission, je ne négocie pas là-dessus. Et je rappelle que je ne travaille sur ma deuxième mission que si les pays non élus sont détruits et que si l'ECU me donne l'information que j'ai le libre arbitre ou de faire la seconde mission. Le pays1 pouvait venir me voir et me parler bien des fois où j'ai proposé de parler de vive voix, je l'ai même attendu devant son ambassade plusieurs heures il ne m'a pas ouvert la porte, il n'a aucune excuse, il aurait déjà dû venir me parler. Même si moi parfois je n'ai pas voulu parler car je voyais des messages de menaces ou des messages m'indiquant qu'on allait me forcer, etc. j'ai été prêt à discuter bien des fois et moi mes messages étaient en clair, donc j'estime que tout pays au courant de la situation aurait pu venir me parler, encore une fois ils n'ont pas d'excuse, ils sont coupables. J’ai dit au pays1 qu'il était le pays Élu et il ne vient même pas discuter, même pas un coup de fil, même pas un email, je n'ai aucune proposition, rien, je perds encore du temps, et donc tu vas en perdre l'Ombre. Je souhaite être libre dans le pays1 pour aller mieux au plus vite et donc me remettre à la seconde mission mais le pays1 il ne semble pas être d'accord, il veut me contraindre et je suis un créatif, un créatif qui est contraint ne produit rien. Ombre, je n'ai pas besoin de 150 millions de personnes du pays1, quelques millions suffisent largement. En outre l'Ombre, ces abrutis continuent de parler avec les tarots, je perds plein de temps, je ne sais pas qui dit quoi et même si c'est un message pour moi, c'est n'importe quoi. En juin, j'avais donné jusque fin décembre et je n'ai personne qui m'a contacté au 17 décembre. Idem s'il arrive quoique ce soit de grave à Marie-Pascale je retarderai d'une année la mise en route en pénalité. Je mets dix mois de pénalité en plus par jour d'attente à partir du 15 décembre (date à laquelle j'ai choisi et annoncé le pays Élu) que j'attends que mon message avec la géométrie IsaMaX passe à la TV dans plus des trois quart des pays du monde entier, j'ai modifié car je ne me souvenais plus que j'avais déjà lancé des pénalités de un mois par jour et donc comme je ne vois pas de officielles du pays1 alors je mets 12 mois de pénalité par jour de délai que je subi. Je te rappelle également que j'avais donné en août 2021 (mi-août de mémoire) une pénalité d’un mois par jour de délai où j'attendais d'avoir un contact officiel et en clair c'est à dire qui est un courrier officiel ou une invitation officielle, là on doit être à 120 jours depuis et donc à 120 mois de pénalité, cela fait 10 ans, reprenez les messages que j'avais envoyé aux pays qui étaient en réunion au mois d'août. Ils auraient pu au moins passer mon message à la TV dans leur pays et sur leurs sites web officiels de leur pays, ils n'ont pas d'excuse, ils sont coupables. Je ne suis donc obligé en rien avant 10 ans. Je fais ce qu'il me plaît pendant 10 ans. Je pense que les différents pays se foutent bien de toi l'Ombre, il ne te respecte en rien et ne font rien pour toi, ils ne pensent qu'à leur argent. Ils t'ont bien eu. En tout cas, j'ai plus de 10 ans pour commencer à réaliser ma seconde mission. Là, ils veulent me forcer à travailler dur et vite mais j'ai plus de 10 ans pour commencer à me mettre au travail qu'ils le veuille ou non, ce sont leur choix de libre arbitre. Dès août (lorsque j'ai posé l'ultimatum de la communication officielle et de la pénalité d’un mois par jour d'attente) j'étais prêt à communiquer officiellement avec eux, ils ont refusé. Je te laisse te débrouiller avec eux mais moi j'ai du temps pour commencer à travailler sur ma deuxième mission. En outre, comme le mode de communication est hyper tordu, on ne peut pas me reprocher de ne pas avoir vu un message, de ne pas l'avoir compris, de ne pas l'avoir bien compris, de ne pas l'avoir assimilé, etc. Maintenant, communication officielle ou pas, réunion officielle virtuelle ou pas, je prends 12 voire 13 ans pour commencer ma deuxième mission, ce sont tes sbires l'Ombre débrouille toi avec eux. Ce que j'ai vécu je l'ai vécu. Les délais, les ultimatums et les pénalités que j'ai donnés sont officiels, écrits en clairs. La bonne nouvelle c'est qu'avec autant de temps j'aurai peut-être le niveau C2 dans la langue du pays1. C'est le chef d'état du pays1 et sa fille qui sont directement responsable de cela et ensuite beaucoup de personnes ont été impliqués et sont aussi responsables. Et ils ne se bougent toujours pas pour faire avancer la seconde mission.



J'arrête de regarder leurs vidéos qui ne m'apporte plus rien le 19 décembre 2021. J'ai été encore trop patient je trouve. J'attendrai 8 mois après que tout soit public pour signer quoique ce soit concernant ma seconde mission car rien ne serait valide vu mon état psychologique et si j'ai ce que je désire sur le plan matériel, cela permettra aussi de savoir peut être si l'ECU veut que je continue ma seconde mission ou pas. Le pays Élu ne sera pas totalement protégé tant que je ne serai pas là-bas et le pays ou je résiderai par choix de libre arbitre sera protégé en fonction de ce qu'il a commis et de ce qu'il fait. J'ai tout mon temps pour passer à ma seconde mission, la première n'est toujours pas finie.

L'ECU ne me donne aucune obligation à ce jour de commencer ma seconde mission. Donc cela signifie que j'ai mon libre arbitre et donc cela veut dire que je ne ferai pas ma seconde mission après tout ce qu'on m'ont fait subir les différents pays. Vous avez usé de votre libre arbitre et je fais pareil. La seule chose que je peux faire c'est d'aller dans le pays1 si mes conditions sont réunis. C'est vraiment Le pays1 qui est le pays Élu, ce n'était pas à moi de le choisir mais c'est l'ECU qui l'avait choisi, j'ai juste dû le trouver. Le pays1 aura au-moins des élus de son pays si je vais là-bas, la langue du pays sera sauvée c'est déjà bien. En tout cas je ne commencerai ma seconde mission que dans le pays1 que si nous ne sommes pas blessés. Ensuite, si l'ECU me demande de continuer ma mission alors je la commencerai dans le pays1 mais je prends mon temps, j'ai 10 ans de pause si j'ai envie à cause de la pénalité du mois d'août 2021 et des libres arbitre des pays de ne pas m'avoir contacté depuis, sans compter le reste des pénalités. Bien entendu avec le retard que je vais encore subir si vous continuez vos conneries et si le pays1 ne se décide pas de me parler. Ensuite, si je suis dans le pays1, il sera moins atteint et moins rapidement, je changerai les prophétisations (je ne sais pas quelle est la deadline ni mes limites) et les enfants, petits enfants et descendants de politiciens et des forces de l'ordre ne souffriront pas dans le pays1 uniquement (enfin ce ne sera pas à cause de moi), mais s'il nous arrive encore des attaques je ne ferai rien pour le pays1 en ce sens bien au contraire et je ne continuerai pas ma seconde mission même si l'ECU me le demande. Il est de la responsabilité à 100% du pays1 que je sois dans ce pays, s'il ne le fait pas et que nous sommes blessés alors je ne ferai pas ma mission, cela sera définitif. Et je le répète, je ne ferai rien tant que les pays non élus ne sont pas détruits. L'Ombre va être furax mais c'est de votre faute et de vos libres arbitres, vous ne faites que jouer, vous ne faites que penser à votre argent. Je n'ai que faire de vos préoccupations, tout comme vous n'en avez rien eu à faire des miennes, je fais ce que vous m'avez fait. Que le pays1 se méfie que je ne diminue pas le nombre de districts de la Capitale totalement protégés, à trop attendre je sors de mes gonds. tf, penses bien que la Lumière a peut être mis quelqu'un de ta famille en survivant mais cela je te l'avais déjà dit. J'ai le libre arbitre à ce niveau-là.



A tous, si vous dites ce que vous avez fait ou si les preuves sortent au grand public alors vos enfants et descendants ne subiront rien enfin je veux dire qu’ils ne souffriront pas mais ils mourront s’ils ne sont pas élus. Repentez vous il est encore temps, euh, je suis pas certain là.



Je ne sais pas quel est le pays abruti qui a dit qu'il fallait que je fasse ma deuxième mission très rapidement, si vous avez lu les sornettes des textes anciens vous devriez arrêter. J'ai le temps. Rien ne se fera rapidement et si cela se fait ce sera dans le pays1 et si tf ne fais rien vous pouvez le virer.



J'ai repris la lecture de leurs vidéos car cela m'aide à avoir la haine pour prophétiser encore plus de catastrophes pour leurs pays et leurs proches et cela me donne des idées pour compléter ce Récit.



A ce jour, le 20 décembre 2021, et en réponse à leur vidéos, j'ai choisi de prendre ma retraite ce jour, j'ai assez fait pour l'humanité, j'ai assez subi de souffrance des humains et je ne ferai plus rien pour elle, c'est terminé. Je peux choisir entre un panel de villes/pays, limité certes,